Fév 042011
 

 Jusqu’où la ministre des Affaires étrangères peut-elle se moquer du monde ?

Incroyable révélation à la Une de Mediapart ce matin : « Le jet privé qui a profité à Michèle Alliot-Marie en Tunisie a été contrôlé une dizaine de jours plus tard par la police italienne : elle croyait qu’il transportait Ben Ali lors de sa fuite ! L’avion est la propriété d’une société créée par Belhassen Trabelsi, beau-frère du dictateur tunisien et désormais sous le coup d’un mandat d’arrêt international. » Rappelons la sotte défense de la non moins sotte ministre, résumée par 20 minutes : « La ministre des Affaires étrangères l’a assuré a plusieurs reprises, elle «a toujours payé (ses) vacances», vols et hôtels compris. Mam aurait même indiqué au Monde daté de ce jeudi posséder les factures qui le prouvent. Reste qu’elle ne les a toujours pas montrées*. Le Canard enchaîné, qui a révélé l’affaire, indique avoir cherché en vain à savoir qui avait réglé la facture de l’hôtel de Tabarka où ont séjourné la ministre et sa famille. Hôtel qui appartient à Aziz Miled. » Ledit homme d’affaires censé, d’après Alliot-Marie, être « surtout une victime du clan Ben Ali ». Mais le quotidien gratuit rappelle que « Aziz Miled a cosigné l’an passé une tribune appelant le président Ben Ali à se présenter à l’élection de 2014 et il figure sur la liste des personnes dont la Suisse a gelé les avoirs après la fuite de Ben Ali, le 14 janvier. » Et voilà donc qu’on sait désormais qu’il utilisait un jet appartenant au beau-frère ben Ali ! Mentionnons enfin, pour la bonne bouche, le plus nul de tous les mensonges de Mam, parce qu’aisément vérifiable : « Il n’y avait aucune répression et même le suicide, qui était à l’origine alors là pour le coup des événements, s’est produit… à la fin de mon séjour.» C’est ce qu’a affirmé Mam au JT de France 2 mercredi soir, répondant aux critiques sur son choix d’aller passer des vacances en Tunisie, elle, ministre des Affaires étrangères, alors que le pays était déjà en proie à des troubles. Là, les faits contredisent clairement sa version. Mohamed Bouazizi, le jeune vendeur ambulant et diplômé au chômage, s’est immolé par le feu le 17 décembre dernier, devant la préfecture de la ville de Sidi Bouzid. Or, Michèle Alliot-Marie et sa famille se sont rendus en Tunisie entre Noël et le Premier de l’an. »

Que peut-il bien se passer dans la tête de la ministre lorsqu’elle va affirmer devant des millions de téléspectateurs un mensonge énorme dont elle sait pertinemment qu’il sera aussitôt contredit ? Un  sentiment d’impunité tellement puissant qu’elle s’imagine invulnérable quoi qu’elle puisse dire ? Elle a bien sûr quelques raisons de le croire puisque, comme nous l’écrivions hier sur notre Kiosque permanent (message subliminal), personne ne démissionne jamais en Sarkozie (à deux exceptions près, concernant les secrétaires d’Etat fusibles, Christian Blanc et Alain Joyandet, pris la main dans le sac de dilapidation d’argent public – pour des cigares et l’utilisation d’un avion privé, avec une sombre histoire de permis de construire frauduleux pour le deuxième). Notre confrère Laurent Neumann n’écrit d’ailleurs pas autre chose dans Marianne : « Pourquoi démissionnerait-elle alors que tant de ministres avant elle, pris la main dans le pot de confiture, ne l’ont pas fait ? (…) Seulement voilà, quelle que soit la gravité de l’atteinte à la morale républicaine, sous Nicolas Sarkozy, un ministre, ça ne démissionne jamais ! Ça laisse passer l’orage, comme si de rien n’était. En toute impunité… » Mais il suffit : acculons Mam à partir, que la présidente du mouvement satellite de l’UMP, Le chêne, cesse de nous prendre pour des glands !

