Oct 202010
 

Quinzième jour de notre grève du zèle illimitée en soutien au mouvement pour les retraites : nous ne relâcherons les plumonautes qu’au retrait total de la contre-réforme !

Au départ, une petite phrase prononcée hier soir sur iTélé par Jean-Caude Mailly, secrétaire général de FO, reprise par Le Parisien« Ce n’est pas parce que le parlement a voté la loi qu’on va l’accepter. Derrière il y aura d’autres projets, notamment la dépendance qu’on veut donner aux assurances privées. » Diable, de quoi parle-t-il ? Réponse dans un article de Slate qui date d’août dernier, Dépendance: une brèche dans la Sécu : « Pour financer la dépendance sans revenir sur l’obligation de réaliser des économies, un rapport parlementaire préconise une assurance obligatoire à partir de 50 ans. (…) Il y a quatre ans, on évoquait à l’UMP une 5e branche de la Sécurité sociale «qui serait chargée de financer et de mettre en œuvre une politique globale axée sur le maintien à domicile, la remise à niveau des établissements d’hébergement et l’appui aux familles». Mais la crise est passée par là : à cause de moindres rentrées de cotisations sociales, le déficit de la Sécurité sociale a atteint 20,3 milliards d’euros en 2009 et devrait approcher les 27 milliards d’euros en 2010 (sur un total de dépenses de 377 milliards d’euros). Il n’est plus question à la tête de l’Etat de créer une nouvelle branche qui risquerait de creuser encore plus le trou de la Sécu. Sauf à relever les cotisations sociales, mais le sujet est tabou. Changement de cap : alors que le projet de 2006 comptait mettre en oeuvre le principe de solidarité nationale, le projet de 2010 sera fondé sur un système d’assurance. C’est le sens du rapport de la mission parlementaire présidée par Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meurthe-et-Moselle (…) Les préconisations de la mission Rosso-Debord font table rase de l’existant en instaurant un dispositif alimenté par une assurance obligatoire «perte d’autonomie» à contracter dès l’âge de 50 ans auprès des professionnels de l’assurance. En lieu et place de la Sécu, les mutuelles, les sociétés de prévoyance et compagnies d’assurance seraient parties prenantes du dispositif. Toutes sont dans les starting-blocks. (...) Et le tout constitue une forme de privatisation de la protection sociale. » Encore une aubaine, entre autres, pour le frangin, Guillaume Sarkozy, à la tête de Malakoff Médéric, qui eût dû être l’un des grands bénéficiaires de la contre-réforme des retraites. Sauf que le gouvernement devra reculer et retirer ce qui sera dès demain à n’en pas douter, à l’issue du vote du sénat, une loi. Mais bouclons la boucle de ce billet : « Ce n’est pas parce que le parlement a voté la loi qu’on va l’accepter » !

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  22 commentaires à “Après la retraite par répartition, la sape de l’UMP vise la Sécu”

  1. Pinocchio est prêt à aligner morceau par morceau notre système de santé sur les USA : « Débrouillez-vous et crevez dans l’indifférence »

    Nous savons tous que laisser privatiser une partie du système de santé est le meilleur moyen pour ne plus soigner les affections longue durée comme le diabète .
    Tout le monde sait qu’aux USA les « assureurs truands » trouvent tous les prétextes (et experts privés) pour ne pas prendre en charge les soins pour lesquels leurs clients cotisent .

    Par cette mesure le Pinocchio du pouvoir d’achat abaissera d’autant le pouvoir d’achat des séniors ainsi que leur état de santé, c’est très cohérent pour ne plus avoir à payer les retraites puisqu’à 65 ans les séniors seront morts .

    La mission Rosso-Debord est du même tonneau que celle de leur homologue Attali, la mobilisation risque d’être sans précédent . (je suis déjà dans les starting blocks !)

  2. Une preuve de plus que Sarko met en œuvre le plan exposé par Denis Kessler de démantèlement des acquis du CNR

  3. Un président qui projette de détourner l’argent de ses concitoyens vers les fonds privés détenus par son propre frère et semi publics dirigés par son ex dircab…?

