Nov 012010
 

Vive l’Union d’une Minorité de Profiteurs !

Ils devraient faire le ménage sur UMP TV : il y subsiste des déclarations du candidat à la présidence de  la République qui, si elles étaient déjà totalement dénuées de crédibilité au moment où elles étaient prononcées – on connaissait le lascar ! -, démontrent a posteriori toute la tartufferie du personnage. Ainsi de cette vidéo où Nicolas Sarkozy déclare : « Je veux une République irréprochable. Le président de la République, c’est l’homme de la nation. Ce n’est pas l’homme d’un parti, ce n’est pas l’homme d’un clan. (…) Je veux que les nominations soient irréprochables. » Ben voyons. Vendredi 29 octobre ont été annoncées les nouvelles nominations au Conseil économique, social et environnemental (Cese), dont le site nous enseigne qu’il « est investi d’une triple mission : conseiller le gouvernement et participer à l’élaboration de la politique économique et sociale ; favoriser à travers sa composition (233 membres désignés par les organisations économiques et sociales ou nommés par le gouvernement) le dialogue entre les catégories socioprofessionnelles dont les positions, différentes à l’origine, se rapprochent dans l’élaboration de propositions d’intérêt général ; contribuer à l’information des assemblées politiques.«  Un « machin » consultatif en résumé, bien pratique pour recaser ou remercier les copains, à coups d’indemnités sonnantes et trébuchantes : « les membres du Cese sont rémunérés par la République, à raison d’un tiers d’une indemnité parlementaire, frais de résidence compris, plus une «indemnité spéciale pour frais de représentation», soit plus de 5 000 euros nets mensuels », précise Sarkofrance. Qui donc aura désormais droit à ces modestes émoluments ? Nominations «surprises» au Conseil économique et social, titre Le Figaro : « Comme toujours, la liste des 40 personnalités qualifiées désignées mercredi par l’Élysée et Matignon pour siéger pendant cinq ans au sein de la nouvelle assemblée du Conseil économique, social et environnemental (Cese) réserve son lot de surprises. La plus importante est sans conteste la présence de Raymond Soubie. Le conseiller social de Nicolas Sarkozy a toujours déclaré qu’il quitterait l’Élysée au lendemain de la réforme des retraites. Celle-ci étant achevée, il peut passer à la prochaine étape de sa carrière, qui passera par un retour dans le privé et… la case Cese. Sa nomination – même si elle est légitime sur le fond – a fait grincer quelques dents, mercredi, dans la mesure où Raymond Soubie a, compte tenu de ses fonctions, participé à l’élaboration de la liste, même si c’est Christian Frémont, le directeur de cabinet de l’Élysée, qui tenait la plume. «Le président m’a demandé d’y aller il y a trois ou quatre semaines, et je fais toujours ce qu’il veut», confie cet orfèvre des relations sociales. » Trop aimable. « Orfèvre des relations sociales » ? Seule la Pravda sarkozyste pouvait oser ce qualificatif pour le concepteur de l’antisociale contre-réforme des retraites, qui va voler leurs deux plus belles années de retraite – avant d’être rattrapés par les maladies et handicaps – aux salariés, pour préserver les intérêts des entreprises du Cac 40 défendues par le Medef. Mais le cas Soubie n’est pas la seule « nomination irréprochable » : « c’est surtout la forte présence d’élus UMP dans cette liste qui a le plus suscité de critiques mercredi chez les recalés ou les personnalités non renouvelées au sein du Cese, précise Le Figaro. D’Hugues Martin (bras droit d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux) à Ange Santini (maire de Calvi) en passant par Danièle Dussaussois, conseiller général des Hauts-de-Seine, on compte plus d’une douzaine d’élus de la majorité ou apparentés, sur les quarante personnalités qualifiées désignées mercredi. (…) Nombre de ces élus ont en effet rendu de fiers services à l’Élysée, qu’il s’agisse d’Hervé Marseille (maire de Meudon) en renonçant en 2008 à briguer la présidence du groupe majoritaire du conseil général des Hauts-de-Seine face à Jean Sarkozy, le fils du président ; ou d’Yves Urieta, ex-maire PS de Pau, qui s’était allié à l’UMP pour barrer la route de la mairie à François Bayrou en 2008 également (…). » On ne saurait dire plus clairement que ces nominations constituent des récompenses accordées aux amis politiques, avec l’argent du contribuable.

