Oct 192011
 

Après la libération du soldat israélien Gilad Shalit, l’Humanité constate : « Salah Hamouri et d’autres prisonniers politiques palestiniens dont le dirigeant du Fatah Marwan Barghouti ne seront pas libérés. L’étudiant franco-palestinien de 26 ans, enfermé, depuis maintenant sept ans, dans les geôles israéliennes vient lui d’être « mis à l’isolement » et « interdit de visite jusqu’au 5 novembre », nous confiait sa mère, Denise Hamouri, il y a quelques jours. Une mesure de rétorsion Continue reading »

Partagez cet article
Sep 202011
 

Communiqué du Parti communiste israélien : « L’appel palestinien à l’Onu, lancé le 20 septembre, pour que soit accordé à la Palestine le statut officiel d’Etat-membre, élève la campagne pour l’indépendance de la Palestine à un autre niveau. Bien que la reconnaissance par l’Onu d’un État palestinien dans les frontières du 4 juin 1967 ne signifie pas la fin de l’occupation israélienne, il s’agit néanmoins d’un pas politique important dans cette direction. Continue reading »

Partagez cet article
Juin 282011
 

C’était dans Zélium N°5 : avez-vous acheté votre exemplaire ?

« Il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza » : cette surprenante déclaration, attribuée à une responsable de la Croix rouge locale, tombe à pic pour discréditer l’initiative de la deuxième flottille humanitaire qui appareillera fin juin. Mais ne tombe-t-elle pas un peu trop à pic, justement ? Enquête. Continue reading »

Partagez cet article
Juin 192011
 

Non pas un mais deux bateaux français, avec à bord un député, une eurodéputée, un Conseiller régional et Olivier Besancenot : le rassemblement d’hier sur le Vieux-Port a dopé l’enthousiasme des militants pro-palestiniens.

Trois mille militants selon RFI, environ 2000 suivant Maritima, et une forêt de drapeaux pour quelque 80 organisations soutenant la participation française à la « flottille de la liberté », qui s’apprête à tenter de forcer symboliquement le blocus maritime imposé à la bande de Gaza par l’armée israélienne.

Continue reading »

Partagez cet article
Juin 182011
 

« Dès les lendemains de la guerre de 1967, Israël a mis en place à Gaza une administration militaire, qui restera en fonction jusqu’à la création de l’Autorité palestinienne, en 1994, rappelait un article du Monde de juin 2010. Son objectif était clair : affaiblir Gaza, démographiquement (par des déportations dans le Sinaï), et par un blocus économique, qui s’exercera par la fermeture du port. Sara Roy, chercheuse au Centre des études sur le Proche-Orient de l’université Harvard et spécialiste reconnue de Gaza, explique dans ses publications que « le déclin, la destruction de l’économie et de la société de Gaza ont été délibérés, le résultat d’une politique d’Etat, consciemment planifiée et mise en oeuvre. Continue reading »

Partagez cet article