Oct 262010
 

Trois raffineries ont donc voté la reprise du travail. Il faut se mettre à la place des grévistes : la paye divisée par deux, ça fait très mal à la fin du mois… Voilà pourquoi il faut persister à aider les travailleurs des autres installations pétrolières qui poursuivent la lutte. Comme l’écrit Solidaires pour une grève efficace !, « Il est urgent de continuer ! (…) Aujourd’hui nous avons enregistré le 500e don ! et dépassé 40 000 euros de dons au total ! Il faut signaler aussi la collecte du Front de gauche de plus de 8 000 euros. Sans compter toutes les autres caisses locales, peu médiatisées, la solidarité en nature etc. Nous sommes déjà à 50 000 euros soit environ 1 000 jours de grève financés ! Cela a un réel impact, n’en doutons pas, d’autant que ca va continuer. Le bilan de SUD le prouve, l’argent commence à arriver sur les sites ! Il faut continuer. Si trois raffineries ont mis fin à leur grève, neuf tiennent encore. Et pas des moindres ! » Les éboueurs marseillais ont également repris le travail. Mais voulait-on la peste dans la cité phocéenne, en plein XXIe siècle ? Nous avons pu constater les dégâts de visu – pas que de visu, d’ailleurs, notre odorat fut aussi rudement malmené ! – et la catastrophe sanitaire n’était pas loin. Faut-il déduire de ces faits – les trois raffineries qui lâchent et les éboueurs qui font preuve de responsabilité sociale – que le mouvement est terminé ? Pas si sûr. C’est pourtant ce que serine la caisse de résonance médiatique. Et les membres du gouvernement masquent difficilement leur arrogance triomphante. Mais une qui ne masque rien, c’est Laurence Parisot, la patronne du Medef. Nous l’avions déjà écrit : La contre-réforme du gouvernement est celle du Medef : l’aveu de Laurence Parisot (billet du 11 octobre dernier). Dopée par les effluves de la victoire sur les travailleurs qu’elle anticipe avec gourmandise, elle a franchi encore un cran dans l’aveu, comme s’exaspère Hélène Le Cacheux, tête de file du Parti de gauche des Bouches-du-Rhône : « Je viens d’entendre Laurence Parisot à l’émission Mots Croisés revendiquer être la «marraine» de la réforme des retraites engagée par Nicolas Sarkozy. Elle déclare dans la foulée «être favorable à entamer un dialogue avec François Chérèque sur la question». C’est au ministre de le faire ! On n’essaye même plus de nous faire croire qu’il y a des politiques indépendants, mandatés par le peuple, qui travaillent à l’intérêt général. C’est l’illustration de la connivence de classe qui existe parmi «les puissants». C’est bien une oligarchie qui nous gouverne. »

« Nous voyons aujourd’hui que malgré les mensonges des différents ministres reçus sur les ondes, tous les secteurs d’activités de notre pays sont touchés par des grèves, ponctuelles ou reconductibles, écrit encore Hélène Le Cacheux. Grâce à ces «blocages» nous pouvons encore faire plier le gouvernement. » Aujourd’hui, lycéens et étudiants sont dans la rue. Jeudi, c’est encore une grande manifestation unitaire qui rassemblera des millions de Français en colère. Baroud d’honneur ? Quand bien même ce serait le cas, nous en serons. Et la crise actuelle aura de toute façon laissé des traces profondes, administrant la preuve flagrante d’à quel point ce pouvoir gouverne contre son propre peuple. La responsable du PG bucco-rhodanien relaie ainsi le communiqué de l’association nationale d’élus « La gauche par l’exemple » : « Les élus du Parti de gauche déplorent le passage en force du gouvernement qui, malgré les mobilisations, n’a eu de cesse d’étouffer le débat : bouleversement du calendrier parlementaire, limitation des débats à l’Assemblée nationale, recours au 44-3 au Sénat (vote unique, NdA). « Nous assistons ainsi à une véritable parodie de démocratie, alors même que la population rejette très majoritairement le projet », déclare Marie-Agnès Labarre, sénatrice du Parti de gauche. » Qui a même manifesté avec ses collègues en pleine assemblée (le 5 octobre dernier) ! Face à tant de morgue et d’entêtement à nous voler nos deux meilleures années de retraite, avant que d’être trop cassés pour en profiter, la colère ne saurait être retombée d’un coup, contrairement à ce que veut croire (et nous faire croire) le gouvernement. Allons, haut les coeurs, la bataille n’est peut-être pas perdue. L’heure est venue d’y jeter ses dernières forces. Tous dans la rue jeudi, et soutien aux grévistes !

