Mai 182011
 

La Phrase du jour remonte à 1900, signée Octave Mirbeau et extraite de son Journal d’une femme de chambre : « D’abord, mademoiselle, on ne vous croira pas… Et c’est juste, remarquez bien… Que deviendrait la société si un domestique pouvait avoir raison d’un maître ?… Il n’y aurait plus de société, mademoiselle… ce serait l’anarchie… » Nul besoin d’être féministe radical pour penser d’abord à la douleur et la détresse de celle qui apparaît comme la vraie victime de l’affaire DSK, avant de s’apitoyer sur le sort de celui qui, si les présomptions de la police new-yorkaise sont fondées – et on n’ose imaginer qu’elle ait interpellé le directeur général du FMI avant qu’une juge ne décide de l’incarcérer sans un très solide faisceau de présomptions -, se serait tout de même et excusez du peu, rendu coupable de viol.

Autre Phrase du jour piochée dans la bouche de Jack Lang (au bout d’1 mn 21) : « Ne pas libérer, alors qu’il n’y a pas mort d’homme, ça ne se fait pratiquement jamais ». Rappelons-lui que le viol est un crime ! Troisième et dernière Phrase du jour enfin, celle de Nicolas Sarkozy cité par Le Monde : « En privé, le chef de l’Etat estime que l’affaire est un désastre pour le Parti socialiste, qui aurait perdu une partie du combat pour la présidentielle : celui de la morale ». Vraiment ? D’abord, les agissements d’un seul homme sauraient-ils être imputés à un camp politique dans sa globalité ? Sans même signaler que, selon nous – et bien d’autres -, Strauss-Kahn n’est même pas de gauche ! Il est en outre particulièrement piquant d’entendre parler de « morale » l’homme dont la présidence est éclaboussée des scandales Karachi, Bettencourt et Tapie… Mais puisqu’il s’agit avec DSK d’une affaire sexuelle, restons sur le même terrain : qui donc est un ami si proche de Sarkozy qu’il est constamment convié aux petites sauteries privées du chef de l’Etat, comme lorsqu’il fête son anniversaire, quand il ne l’accompagne pas dans des voyages officiels ? Patrick Balkany. Rafraîchissons la mémoire au président avec un extrait d’un article de Libération du 1er juillet 1996 : « Patrick Balkany, député RPR des Hauts-de-Seine et ex-maire de Levallois-Perret, a descendu ce week-end un échelon de plus dans l’échelle de sa mauvaise réputation. Sa compagne actuelle, qui avait succédé dans la vie à son épouse Isabelle (avec qui il est en instance de divorce), a porté plainte contre lui pour «viol et menace avec armes». [Aujourd’hui, Balkany a été réélu maire et est toujours finalement marié à Isabelle, NdA] Amateur de cigares et de gauloiseries, ce bon vivant parfois violent lui aurait imposé, dans la nuit de vendredi à samedi, une fellation sous la menace d’une arme de poing, dans l’appartement parisien que partageait le couple. La jeune femme, conseiller municipal à Boulogne-Billancourt, s’est rendue la nuit même à la première division de police judiciaire, dont l’immeuble avoisine le sien. Le lendemain à 9 heures, l’homme politique assistait, lui, à un conseil municipal de Levallois consacré au budget de la ville. Il est apparu très à l’aise, ne cessant de passer des coups de fil sur son portable. Ce fait divers intervient un mois et demi après sa condamnation, par le tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité. Patrick Balkany avait rémunéré aux frais du contribuable levalloisien trois «employés municipaux» qui, en fait, ne s’occupaient que de l’appartement officiel des époux Balkany (512 m2) et de leur résidence secondaire (un superbe moulin près de Giverny). Dans cette affaire, son épouse, vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine, avait été condamnée à la même peine d’emprisonnement pour «prise illégale d’intérêt». Isabelle Balkany, précisons-le, qui est également une amie proche de Sarkozy. Et il ose nous parler de « morale » ?

PS : relire dans nos archives Sarkozy, qui sont tes amis ? L’improbable Patrick Balkany

Partagez cet article

  46 commentaires à “DSK, Lang, Sarkozy, Balkany : vous avez dit « morale » ?”