On trouve ainsi dans la liste des heureux élus, outre les personnages déjà cités, un proche de Laurence Parisot, Patrick Bernasconi, l’insupportable présidente et fondatrice de l’organisation patronale Ethic, Sophie de Menthon, l’ancien ministre chiraquien Jean-Paul Delevoye, un autre conseiller de Sarkozy, Pierre Charon, le très libéral président de La Poste, Jean-Paul Bailly, l’adjoint au maire de Vichy UMP Christian Corne, Jean-Marie Geveaux, ancien député UMP du Mans battu en 2007, l’UMP Guillaume de Russé, président du Futuroscope, le sénateur UMP Jean-Claude Etienne, Claire Gibault, conseillère municipale UMP à Paris, Gisèle Ballaloud, conseillère municipale UMP d’Annecy, Nadia El Okki, 1ère adjointe UMP au maire de Saint-Martin-de-Valgognes et Guillaume de Russe, conseiller général UMP de Montmorillon. UMP, UMP, UMP… Comment disait-il, déjà, notre candidat ? Ah oui : le président de la République « n’est pas l’homme d’un parti »… Si ce n’est celui de l’Union d’une Minorité de Profiteurs ! Terminons enfin par une dernière « nomination irréprochable », non au Cese celle-là : elle concerne Gilles Dufeigneux, l’ex-chef de cabinet adjoint de Matignon, « suspendu de ses fonctions par le Premier ministre, François Fillon, le 9 septembre pour un comportement «insultant» envers la police lors d’un contrôle d’alcoolémie dans le Ve arrondissement de Paris, où il réside, rappelle Le Parisien. Deux jours plus tôt, contrôlé par la police alors qu’il avait failli percuter un deux-roues, le conducteur avait refusé de donner ses papiers, se contentant de tendre sa carte professionnelle de Matignon, dont il disait, très énervé, sortir à peine après «avoir travaillé dix-sept heures». Il s’était, selon les forces de l’ordre, montré «insultant» et «très énervé», refusant le contrôle d’alcoolémie. » Eh bien notre homme était resté Conseiller régional et municipal (à Vannes) mais ça ne lui suffisait pas : il « a vite trouvé une porte de sortie honorable« , comme l’écrit le quotidien, bombardé la semaine dernière « délégué interministériel aux grands événements sportifs.«  Une création de poste indispensable, cela va sans dire ! « Dans l’ordre de l’administration, je deviens le nº 2 derrière le secrétaire d’État (Rama Yade)« , se vante-t-il dans Le télégramme. Toutes nos félicitations. Et vive les « nominations irréprochables » à la sauce Sarkozy !

Mise à jour : nous avons oublié Arno Klarsfeld ! Le ridicule avocat-sur-rollers, conseiller de François Fillon et garde frontières israélien à ses heures, a été nommé au… conseil d’Etat ! Misère…

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  37 commentaires à “Des « nominations irréprochables » à la sauce Sarkozy”

  1. On connaissait le sinistre slogan « La France aux Français ! ». Aujourd’hui, suggérons en un autre pour L’UMP 2012 : « Le profit aux profiteurs ! ». Ça aura au moins le mérite de la clarté.

