Mar 042012
 

Passionnante comparaison européenne réalisée par Myeurop.com à propos de l’imposition des bénéficiaires d’un revenu égal à 1,2 millions d’euros.

Les super privilégiés français sont donc actuellement les moins imposés de toute l’Europe, ce qui n’est pas une surprise mais ces chiffres rappellent, preuves à l’appui, que Sarkozy est bien le président des riches. Voyons à présent ce qu’il en serait avec la proposition hollandiste de taxation à 75% des revenus au-dessus d’un million d’euros : « Le programme socialiste prévoyait déjà la création d’une tranche d’imposition supplémentaire à 45% pour les revenus au dessus de 150 000 €. Et, avec cette nouvelle tranche, il sera donc désormais également imposé à 75% sur les 200 000 € de la tranche entre 1 et 1,2 million. Il payera alors :

  • 41% de ses revenus compris entre 72 317 et 150 000 euros, soit 31 850 €.

Plus les 2 nouvelles tranches :

  • 45% de ses revenus situés entre 150 000 et un million d’euros, soit 382 500 €.
  • 75% des 200 000 euros de revenus au dessus d’un million, soit 150 000 €.

Total : 333,19 +2 076,06 + 13 602,6 + 31 850 + 382 500 + 150 000 = 580 361,85 € à payer. Soit un taux moyen de 48%.

Ce taux est-il prohibitif ? Notre célibataire va-t-il préférer s’expatrier ailleurs en Europe ? Pour le savoir, il ne suffit pas de comparer le taux maximum d’imposition de la dernière tranche (le taux marginal, ndlr) chez nos voisins, mais comme l’a fait Le Monde pour la France, de calculer le montant de ses impôts en fonction de toutes les tranches. Avec l’aide de nos correspondants en Espagne, Belgique, Royaume-Uni, Allemagne et Italie, nous avons fait les calculs. Chiffres ensuite validés par les simulateurs des sites officiels.

Surprise, en dépit de l’impôt Hollande pour les millionnaires, notre célibataire gagnant 1,2 million € ne risque pas d’émigrer fiscalement en Espagne ou en Belgique ! Même le Royaume-Uni n’est pas vraiment une terre d’asile fiscal. L’avantage est trop maigre : moins de 7 000 €. Restent l’Allemagne et l’Italie. Mais s’exile-t-on quand on est vraiment riche pour économiser, au mieux, 71 000 € ? » Bon, il reste la Suisse, non mentionnée dans la comparaison ci-dessus puisque hors Union européenne, où l’imposition se négocie au cas par cas de façon forfaitaire. Mais à ce compte-là, ce sont tous les riches d’Europe qui ont intérêt à s’y établir.

Reprenons les réactions de la droite effarouchée face à la proposition du candidat solférinien : « Selon Bernard Accoyer (président UMP de l’Assemblée nationale, Nda), François Hollande veut « chasser de France les quelques riches qui peuvent y rester », rapporte Atlantico. On vient de voir que c’est un non-sens mensonger. Sur le même site, la réaction du président du groupe des députés UMP, ce boulet de Christian Jacob, l’âme damnée de cet autre boulet de Jean-François Copé : « la marxisation du PS est bien en marche. Cette proposition de loi, c’est ni plus ni moins que le renoncement au droit de propriété« . Les Espagnols et les Belges vont être surpris d’apprendre qu’ils vivent sous un régime marxiste qui a renoncé au droit de propriété ! Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères incarnation d’une République en putréfaction, parle pour sa part de « confiscation fiscale ». Comme le candidat de République soi-disant « solidaire », repris par RFI : « La taxation à 75% est une mesure confiscatoire qui n’est pas respectueuse de la réalité, selon Dominique de Villepin, l’ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle ». Chacun jugera en sachant qu’il restera au futur imposé à un taux moyen de 48% exactement 619 639 € pour vivre ! Ce ne sont pas eux qui risquent de devoir se nourrir grâce aux Restos du coeur, qui ont battu tous leurs records cette année avec 900 000 bénéficiaires… François Bayrou, candidat du Modem plus que jamais ni de gauche, ni de gauche, a quant à lui cru bon d’estimer que « le déconnomètre fonctionne à plein tube ». C’est lui qui déconne ! Last but not least, le sortant candidat Sarkozy himself décrète qu’il s’agit d’une « folie fiscale ». Mais la folie n’est-elle pas plutôt qu’ « alors que le pouvoir d’achat des Français a reculé de 0,2%, en 2010, la rémunération moyenne des dirigeants des entreprises du Cac 40 a fait un bond de 34% pour cette même année. Onze dirigeants français dépassent le plafond de 240 Smic annuels. (…) Chaque patron du CAC 40 touche en moyenne 4,1 millions d’euros par an » ? Dans une France qui comptait en 2009, derniers chiffres connus, 8,2 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (954 € par mois) ? Que dire de cette obscène défense des riches, quand on sait désormais en outre, preuves scientifiques à l’appui, que Plus on est riche, moins on a de morale ? L’opinion, de toute façon, a tranché : « À 65%, les Français se déclarent favorables à ce que soient taxés à 75% les revenus supérieurs à un million d’euros par an », résume le Télégramme. Ils décernent ainsi à Accoyer, Jacob, Juppé, Villepin, Bayrou, Sarkozy et toute la droite un formidable Ferme ta gueule ! collectif.