  1. Monsieur, bien que vous soyez journaliste et engagé à gauche, je trouve vos remarques très déplacées. Les comparaisons sont du niveau d’un élève de CM2 tout au plus. Ouvrez grand vos yeux et lisez :

    1) DSK était en liste pour les primaires du PARTI SOCIALISTE
    2) L’affaire dont on ne connait pas encore les conclusions est une affaire de VIOL (les ABS, les histoires de détournements de frics, DSK y a eu droit aussi, mais a toutefois toujours été relaxé).
    3) HUMILITE. C’est un mot qui sonne creux à gauche. Essayez d’en avoir un peu, et puis, pensez à la femme de ménage. Violée, vous devrez, gens de gauche, avoir la grandeur de vous excusez des propos non tenus envers la victime, et dans le cas ou c’est un coup monté sachez que dans cette affaire les victimes qu’on le veuille ou non, ce sont aussi Anne Sinclair et malgré tout, la femme de ménage.

    • 1 – (on dit « en lice ») Il était (peut-être, il n’était pas encore déclaré) candidat aux primaires du PS, en effet. Et alors ? Ni encore candidat, ni élu et encore moins représentant de toute la gauche.
      2 – Si vous aviez lu mon billet, vous sauriez que je qualifie de VIOL cette affaire.
      3 – Si vous aviez lu mon billet, en réalité simplement l’intro – mais sans doute est-ce trop vous demander -, vous sauriez que j’ai écrit penser d’abord à la victime avant de plaindre un possible voire probable violeur.

      Autre chose ?

      • Tu viens de découvrir qu’on peut te lire sans savoir lire, Olivier 😉

        N’oublions pas non plus, dans la rubrique foutage de gueule sarkozyste, not’ bon maît’ de la Culture, Frédéric Mitterrand, fort discret depuis quelque temps? En voyage, maybe?

        Ca doit transpirer dur dans les Sofitel en Asie. ca devient de plus en plus dur de trouver du petit personnel.

  2. Vous faites bien de me corriger. C’est exactement la, le gene de la gauche. La correction. Souvenez-vous des invectives lancés à l’encontre d’Hervé Gaymar, ou plus récemment de Woerth. Sans compter les attaques journalières contre N. Sarkozy. P…! Balayez devant votre porte !!!!

    PS : c’est bien de faire du SAV de vos billets. Et éventuellement d’ajouter une introduction..?

    • Ne mélangeons pas tout. L’ignominie (réputée) commise par DSK n’excuse en rien les agissements d’un Gaymar ou d’un Woerth (ni d’une Lagarde, ni d’un Sarkozy, ni d’un Longuet, ni d’un Hortefeux, ni d’un Besson, on pourrait continuer ad nauseam). Mais je ne comprends pas pourquoi vous vous excitez contre moi qui condamne fermement – c’est justement l’intro, juste après la phrase extraite du Journal de Mirbeau – ceux qui s’apitoient sur DSK au lieu de penser d’abord à la victime !

    • Voilà bien une attitude typique des « gens de droite » ( vu le ton de vos messages, je ne peux m’empêcher de faire de la bonne grosse généralité un brin ironique) :

      Une affaire, dégeulasse il est vrai, qui relève du « privé » (puisqu’elle concerne la sexualité d’un homme, fut-il homme politique) devrait nous faire oublier d’autres affaires qui, elles, relèvent tout de même plus du politique (détournements de fonds, financement illégal, conflit d’intérêt…) …

      Ceci dit, cette affaire, si il s’avère que les accusations portées sont vraies, est très grave bien sûr, et comme vous l’avez dit c’est la victime (la femme de chambre, car je doute qu’Anne Sinclair ait pu ignorer 1s de quel bois bandé était fait son mari et que, donc, elle n’est pas victime) qu’il faut soutenir.

      Enfin, il faut être sérieux : avec DSK ce n’est pas le meilleur candidat de la gauche qui vient d’être éliminé, c’est le meilleur candidat de la droite.