    Prévoyant par là-même et sous divers prétextes d’offrir à ces concitoyens le choix peu cornélien de l’appauvrissement ou de la spoliation?

    Sans rien dire du parts que ce frère lui garderait au chaud, par définition…L’argent des Français de leur poche à la sienne directement?
    Cette famille avant son entrée en scène n’appartenait certes pas à l’oligarchie. Après ce coup, gageons que si. Messieurs des élites, vous aurez désormais à souffrir longtemps de l’outrecuidante proximité de ces nouveaux riches. Vous serez bientôt plus à plaindre que nous.

    Retrait du projet de loi. Oui, préalablement.

    • Sans rien dire des parts que ce frère lui garderait au chaud, par définition…L’argent des Français, de leur poche à la sienne directement?
      pardon

  4. Je m’excuse, après promis j’ingère plus:
    De Patrick Apell-Muller, aujourd’hui,

    « Le président remparé à l’Élysée () refuse de respecter la souveraineté populaire qui ne cesse de s’exprimer et mono maniaque césarien (Jaurès) achève de brosser un tableau qui voit banquiers et actionnaires dicter leur loi sur les retraites 
et un gouvernement poreux aux infiltrations financières. »

    En clair, délires psychiatrique aigües au sommet et corruption au dernier degré de l’appareil représentatif majoritaire.

    • Corruption vous dites ?
      Parlez-vous de Balladur, Pasqua ou Chirac les anciens « formateurs » de Pinocchio Sarkozy ou de son cher ami Eric Woerth ???

      Question idiote puisqu’ils ont tous été pris la main dans le sac !

      Comme quoi « les chiens ne font pas des chats » 😉

  5. Ben oui les prochaines étapes déjà commencées, c’est la sécu et l’éducation, parce que c’est les deux gros marchés potentiels (gros dans le sens quantité de bénéfices possibles ), et a près tout il n’y pas de raison qu’ils échappent à la mise en concurrence et au libre marché pour augmenter le bonheur de tout le monde comme-le-prédit-la-théorie.
    Y en a même qui diraient que c’est parce que tout les marchés ne sont pas libres et déréglementés qu’ils ne se comportent pas idéalement…
    Alors au boulot pour le bien être de l’humanité s’il vous plait, on privatise et déréglemente tout ça.

    • Denis: « les prochaines étapes déjà commencées, c’est la sécu et l’éducation »

      Vous en oubliez une: les soins de santé.

  6. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet, ♪♫ le BEAU Temps ? . ♪♫ le BEAU Temps ? said: RT @OlivierBonnet: Après la retraite par répartition, la sape de l’UMP vise la Sécu http://alturl.com/dngsa […]

  7. Et la prochaine étape pour tous c’est de tous monter à Paris, de démolir le parlement, le sénat et l’Elysée ou le fort de Vincennes, pierre par pierre. Sans cela, vous n’obtiendrez rien car Paris a toujours été la France auquel le pouvoir s’est sans cesse réduit. Le reste, il s’en fout. Il faut qu’il y ait des pendus haut et court car il y en aura chez nous…, soyez en certains.

    Mais combien de morts de famine ou de misère après les réformes du Nabo… ???

    Il ne faut pas traîner car l’Europe et l’Otan pourraient intervenir, comme après 1789.
    Et en même temps, il faut prendre d’assaut les caches des missiles atomiques.

    On peut croire que je rêve, mais si on ne fait pas ça, tout ce qui vient de se faire ne sera bientôt plus qu’un rêve.

  8. Dans quel pays et selon quelles règles voulons-nous vivre ? La réponse est dans la question.
    Ce qui gêne ? Je vous donne un indice : 1,63 m, type caucasien, chaussures à talon, rolex et ray-ban, manequin au bras, se fait rincer par tous ses copains plus friqués que lui.