* Le coup du « J’ai toutes les factures » sans jamais ensuite les produire a été utilisé par Sarkozy lui-même, alors qu’il était convaincu de corruption dans l’affaire de son appartement de l’île de la Jatte, qui aurait dû, dans une démocratie normale, l’empêcher de se présenter à la présidentielle. Mais le procureur « indépendant » Philippe Courroye s’était chargé de l’étouffer. Le même Courroye-de-transmission qui s’est ensuite illustré dans le scandale Bettencourt, avec la complicité (entre autres) de… Mam, menteuse un jour, menteuse toujours !

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  35 commentaires à “Alliot-Marie, démission !”

  1. Il faut tous les virer
    n’arriverons nous pas à faire ce que le peuple egyptien est en train de réussir, oui le peuple egyptien, vous savez ces « bougnoules » que nos élites méprisent tant et qui sont en train de nous donner une extraordinaire leçon

    http://english.aljazeera.net/watch_now/

  2. Que MAM se taise et Disparaisse de ces sinistères qu’elle hante depuis bien trop longtemps !
    Bien trop longtemps…mais depuis combien de temps, exactement ?
    Et après elle..oui…qu’ils s’en aillent tous !

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet and Louise de Lannoy, GdeC. GdeC said: RT @OlivierBonnet: Alliot-Marie, démission! http://alturl.com/tvtjq Après les révélations de @mediapart jusqu'où #Mam peut-elle se moque … […]

  4. Tiens, Mohammed VI, roi du Maroc, serait en son château de Betz à 8 km de mon domicile… Tous les UMPistes du coin doivent frétiller, MAM aussi peut-être. Savons-nous si elle passe des vacances au Maroc ?

    Bref, pour conclure : Démission de Michèle Alliot-Marie ! Tout de suite !

    • Crois-tu que le roi du Maroc est là pour négocier le départ de Sarko et de sa princesse quand suffisamment des gens lui auront crié ‘Dégage » , Non, je blague…

      • A quel nouveau jeu s’ adonnent-ils ? Ils se sabotent ouvertement. Ils ont un plan forcément

      • Depuis trois ans, dans les manifs de toute nature, on lui crie « Casse-toi pov’ con ! »… hélas, il est toujours là le Sarko, premier flic de France, et non président de la République. Il fout même la merde chez les magistrats et les policiers (cf. l’affaire Laetitia, et le discours du toto de l’Elysée à Orléans).
        Quand à MAM, le peuple tunisien ne l’oubliera jamais. Elle va probablement, dorénavant, passer ses vacances au Maroc.

  5. On compare le duo Shirley et Dino au couple MAM-Ollier pour leur spectacle a l’Assemblée et dans les show TV …Y a de l’avenir a L’UMP !!

  6. Contrairement à Ben Ali, Ben Alliot-Marie ne démissionnera pas. Elle l’a dit aux journalistes qui l’interrogeaient hier sur l’article paru dans Le Canard Enchaîné. On y apprend que notre ministre des Affaires étrangères et son compagnon ministre ont utilisé un jet privé appartenant à «un ami» (en fait Aziz Miled, homme d’affaires proche du clan Ben Ali) lors de leurs vacances de Noël en Tunisie. Ce vol ? Un pur hasard ! L’ami en question qui se rendait de Tunis à Tabarka leur a proposé de les prendre avec lui. Ses vacances ? Promis, juré, elle a bien payé l’hôtel (qui hasard encore appartient à Aziz Miled) même si elle ne se souvient plus à quel nom la facture a été établie. C’est triste la maladie d’Alzhei-Mam !

    • Qui tient-elle par les couilles pour avoir tous ces ministères et même pour en trouver un à son jules ? Clearstreem ? Elle fait bien partie du troupeau de faux-cul cités dans cette comédie indécente, non ?

  7. Alliot-Marie, comme Hortefeux, comme toutes cette vomissure brune aux manettes ne tient que par la connivence dorée de toute une classe politique qui devrait nous précéder dans les rues et lancer les premiers parpaings sur ces canailles.
    Honte à eux, honte aux 577 vendus!