  3. Le difficile dans tout ça c’est que : s’il est coupable il y a une victime douloureuse et il faut la repecter, s’il est innocent il n’y a pas de victime. A ce stade il y a une plaignante. S’il est coupable il finira sa vie en prison et je continuerai à vivre, s’il est innocent, et à ce jour c’est son statut présumé, il est fracassé et sa famille avec lui jusqu’à la fin de leurs jours. On oublie ici et ailleurs des victimes qui sont innocentes : sa femme et ses enfants. Longtemps visiteuse des prisons et mariée à un ancien prisonnier (je dis par dignité « prisonnier » et non « détenu » : on détient un objet, on emprisonne un être humain) , je sais ce qu’endurent des gens qui n’ont fait d’autre faute que d’aimer quelqu’un. PUDEUR ET MESURE SERAIENT BIENVENUES DE TOUTES PARTS. Si d’aventure il mettait fin à ses jours ou si cette jeune femme faisait, elle,ce sinistre geste, il y a beaucoup de bavards qui devraient se regarder un instant dans la glace et se demander s’ils ont quelque dignité à revendiquer. Que cette terrible affaire donne ç chacun l’occasion de réfléchir plutôt que d’invectiver ou, pire, d’insinuer (je pense à tous ces journalistes qu’ils glissent par à peu près glauques du séducteur impénitent au violeur compulsif. S’ils avaient des preuves de telles turpitudes, ils avaient la possibilité d’aller en justice…. NAVRANT TOUT CELA.

  4. « D’abord, les agissements d’un seul homme sauraient-ils être imputés à un camp politique dans sa globalité ? »

    normalement non mais la les amis politiques connaissent parfaitement ce travers de DSK alors les voir feindre l’étonnement c’est gerbant…

    de droite comme de gauche tous pourris! (va bien falloir un jour l’admettre)

    • Pas tout à fait d’accord : personne ne savait qu’il était capable de viol – si toutefois les faits s’avéraient.

      • vous n’êtes pas raisonnable : vous oubliez volontairement les déclarations de Tristane Banon…

        c’est pas bien!

      • Faux, Olivier. Tout Paris savait qu’il harcelait les femmes jusqu’à ce qu’elles cèdent. Ca s’appelle un viol.
        C’était un secret de polichinelle, mais c’était l’omerta dans les milieux politico-médiatiques.
        Les femmes qui travaillaient avec lui veillaient à ne pas se retrouver seules avec lui.
        Guillon y avait fait allusion dans un de ses billets d’humeur: ils l’ont viré de France Inter.
        Quatremer en avait aussi parlé dans son blog (à demi-mots).
        Au FMI, il avait poursuivi une femme sans relâche, la submergeant de mails, jusqu’à ce qu’elle capitule. Cela avait fait scandale à l’époque, les Américains voulaient le virer, mais on avait encore besoin de lui. Le scandale a été étouffé et c’est la femme qui a été mutée.

        Ca, c’est pour ce qui est connu du grand public.

        Et le reste ne va pas tarder à l’être. Parce que si elles n’ont pas parlé, c’est que c’était leur parole contre la sienne et à voir comment ces gens-là se tiennent les coudes, on peut imaginer qu’ils n’auraient fait qu’une bouchée de l’arrogante.

        C’est la question de conscience que s’était posée la mère de Tristane Banon qui, à l’époque, avait déconseillé à sa fille de porter plainte. Parce que ces gens-là, non seulement violent des femmes, mais il ne leur laissent qu’une alternative: soit porter plainte et en subir les conséquences en matière de carrière, de vie sociale, etc., soit se taire et subir d’autres conséquences. Quoi quelles fassent, elles seront détruites, stoppées dans la vie qu’elle se sont choisie. Il s’agit alors pour elles d’opter pour la solution qui sera la moins préjudiciable, mais sait-on laquelle quand on prend la décision?
        Alors, aucune pitié pour ce salaud, innocent ou pas (et j’ai ma petite idée) sur ce coup-là.

        Et, complot ou pas complot, si ce type est mis hors d’état de nuire, c’est un bienfait pour l’humanité (et il en a écrasé des gens, indépendamment de ses agressions contre les femmes sur lesquelles il a pu mettre la main) et un espoir que la ploutocratie mondiale n’est pas invincible et qu’une petite femme de chambre peut faire basculer le cours des choses qu’ils ont bien établies pour « jouir sans entraves ».