Caisses de solidarité :

  • Parti de Gauche, chèques à l’odre de   » Solidarité grévistes  » au Parti de Gauche, 63 avenue de la République 75011 PARIS
  • Intersyndicale CGT-CFDT Raffinerie de Grandpuits, 77720 Mormant Cedex (paiement possible en ligne sur le site http://www.raffineriegrandpuits.fr)
  • SUD, chèques à l’ordre de SUD CHIMIE ; Sud Chimie Pharma ; 6, rue Louis Blanc ; 76100 ROUEN
  • CFDT, chèques à l’ordre de CFDT Saint Nazaire ; UL CFDT ; 4, rue MARCEAU ; 44 600 Saint Nazaire
  • CGT, chèques à l’ordre de la FNIC-CGT ; Coordination CGT TOTAL ; A l’attention de Christine KIPFER ; Bureau A0102 ; 24 cours Michelet ; La Défense 10
  • CGT Solidarité Luttes Retraite, CGT, 263 rue de Paris, 93516 Montreuil Cedex
  • Union Syndicale Solidaires, « Solidarité grévistes retraites », 144 Boulevard de la Villette, 75019 Paris
  • CGT Chimie (FNIC), 263 rue de Paris, Case 429, 93514 Montreuil Cedex
  • Section CFDT, Raffinerie Total Feyzin, BP 6, 69551 Feyzin, ordre du chèque « Solidarité avec les grèvistes”
Partagez cet article

  50 commentaires à “Ecoutez-les chanter victoire!”

  1. Une petite info qui a son importance dans le contexte actuel :

    Où trouvons nous une belle pub pour Malakoff Médéric ?…

    …en 4éme de couverture du magazine CFDT de Septembre-Octobre titrant « Retraites Une autre réforme est possible ».

    Qui est délégué général de Malakoff Médéric ? Guillaume Sarkosy.

  2. Site : Article 11 ( bientôt une autre formule complémentaire du net,sur papier, en Kiosques à partir du 13 novembre 2010 ):

     » Jeudi dernier (21/10), le théoricien marxiste David Harvey, chef de file de la « Radical geography », donnait une conférence à l’École d’Architecture de Belleville. Au cœur de son propos, les errements d’un système capitaliste en fin de course, entre recherche effrénée de nouveaux marchés et auto-destruction. Une conférence limpide, qu’il eut été criminel de ne pas retranscrire…  »

    http://www.article11.info/spip/David-Harvey-Pour-que-le-systeme

  3. J’ai assisté aussi au « débat ». Clairement Chérèque a fait une offre de service, en taclant la CGT à propos de la situation syndicale sur un port, pour faire bonne mesure.
    Il a été très entendu, il était très attendu ce traitre si prévisible.
    Un coup de chaleur avec la représentante des lycéens, qui a montré la distance entre une militante dans le combat, combative et sans langue de bois. La prestation timide et molle de Thibault a pris un coup de jus, Estrosi a blêmi, Parisot a grincé des dents, Calvi ne savait plus comment recentrer le « débat » vers la niche.

  4. A lire, un autre éclairage sur la fin de la grève des ordures à Marseille : http://www.bakchich.info/Ordures-a-Marseille-FO-donner-des,12234.html.

