Juil 192012
 

Finalement, le plus facile pour reprendre le fil de ce blog est de distribuer les Ferme ta gueule ! qui s’imposent à ces UMPistes défaits dans les urnes qui ne supportent pas qu’on rappelle leurs turpitudes. Ainsi qu’a dit le député Vert François de Rugy pour que Christian Jacob, président du groupe des députés UMPistes et âme damnée de Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP, se croit autorisé d’exiger des excuses ? « C’est vrai que Jean-François Copé, quand il était à la fois député, maire de Meaux, président de la communauté d’agglomération et président des députés UMP, trouvait quand même moyen le faire quelques heures supplémentaires dans un cabinet, qui étaient fort bien payées d’après ce qui a été écrit dans la presse... »  Voici la brillante intervention de Rugy.

Et alors ? Assumez, affairistes, idéologues du tout fric, de la tonsure des pauvres pour engraisser les privilégiés. Des excuses, Jacob ? Mais c’est toi qui dois t’excuser d’insulter la bonne foi, l’intelligence et les citoyens (au moins) pour la troisième fois ! Relisons plumedepresse en date du 15 septembre 2007 :

Jean-François Copé a rejoint le cabinet d’avocats d’affaires Gide Loyrette et Nouel. Information seulement reprise par Les Echos et l’Obs.com. Elle a pourtant de quoi faire bondir ! Ce sémillant représentant de la droite décomplexée y travaille à temps partiel les vendredis et samedis. Jean-François « cloporte » Copé a donc besoin d’argent. Il ne dispose pour vivre que de ses seules indemnités de maire de Meaux et de député de Seine-et-Marne, soit environ 9500 € net mensuels ! Une misère, pour qui croit que les classes moyennes en France gagnent 4000 euros net. Il avait proféré cette ahurissante énormité – pour mémoire, le revenu médian des Français est de 1 484 euros exactement – alors qu’il était ministre du Budget ! Ces gens-là vivent décidément dans un autre monde. Donc Copé n’entend pas se contenter de ses indemnités d’élu, pourtant très confortables. Il est guidé par l’appât du gain, ce qui n’est pas un crime. En cela, il est cohérent avec l’idéologie dominante de la droite bling-bling. Qu’il s’enrichisse, soit. Mais qu’en pensent ses administrés meldois ? Et les électeurs de sa circonscription de Seine-et-Marne ? Voilà un type à qui l’exercice de ses deux mandats (ajoutons aussi pour la bonne bouche la présidence de la Communauté d’agglomération de Meaux et celle du groupe UMP à l’Assemblée nationale) lui laisse deux jours par semaine pour faire ses lucratives affaires personnelles ! Ce mépris de l’électeur n’est pas le seul problème soulevé par son nouvel emploi. Copé est certes avocat : il a prêté serment au mois de mai dernier devant la Cour d’appel de Paris. Mais pourquoi donc un cabinet tel que Gide Loyrette et Nouel, l’un des plus importants en France – il rassemble 650 avocats dans 21 bureaux disséminés dans le monde entier – engage-t-il ainsi un avocat débutant ? Il est clair que ce n’est pas le juriste Copé qui les intéresse, mais le politicien Copé. D’ailleurs, Capital.fr écrit qu’il « devrait mettre son important carnet d’adresses au service de certains dossiers clés de ce cabinet international ». Cela ne choque-t-il donc personne ? Un élu de la République va faire jouer ses relations – au vu de la position de Copé, lesdites relations se situent dans les milieux du pouvoir – au profit d’intérêts privés (et pour le plus grand bénéfice de son portefeuille personnel) : on n’est quand même pas loin du trafic d’influence ! Juré, craché, Copé ne s’occupera pas d’affaires en rapport avec l’Etat, se défend son entourage. Utile précision : Gide Loyrette et Nouel est justement conseil de l’Etat pour la fusion GDF/Suez ! Drôle de mélange des genres… Le président du groupe parlementaire du parti majoritaire montre ainsi l’exemple et donne tout son sens à la volonté proclamée par son chef, depuis propulsé à l’Elysée, de « remettre de la morale dans la politique ».

Mise à jour du 11 octobre : ça n’aura pas tardé ! Lire Les bonnes relations de Copé au service de son cabinet d’avocats.

Partagez cet article

  16 commentaires à “Des excuses, Christian Jacob ? Mais dénoncer le grand cumul affairiste de Copé n’est que vérité !”

  1. « Il est guidé par l’appât du gain, ce qui n’est pas un crime. » Juridiquement, tu as raison : ce n’est pas un crime.
    Il faudrait changer la loi.
    De fait, c’est le crime des crimes : tous les malheurs actuels des peuples en découlent.

    Quant à Jacob, c’est triste à dire, mais c’est juste le rôle-titre dans le désormais célèbre Dîner de c…

    • Hélas, la loi sur le non-cumul des mandats ne semble pas être pour demain, ni après-demain. Dans ma ville, le maire nouvellement PS (après avoir été sans étiquette puis divers gauche) et qui lorgnait depuis des années sur la mairie (déjà PS) depuis un village voisin, a bénéficié du report des voix FdG face à un fort score UMP-FN. Le voici « député-maire »… désespérant!

  2. Une petite précision qui ne change rien au fond de ton texte. En vertu de la loi sur les revenus des élus qui limite (« écrête » selon le terme en usage) le cumul, le revenu maximum est de 8 300 euros mensuel. Mais cette limite ne concerne bien que les revenus liés à des mandats électifs. Les revenus professionnels ne sont pas concernés et peuvent s’ajouter à ce plafond.

