Jan 182011
 

Déferlante Marine Le Pen à la Une de tous les médias. Elle serait « plus avenante » que son père, « plus crédible » (en quoi ?), plus respectable (ah bon ?) et, partant, plus dangereuse. Halte au feu. 

On se calme ! Marine Le Pen a été élue présidente du Front national, un sondage la donne à 18% et c’est le ras-de-marée : on ne parle plus que d’elle ! Certains jouent à se faire peur : « Vous allez voir que Marine va passer ». Sur Facebook s’est créé un groupe baptisé Prendre le maquis si Marine Le Pen est élue. Oh les gars(ces), 18% ! Le Pen père était à 15, quand on connaît la marge d’erreur des sondages… Non, la virago du FN ne représente pas le péril pour la République qu’on dit, pas plus que son père n’avait besoin de notre vote pour être battu par Chirac en 2002.

 Et l’opinion, en l’occurrence moins bête que souvent, n’est pas dupe : la succession intervenue à la tête du parti ne l’a pas changé. Le discours soi-disant social de la Le Pen ne date pas d’hier : le FN prétend défendre les petites gens (Français !) depuis toujours, tout en proposant au plan économique une tripotée de mesures ultralibérales à faire se pâmer Laurence Parisot – qui n’aurait pourtant pas l’orgasme facile, selon un sondage de l’Ifop. La Walkyrie d’Hénin-Beaumont apporterait à la formation d’extrême droite la respectabilité ? Mais le FN est le FN ! Le service d’ordre de quel autre parti pourrait-il se permettre d’ignorer les répercussions médiatiques certaines pour se laisser aller à un pathétique passage à tabac en plein congrès d’intronisation de « Marine », à huit gardes du corps contre un « journaliste de merde » ?

La chaîne du confrère, France24, raconte : « huit gardes du corps se ruent sur lui et le couvrent de coups. Traîné à terre, frappé au ventre et dans le dos, Michaël subit un assaut provoqué, estime-t-il, par les photos prises durant le cocktail. « Ils m’ont pris mon téléphone portable et m’ont demandé d’effacer les photos que j’avais prises et qui n’avaient d’ailleurs aucun caractère journalistique », raconte-t-il, ce dimanche matin, sur France24. « Ils m’ont volé ma carte de presse et cassé ma montre », continue-t-il, visiblement choqué. Après le passage à tabac, il est emmené dans « une petite salle » puis à nouveau insulté. « Des propos racistes », entre autres, rapporte-t-il. Relâché dix minutes plus tard, Michaël Szames se présente aux forces de l’ordre, postées à l’extérieur du Palais des Congrès de Tours. Ces dernières déclarent ne rien pouvoir faire face au service d’ordre du parti qui « règne en maître, ici » [voir son témoignage en vidéo ici]. Le FN dément sa version : « Le Front national conteste absolument que ce Monsieur ait été molesté », a déclaré à l’AFP Me Wallerand de Saint-Just, l’avocat du parti », cité par L’Express qui précise : « Le Front national souhaite par ailleurs une contre-expertise médicale, doutant que le journaliste ait pu se voir signifier dans le cadre de sa plainte 15 jours d’incapacité de travail, comme l’a affirmé dimanche soir sa chaîne ». Mythomane, Michaël Szames ? Incorrigible Jean-Marie Le Pen en tout cas : « Dimanche, interrogé sur l’incident et sur les « insultes racistes » dont le journaliste dit avoir été l’objet, Jean-Marie Le Pen a répondu par un énième dérapage : « Ce personnage a cru pouvoir dire que c’était parce qu’il était juif qu’il avait été expulsé. Qu’il soit juif, cela ne se voit ni sur sa carte ni, si j’ose dire, sur son nez », rapporte Le Monde. Arf, la bonne blague, les juifs ont un gros nez, kolossale rigolade ! « Interrogée ce lundi sur RMC dans Bourdin Direct, Marine Le Pen, qui vient de succéder à son père à la tête du parti, a déclaré être «absolument persuadée que Jean-Marie Le Pen n’avait pas de mauvaise pensée en disant cela». Mais elle concède qu’il «aurait dû dire « sur son front » (national ? NdA), ça au moins ça aurait évité la polémique». Exact, mais il a dit « sur son nez » et ajouté « si j’ose dire »… Toujours est-il que cette affaire de molestation d’un journaliste, aggravée par la « plaisanterie » du « président d’honneur » (son titre, désormais), montre clairement que le FN est très loin d’être soudainement devenu un parti respectable et qu’il est toujours mû par une violente xénophobie, à la source d’une idéologie de haine et d’exclusion.