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet, PensezBiBi, Arnaud M., carlos da silva, carlos da silva and others. carlos da silva said: RT @Louizeline: Des « nominations irréprochables » à la sauce Sarkozy http://alturl.com/xgmqv Union d'une Minorité de Profiteurs ! @OlivierBonnet RT […]

  3. Encore une belle niche à supprimer, remplie de chiens couchants ! Et cerise sur le gâteau, ces pourceaux vont pour la plupart d’entre eux cumuler cette indemnité avec celles de leurs mandats !

    Je me permet une petite remarque, cher Olivier, mais me semble-t-il importante : outre le fait que Marseille ait servi de paillasson à Jean Sarkozy comme tu l’indiques, ce « cher » Marseille a aussi démissionné de l’EPAD afin que fiston puisse y entrer !

    A ce rythme là, c’est avec des piques que ça va se terminer.

  4. Un petit pas de côté car il me semble que cet article intéressera pas mal de monde sur le blog d’Olivier Bonnet.Il vient renforcer le regard de Plume de Presse :

    RETRAITES :

    Marianne2.fr : Le côté obscur de la réforme des retraites
    http://www.marianne2.fr/Le-cote-obscur-de-la-reforme-des-retraites_a199051.html

    « Le diable se niche dans les détails, dit-on. Le principe de retraite par capitalisation, lui, s’est niché dans certains amendements de la réforme des retraites. Mais le site Ownipolitics.com a l’œil  »

    La véritable enquête se trouve ici sur le site Ownipolitics.com :

    « Les nouveaux fonds de pension, la face cachée de la réforme des retraites »

    http://ownipolitics.com/2010/10/29/les-nouveaux-fonds-de-pension-la-face-cachee-de-la-reforme-des-retraites-capitalisation-woerth-lobbies-senat-epargne/

  5. Le plus rigolo c’est quand même de voir que ces gens qui font l’apologie du libéralisme sauvage, du bling bling, du travailler plus, de l’anti fonctionnaire etc… sont les premiers à aller occuper des postes d’Etat, (sur)payés par les contribuables, et nommés par le fait du prince qu’ils lèchent vu que c’est leur seule compétence professionnelle.

  6. Vos êtes certain qu’il y a eu une révolution et 1789 ?

    J’ai l’impression que la révolution reste à faire ou est à re-faire, en même temps je parle comme un « gueux » c’est normal puisque j’en suis un …

  7. Ils fournissent eux-mêmes les listes de ceux dont nous nous occuperons bientôt quand d’un pas ferme et résolu, chantant et rigolant, nous monterons vers leurs châteaux.

  8. Qu’est-ce que vous croyez ! Sarkozy prend un malin plaisir à s’essuyer les pieds sur la population. C’est de la pure provocation car il se sent invincible, sachant que pour le renverser, il faudrait d’abord renverser l’état totalitaire qui se prétend l’EUROPE… et qui le soutient.

  9. Je ferais moi même attention en ne réempruntant plus le terme de
     » ripoublique  » M.Bonnet. Je ne savais pas que ce terme était utilisé par l’extrême- droite pour abattre la république dans ses fondamentaux.

    Je me souviens bien par contre qu’ils l’appellent  » la Gueuse », tant ils la détestent et ne supportent pas l’idée de la liberté de peur que celle-ci ne se partage. Héritiers des monarchistes, ils ont toujours voulu perpétuer d’une manière ou d’une autre dans l’Histoire, l’aristocratie et les privilèges qui vont avec.

    Mais quand la droite extrême ou l’extrême – droite gouverne la France, sommes-nous encore en République ?

    Vive la VI ° république !

