Sep 092011
 

Alors que les députés de droite sont en train de voter le plan de rigueur de François Fillon, relayons à nouveau le discours de Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie*, dénonçant en mai 2010 dans Le Monde la volonté de l’Union européenne de mettre en place « un plan coordonné d’austérité. Si elle continue dans cette voie-là, elle court au désastre. Nous savons, depuis la Grande Dépression des années 1930, que ce n’est pas ce qu’il faut faire », et aussi : « il faut soutenir l’économie en investissant et non en la bridant par des plans de rigueur ». C’est exactement ce que font nos zélés sarkozystes. Exemple de cette démarche aussi inique que suicidaire livré par La dépêche : «L’idée de créer un impôt sur la santé, c’est une blague ?» La phrase anonyme est un slogan qui désigne un impôt déguisé. C’est le cri de la Mutualité Française qui a décidé de mobiliser ses adhérents après l’annonce du Premier ministre François Fillon d’augmenter la Taxe sur les contrats d’assurance (TCA) censée rapporter 1,1 milliard d’euros. Le secteur des complémentaires santé n’échappera pas aux mesures du plan d’austérité décrété par le gouvernement qui souhaite faire passer la TCA de 3,5% à 7% et gagner ainsi 100 millions d’euros. La mesure a été votée hier soir à l’Assemblée nationale. Dénoncée comme «injuste» et «pénalisante pour les classes populaires et moyennes» par l’opposition, elle a été adoptée par 130 voix pour, 84 contre. » L’expression d’ « impôt sur la santé » nous rappelle l’ignominie des franchises médicales, faisant payer les cancéreux pour les « responsabiliser »… En ce qui concerne l’alourdissement de la fiscalité sur les contrats d’assurances, « la taxe va probablement se traduire, selon les mutualistes, par une majoration de tarifs de 5 à 10% pour les assurés », précise La tribune. Dans un contexte où 23% des Français déclarent avoir renoncé à des soins en 2010. Merci la droite antisociale, crevez donc, les pauvres !

 

*Plus exactement « prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel »

Partagez cet article

  18 commentaires à “Augmentation des mutuelles : crevez donc, les pauvres !”

  1. Une honte et d’ailleurs un très mauvais calcul.
    On peut se dire qu’à première vue, c’est censé rapporter de l’argent.
    Mais moins l’on se soigne, plus on se fragilise, le corps s’use plus vite. Donc, moins on prend soin de son corps au moment où il en a besoin, (s’agit pas de visite hebdomadaire où je ne sais quel préjugé de parasitisme médical), plus on a de chance, au fil du temps, de la vie, de connaître des aléas physiques.
    Ces accidents coûteront cher.
    Il vaut toujours mieux prévenir que guérir, c’est moins cher. Donc plutôt que de repousser les malades pauvres dans leurs derniers retranchements, plutôt que de laisser les bobos/maladies se développer tranquillement et devenir plus difficiles et chers à soigner, il faut un système de santé performant et accessible.

    Stiglitz intervient de façon intéressante dans le docu « Indices » de Vincent Glenn.
    En effet, il présidait la commission Stiglitz, à laquelle notre président avait demandé un rapport sur le PIB. Le but était de savoir ce qu’était devenu aujourd’hui le PIB de façon concrète, et notamment au sujet de sa pertinence comme critère premier pour mesurer l’évolution de richesse.

    La commission souligne deux choses : ce n’est absolument pas un critère pertinent, mais on ne dispose pas de données pour en établir un, car il s’agit de savoir ce que l’on veut mesurer. Pour le bonheur des citoyens notamment, l’argent ne peut être le seul critère, mais c’est pourtant ce que mesure le PIB et encore, de manière erronée.

    Surtout Stiglitz essaye d’avoir du recul sur son travail.
    Souvenez-vous : Sarkozy annonçait en 2007 sur Canal + « qu’il irait chercher la croissance avec les dents s’il le faut ». Mais il ne l’a pas trouvée… Est-ce de sa faute?
    Stiglitz suppose donc que plutôt qu’une remise en question de soi, notre président préfère choisir le PIB comme source d’erreur : une mauvaise météo donne de mauvais présages, et ça peut mettre en l’air une belle fiesta….
    Il ne se fait pas beaucoup d’illusion, d’ailleurs : puisqu’il n’y a pas eu de suite du président quant à la réflexion sur la façon de mesurer la progression du bien-être des gens…

    • On sait bien que Sarkozy ne s’occupe que du bien-être des riches !
      Ce que vous dites à propos des soins est tout à fait juste : plus on les diffère, plus ils coûtent cher.

      • Robert Kennedy disait « le PIB sert à tout sauf ce qui fait que la vie vaut d’être vécue ».

        Quand on sait que le PIB est un indicateur de richesse, ça fait déja froid dans le dos, mais qu’en plus, c’est l’indicateur le plus cité par les médias, les économistes, les journalistes, et les les élus politiques, on mesure l’ironie et la franchise en même temps de la situation : l’économie n’est pas au service des hommes, ce sont les hommes qui lui vouent un culte, et comme dans toutes les civilisations une seule caste en bénéficie.