    Cf par exemple : http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/07/19/cumulard-je-veux-bien-quon-me-montre-du-doigt-mais-233957

    Autre précision. Copé perçoit bien un salaire de son cabinet d’avocat (autour de 20 000 euros mensuels si ma mémoire ne me trahit pas). Mais Copé est aussi devenu actionnaire de ce cabinet et reçoit une participation en conséquence. Et là, on sort de ces minables chiffres mensuels…

  3. C’est juste une parfaite indignité que le pouvoir de l’argent et de tous ces lobbies d’intérêt au service d’une poignée de privilégiés, aussi fortunés que répugnants moralement, infestent les milieux politiques et permettent à un personnage comme Copé d’exercer un quelconque mandat.

    Ce personnage qui considère qu’à moins de 5000€/mois on est juste un pôv con indigne d’intérêt, démontre, par sa simple existence et ses commentaires permanents sur les onde, les pages des journalistes suceurs, abondamment le contraire.

  4. « Jen-François Cloporte »
    Excellent jeu de mot !

    On peut dire effectivement qu’il auront bien mis de de « l’amoral » dans la politique. C’est même chargé !
    D’autre part, ils sont aussi décomplexés que leurs grouillots sont serviles : Quand Guémard a sauté pour son logement de fonction extravagant et démesuré, sous l’ère Chirac, le Canard Enchaîné avait aussi balancé Copé.
    Quelques grouillots de la télé ont posé la question à Copé, de savoir s’il allait comme Guémard démissionner.
    Réponse de Copé, avec son éternel sourire méprisant « Écoutez, si vous continuez, vous aller me dégoûter de la politique !  »
    Point.
    Les grouillots ne l’embêtèrent plus et il son royal logement de fonction.

    Cette attitude en disait très long. Et depuis ce jour, il n’a jamais réussi à me paraître sympathique, ni même correct. C’est bien un cloporte !

  5. « Tu comprends, si on n’a ici que des gens qui se contentent de 5.000 euros par mois, on n’aura que des minables » Jean-François Copé. C’est ce que Jean-François Copé (secrétaire général de l’UMP et maire de Meaux, en Seine-et-Marne), aurait dit à propos des parlementaires qui ne cumulent pas de mandats. Source : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2012/01/07/2675282_ces-minables-qui-se-contentent-de-5000-euros-par-mois-une-polemique-signee-cope.html
    Bon, il a démenti mais ça paraît tellement crédible…

  6. D’après le Canard du 30/03/11 M. Emmanuelli aurait plus précisément addressé à Luc Chatel le message suivant « Retourne chez L’Oréal ! », ce à quoi le ministre aurait répondu du tac au tac : « Et toi, retourne chez Rothschild ! ». Ceci en référence aux activités professionnelles passées respectives des deux concernés au sein de ces entreprises respectives.

    comment dire copé ou un autre ……. ça défoule …..

    comment dire le fdg est moins regardant pour les  » socialistes  » !

    et emmanuelli c’est la gauche de la gauche du ps ….. imaginez la droite ptdr

  7. Il est sûr que Copé était plus à l’aise dans la piscine de Takiédine. Le plus risible est quand même Eric Woerth qui passe son temps à donner des leçons d’économie dans les médias, sur les heures sup, sur la loi des retraites, l’affaire Psa etc… Alors qu’il est mis en examen deux fois dans l’affaire Bettencourt, et qu’il y a des enquêtes sur la vente de l’hippodrome, sur un éventuel arrangement fiscal après que Peugeot ait été cambriolé, et diverses autres affaires (héritage, etc…). Même en prison il continuerait à donner des leçons d’honnêteté: le pire c’est qu’il a l’air d’être dans la schizophrénie complète.

  8. Fatiguée, oui, Olivier, je te comprends, les mauvais perdants nous bouffent l’air ! Je me contente en ce moment d’aimer mes enfants, en souhaitant ne pas leur laisser un monde immonde… mais qu’y puis-je ? J’ai un peu de mal à faire confiance aux nouveaux venus, mais ils font des efforts… Nous, les vieux, nous ressentons une amère angoisse pour ceux que nous aimons. Tiens, en attendant les orages, je vais aller empaqueter mes tomates contre la grêle ! Le potager, cultivé avec bien de la fatigue nous nourrit…

  9. Nicolas Domenech (Marianne) et Eric Zemmour (Le Figaro) donnent leur avis, le 28 septembre 2007 dans l’émission « Ca se dispute » sur i-télé, sur le nouveau boulot que Jean-François Copé vient d’ajouter à tous ceux qu’il « occupe » déjà. En effet, des journalistes qui, pour une fois, ont bien fait leur boulot, ont découvert que Jean-François Copé venait d’être embauché (en clair venait de vendre son carnet d’adresses et sa proximité avec Sarkozy) par un cabinet d’avocats renommé impliqué dans la fusion EDF-Suez (privatisation déguisée d’EDF). Officiellement, il n’y travaillera que le vendredi et le samedi, ce qui est censé lui laisser assez de temps pour ses nombreuses autres fonctions, dont celle d’écrivain, de maire de Meau, de député, de président du groupe de l’UMP à l’assemblée, etc etc. Et, bien entendu, il assure que, dans ce cabinet, il ne sera pas du tout impliqué dans quoi que ce soit qui pourrait interférer avec ses fonctions électives (genre la privatisation déguisée d’EDF par l’actuel gouvernement).

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)