  10. La dernière émission d’arrêt sur image est classé d’utilité publique
    intéressant de voir comment on est perçu a l’étranger mais pas a cause des manifs mais de cette république des copains, de l’affaire Sarkozy bettencourt

    http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3494

  11. Discours de campagne de Nicolas Sarkozy :

    « Je veux une République irréprochable Le Président de la République c’est l’homme de la nation Ce n’est pas l’homme d’un parti, ce n’est pas l’homme d’un clan Je veux donner à chacun sa chance Je veux être le président de tous les Français Je veux que tous sachent que, dans mon esprit comme dans mon coeur, Ils ont une place, ils ont un avenir Je veux que les nominations soient irréprochables Je veux que le Parlement ait davantage de pouvoirs Je veux que les ministres soient moins nombreux, quinze au maximum Et qu’ils rendent des comptes, qu’ils s’engagent sur des résultats Je veux défendre la Ve République Mais je veux changer la pratique de la République Plus de simplicité, plus de proximité, plus d’humilité, plus d’authenticité Au fond je souhaite, si vous me faites confiance, être le président d’une démocratie moderne qui sera exemplaire au regard du monde »
    (Puis le slogan : Ensemble, tout devient possible »

    La vidéo avec la petite musique qui monte en fin de discours vaut son pesant de cacahouètes : la 1ère fois que je l’ai vu, j’ai cru que c’était un fake…

    Ce serait bien une reprise de cette vidéo avec, à chaque phrase de Zébulon, des exemples concrets de leur mise en pratique.

    Par exemple :
    – « Je veux que tous sachent que, dans mon esprit comme dans mon coeur, Ils ont une place, ils ont un avenir » : rappelons que le 18 décembre 2006, Sarkozy promettait de supprimer tous les ans-abris dans les deux ans.

    -« Plus de simplicité, plus de proximité » : diner au Fouquet’s le soir de son élection, yacht de Bolloré

    -« Je veux défendre la Ve République » : comme les mesures contre les roms (voir l’article de Médiapart)

    – « Je veux que les nominations soient irréprochables » : comme celle (capotée) de son fiston à l’EPAD ?

    -« Je veux donner à chacun sa chance » : comme à son frérot ?

    etc etc etc etc etc

  12. Liste non exhaustive de quelques conséquences de la pratique d’une « République irréprochable »:

    Le 23 janvier la vitrine de la permanence ump de Chelles a été brisée
    Au mois de mars la permancence ump d’Autun a été entièrement recouverte d’affiches
    Le 19 mars la vitrine de la permanence ump de Biarritz a subit des dégradations par cocktail Molotov
    Le 17 avril la permance du député ump Richar Mallié a été saccagée
    Le 13 juillet la permanence ump du Havre abondamment recouverte de tags, d’affiches et d’auto-collants
    Le 2 aout la permancence ump de Calais nord a été taguée
    Septembre la permanence ump de Cherbourg a été copieusement taguée
    Le 15 septembre la permanence ump de Saint-Lô a été méchamment taguée
    Le 16 septembre 70 personnes manifestaient devant la permanence ump d’Alençon
    Le 23 septembre la permanence ump de Cherbourg a été copieusement taguée
    Début octobre les permanences medef et cgpme de Metz on été murées
    Octobre la permanence ump de chalon a été recouverte d’affiches à 2 reprises
    Le 12 octobre la permanence parlementaire ump de Rochefort a été vandalisée
    Le 19 octobre la permanence ump de Saint-Brieuc a été vandalisée
    Le 20 octobre la vitrine de la parmanence ump de Lons le Saunier a été recouverte d’affiches
    Le 21 octobre 300 manifestant ont tenté de Paris, rue de la Boétie
    Le 22 octobre à Narbonne le siège du medef a été mis à sac
    Le 23 octobre la permanence ump de Bar le Duc a été murée
    Le 23 octobre à Albertville, profitant de la soirée conviviale de l’association « Savoie pour tous » présidée par le député Hervé Gaymard (UMP), une quinzaine d’opposants à la réforme du régime des retraites ont mené une opération « coup-de-poing ». Ils ont bloqué les portes de la salle où se trouvaient près de 300 personnes, ont plongé la salle dans l’obscurité en coupant l’électricité avant de bombarder la salle de la Pierre du Roy de projectiles divers (œufs, fruits pourris, pierres…)
    Le 23 octobre la permanence ump de Besançon a été murée
    Le 23 octobre la pemanence ump de Lille a été murée pour cause d’insalubrité sociale
    Le 24 octobre manif devant la permancence du député ump de Wattignies
    Le 25 octobre la mairie ump et la permanence ump de Sisteron ont été taguées
    Le 28 octobre le ministère de l’économie à Bercy a subi une coupure de courant d’une heure
    Le 28 octobre la permanence ump de Charleville-Mezieres a été bombardée d’œufs, pommes, yaourts et pétards pétards
    Le 29 octobre la permanence du député ump d’Asnières a été bloquée par des syndicalistes
    Dans la nuit du 30 au 31 octobre la permanences ump de Dijon a été vandalisée
    31 octobre, la vitrine de la permanence ump de Montceau-les-Mines a été détruite