Quelles discriminations racistes ?

« Invitée sur RMC Info-BFM TV lundi, Marine Le Pen a estimé que les handicapés avaient « beaucoup plus de difficultés à trouver un emploi que les Français qui ont un nom à consonance étrangère »,  résume Europe 1. La nouvelle présidente du Front national a surfé sur la thématique traditionnelle de son parti, qui lie immigration et chômage : elle a jugé « absurde de continuer à faire entrer des centaines de milliers d’étrangers dans notre pays alors que nous avons cinq millions de chômeurs ». Là encore, on cherche la nouveauté : le FN établit ce lien – imaginaire – entre immigration et chômage depuis toujours ! Sur le sujet des discriminations, L’Express est plus complet : « Interrogée sur RMC Info-BFM TV sur les difficultés à trouver un emploi lorsqu’on s’appelle « Karim ou Mohamed », Marine Le Pen a répondu: « Mais ça, c’est vous qui le dites parce que moi j’ai vu des études qui disent qu’en l’occurrence, les handicapés ont beaucoup plus de difficultés à trouver un emploi que les Français qui ont un nom de consonance étrangère ». Et les handicapés d’origine étrangère ? Mine de rien, avec son « c’est vous qui le dites » et sa diversion à propos des handicapés, elle nie les discriminations dont les Français issus de l’immigration souffrent, à l’existence objective pourtant régulièrement évaluée. Pas plus tard que le 5 janvier dernier, L’Obs.com rendait compte d’une étude de l’Insee en ces termes : « Les Français ayant au moins un parent immigré originaire du Maghreb ont des taux d’emploi inférieurs de 18 points et des salaires 13% moins importants de ceux dont les deux parents sont Français de naissance ». Il n’est de pire aveugle qui ne veut voir : si le père est borgne, la fille n’a pas meilleure acuité visuelle, enfermée dans la même cécité volontaire. Reconnaître que les Karim et les Mohammed sont effectivement discriminés reste insupportable pour un parti qui se tue depuis toujours à faire passer le message que tous les problèmes de la France sont causés par l’immigration !

Aucun changement donc, Marine ou pas, comme lorsqu’elle enfourche à nouveau le vieille carne de la la « préférence nationale » : « Nous devons réserver notre aide sociale, notre politique sociale à nos compatriotes, ainsi d’ailleurs que la priorité d’accès à l’emploi et au logement ». Rappelons simplement en vitesse que cette proposition est contraire à l’égalité entre tous les citoyens, fondement de la déclaration des droits de l’Homme repris dans notre Constitution. Mais peu lui chaut : ça flatte un électorat franchouillard raciste – son fond de commerce – qui existe bel et bien dans ce pays, à tel point que l’opportuniste de l’Elysée s’est sciemment appuyé sur lui pour se faire élire. Alors, abandonner la lutte contre le FN ? Certainement pas. Il s’agit d’un combat de valeurs d’autant plus crucial que les « idées » de l’extrême droite ont contaminé la droite de gouvernement, Sarkozy, Besson et Hortefeux prétendant « tuer » le parti des Le Pen en… appliquant sa politique xénophobe et ultrasécuritaire ! Continuer par conséquent à dénoncer l’inacceptable, démonter les mensonges, décrypter le discours et démontrer sa faiblesse. Mais sans pour autant flatter la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf : dégonflons la baudruche Marine Le Pen.

Illustration Basic Instinct : tropic@lboy.

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  30 commentaires à “Dégonfler la baudruche Marine Le Pen”

  1. Dimanche matin, la télé française nous a donné une idée de ce qu’aurait pu être le PAF sous Vichy si le petit écran avait existé :
    Sur la plupart des chaînes généralistes, des dessins animés et des télénovelas pour anesthésier les cerveaux des petits et des grands ;
    Sur France 2 : la messe ;
    Sur Itélé, BfmTV et LCP retransmission en direct des discours des Le Pen (père et fille) et Gollnisch.
    Seule France 24, pour les raisons évoqués dans cet article, a refusé de se prêter à ce petit jeu de promotion/réhabilitation du FN.