        • « Tout Paris savait » : peut-être parce que je vis à Istres, je n’étais pas pour ma part au courant. 😀
          J’ai beau être journaliste, je ne sais que ce que je lis ici ou là, ne fréquentant pas le milieu. Et si omerta il y avait, ne disposant pas de source d’information me permettant de la lever, j’étais comme le grand public inconscient que l’attitude de DSK était à ce point-là pathologique. Et puis il y a une marge entre exercer des pressions et violer. L’histoire de Tristane Banon m’avait par exemple complètement échappé. On ne peut tout savoir, n’est-ce pas ?

          • Olivier, tu n’es pas concerné du tout, rassure-toi 😉
            Mais tout commence à sortir. Pour ceux qui « savaient », il n’était pas facile de dénoncer, dans la mesure où les victimes ne voulaient pas porter plainte pour les raisons que nous savons.
            On ne peut, certes, pas accuser sans preuves, mais il y a des limites à la tolérance. Comment sarko a-t-il pu faire nommer ce type au FMI, comment les socialistes pouvaient-ils envisager de le faire élire à la présidence française alors qu’ils savaient pertinemment à qui ils avaient affaire?
            Or, qu’il ait harcelé les femmes de son entourage, au point qu’il les aurait fait craquer ou muter, aurait dû être rédhibitoire, non?
            Ce n’est pas comme si c’était un « dérapage » unique.

          • DSK vivait aux USA depuis quatre ans. A-t-il continué ses agissements connus à Paris (drague lourdingue, propos d’un goût douteux etc.) moralement répréhensibles mais ne relevant pas de la police ni de la justice ? Dans ce cas, il ne semble pas que la presse US en ait beaucoup parlé, ni que la justice US, pourtant sourcilleuse sur ce genre de choses ne se soient manifestée.

        • @emcee
          « alors, aucune pitié pour ce salaud, innocent ou pas (et j’ai ma petite idée) sur ce coup-là. »
          Quand je pense que vous pourriez être juré, je me sens très mal à l’aise.
          Je vous conseillerais simplement de lire le commentaire de Duszka et ceci en particulier : « PUDEUR ET MESURE SERAIENT BIENVENUES DE TOUTES PARTS. »
          Je ne suis pas une « fan » de DSK pour info.

          • Je ne parle pas de condamnation pour cette affaire, si vous savez lire, mais de l’attitude de l’armée de pleureuses qui répètent à l’envi ce que disent les BHL et consorts, qui se drapent dans la fureur outragée comme ils l’ont fait pour Polanski, pourtant, lui, condamné pour viol. C’est dire s’ils sont crédibles dans leur indignation.
            Et tout ce bel ensemble qui hurle à la « présomption d’innocence » dans son cas, mais n’a aucune pensée (ou très convenue) pour cette femme qui l’a dénoncé, avec ce que cela comporte – et dont la plainte a été jugée recevable par la police et par la justice.
            Alors, je me fiche pas mal de ce que va devenir DSK et, s’il est humilié, il ne sera jamais autant humilié que tous ceux et celles qu’il a humilié-es dans une carrière peu glorieuse consacrée à ruiner la vie des gens .
            Et, moi, contrairement à ce que je lis (genre: « laissons-faire la justice », il ne faut pas se précipiter …bla ..bla bla), je ne me fais AUCUNE illusion sur ce qu’il ressortira de ce procès. Il n’y a pas beaucoup de milliardaires en prison, même aux Etats-Unis: les prévenus ont une armée d’avocats qu’ils paient à coups de millions de dollars, sans compter les arrangements annexes. Alors, ce n’est pas parce que DSK sortira blanchi d’un procès interminable que justice sera faite.
            Mickael Jackson était coupable, OJ Simpson aussi. Ce sont leurs millions de dollars qui les ont innocentés.
            Ca se passe comme ça, chez les riches. Mais si, au moins, les forfaits de quelque-uns sont étalés au grand jour, s’ils n’en sortent pas complètement impunis, je dis que quelque chose aura ébranlé cette ploutocratie qui nous crache à la figure.
            Et je ne vais pas pleurer pour eux. Ni les plaindre une seconde. Ils n’ont même pas ce qu’ils méritent: ils n’auraient jamais dû arriver à ce stade du pouvoir, si on considère la politique telle qu’elle devrait être menée. Dans l’intérêt de tous.