    Ami sarkoziste ne sens tu rien venir ?

    J’en profite pour vous inciter à aller sur le site de France inter écouter un extraordinaire jeune homme de 93 ans, Stéphane Hessel, d’une bluffante jeunesse et d’un courage hors norme

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/intertreize/

    Et n’oublions jamais l’article 35 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen :
    « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »

    • Mais bon sang, pourquoi 42,63% des inscrits ont-ils voté pour cet énergumène et la mafia qui le soutient et profite de ses largesses (avec notre argent) ? on savait déjà TOUT, même si on n’était pas si nombreux à le dire – diabolisation, nous rétorquait-on, offusqué ! C’est dans les archives du blog…

      • Peut être parce que les gens ne veulent pas de la liberté ? ils préfèrent consommer avoir un nouveau portable tout les 6 mois, un écran plat pour faire pâlir de jalousie le voisin, ce que l’on appelle la servitude volontaire. dans ma boite (petite pme) on me reprochait pas mes gréves, mais dans une discussion avec une collègue, elle râlaient parce qu’il il n’y avait plus d’essence , elle ralaient pour les poubelles, j’ai eu beau lui expliquer que ça fait partie du jeu de la gréve, elle n’était pas d’accord, et pourtant on ne peux pas l’accuser de Sarkozisme, j’en ai conclu qu’elle et tant d’autre ne voulaient pas leur liberté, on avait un moyen, mais on préfère notre petit confort

        tant qu’on aura pas réglé ce problème de la servitude volontaire on ne peut rien faire…

      • certes Cyril

        mais on ne se change que soi-même…

      • Hé bé parce que l’avénement du locataire de l’Elysée est dû à un putsch médiatique, d’une part. Orchestré par le ban et l’arrière-ban des patrons de presse et journalistes influent(e)s. Leur matraquage médiatique fut énorme, d’autant qu’il a démarré deux ans à l’avance, grâce à Chabot notamment. Il à permis à un vieux cheval de retour estampillé ultra-bourgeois depuis toujours de passer pour un candide perdreau.

        Y a aussi une certaine lassitude et une adhésion au système, au paradigme de la soumission et du refus du réel trop difficile à supporter et encore moins à affronter pour le changer. C’est un peu ce que disait Xavier Mathieu dernièrement, dans une émission de Zoé Varié, en soulignant qu’on n’était que 3 millions dans les rues, alorsq qu’il y a eu jusqu’à 70% de refus à propros de la régression des retraites.

        Le plus important, à mon avis, c’est que dans ces creux, dans cette défaite objective, il y a de la colère qui couve et qui n’a pas le droit de sortir, ni d’exutoire, si elle pouvait le faire…

        Deuxième chose. Ces constats prouvent la place de plus en plus déterminante des médias dans l’information, la compréhension citoyenn et la mobilisation pour le changement.
        Je ne vois de partis ou associations politiques qui aient fait un projet « médias »…Ca me semble une erreur à corriger rapidement.

      • Je défends moi aussi dans mon bouquin la thèse de l’influence très importante des grands médias dans l’élection de l’imposteur.