    Il semble que la cfdt ne soit pas la seule à changer de stratégie syndicale…

    • Très intéressant. Cela dit, c’était vraiment intenable à Marseille, vous auriez vu (et senti) ça ! Il y avait des rats, des feux de poubelle… Je n’évoquais pas à la légère la possibilité d’une catastrophe sanitaire.

  5. Je livre ici un texte reçu par une liste de diffusion militante :
    Si, comme je le pense, ce qui y est dit est exact, il faut le faire savoir.

    —————
    Les raffineries ne redémarreront pas

    Quel surprise d’entendre sur France inter « 3 raffineries ont suspendu le mouvement et vont reprendre de l’activité ». Alors que la veille lors d’une visite aux gréviste de la raffinerie de Donges la détermination était là, et aussi pour toutes les autres.

    Renseignement pris auprès d’un délégué CGT de la raffinerie de Donges, il s’avère que ca n’est pas prêt de repartir. Petite explication…

    Il y en effet 3 raffineries qui ont suspendu le mouvement.

    *

    La raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin), de la compagnie helvétique Petroplus, qui venait d’annoncer sa volonté de fermer définitivement le site pour le transformer en simple terminal pétrolier, supprimant au passage 253 emplois sur 255. le mouvement a été suspendu suite avec la garantie de la part de la direction de ne plus fermer le site ! La raffinerie est alimenté en pétrole brut par un pipeline qui viens du port pétrolier de Fos sur mer qui lui est en grève et lâche rien. La raffinerie ne peut donc pas redémarrer !

    *

    2 raffineries du groupe exon une à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et une a Port-Jérôme (Seine-Maritime). Elle ont toutes les 2 suspendus le mouvement après que la direction est mis le paquet sur la table et leur est proposé le paiement intégral des jours de grève !! tous en sachant quelle ne pourraient par redémarrer aussi. En effet celle de Fos est alimenté par le même terminal pétrolier de Fos sur mer. Celle de Normandie est alimenté par l’entreprise SIM qui est également en grève et ne lâche rien également !!

    Les 9 autres raffinerie (6 du groupe Total, 1 Petroplus, 2 Basell) sont toujours dans le mouvement contre la mise en place de la réforme des retraites !!

    La pénurie de pétrole ne s’éloigne pas. L’approvisionnement par bateau ne suffira pas a couvrir les besoins quotidiens. Ce n’est pas le moment de se faire duper par une presse mal renseignée et démobilisatrice !! continuons a généraliser la grève, a durcir le ton et a soutenir les grévistes. Des caisses de solidarité circule un peut partout, pour celle de Donges on en est a 30 000€.

    source : http://nantes.indymedia.org/

    De plus il faudrait 15 jours de travail pour que les raffineries puissent produire après redémarrage.
    Le mouvement étudiant est en train de se constituer, les blocages se multiplient. Lors de leur rentrée, les lycéens manifesteront à nouveau jeudi 4 novembre, avant la journée d’action syndicale. Pas d’erreur, l’inquiétude est du côté des oligarques et de leurs alliés.

  6. Marie : Il n’y a pas que les syndicats : on sera encore des millions dans la rue jeudi, il faut tous emmener une personne, ce sera géant, et les « têtes » de nos syndicats seront bien obligés de s’adapter à la volonté de la base, non ?

    • Exact : la base peut les forcer vers l’avant !

      • C’est ce qu’elle fait, la base, depuis le début. Il faut voir que les apparatchiks syndicaux sont dans une seringue, obligés de courir après leur base – la base tout court, car elle déborde largement des simples sympathisants ou électeurs des syndicats ! –, et tremblant de peur de perdre ce si beau costume (un peu empesé, certes…) de « responsables » dont les affublent pouvoir et patronat. La base entend ce qu’il y a à entendre : responsables, c’est-à dire collabos.
        Chérèque s’est un peu trop avancé, hier sur France 2. Mais ce n’est pas lui qui a parlé de « passer à autre chose ». Il s’est simplement contenté de ne pas répondre. Et qui ne dit mot consent. On parie qu’avant jeudi il nous ressort une phrase du genre : « On fait ce que la rue nous demande de faire » ? C’est la tactique des deux fers au feu. Et comme il n’est pas très malin, il va finir par nous refaire 2003 « à l’insu de son plein gré » ! Et c’est Thibault qui sera content ! il n’aura plus qu’à bouffer les marrons que l’autre zozo lui aura sortis du feu (et épluchés… je le connais comme je l’aime, mon Ch’rèque 2 !…).