  5. Rien à carrer de DSK et de sa putative victime ! 🙁
    il ya pourtant d’autres sujets d’ actualité avec des vrais morceaux de barbac dedans …

    • J’adoooore les gens qui décident à ma place de ce dont je dois parler 😀

      • libre à vous de « choisir » vos sujets , libre à moi d’ exprimer mes sentiments sur l’ opportunisme de ces choix éditoriaux 🙂

        • Tout à fait ! Deux remarques néanmoins : lorsque j’ai écrit mon billet sur Jeannette Bougrab, un lecteur est venu me reprocher de ne pas parler de DSK ; quand je parle de DSK, on me reproche de ne pas parler d’autre chose… Bref, il y a toujours des sujets qui intéressent certains plus que d’autres. Enfin, mon sujet n’est pas en réalité ce qui s’est passé avec DSK mais plutôt les réactions que cela suscite, de l’indigne phrase de Jack Lang à la sortie de Sarkozy sur la « morale », que je me fais un plaisir de remettre en perspective.

          • Et il y aura bien un grincheux pour faire remarquer que le titre de l’article est plein de sous-entendus antisémites….

          • 2 remarques également :

            Un blog sabre au clair ne peut avoir pour ambition d’être consensuel .

            En permettant au lecteur de s’exprimer, vous effectuez une sorte de sondage d ‘opinion ;et en matière de sondage, seule la non-réponse est réellement gênante .

  6. « Jamal Dati, frère de l’eurodéputée UMP Rachida Dati, a été mis en garde à vue mercredi pour des agressions sexuelles, violences aggravées et vol sur son ex-compagne. »

    Gageons que Sarkozy saura également condamner ce fait, lui qui est si concerné par la « morale »…

  7. Encore une fois ici je suis sidéré de voir le peu de cas qu’on fait de la présomption d’innocence. « on n’ose imaginer qu’elle ait interpellé le directeur général du FMI avant qu’une juge ne décide de l’incarcérer sans un très solide faisceau de présomptions  »
    Donc faisceau de présomption aux Etats-Unis égale culpabilité ? Parlez-en à Sacco et Vanzetti ! Autres temps autres moeurs sans doute ? Le drame des journalistes est de devoir écrire des articles pour vivre, quand souvent il faudrait mieux se taire en attendant plus ample information.
    Le scénario est pourtant bien établi maintenant dans la stratégie de communication américaine : on balance un énorme truc, qui est repris instantanément par tous les journalistes, qui tourne en boucle jusqu’à dissiper tout ce qui se passe à côté pendant une semaine, puis on apprend que finalement ce n’était pas tout à fait ça, puis que c’était carrément différent, puis que tout cela n’était peut-être qu’un gros mensonge, mais le temps des médias est passé et ça n’intéresse plus personne. Mais ça fait de l’audience, et finalement c’est bien ça qui compte non ?

    • juste une correction sur la première phrase qui peut prêter à confusion, quand je dis « encore une fois, ici » le ‘encore une fois n’est pas à entendre « encore une fois sur ce blog » mais encore une fois parmi ce qu’on raconte ici et là sur le sujet.

  8. Na pas oublier également L’affaire Jean Marie Demange. Il était député UMP. Après avoir battu son ex compagne, il l’a abattu d’une balle dans la tête avant de se suicider. L’assemblée nationale observera une minute de silence pour ce triste personnage : la classe !