  13. Le « Qu’ils s’en aillent tous » les concerne aussi! Ils croient être sauvés mais ils se trompent. On les délogera où qu’il soient tous ceux qui ont fait du mal à la France, à notre République et à notre peuple…

  14. Le CESE est un des fromages lucratif pour les amis(es) politiques.
    Mais il y en a beaucoup d’autres comme le :CESR (=conseil éco social régional),CESE (=conseil éco social européen),CSA , Conseil Constitutionnel, les commissions de.., les observatoires de….
    Pour avoir une liste non limitative de ces fromages, voir http://www.admi.net/obs/ et http://www.mfe.org/ … (il serait intéressant de savoir s’il existe 1 liste recensant ts ces fromages !)

    Mais il y a aucune chance d’espérer que tous ces fromages disparaissent, la gauche ps les a utilisé en son temps.

    Pour 2012, il faudrait un(e) candidat(e) sans amis(es) à caser… , vous en connaissez ?

  15. le petit vient de se faire un peu tirer les oreilles par Bébéar, alors il va faire quelques efforts pour être irréprochable…..pour ses employeurs

    http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/01/lire-entre-les-lignes.html

  16. – à Cyril H

    Il faudra que tu demandes à ta collègue qui râle contre les syndicats et qui n’est pas d’accord avec la pression qu’exercent les manifestants sur le Medef et sur leurs taux de rentabilité et autres dividendes, si elle aurait envie, par un joyeux hasard, de sauter sur un marché de Bagdad ?

    Après ça et mûre réflexion, elle adorera les grèves et « le jeu  » qui va avec.

    Dis lui à ta collègue que la grève est une action civilisatrice pour ne pas tomber dans la barbarie.

    Y – a des jours, désolé, mais certains de nos amis de classe, les indécrottables qui se gargarisent de TF1 et parlent avec les mots de la millionnaire Laurence Parisot dans leurs bouches, ils font chier !

    Il y a un conformisme de marque « lupen-prolétaire » décidément inouï ! – J’enfonce des portes ouvertes là, je sais bien, mais c’est chiant qu’on doive répéter les mêmes choses autour de soi au vu de l’amnésie générale ou de l’ignorance crasse de l’Histoire. Certains n’ont toujours pas compris qu’en 1789 pour qu’ils puissent être libres aujourd’hui, il a fallu qu’on casse quelques chaises à Versailles.

    Et des carreaux aussi !

    Ils ont tout oublié pour certains ! Aucune transmission même critique de la mémoire ! Génie mauvais du néolibéralisme : A chaque génération, on efface la mémoire comme celle d’un ordinateur.

    Bon heureusement, l’Inconscient existe !

    Il était bien que tu le dises ainsi Cyril, car c’est la vérité. Hélas. Mais je reste optimiste même si j’en ai pas l’air ce soir.

    Bon ceci étant dit, vivement ces jours prochains qu’on comprenne la stratégie de l’intersyndicale parce que là franchement je m’ y perds un tantinet.

    ( désolé )-

    Mais ça n’a rien à voir avec le défaut d’essence ou les senteurs puantes et mélancoliques de la Sarcocasses-couillerie !

    Qu’est-ce que ça va être pour certains lorsqu’il y aura  » le collapse  » suite au peek oil ! Ce jour là les doux idiots en solde ne pourront pas accuser les syndicats ! J’ai hélas la hantise que leur refus de s’informer et leur paresse criminelle ne leur fasse choisir d’autres boucs-émissaires ! … –