        • Tout à fait. D’ailleurs les pauvres ne servent plus à rien. Autrefois ils travaillaient pour faire gagner de l’argent aux riches. Mais maintenant on fait travailler les Chinois et les Indiens…

  2. Et pendant ce temps là, Alexandre Djouhri et Ziad Takieddine se font bronzer sur un yacht. ;o)

  3. Vivement 2012. Evidemment le candidat de la gauche élu s’empressera de supprimer cette taxe…ou pas

    • d’après Mediapart, les sénateurs n’auront aucun mal à se passer de complémentaire santé:

      « On savait la retraite des sénateurs très avantageuse. Mediapart, qui s’est procuré le règlement de la Caisse des retraites du Sénat, a découvert que pour quelques dizaines d’entre eux, qui occupent des fonctions de dignitaires, elle est vertigineuse, certains sénateurs touchant au final plus de 10.000 euros de retraite. Le Sénat refuse de s’expliquer. »

      .

      • Ce sont de véritables charognards. Ils n’ont même pas besoin de faire comme les ministres de Cameron qui gonflaient les notes de frais.
        Ces parasites devraient envoyer faire les caddy-boy, mieux, la pute rue St Denis, ils ont pleines dispositions pour ça.

        @cpolitic

        Où as-tu vu le commencement d’un début de liste des réformes de l’extrême-droite au pouvoir – menées qd même depuis près de 5 ans à toute vitesse et dans tous les ministères sans désemparer – à abroger ?….

  4. Je trouve le titre de votre article particulièrement détestable. A l’heure où les fermes de contenus (comme Google actualités, Wikio, Netvibes, etc) ne s’abreuvent que de titres d’articles et d’accroches, vous faites involontairement le jeu de l’ultra-droite qui est parfaitement d’accord avec ce titre racoleur et malheureusement pas faux.

    • ce ne sont pas les mots qui sont violents, mais la réalité….

      il ne faut pas hésiter, par les mots, à dévoiler l’ horrible sein que les délicats esthètes se refusent à contempler…

      nul doute que, quand le « figaro magazine » commet un numéro spécial sur « la france des assistés » , le vocabulaire est extrêmement châtié…

  5. Nous constatons tous les jours que pour beaucoup de nos adhérents, il est de plus en plus difficile d’avoir une complémentaire santé, même en diminuant le niveau des prestations. Qui plus est, les garanties effectuant une sélection du risque sont aujourd’hui à peine plus taxées (9% contre 7%) que les garanties solidaires sans sélection. Le risque est donc désormais important que la mutualisation actuelle des risques soit mise à mal par des o­ffres attractives sur le plan tarifaire mais réservées aux « bons » risques.

    Voilà le deuxième effet de la mesure.
    Donner un petit coup de pouce aux assurances santé privées.

  6. Besoin de conseil. Cette annonce est-elle fiable ? Merci de me répondre.

    EMISSION RADIO LIBERTAIRE / Interview de victimes / nuit du 19 au 20 Sept 2011 de 00 H à 6 H du matin : DERIVES Mesures de sécurité + loi sur la psychiatrie
    Opération « NUIT QUI BLEMIT ».
    Suite à l’interview du 5 septembre 2011 de 14 H à 15 h de Monsieur Patrice Hénin

      • Dans ce cas, je me permets de soumettre ceci :

        Il m’a été signalé une EMISSION d’une RADIO libertaire prévue pour la nuit du 19 au 20 septembre 2011 à partir de minuit.
        Sujet : nouvelle loi sur la psychiatrie et dérives policières
        Je suis personnellement inquiète des mesures guerrières et des mesures de sécurité prises par le Président Nicolas Sarkozy ainsi que du moral des troupes.
        Je suis tombée, par hasard, sur l’annonce d’une émission que j’ai pu écouter le jour même.

        Le sujet de l’émission est : « Du bon usage de la réforme de l’hospitalisation d’office par les préfets », avec les mésaventures policières de Monsieur Patrice Hénin comme exemples « frappants ».

        Suite à l’étude de différentes tentatives d’internement de Monsieur Patrice Hénin , une radio locale d’Ile de France DFM98 a interviewé celui-ci le lundi 5 septembre 2011 (payant à présent) MAIS une autre émission aura normalement lieu dans la nuit du 19 au 20 septembre, de minuit à 6h du matin MEME RADIO

        LIEN RADIO http://www.idfm98.fr/ (gratuit en direct)

        Monsieur Hénin Patrice y participera avec l’intervention de personnes concernées.

        Ceux qui désirent participer à l’émission peuvent téléphoner à la radio : 01 34 12 12 22 ou donner leur nom, numéro de téléphone et qualité, leurs questions ou témoignages à l’adresse courriel suivante : patrice.henin@gmail.com
        Auteur d’ Opération « NUIT QUI BLÊMIT »
        http://www.patricehenin.blogspot.com/2011/08/de-la-flicaille-la-racaille.html

        Je vous suggère donc d’écouter cette émission le 19 septembre à minuit.
        Merci à Mesdames et Messieurs les journalistes de se mobiliser sur cette audience et de bien vouloir en rendre compte.

  7. Et si on s’attaquait aux labos qui font payer très cher des « nouveautés » factices, inutiles quand elles ne sont pas dangereuses? En ce moment, Servier est sur la sellette. Mais Servier sert de coupe feu, pour protéger tous les autres, réputés moins pires que lui. À se demander si son cynisme n’est pas volontaire, le drap rouge que le torero agite devant le nez du taureau pour le duper.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)