  8. .. »la droite décomplexée »…on était pourtant bien prévenus, non? (-_^)

    • Oui, mais encore eut il fallu savoir de quel(s) complexe(s) elle souffrait. Avant
      Réponse : celui et ceux de ne pas pouvoir montrer tous les jours, son arrogance, ses quasi ressources Fhainistes, son vrai côté faschïsant etc etc
      Quoique Avant cela se devinât bien.

      • Bonjour Emmanuel(et à tous)
        ..arrogance, idées »efFrontées », oui..et tant d’autres symptômes encore!
        Quant on fait tant d’efforts pour remplacer dans les esprits « solidarité » par »assistanat »,
        ou que l’on se félicite de faire table rase des acquis du CNR, nul besoin d’être fin psy ou politologue pour se rendre compte que « ces gens là » se mordent les lèvres pour ne pas dire »chacun sa m… » ou, en termes plus châtiés »moins de solidarité; plus de fric pour le privé »..(-_^)

  9. MAM, démission !

    Michèle Alliot-Marie a fait DEUX voyages dans le jet privé de l’homme d’affaire Aziz Miled.

    Alain Fouché est sénateur UMP de la Vienne.

    Le sénateur Alain Fouché a jugé que « la morale républicaine » avait été « gravement offensée » avec ce voyage d’agrément en Tunisie, comme « la réputation d’indépendance » de la politique étrangère de la France.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/05/tunisie-michele-alliot-marie-aurait-effectue-en-deuxieme-vol-en-jet-prive_1475842_823448.html

    • Eh oui, j’ai suivi ça, mais elle ne démissionne toujours pas ! Il faudrait un soulèvement à la tunisienne ou à l’égyptienne… Mais les Français ont-ils les cojones pour se battre ou subiront-ils tout ce que leur inflige le national-sarkozysme sans se révolter ?

  10. Elle a toujours pas dégagé, la peste brune..

  11. Mercredi 2 février, devant l’Assemblée nationale, la ministre Michèle Alliot-Marie s’était expliquée une première fois : elle avait rencontré Aziz Miled à l’aéroport de Tunis. Aziz Miled lui avait alors proposé de voyager avec lui, dans son jet privé, jusqu’à Tabarka. Le vol dans ce jet privé avait duré 20 minutes.

    Rien d’autre. Rien de plus.

    Voici la déclaration de Michèle Alliot-Marie à l’Assemblée Nationale :

    «Arrivant après Noël à Tunis, un ami (NDLR : Aziz Miled, propriétaire de l’avion et de l’hôtel où a séjourné le couple) qui allait à Tabarka, lieu final de destination avec son avion, m’a effectivement proposé de voyager avec lui plutôt que de faire les deux heures de voiture. Il n’a, à aucun moment, mis son avion à ma disposition. Je l’ai accompagné pendant vingt minutes.»

    Samedi 5 février, Le Nouvel Observateur explose la ligne de défense de Michèle Alliot-Marie :

    Le deuxième voyage en jet privé de Michèle Alliot-Marie.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110205.OBS7561/info-obs-le-deuxieme-voyage-en-jet-prive-de-michele-alliot-marie.html

    A la lanterne, tous ces nouveaux aristocrates !

    A la lanterne !

  12. Ce qui m’inquiète un peu, c’est la réaction de certains auditeurs sur RTL ce matin qui estiment qu’il n’y a pas d’affaires MAM puique cela n’a rien coûté à l’état. C’est grave pour nos concitoyens qui pensent que c’est une affaire d’argent alors qu’il s’agit d’un problème de déontologie, d’idée que l’on se fait d’une charge politique, de mépris d’un peuple en révolte, de sentiment de toute puissance parce que l’on est ministre de Sarkozy donc intouchable et que la vie passe pour ces nantis d’avions en hôtels de luxe, de coktails sur les plages en soirée de gala alors qu’à quelques kilomètres gronde la répression.

    • On le serine à tout va devant des journalistes qui ne réagissent qu’en s’en faisant les transmetteurs. Elle l’a martelé devant les députés, avec une violence et une arrogance phénoménales. Et les voyages en France de son « grand ami » ne donnaient-ils pas lieu dans l’autre sens à des prébendes du même genre ? Allez savoir.

