Juin 302011
 

Alors décidément, plus c’est gros, plus ça passe ! Sarkozy ne sait plus quoi inventer : un secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères chargé des Français de l’étranger ! On ne fait même plus semblant que ça serve à quelque chose. En quoi les Français de l’étranger, qui disposent de leur ambassade et de leur consulat tant que de besoin, nécessitent-ils la création d’un secrétariat d’Etat pour s’occuper d’eux ? Ce parfait foutage de gueule n’a qu’un motif : les Français de l’étranger vont désormais élire des députés, par la volonté du prince et pour servir son intérêt personnel – et ceux des futurs planqués de cette élection. Le Monde explique avec concision les tenants et aboutissants de cette innovation : « A un an d’élections législatives redoutées par l’UMP, l’électorat des expatriés, qui vote globalement plutôt à droite, a suscité l’intérêt de plusieurs barons de la majorité présidentielle à la recherche d’un mandat gagnable pour assurer l’après-2012″. En plus, comme le précise Marianne, « l’élection des 11 nouveaux députés  français de l’étranger coûterait près de 15 millions d’euros ! Dix fois plus cher qu’un député métropolitain. Pas de quoi angoisser la majorité qui s’offre la garantie d’une dizaine de sièges à l’assemblée à un coût prohibitif ». Eric Besson et Thierry Mariani sont sur les rangs, on voit le niveau. Donc ces Français de l’étranger, il faut les chouchouter, pour être sûr qu’ils voteront bien UMP, alors on leur crée un secrétaire d’Etat rien que pour eux. Un VRP du parti présidentiel en campagne internationale, un recruteur, un rabatteur de votes payé sur nos impôts, avec le statut de membre du gouvernement de la République ! Ah mais ils osent tout. Y compris nommer à cet improbable autant que scandaleux poste un certain David Douillet.

Cet ancien judoka a commencé sa carrière politique par le reniement de sa parole : « Il y a tellement de travail à faire sur un seul mandat que ça suffit largement« , déclarait le nouveau député UMP des Yvelines, David Douillet, après sa victoire par 17% des inscrits aux législatives. Nous commentions la suite en février 2010 : « Novice en politique, l’ex judoka chiraquien, tendance Bernadette, n’en a déjà pas moins intégré la célèbre formule signée Charles Pasqua, « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » : il s’apprête à prendre la deuxième place sur la liste menée par Valérie Pécresse dans son département pour les régionales (…). Rien de nouveau sous le soleil : depuis quand les UMPistes respecteraient-ils leur parole ? » L’homme qui jurait qu’un seul mandat suffisait largement a été élu Conseiller régional en mars 2010. Pourrait-on alors penser que deux mandats suffisent largement ? Eh bien non, il lui faut davantage, plus de prestige : une entrée au gouvernement ! Le voilà secrétaire d’Etat. Ah il s’est bien moqué des minuscules 17% des inscrits l’ayant élu député des Yvelines, les laissant aujourd’hui tomber comme de vieilles chaussettes. Comme on ne peut être député et ministre à la fois – ce serait appartenir à l’exécutif et au législatif en même temps, donc contreviendrait à la séparation des pouvoirs -, c’est son suppléant, Joël Régnault, qui se retrouve propulsé à l’Assemblée pour le remplacer. C’est entre parenthèse lui le maire de Plaisir (Yvelines) s’étant ainsi distingué dans l’affaire des créances toxiques de la crise financière : « Joël Regnault (UMP) a privilégié des emprunts indexés sur le dollar et le yen pour une somme de 61,7 millions d’euros. Là-aussi, le risque de surcoût est important à cause de taux d’intérêt non plafonnés. Pour le contribuable de cette ville, l’ardoise pourrait être lourde suite au choix du suppléant de David Douillet à l’assemblée nationale ». Mais revenons à notre ex judoka.