  9. […] Olivier Bonnet pour « plume de presse » Commentaire […]

  10. @Olivier : bravo : pas d’indignation sélective.
    @bistougate : 1. DSK n’était pas encore candidat 2. Pourtant, il était déja préfabriqué et taillé sur mesures pour la courses apr les médias de manière purement artificielle #. Ce n’est pas un hommed e gauche. Même ma comapgne, qui est (hélas..) de droite le remarque ! 3. Le monsieur te dit, en utilisant de surcroit une grande photo du journal d’une femme de chambre qu’il compatit avec la victime et tu ne vois pourtant que ce ce que tu crois voir dans ton aveuglement idéologique, c’est à dire ce qui t’arrange. 4. change de pseudo, tu es ridicule, tête de gland.

  11. Collèges et lycées : l’académie de Paris recrute des enseignants avec Pôle emploi.

    L’académie de Paris va organiser jeudi 26 mai, avec Pôle emploi, une «journée de recrutement d’enseignants non titulaires», dans le but de faciliter les remplacements de professeurs de collèges et lycées absents en 2011-2012, ont annoncé ce jeudi l’académie et Pôle emploi.

    http://www.20minutes.fr/ledirect/727142/academie-paris-recrute-enseignants-pole-emploi

  12. Merci d’avoir respecté la présomption de sincérité de la jeune femme ayant porté plainte, c’est si rare !

  13. Ne pas oublier, en ce qui concerne Balkany, que : « Marie Claire RESTOUX a quitté son poste de suppléante du Député Patrick BALKANY pour « désaccords politiques » » mais aussi, selon le JDD car elle était fatiguée des avances de ce dernier : « j’ai terriblement envie de toi…viens dans mon bureau, Isabelle n’est pas là… ».

    http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Balkany-Restoux-est-siphonnee-184413/

  14. […] les sommations d’usage, auxquelles seulement quelques blogueurs  courageux ont répondu, me voilà obligé de faire le sale boulot moi-même, et de répondre vertement – […]

  15. Sarkozy a décidé de ne rien dire sur l’affaire, mais tant pis vous arrivez quand même à le faire parler. A croire que vous vivez dans sa chambre à coucher. Vous savez ce qu’il dit en privé. Chapeau!!!!!!!!

  16. UN JOUR, LANG SERA CONDAMNE POUR DELIT SEXUEL
    C’EST POUR BIENTÔT
    NOUS SOMMES ENTRES DANS L’ERE DE VERITE

    • J’ai entendu dire qu’il aimait particulièrement les petits garçons…..

      • Pas de propagation de rumeur sans preuve !

        • Jack Lang déclarait le 31 janvier 1991 à Gay Pied :
          « La sexualité puérile est encore un continent interdit. Aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages ». »

          Au cours de l’émission « Les Grandes Gueules » diffusée sur RMC les 27/11/08 et 09/09/09, l’ancien directeur central des Renseignements généraux, Yves Bertrand, évoque un ministre soupçonné de pédophilie dans les années 80. Celui-ci n’aurait jamais été inquiété. Voici un article du Figaro Magazine décrivant cette affaire:
          « A Marrakech, un ex-ministre « s’amuse ».
          La loi du silence peut aussi couvrir des crimes à l’étranger. Il y a quelques années, des policiers de Marrakech effectuent une descente nocturne dans une villa de la palmeraie où une fête bien spéciale bat son plein. Les participants, des Français, sont surpris alors qu’ils « s’amusent » avec de jeunes garçons. Comme il se doit, la police embarque les adultes pris en flagrant délit. Parmi eux, un personnage proteste avec véhémence. Au commissariat, son identité est confirmée : il s’agit d’un ancien ministre français.
          Le consul de France local est aussitôt avisé, qui informe à son tour l’ambassade de Rabat. L’affaire est rapidement arrangée et « l’excellence », libérée sur-le-champ, peut embarquer dans un avion pour la France. Aucune procédure ne sera engagée contre quiconque au Maroc. Et, bien que le tourisme sexuel soit, en principe, poursuivi par la justice française, cet homme n’aura aucun ennui à son retour.
          Notre source marocaine craint pour sa carrière, l’affaire a été étouffée. Faute d’éléments de procédure ou de témoignage, la loi nous interdit légitimement de nommer le personnage. »