  7. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet and aliciabx, Louise de Lannoy. Louise de Lannoy said: RT @OlivierBonnet: Ecoutez-les chanter victoire ! http://alturl.com/64eom #retraites Nos dernières forces dans la bataille : 9 raffineri … […]

  8. Après les syndicats s’étonneront de ne plus avoir d’adhérents ! oui ils ont l’air de tous crier victoire…

    en réécoutant Mélenchon cet aprèm sur là-bas (une suite pour demain) il redit qu’une politisation s’est faite à toute vitesse en montrant comment des concepts et mots sont réentendus qu’on n’entendaient plus depuis longtemps :

    lutte des classes
    capitalisme
    (… bon je dirais pas « communisme » qui nous a foutu un sacré coup depuis fin des années 80)
    caisse de grève
    solidarité (autre que le nom d’un syndicat)
    j’en oubli certainement

    encore une fois il a raison

    • Oh, voilà une auditrice de Là-bas si j’y suis, l’émission plus grande que son animateur !…

      « Communiste », c’est encore le plus beau mot pour définir notre commun à nous les gauches, NPA, PCF, Alert, Gaucher alter, LO, Alertnatifs, FDG, Verts-verts, Décroissants, et j’en oublie sans doute. Avec « marxiste », je vois pas d’autre mot.

  9. un grand merci à nos amis belges pour leur aide dans ce conflit, ça fait chaud au coeur

    http://www.lepoint.fr/economie/deux-depots-bloques-en-belgique-par-solidarite-avec-le-mouvement-social-francais-26-10-2010-1254426_28.php

    j’ai entendu sur france info un syndicaliste belge appeler au soutien des autres raffineries de belgique

  10. le bilan c’est que: B.Thibault et surtout J.Chérèque se sont complètement cramés, la cote du nain et de sa bande est tellement basse qu’il est cuit pour 2012, les dirigeants socialistes: Aubry (donc DSK) Fabius Valls et Hollande se sont grillés aussi.
    Les médias ont montré qu’ils ne sont qu’un instrument de propagande.
    Les assemblées de députés et de sénateurs-qu’on savait déjà inutile- ont montré qu’ils n’étaient qu’une parodie de démocratie.
    Pour couronner le tout les porte parole des patrons défilent avec l’honorable Woerth pour dire que c’est leur réforme.
    Pendant ce temps, si les grévistes ont perdu beaucoup d’argent, ce qu’il restait de l’économie est à genoux (400M€ perdus/jour) et tous les secteurs ont été ou vont être en grève.
    si ils crient victoire c’est qu’ils délirent, parce que le bilan est pour le moment un désastre, ce qui encourage à les achever.

  11. C’est la fin ? Ah bon, on ne nous a pas prévenus ! Alors nous, en Limousin, tu sais comme on a la fâcheuse réputation d’être salement arriérés, on continue à sinistrer grave l’économie comme des irresponsables. Aujourd’hui il y avait un piquet de grève devant l’entrée des ateliers municipaux de Limoges. En même temps, il y avait un chouette petit barrage qui a coincé tout plein très beaucoup de gros camions à La Croisière au nord de Limoges. Plus un autre barrage en Creuse qui coinçait les camions qui allaient vers Montluçon.