Le nouveau secrétaire d’Etat est l’auteur de cette magnifique citation littéraire, publiée en 1998 dans son autobiographie : « On dit que je suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes ! » Gros niveau. Il explique dans le même ouvrage, modestement titré L’âme du conquérant, qu’il est opposé au travail des femmes : « Pour l’équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer, à gérer affectivement la cellule familiale, quel que soit d’ailleurs le niveau social concerné ». A la maison, les femmes ! Et ce type-là est secrétaire d’Etat. Marianne nous renseignait sur son CV judiciaire en avril 2008 : « Le sportif a été mis en examen en mai 2000 dans la faillite de l’agence de voyage Travelstore pour complicité et recel de banqueroute par détournement d’actif. Il est soupçonné d’avoir précipité cette faillite en récupérant sa mise de fonds (21% du capital) avant le dépôt de bilan. Par ailleurs, Libération avait révélé, le 29 janvier, dernier, un scandale médiatico-sportif dans lequel était impliqué le judoka et sa femme. La société Daval Consulting gérée par Madame Douillet, venait alors d’être chargée par la Fédération française de judo de la communication des membres de l’équipe de France pour les JO de Pékin. Le journaliste résume bien l’affaire : «Douillet homme d’affaires sponsorise une fédération où Douillet ex-champion sélectionne des judokas – que le businessman fournit en kimonos – dont le Douillet consultant commente éventuellement les performances sur Canal +. Des athlètes dont la com’ est désormais assurée par une société dirigée par sa femme. Bel exemple de ce qu’on nomme, en économie, intégration verticale. » Voilà le genre de modèle que nous propose la Sarkozie. Le canard enchaîné en ajoute une couche en octobre 2009, révélant que David Douillet dirige la CFA Sport Engineering, « bureau d’études dédié à la conception d’équipement sportif associé par exemple au groupe Vinci pour la conquête du marché du Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Le mélange des genres continue donc à l’UMP entre politique et affairisme personnel », commente Alain Lipietz. Mais l’homme s’en sort, échappant à une condamnation dans l’affaire Travelstore grâce à « l’amendement Douillet » ajouté sur mesures à la loi d’amnistie de 2002. N’en jetez plus, la coupe est pleine, mais ce n’est pas tout : le nouveau secrétaire d’Etat est aussi aux prises devant les tribunaux avec (feu) Bakchich et avec la candidate à la primaire Verte, Eva Joly, pour la même allégation ainsi condensée par cette dernière : « David Douillet est l’heureux détenteur de comptes au Liechtenstein ».

Douillet-le-roi-des-conflits-d’intérêts au gouvernement, sur le strapontin doré créé pour l’occasion de racoleur UMPiste des expatriés, décidément, on ne s’y fait pas : « la création d’un secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères chargé des Français de l’étranger, avec David Douillet, (…), c’est un poste dont on ne voit pas très bien l’objectif, si ce n’est de préparer l’élection pour l’UMP. Je trouve ça un peu choquant », euphémise Corinne Lepage. Quant à la tête-à-claques intéressée, elle s’est dite « fier de servir (son) pays ». Non, tu ne sers que l’Union pour une Minorité de Privilégiés, le  parti de l’oligarchie, cette faction qui confisque le pouvoir au peuple, et tu sers accessoirement ta pomme, mais certainement pas ton pays, David. Bienvenue dans la rubrique Ferme ta gueule ! de plumedepresse.

Partagez cet article

  15 commentaires à “David Douillet ou le grand foutage de gueule”

  1. Je propose qu’on commence à tenir les comptes des sommes dépensées par Sarkozy pour acheter sa réélection. Déplacements en province répétés, mesures clientélistes de circonstance et last but not least la nomination du Douillet. Le tout à porter au compte de campagne.

  2. Quel scandale! Un de plus… Et c’est le contribuable qui paie ? Alors, dehors, gros balourd jaune doré, chouchou de Bernadette!!!