          Le magazine « L’Express » du 6 juin 2005 rappelait qu’en 1996 avait à nouveau explosé une affaire de pédophilie autour de Jack et de son épouse :
          « En 1996, un « blanc » document non signé des Renseignements généraux fait allusion à une vraie affaire de pédophilie survenue en 1988 dans le sud-est de la France et évoque, avec force détails scabreux, le couple Lang, citant des écoutes téléphoniques que personne n’a jamais entendues et qui ont été, selon la note détruites depuis. »

  17. Dans la prison de Rykers Island, les compagnons de cellule de Dominique Strauss-Kahn racontent ce qui s’est passé :

    http://www.dailymotion.com/video/xirqlf_dsk-a-rikers-island_fun#from=embed

  18. DSK relogé dans le quartier de Tribeca pour 50 000 dollars par mois.

    Anne Sinclair a enfin trouvé chaussure à son pied pour accueillir Dominique Strauss-Kahn, placé la semaine dernière en résidence surveillée et dont le dossier de location avait été repoussé par de nombreux habitants de la grande pomme.

    C’est dans le très chic quartier de Tribeca que le couple DSK-Sinclair va s’installer… pour un loyer de $ 50.000 par mois.

    Après avoir essuyé plusieurs refus de la part d’agences de location qui ne souhaitaient pas faire affaires avec l’ex-patron du FMI, poursuivi pour tentative de viol, Anne Sinclair a finalement signé un bail pour une « townhouse » (maison individuelle de ville) de trois étages dans le très huppé quartier de Tribeca.

    Selon le New York Post, DSK bénéficiera dans cette résidence de luxe d’un bar privatif, d’une salle de cinéma, et d’un jacuzzi… Bien loin en tout cas des rigueurs de la prison de Rikers Island.

    La maison, située au 153 Franklin Street, constitue, avec un prix de location mensuel de $ 50.000, ce qui se fait de plus cher dans ce quartier très prisé de New York, où habitent notamment Robert de Niro, Jay-Z ou Cameron Diaz.

    http://24heuresactu.com/blog/2011/05/26/dsk-reloge-dans-le-quartier-de-tribeca-pour-50-000mois/

    En euros, ça fait un loyer de 35 344 euros par mois.

  19. Bonjour,

    La camorra ressemble à une petite entreprise devant la mafia qui sévit dans le paysage politico-médiatique français. Le viol de trop, et je pèse mes mots, commis par le champion des lobbies a fissuré le système mafieux. Désormais, il faut que les langues se délient plus pour que l’on change de République, ce qui permettra de faire disparaître ces délinquants ( médias, sondeurs et Hommes politiques) qui ont tenté de faire passer le pervers pour un  » séducteur », alors que l’homme n’était ni plus ni moins qu’un détraqué sexuel. Martine Aubry et ses camarades, à commencer par ceux qui ont fabriqué le pacte de Marrakech, doivent rendre des comptes et mettre un terme à leur carrière.
    A défaut, la fille Le Pen va se retrouver, hélas, à l’Elysée en 2012. Nafissatou Diallo a rendu, bien malgré elle, un grand service à la France, en se trouvant au mauvais moment dans la chambre du pervers, l’habitué des parties fines qui se déroulaient dans les clubs échangistes parisiens. La France l’a échappé belle, L’Elysée a failli devenir un lupanar, où Rocco Siffrédi et les hardeurs auraient pris leurs aises. Que Nafissatou soit bénie !

    A2N

  20. Luc Ferry convoqué chez le proviseur après avoir séché les cours.

    Le professeur de philosophie Luc Ferry est convoqué ce 8 juin par le président de l’Université Paris-Diderot (Paris 7), où il était censé donner des cours de philosophie à la rentrée 2010, selon le Canard Enchaîné à paraître mercredi.

    « S’il ne se présente pas, l’université est bien décidée à lui réclamer le remboursement de son salaire – 4 499 € nets par mois – pour toute l’année scolaire » (2010-2011), précise l’hebdomadaire dans son article intitulé « Un emploi fictif pour le moraliste Luc Ferry ».

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Luc-Ferry-seche-les-cours.-Convoque-chez-le-proviseur_6346-1824825-fils-tous_filDMA.Htm

  21. C’est marrant, on entend moins les défenseurs de DSK ces temps-ci. Beaucoup moins ! 😀

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)