  13. Avec ses vacances égyptiennes, Fillon part en vrille.

    La nouvelle est tombée en pleine session de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale et s’est répandue comme une traînée de poudre. François Fillon a reconnu, par communiqué, l’utilisation d’un avion du gouvernement égyptien pendant ses vacances de fin d’année.

    « Le Premier ministre a été hébergé lors de ce séjour par les autorités égyptiennes. Le Premier ministre, toujours à l’invitation des autorités égyptiennes, a emprunté un avion de la flotte gouvernementale égyptienne pour se rendre d’Assouan à Abou Simbel où il a visité le temple. Il a également effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions », écrit Matignon.

    François Fillon a donc préféré prendre les devants avant que l’édition du Canard enchaîné de ce mercredi ne soit dans les kiosques.

    Voilà donc le Premier ministre désormais totalement solidaire de sa ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, embourbée dans ses dénégations à propos de ses vacances tunisiennes.

    « Après ‘Air Ben Ali’, voici ‘Air Moubarak' », a lancé le porte-parole du PCF Olivier Dartigolles, tandis que le NPA a demandé le départ pur et simple du Premier ministre.

    Réagissant depuis Dakar à l’information, la première secrétaire du PS Martine Aubry a fait part de sa « consternation ». « On voit jour après jour combien le gouvernement a perdu le sens de l’esprit public », a-t-elle lancé.

    Noël Mamère a tapé très fort : « Je suis accablé par ces relations incestueuses avec des crapules, cette collusion avec des criminels. Maintenant que le Premier ministre est concerné, cela devient une affaire d’Etat. »

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/vacances-en-egypte-fillon-part-en-vrille_960369.html

  14. […] comprend qu’il la défende : si la ministre des Affaires étrangères a passé des vacances invitée par un proche du dictateur ben Ali, utilisant à deux reprises son jet privé, lui-même se trouvait, à la même époque, […]

  15. Bah c’est un exercice que connaissent bien les socialistes !!! ils ont demandé la demission de presque toute les personnalités du gouvernement … heureusement qu’ils sont peu écouté car nous devrions retourner aux urnes tous les 3 mois environs !!! bon ils faut qu’ils comprennent que meme si je n’ai pas la vie la plus passionnante du monde, j’ai un peu autre chose a faire quoi !!! ;O)) en tout cas perso j’insisterai la prochaine fois que je ferai du stop pour que le chauffeur accepte de l’argent :O)) hors de question qu’on me dise que je suis une peste ou encore une vomissure :O)) …

    • N’importe quoi ! On ne vote pas pour élire un ministre, il est juste nommé ! Et de nombreux ministres auraient effectivement dû démissionner, convaincus de mensonge, de condamnation par la justice ou de gestion catastrophique de leurs dossiers. Pour votre histoire de stop, vous faites comme si ce n’était pas une grvae colmprommission de se péter la ruche aux frais d’un ami d’un régime justement en train de réprimer dans le sang un soulèvement populaire. Mais vous faites sans doute partie de ces gens qui laissent toujours tout faire. Ou vous êtes tout simplement de droite. Votre mauvaise foi l’indique.

  16. […] à quelques gesticulations et autant de déclarations chocs, à faire oublier la Tunisie et la désastreuse gestion diplomatique qui en a résulté, patatras !, sa cote de confiance chute de 3 points dans […]

  17. Voici les Egyptiens débarrassés à leurs tour d’un tyran. Quelle joie !
    Hélas, nous ne pouvons pas être fiers de la politique extérieure de la France à qui l’Histoire tourne le dos cette année !
    Vive la révolution tunisienne ! Vive la révolution égyptienne ! Partageons avec ces foules pacifiques et dignes ce moment inoubliable où l’espoir renaît !

  18. Il faut tous les virer

    Oui, et Martine Aubry aussi. Même si elle fait profil bas maintenant, n’est-ce pas elle qui nous rebattait les oreilles avec le Caire ?

  19. […] de la France à l’étranger en période de soulèvement des pays arabes, ferait bien de démissionner lui aussi… avant que le vent ne tourne en son […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)