  3. plus rien ne m’étonne de cette bande de truands ,qui nous gouverne ;je regrette qu’encore trop bien nourris,les Français ne font rien pour aider les jeunes indignés!!!!!!il est vrai qu’ils sont les indignes descendants de s 80 pour cents de collabos,qui n’on pas bougé en 1940

  4. Et toutes ces affaires en suspens ont-elles des chances d’aboutir à des condamnations ? Ah! oui, il a l’immunité parlementaire et maintenant ministérielles, je me disais aussi… Ne serait-ce pas Bernadette qui a demandé à le caser pour que ses « élégances » financières non jugées ne troublent pas l’éclat des pièces jaunes ?

  5. Et, encore vous ne connaissez pas la nouvelle secrétaire d’état à la famille, Mme Greef, députée de ma circonscription, à côté de la nomination de Douillet, c’est de l’or en barre. Ici, les prises de parole de Mme Greef provoquent systématiquement une certaine gêne dans son camp, soit par la platitude de leur contenu, soit l’inexactitude de leur contenu. Des gens de son camp viennent s’excuser après ses interventions lorsqu’elle dérape sur son opposition locale. Un exemple, il y a deux ans lors d’un rassemblement contre la suppression de postes dans l’enseignement, après avoir voté le budget de l’éducation nationale, elle s’est pointée au rassemblement pour soutenir les manifestants, pensant prendre la parole, elle est repartie illico avec son attaché parlementaire sous les huées.

  6. A higginson vienne: 80% de français collabos en 40!Mais ca ment encore plus que les gens que ça dénonce! Ca pue l’indigné trotskiste anti-français à plein nez cette bonne poire. Quel soucis de la Vérité, quelle honneteté intellectuelle!

  7. Pendant que le clan de l’ UMP magouille l’organisation des élections pour racler quelques voix, le tyranneau de France s’est fait un peu bousculé à Brax ( Lot et Garonne ) –

    Regardez bien les images et vous verrez que l’acte du type qui accroche la veste du président (de l’ UMP) permet de nous montrer une perspective toute différente que BFMTV ( ou TF1 & consort ) se gardait bien auparavant de nous montrer :

    Ce qui apparaissait comme un bain de foule conséquent se résume au final à une quinzaine de personnes derrière des barrières.

    En effet, la caméra au début du reportage se trouve dans le prolongement de la barrière et fait croire à une foule immense tandis qu’ensuite une fois le gars chopé par les flics, on s’aperçoit que tout avait été falsifié et que la foule n’existait pas ou si ridiculement. Seuls une quinzaine de personnes faisaient illusion. Sans compter le journaliste qui avait eu l’idée de se placer parallèlement à la barrière pour mieux ne pas montrer la réalité telle qu’elle était véritablement – certainement en concertation avec le service d’information du clan Élyséen et du plan média concocté aux petits oignons.

    « Sarkozy bousculé lors d’un bain de foule, un homme placé en garde à vue  »
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/06/30/nicolas-sarkozy-physiquement-pris-a-parti-lors-d-un-bain-de-foule_1543089_823448.html#xtor=AL-32280308

    l’article du Monde.fr se pose la question suivante : « L’individu, âgé de 32 ans et demeurant dans le Lot-et-Garonne, a été placé en garde à vue à la gendarmerie d’Agen, où une enquête a été ouverte. Il n’est pas connu des services de sécurité. Une enquête devra déterminer quelles étaient ses motivations.  »

    Ses motivations ? Au delà d’une rage mille fois fondée, on s’en doute – sans que l’on accrédite pour autant nécessairement son geste vif – il est clair que le fait d’accrocher la veste du président (de l’ UMP) n’est là que pour déflorer le dispositif médiatique et faire apparaître la supercherie des journalistes, supplétifs de la propagande, qui arrangent la réalité en la travestissant au lieu d’informer les citoyennes et les citoyens, comme le leur recommande leur métier et leur soi-disante déontologie.