    Je m’interroge sur cette attitude des médias liés au pouvoir ou à de grands groupes industriels :
    Tente-t-il de préparer un nouveau 21 avril ? Avec deux scenarii possibles :
    1) Sarko/Le Pen au premier tour, et Nicolas réitère la performance¨de Chirac en 2002.
    2) PS/Le Pen. –> PS Président, mais l’UMP a préparé un accord électoral en coulisses avec le FN lui permettant de mettre la gauche, divisée comme d’habitude, en minorité au Parlement…

    Bref, c’est Pile, je gagne… Face, tu perds !
    Et François Hollande de commenter : … Hé…heu… (sourire niais).

  2. Je cite: « Laurence Parisot – qui n’aurait pourtant pas l’orgasme facile, selon un sondage de l’Ifop. »

    Diable!
    Je savais que l’on sondait sur tout et n’importe quoi, mais là quand même…
    😉

    Sinon pour le reste, je crains hélas que le bon sens ne soit pas la chose la mieux partagée, et les messages politiques étant tellement peaufinés pour faire appel aux plus bas instincts, il nous faille nous préparer à des (mauvaises) surprises…
    Surtout face à l’inertie totale du P »S », à l’absence du NPA et à l’agitation bien peu ordonnée du PdG!

    Où sont-ils, ceux qui devraient porter le fer au sein de la Sarkozie et démonter les vieilles lunes de la droite (extrême ou pas)?
    Où sont-ils, le plan de bataille, la stratégie destinés à rendre au vrai peuple de gauche sa fierté et son honneur?

    Je suis pessimiste, très pessimiste…

  3. Une seule solution. Analyser le programme économique et social du FN. C’est édifiant ! Et ne pas accepter de se laisser entraîner sur ses habituels terrains de chasse.
    Pour qui et surtout pour quoi croient-ils qu’ils voteraient les 18% de français séduit par la Pen ?

  4. la baudruche Le Pen est gonflée par l’ump. En effet tout porte à penser que les médias aux ordres (TF1, France Télévision, canal+, Europe1, RTL, RMC, BFM, Itélé, Le Monde, Libération, Le JDD, NDA, Sud-Ouest, Midi-Libre et l’inéffable France-soir) qui nous servent depuis le début de l’année du marine le Pen à longueur de journée, d’émission et d’éditos, ne font que préparer un 2° tour de présidentielle Le Pen/sarkozy voulu par le pouvoir, car le nabot doit rêver d’un score soviétique comme Chirac en 2002.
    Alors que nle nain se détrompe, car si ce cas devait se présenter, je ne ferais pas comme en 2002, je voterai Le pen plutôt que Sarkozy, et autour de moi, beaucoup sont déterminés à en faire autant.
    Sarkozy pour 5 ans de plus et le peuple subira.
    Le Pen au pouvoir et je lui donne moins d’un an à tenir, car dès qu’lle commencera à appliquer son programme (dont rêve le medef) la révolte grondera et nous vivrons un épisode insurectionnel à la tunisienne, et nous pourrons enfin mettre toute cette racaille droitière dehors sans préjuger de quelques règlements de comptes comme ceux que durent éprouver certains membres de la famille beltrasi (j’me comprend, comme dirait elie sémoun)

    • premièrement, c’est « Trabelsi ».

      deuxièmement, j’ai peur que vous ne rêviez les yeux ouverts si vous croyez à une insurrection en france.

      • j’assume la dyslexie et je corrige, trabelsi au lieu de beltrasi, peu importe certains d’entre eux l’on payé cher, et d’autres à venir.
        Quand à l’insurrection en france, elle est moins du domaine du fantasme que de la probabilité. En effet les similitudes entre le régime Français et le régime tunisien sont grandes . 25% de nos jeunes au chômage, 20% de nos jeunes sous le seuil de pauvreté, plus de 8 millions de pauvres, 6 millions de sans emploi (ne pas confondre avec chômeurs indemnisés), une oligarchie confisquant à son profit les richesses du pays, des parlementaires de la majorité se disputant la dernière saloperie du jour (une par jour, demandez à lucca, mariani, méhaignerie, jacob, vanneste, myard, etc..)
        Si en plus Le pen venait au pouvoir et réalise les fantasmes de toutes ces crevures, alors, oui, il y aurait inserruction. le peuple Français est long à s’énerver, mais quand il s’énerve c’est pour de bon, rappelez vous de 1789, 1830, 1948, de la commune, du front populaire.
        Non je ne rêve pas, j’ai de la mémoire