  9. La Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS. La Sécurité sociale !) et les Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) ont obligé leurs 70.000 salariés à souscrire à la mutuelle… Malakoff-Médéric ! Si un salarié n’acceptait pas, il ne pouvait pas souscrire à une autre mutuelle. Bingo ! In the pocket pour Guillaume Sarkozy ! Cela s’est passé ces deux dernières années.

  10. Quoi que fassent les voyous UMP et consort aujourd’hui, en 2012, il faudra mettre le Front de Gauche au gouvernement pour en sortir. Il est crucial de tout faire pour que cela se sache et se réalise.

    Tous ensemble, tous ensemble, ouai, ouai !

  11. Jean-Louis Borloo : « Quatorze dépôts de carburant sont toujours bloqués ».

    Interrogé sur le retour à la normale dans les stations-service, dont environ 5.000 étaient à sec ou en rupture d’au moins un produit jeudi, le ministre n’a pas voulu s’avancer :

    « Je ne peux pas le dire précisément, et celui d’ailleurs qui le dirait, je pense qu’il serait bien imprudent. »

    http://www.lepoint.fr/economie/jean-louis-borloo-quatorze-depots-de-carburant-sont-toujours-bloques-21-10-2010-1252267_28.php

  12. Patricia, même chose pour moi : retraitée – ex-contractuelle de droit privé… mais public, enfin bref! – de la fonction territoriale, je me suis vu verser ma complémentaire par Sarkosy frangin, comme ça d’un seul coup d’un seul, je me suis sentie ligotée, ça me gonfle vraiment, mais que faire ?

  13. Vous pourrez partir a 60 ans en retraite a condition de cotiser pour la Prévoyance Méderic.

    CECI N’EST PAS UNE PUBLICITÉ Mais une information concernant le régime obligatoire conçu par l’association Famille Sarkozy UMP

    Vous ne cotisez pas a Méderic ? Hé bien restez au régime générale et bosser jusqu’à 67ans
    Escroquerie , Pas du tout c’est la Loi !! Que l’on vous propose dans les larmes et dans le sang citation Nicolas Sarkozy

    Guillaume peut dire merci a Nicolas,Jean Sarkozy pourra partir en retraite a 30ans !

    • Maintenant on sait où il faut passer le Karsher, corruption, conflits d’intérêt, il est grand temps de créer des procureurs indépendants pour surveiller ce petit monde politique.

    • en fait, assez proche du modèle allemand (après cassage) que l’on nous vante tant :
      un salarié en âge de partir à la retraite qui n’a, pour cause de carrière « incomplète » pas le nombre de mois de cotisation, n’est plus couvert par la Sécurité Sociale de base : il est obligé de s’assurer lui-même … dans le privé et cela lui coûte au minimum trois fois plus cher.
      Mais sa retraite étant ridiculement basse, (un demi RSA – à titre d’info -) il ne pourra se payer une couverture maladie hors de prix.

  14. Well well well … »le 6e risque » est à nos portes …j’ai du mal à contenir ma rage mais je vais le faire quand même.
    Tu imagines bien que je ne te vise pas mais il y a tellement de choses qui ont été mises en place déjà au niveau de la santé, au vu et au su de tout le monde que j’en ai la gerbe tous les matins.
    Et je te garantis que ce n’est pas pour moi que j’ai la gerbe, depuis mes 2 ans j’ai appris à maîtriser l’adaptation ou l’inadaptation, comme on veut … je truque facile.
    Dommage que toutes les armées de fauteuils roulants, de malades debout que j’ai vu ces dernières années défiler, manifester, dénoncer la chose et pas mal seuls faut le dire, malgré des mecs qui ont gueulé dans le désert ce qui se dit maintenant, n’aient pas eu les moyens de casser quoi que ce soit ou de perturber la vie économique du pays, eux !!! ça aurait fait gagner du temps et du terrain je pense sur le dossier de la dépendance qui va être offerte sur un plateau aux assurances privées.Ce qui est déjà fait ne se défera pas d’un coup de cuillère à pot, rien qu’en inversant la vapeur.
    ;-(

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)