    Par ce geste et l’anticipation de ce qui allait suivre, c’est tout un mouvement de caméra qui est transformé. Ce qui ne devait pas être vu, vient soudain à se montrer du fait de l’irruption de l’évènement.
    C’est moins Nicolas Sarkozy qui était visé que le dispositif médiatique. Faire apparaître la réalité était bien le but certainement visé. Le journaliste qui filmait en maquillant la réalité ( peu de monde en vérité pour venir voir le président ) et qui la violait en connaissance de cause, a été pris à son propre piège et a été lui-même obligé de la montrer tel quelle. Aucune foule. Quinze pelés derrière un pauvre décor métallique serraient en criant, la paluche d’un président- parfaitement détesté et banni par le peuple.

    Oui. La mise à nu du dispositif médiatique par ses supplétifs mêmes. Un tout autre film en effet !

  8. Scandaleux.

    Après les placards dorés ( 700 organismes comme : CSA CESE AFITT…) crées seulement par la droite comme la gauche, pour caser des amis = très bon salaire + nombreux avantages pour ne rien faire !

    Voilà de nouveaux députés inutiles pour 2012 (déjà qu’il y a trop de députés et sénateurs car maintenant c’est le Parlement Européen qui décide) et de nouveaux postes ministériels inutiles avec des personnes incompétentes…

    Quand l’ Etat va il faire des économies ?

    • @ Marie :
      … car maintenant – depuis le début – c’est la commission européenne qui ordonne le pillage (pour le compte de la finance mondialisée et autres vampires du Fouquets) et non le Parlement européen, écran de fumée décoratif …

  9. Juste pour info, Bakchich est de retour depuis quelques jours !

  10. C’est gag, les femmes doivent rester à la maison mais :

    « La société Daval Consulting gérée par Madame Douillet, venait alors d’être chargée par la Fédération française de judo de la communication des membres de l’équipe de France pour les JO de Pékin. »

    Ha oui, c’est vrai,on peut prêter son nom depuis chez soi -:)

  11. N.S : « La France ne peut pas vivre au-dessus de ses moyens » vient de déclarer Nicolas Sarkozy dans un discours digne d’un sous-préfet. Tout en relevant, pour justifier les coupes budgétaires qui se préparent activement pour le lendemain des élections, que 45 milliards d’euros doivent être consacrés annuellement aux intérêts de la dette publique. Pouvait-on mieux, quoi qu’involontairement, poser le problème ?  »

    Quand vous entendez  » dette publique « , pensez  » DETTE PRIVÉE – Les mots sont importants, mêmes s’ils ont été dénaturés, renversés, détroussés, retournés comme un gant par l’adversaire ou l’ennemi politique – M. Bayrou est un adversaire politique, M.Trichet sans aucun doute est un ennemi politique, lui qui met à genoux des millions d’individus. Sachez que la santé va être réduite ! Donc la mise à mort lente ou rapide des malades, décupler. Un ennemi, vous dis-je ! Nous assistons au renouveau du féodalisme sous sa forme bancaire, rien de moins. Le combat contre la nouvelle aristocratie est le combat présent et il le sera jusqu’à ce que cette nouvelle tyrannie meurt de sa belle mort.

    Je ne sais donc si M.Bonnet me permettra de poster un lien quelque peu  » sauvage  » , mais il me parait très utile à l’heure où les grecs se battent pour leur présent & leur avenir de poster cet article qui en dit long sur ce qui les attend et nous attend en « Europe Trichiste  » ( Jean – Claude Trichet ) – Je pense au peuple Grec en premier lieu.

    A bas le Trichisme !

    Franchement il faut lire cet article. Cela me parait complémentaire avec le travail accomplit ici qui nous renseigne sur les méfaits quotidiens et intérieurs de la mafia du Fouquet’s.

    Article de François Leclerc : CAPITALISME A LA DÉRIVE / Blog de Paul Jorion
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=25671

  12. Plume de presse va me manquer…
    Merci à toi Olivier, et bonne route. Salut et fraternité!
    Fred

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)