Août 222012
 

Accrochez-vous : Michel Sapin a déclaré au micro d’Europe 1, à propos du futur « contrat d’avenir », qu’il s’agira d’un « vrai boulot en contrat à durée indéterminée pendant une durée suffisante, entre un an et trois ans ». Techniquement, ce n’est pas faux : la durée est indéterminée puisqu’elle peut être d’un, deux ou trois ans. Mais oserons-nous rappeler au ministre du Travail ce que signifie CDI dans l’actuel droit français ? Il n’y a pas de terme programmé, les salariés bénéficiant donc d’une protection contre la précarité. Sapin aurait donc évidemment dû parler de « contrat à durée déterminée d’un à trois ans ». Galvauder l’expression « contrat à durée indéterminée » est dans tous les cas un fort mauvais signal pour tous ceux – dont nous sommes – qui redoutent les complaisances des sociaux-libéraux – dont Sapin est – à l’égard du Medef.

Partagez cet article

  11 commentaires à “Bonnet d’âne au ministre du Travail”

  1. Comme prévu avant les élections, le CDI se fait attaquer sans ménagement : on commence par la confusion des termes, suivra celle des genres qui nécessitera un vague débat à l’Assemblée pour savoir ce qui est légitime voir utile comme type de contrat. Et enfin tout nous sera clairement expliqué et on reviendra sous une forme ou une autre à la définition à retenir, celle de Sapin : un contrat d’une durée indéterminée sera un contrat à durée variable sur une échelle plus ou moins courte.

    Daniel Mermet avait fait une émission sur ces prévisions. Un « Chief Economist » du Credit Agricole, Nicolas Doisy, qui conseille avec ses sbires 1200 banques et autres fonds de pension, avait bien entendu prédit -et même espéré- tout ce grignotage.
    Pas moyen de retrouver l’émission sur France Inter (« erreur de chargement »), mais voici le lien sur l’interview menée par François Ruffin.
    http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html?var_mode=calcul
    ça fait peur quand même. Si, un peu.

  2. Effectivement, j’ai moi aussi pensé à l’agenda donné par un manager haut placé dans l’émission de Mermet, La-bas si j’y suis, et prévoyant la mise à mort du CDI.

    Enfin les 48% de crétins qui ont voté Sarkozy vont être content, y des types qui inventent en ce moment la version 2.0 du socialisme, ça s’appelle le néo-libéralisme rose.

    Et le type qui coordonne s’appelle Sapin. Faut vous faire un dessin ?…

  3. CDI D c’est des idées …. d’ enfoirés et pas neuves.Moi en 1987 , après avoir été viré de la sidérurgie ( pardon , toujours ces problèmes de langage : j’ ai bénéficié de la CGPS Convention Générale de Protection de la Sidérurgie ), puis je me suis retrouvé ( bénéficié merci Parti Sournois) en CES Contrat Emploi Solidarité ( presque 3 ans et 7 prolongations en dehors de la loi ) sans perspectives d’ avenir et j’ ai appris il y a 6 mois lors de ma retraite que cela ne faisait pas de trimestres cotisés
    J’ ai vraiment l’ impression de revivre toute la fin des années Mitterand et du libéralisme assumé

  4. Vigilance et autonomie critique : on lâche rien !

  5. Un monde sans cdi,que des intérimaires,plus de syndicaliste..
    Je claque des doigts et je mets fin a ton contrat
    Voila la socièté qu’on nous prépare…
    Miam, miam, ça donne envie..

  6. a me degouter du mot democratie
    et puis au fronton égalité ?? fraternité ??
    j’en suis revenue des temps modernes, et de la civilisation ?? uh progrés hugh !!

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)