    • Ma collégue j’ai essayé de discuter avec elle, j’ai essayé sans m’énerver de lui expliquer le bien d’une gréve avec blocage, que l’on avait un gouvernement corrompu, que s’il fallait ça pour le faire tomber ça valait le coup, je lui ai aussi expliqué qu’il y avait d’autres façon de se réaliser que le travail, que certes c’est vrai qu’on vivait de plus en plus longtemps, mais que dire de l’espérance de vie en bonne santé ? (ça c’était par mail,) je me suis pris la tête un moment pour essayer de lui expliquer sans être moralisateur ou conquérant, j’y ai passé du temps, parce que je pouvais comprendre qu’elle ne se sente pas concerné (on passe tous par la), pourtant elle a toutes les raisons d’avoir envie que le nabot dégage, pas de réponse, au boulot on évoque cette discussion qui n’a même pas le temps de commencer qu’elle aboutit sur la conclusion qu’on a chacun notre avis, alors du coup je me suis dit que ça servait a rien que j’allais garder de bonnes relations avec elle, mais que j’allais les limiter, et c’est la que j’ai compris la notion de servilité volontaire, on veut pas brusquer notre petit confort, notre écran plat, notre tuture, notre taff, mais aprés qu’elle vienne pas se plaindre ou m’envoyer des trucs a signer contre les ogms, facile de signer une pétition, ça n’est pas dans l’action ça coute rien ni en temps ni en argent au moins on a l’impression de faire une bonne action …
      Tout cette explication pour dire que tant que l’on acceptera cette situation, on aura les politiques que l’on mérite.
      Pour je ne sais plus qui qui parlait de se changer soi même je suis bien d’accord, Je ne cherche pas a faire avancer les gens, disons qu’on doit avancer a notre façon, moi j’ai choisis une forme de simplicité volontaire parce que je me rends compte que posséder me rends pas heureux, que j’ai pas envie d’être riche de toute façon que ma richesse c’est mon fils , et ma femme et mon temps libre et que j’aimerais en avoir plus pour pouvoir passer plus de temps dans les assos ou je suis engagé par exemple …

      Pour passer dans le positif, avec un autre collégue c’est l’opposé, sauf que on aimerait réfléchir a trouver des solutions, faire des happenings, par exemple (si vous avez lu le bouquin de Normand baillargeon) le kit de Detection de poutine par exemple, l’imprimer et le distribuer dans la rue (voir lien) pour être capable de se défendre et savoir démonter un discours ou un langage (transformer le mot charge du patron en cotisation par exemple, expliquer que la fameuse dette serait bonne a regarder du coté des recettes et non uniquement des dépenses, (voir fiscalisation), bon aprés faut rester dans des choses simples
      le lien :
      http://www.homme-moderne.org/societe/politics/nbaillargeon/autodef/extraits1.html

  17. Il s’est faire élire sur la sécurité et la notion de « France juste, justice logique, croissance », dans ces domaines il serai pas mal de faire le bilan, son bilan est catastrophique sur TOUS ses thèmes de campagne .

    L’opposition a plus d’arguments qu’il n’en faut pour « le président qui voulait être jugé sur ses résultats » .

  18. en parlant de nomination, Strauss Kahn a nommé un ancien de Goldman Sachs à la filiale FMI Europe ,
    à mettre en parrallèle du choix finale d’Angela Merkel de laisser la Grèce, l’Espagne ou le Portugal faire faillite … au moins nous voilà renseigné sur ce qui nous pend au nez …
    http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/ambroseevans_pritchard/8100412/Angela-Merkel-consigns-Ireland-Portugal-and-Spain-to-their-fate.html

    je lis : » Mais bon sang, pourquoi 42,63% des inscrits ont-ils voté pour cet énergumène et Sa mafia qui le soutient et profite de ses largesses (avec notre argent) ? » sans doute par béatitude aveugle et soumission inconditionnelle à ce que représente le mot argent … leur tranquilité, leur manque d’implication envers autrui, leur egoïsme, leurS vanitéS, un manque total d’altruisme sans aucun doute ! L’illusion …

  19. […] donc les aigris, les jaloux et les grincheux ironiser sur ces nominations et félicitons nous du travail déjà […]

  20. […] Des « nominations irréprochables » à la sauce Sarkozy […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)