Partagez cet article

  9 commentaires à “Contre les cris d’orfraie de la droite (Bayrou inclus) : l’obscène défense des riches”

  1. Article de Libération sur le discours de Sarkozy lors de son dernier meeting le 3 mars à Bordeaux :

    A la fin de son discours, le Président candidat n’ a pas pu s’empêcher de revenir sur la proposition de François Hollande de taxer à 75% les ultra riches qui gagnent plus d’un million d’euros par an. «La morale de la République ce n’est pas de matraquer fiscalement les classes moyennes parce que l’on pas le courage de réduire les dépenses pour ne contrarier aucune clientèle». Et d’énumérer : « les clientèles des syndicats d’enseignants, la clientèle des communautés, la clientèle des syndicats…». Sous les hourras de la salle remontée à bloc.

    http://www.liberation.fr/politiques/01012393741-sarkozy-au-fond-a-droite

    Cela peut paraître incroyable mais ce discours de Sarkozy est probablement l’un des infects qu’il ait jamais fait…

    Autre article de Libération mais plus réjouissant est cette interview d’Onesta, le sélectionneur de l’équipe de France de hand qui réagit au projet de taxation de François Hollande :
    http://www.liberation.fr/politiques/01012393653-onesta-les-impots-cela-ne-tuera-pas-le-foot

    PS : je vous laisse apprécier la dernière phrase 😉

  2. Il semble que tu sois allé un peu vite dans la pédagogie, Olivier…
    Je ne vois pas d’où sortent les trois premiers chiffres de la ligne « Total… »
    Par ailleurs, combien payent ceux qui gagnent plus d’un million d’euros ?..

    Sinon, ta synthèse générale est claire et éclairante. Deux conclusions pour moi. Premièrement, Hollande encore une fois fait une annonce de gauche pour une politique de droite. 75% qui laissent 51000€/mois à ces riches, c’est ignoble, tout simplement. En raison du rapport entre les plus pauvres, dont tu as rappelé l »aumône qui les fait vivre, en raison d’une élasticité maximale du vivre-ensemble – on peut pas se dire membre d’une même société quand on a de tels écarts de revenu – et parce que la gauche c’est la justice sociale et non pas la communication sociale.

    Qu’un Hollande manipule ainsi, après une histoire de luttes sociales et de conquêtes sanglantes, après les niveaux d’impositions bien plus élevés qu’on imposa aux parasites à certains moments, témoigne d’une insouciance et sans doute d’une duplicité par rapport aux fondamentaux même d’une gauche minimale.

    Ce n’est pas la réaction de la racaille UMP qui me choque le plus, mais ce mensonge objectif de Hollande, qui me rend encore plus décidé à ne voter pour cet individu que si certaines avancées incontournables sur les salaires, les retraites, les referendum et la structure sont décidées et assurées d’être mises en place.

    Ce n’est pas absolument pas le cas aujourd’hui. Hollande dit tout et son contrainte, flatte les pourceaux de Wall Street à l’étranger, et prétend qu’il n’aime pas les riches en France. Il fait de la com à la place de la décision, balance du baratin à la place de faire preuve de courage et de dignité, de citoyenneté.

    Il ne mérite pas, aujourd’hui, comme l’ensemble de son parti, d’être appelé un homme de gauche.

  3. Ce n’est pas le montant de l’impôt qu’il faut regarder, c’est ce qui reste après impôt.

    L’écart entre un SMIC annuel à environ 16000 € et 619639 € qu’il lui reste pour vivre (le pôvre…) est encore de 36 fois le SMIC….

  4. C’est un bel effet d’annonce.
    Au fait, tu oublie la CSG dans ton calcul…
    Cela peut marcher à condition:
    – de remettre à plat « toutes » les niches fiscales
    – de faire payer leur part d’impôt en France à tous les expatriés
    – d’obliger à déclarer et d’imposer au même taux tous les bonus, stock-options et parts de société
    – de mieux contrôler les frais remboursés et avantages fournis
    – d’imposer les retraites au même barême
    – de taxer plus lourdement encore les dépôts en paradis fiscal
    – d’avoir un droit de regard sur les sociétés-écrans, off-shore ou non, voire même de les interdire
    J’en oublie certainement, les moyens d’échapper à l’impôt sont infinis…….

  5. Bonjour cet article pour être objectif devrait également proposer le calcul de la réforme fiscale proposée par François Bayrou qui’elle est efficace et moins tapageuse. :
    Voir ici : http://www.facebook.com/photo.php?fbid=309057725824069&set=a.111058938957283.14680.100001595321185&type=1&theater

    Votre célibataire à 1.2 million d’euro va peut être ne pas fuir mais si il gagne 2 millions d’euro, ça change tout.
    Alors gardez vos démonstrations partisanes et manipulatrice. 61% des Français pour, ne veut pas dire que la proposition est saine. Les experts la démonte. Même votre expert en fiscalité le dit.
    Alors pour moi ce ne sera pas Hollande le bonimenteur qui aura mon vote.

    Quand on écrit « Bayrou Compris » on argumente. c’est la moindre des chose !

  6. La vieille croûte (que je suis) se souvient que « l’imposition confiscatoire » était naguère un trait de vocabulaire spécifique à Jean-Marie Le Pen. Olivier me fait découvrir que la contamination s’est étendue bien au delà du FN. Accoyer, Jacob, Juppé, Villepin, Bayrou, Sarkozy expliquent très bien qu’ils n’ont plus besoin du Front National : ils font le boulot eux-mêmes.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)