        • autre méfait de la dyslexie, lire 1848 au lieu de 1948

        • Avant d’en arriver à un soulèvement, la tunisie est passée par des décennies de dictature, où on racket, musèle, emprisonne et torture.
          Il est vrai que sur le temps long de l’histoire, il faut parfois passer par le pire pour atteindre le meilleur, mais ce n’est pas une relation de cause à effet.
          Nous ne sommes pas encore dans la situation répressive qu’à connu la population de tunisie, il me semble qu’appeler le pire de ses voeux en croyant que ça mènera forcément au meilleur est un pari dangereux, parce que la seule chose de sûr dans un premier temps est le pire. Le myanmar ne s’est pas encore libéré me semble-t-il.
          Alors, il vaudrait mieux se servir de la liberté que l’on a encore pour infléchir le cours des choses plutôt que d’en aspirer à une dégradation du sort de tous censée mener à un soulèvement qui n’est jamais certain, ni toujours possible, ni toujours rapide.

          • un soulèvement qui n’est jamais certain, ni toujours possible, ni toujours rapide.

            … et dont l’issue est toujours incertaine.

          • « il me semble qu’à appeler le pire de ses voeux… »
            encore faut il définir ce qu’est le pire,….Le Pen? Sarkozy ? DSK ?

            pour moi le pire sera celui qui sera subi sans vraie réaction comme c’est le cas depuis 2007. Pour moi le pire c’est se taper encore 5 ans cette clique mafieuse qui ruine et avilit le pays depuis près de 4 ans, qui invente une nouvelle saloperie chaque jour et crée chaque jour de nouveaux pauvres

    • sauf si c’est Le Pen / DSK

      bon, sachant que Sarkosy DSK, c’est kif kif, mais les français le savent ils ?

  5. Bonjour, Olivier !

    Bravo pour ton engagement au service de la cause journalistique. Cela explique en partie que tu ne fasses pas partie des éditocrates qui occupent les cerveaux des Français dans tous les médias dominants. C’est tout à ton honneur, même si le tribut à payer pour ton non alignement est lourd à supporter au quotidien, financièrement parlant. Espérons que cette année 2011 sera lumineuse pour toi, et que tu pourras enfin concilier le plaisir d’informer et celui de vivre décemment de ta passion.

    Bonne année à toi et à tes proches, amis, parents et connaissances !

    A Bientôt sur mon blog

    A2N

    alert2neg@yahoo.fr

  6. Remarquez que lorsque s’essaie à écouter Alain Soral, vague plumitif qui se dit ancien du Fhaine, il est facile d’affirmer qu’il est impossible de voter pour ça !

  7. « Laurence Parisot qui n’a pourtant pas l’orgasme facile ». Olivier ! Si on vient ici, c’est parce qu’on s’intéresse à ton travail de journaliste, pas à tes expériences sexuelles diverses et multiples. ;o) Et réprouvées par ton lectorat fidèle. ;o)

    On remarquera dans ce qui précède. 1) Une citation modifiée à ma convenance comme aiment tant le faire les journalistes en vue donneurs de leçons. 2) Le point de vue purement personnel d’un lecteur qui devient, d’un coup de baguette magique de journaliste en vue donneur de leçons, TOUT le lectorat d’Olivier.

    Dis-moi, Olivier, à la lumière de cet exemple, j’ai bon ? Ai-je bien les compétences requises pour postuler à la rédaction de TF1/France2/Le Monde ? ;o)

  8. Hum ! Ce qui me gêne dans tout ceci, c’est le résultat d’un sondage entendu la semaine dernière sur France Culture : 43 % des militants UMP se disaient prêts à s’allier avec le FN si Marine Le Pen était élue. Alors, à mon avis, il n’y aura pas de duel UMP / FN !

  9. et si finalement c’était ni plus ni moins qu’une stratégie partagée par le PS (qu’on entends très peu ces temps, ou alors y a contagion d’aphonie) afin de laminer l’extrème gauche et s’assurer au pire une très belle deuxième place ?

    non mais franchement… Marine c’est pas la Pen ?!

    et on nous prendrait pas pour des c.o.n.s. ? ou alors si peu…

  10. […] d’insultes, de fausses nouvelles, de propos infamants, d’informations non contrôlées, de théories politiques séditieuses, soit filtrée en toute sérénité par un comité de sages issus de la revue « La règle […]

  11. C’est la deuxième fois ce soir que je vois mettre en cause la capacité orgastique de Madame la Présidente du Medef (l’autre, c’est Super-No)… C’est une rumeur ? une affirmation vérifiée par de courageux blogueurs, isolés ou en petite troupe déterminée ? Y avait-il un huissier ?
    On ne nous dit rien ! on nous cache tout ! C’est insupportable à la fin !
    Quant à la Marine, à tous les coups, nos zélées zélites journalistiques nous concocteraient une tambouille présidentielle du type Marine versus D$K que cela ne m’étonnerait pas…
    Sans moi, en ce cas. Mais comme le disait Héraclite traduit par Raymond Queneau : « On s’lave jamais les pieds deux fois dans le même bidet. »

  12. Si vous pouviez me contacter Olivier, j’ai des infos sur la manifestation de samedi contre la venue du FN à Tours

    http://www.solidaires37.org/spip.php?article523,

    Je vous précise que j’étais à la manifestation samedi, je n’ai pas assisté aux fait racontés par Solidaires, j’ai bien vu une quinzaine de « jeunes » venus faire le coup de poing avec les forces de l’ordre, Une avocate est en train de rassembler des témoignages. Tours est une ville moyenne, Solidaires était présent dans la manifestation, et ils se connaissent entre eux, les « personnes suspectées » sur les photos d’être des policiers n’étaient pas connus des manifestants. Et puis d’après les témoignages qui circulent sur Tours, ils auraient lancé le premier pavé et après des jeunes ont suivis qui ont été interpellés par ces mêmes individus
    Pour votre info, je ne suis pas chez solidaires, ni au NPA

  13. Le jeu médiatique du pouvoir est aujourd’hui de faire monter Marine le Pen, sans doute pour légitimer ce parti et proposer un deal avant-présidentielle, amener un max d’électeurs ptentiels de la gauche de gauche, ce qui nuirait au PS dans la perspective d’un deuxième tour « utile ». Enfin, il me semble…

  14. cher Mickaël Szames,
    Voici ce que mettra l’Encyclopédie absurde de la Bicyclette en page 67 à propos de
    journaliste : Dans le cyclisme, c’est un élément indispensable pour nous relater l’odysée des coureurs sur le Tour de France*. Et il faut qu’un journaliste de l’Equipe prenne une déculottée en vélo pour qu’on s’aperçoive qu’il est juif. Si non, ça ne se voit pas, ni sur sa carte, ni sur son nez !
    Cordialement,
    marco
    http://encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com/

    • Sur sa carte figure son nom, où les antisémites ont coutume de traquer d’éventuelles origines juives. Quant au nez, le juif est toujours représenté dans l’imagerie antisémite avec un gros nez (busqué). Euh, vous vouliez dire quoi, en fait, avec votre histoire de déculottée en vélo ?

      • Bonjour Olivier,
        Euh !… Zut ! J’ai fait de l’antisémitisme à l’insu de mon plein grè.
        Cordialement,
        Richard Virenque
        PS : si vous n’avez pas l’esprit partisan, mais bien au contraire, critique et humaniste, je vous invite à vous inscrire sur la Newsletter de l’Encyclopédie absurde de la Bicyclette. Mais attention, si vous n’avez pas d’humour, ce que je doute fort à la lecture de votre commentaire, c’est dangereux.
        http://encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com/

        • Bonjour !
          (Après une pique pour avoir fait un lien stupide, cette fois je défend notre Grand Olivier 😉 )
          Il ne s’agit pas d’avoir ou non de l’humour.
          Vous recopiez une phrase sorti de son contexte, sans intro ni précisions finales. Comment dès lors savoir à quel degré lire cette phrase ? Premier, absurde, second, etc. A plus forte raison avec ce sujet très sensible.

          • C’est vrai Pascal. J’ai oublié un principe fondamental du grand philosophe Pierre Desproges : « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ». Donc je conseille aux « n’importe qui » de ne pas s’inscrire sur la Newsletter de l’Encyclopédie absurde de la Bicyclette.

          • Ca tombe très bien, j’ai déjà écrit sur l’excellent blog d’Olivier que pour moi Desproges n’est pas une référence.
            Le jour où il a prononcé cette phrase, j’ai assez de bouteille pour l’avoir entendu en direct, Luis Rego était nettement plus drôle que Desproges.

            Cette newsletter doit certainement être très intéressante, mais vous en faites une très mauvaise publicité.

          • Bonjour Pascal,
            Vous avez dit « Cette newsletter doit certainement être très intéressante, mais vous en faites une très mauvaise publicité ».
            Pourquoi faire de la publicité pour l’Encyclopédie absurde de la Bicyclette, puisqu’elle est gratuite ? Par contre, elle peut enrichir ceux qui la lisent.
            Cordialement,
            marco

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)