    Des gentils reporters ont voulu garder un souvenir de cette journée qu’on oubliera jamais et tu peux regarder les photos et les films ici : http://www.limogesenlutte.altern87.org/

    Et puis y’a toute une bande de copains qui s’ennuyaient un peu dans leur cambrousse alors ils sont allés visiter le dépôt de carburant de Brive en Corrèze. Ben, tu vas rigoler, les palettes commençaient juste à bien brûler quand toute une autre bande de Limoges et de Tulle qui avait eu la même idée est arrivée sur place. « Que du bonheur ! » ils ont dit en restant devant les portes…

    http://juralibertaire.over-blog.com/article-blocage-du-depot-total-de-brive-la-gaillarde-26-octobre-59686532.html

    Et on a encore tout un festival de trucs rigolos au programme que je peux même pas te le dire d’avance parce que nos fêtes sont privées et qu’on n’y vient que sur invitation. On n’invite ni la gendarmerie, ni la police, ni le SDIGE, ni les gardes mobiles, ni les CRS, ni…

    • ah oui? tellement basse! 29% moi je trouve ça encore énorme! que 29% soutiennent encore ce parti politique releve vraiment du çynisme et de la volonté de finir de trucider ces miettes que sont nos « aquis ». fumiers!

  12. Alors après la future manifestation de Jeudi il n’ y a plus que le mot d’ordre de  » Grève Générale  » qui peut résonner au delà des centrales et des conformismes de tous ordres et avoir un sens profond. Si nous voulons la VI ° République, il va falloir aller la chercher avec les dents. Personne ne va nous la donner sur un plateau d’argent. Le peuple est dans la rue et il doit solidairement y rester et créer des lieux pour y être bien. Cette 5° république taillée sur mesure pour les escrocs, les évadés fiscaux, les profiteurs de misère et les politiques véreux doit s’éteindre. De l’establishment politique traditionnel il ne reste plus que des cendres. On prépare les braises du renouveau mais il va falloir s’organiser en apprenant des fruits de cette révolte citoyenne de 2010.

    Chaque ville devrait au delà des partis et des syndicats constituer un centre autonome de rassemblement citoyen, des « maisons citoyennes », lieux de débats politiques & d’expériences sociales. Ces lieux d’échanges citoyens, ces centres de recherches & d’informations locaux seraient aussi des abris pour permettre à certaines personnes à la rue de souffler, des lieux de convivialités populaires, etc…Un lieu phare au cœur de chaque ville en réseau avec tous les lieux semblables en France. Des lieux citoyens pour reconstituer POLITIQUEMENT du lien entre les individus atomisés et dénaturés par le pouvoir néolibéral. Des « Lieux Autonomes » issus de la volonté populaire incarnés par le mouvement de septembre 2010 et administrés par ceux qui peuvent se reconnaitre dans cette démarche pour la reconquête politique du pouvoir dans les têtes avant que celui-ci ne se hisse au pouvoir par les urnes. Tout ne peut pas rentrer dans l’ordre inique après un tel mouvement de fronde nationale. Méditer & agir.

     » Jeudi dernier (21/10), le théoricien marxiste David Harvey, chef de file de la « Radical geography », donnait une conférence à l’École d’Architecture de Belleville. Au cœur de son propos, les errements d’un système capitaliste en fin de course, entre recherche effrénée de nouveaux marchés et auto-destruction. Une conférence limpide, qu’il eut été criminel de ne pas retranscrire.. »

    David Harvey : « Pour que le système change vraiment, il faut que les travailleurs se fâchent » : http://www.article11.info/spip/David-Harvey-Pour-que-le-systeme

  13. Vous savez quoi, ami plumonautes ? Vous m’avez remonté comme une pendule !
    Juste merci.

  14. […] Encore d’avantage de caisses de solidarité sur le site Plume de Presse […]

  15. […] Encore d’avantage de caisses de solidarité sur le site Plume de Presse […]

  16. Olivier, je me suis permis de faire une lien avec votre site pour lister les caisses de solidarité.
    La bataille n’est certainement pas perdue….sauf pour ceux qui refusent de défendre leurs droits!

  17. je reprends ici un commentaire que j’ai déjà posté sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, car je pense qu’il peut intéresser Olivier Bonnet et les visiteurs et commentateurs de son blog :

    Faisons un petit voyage dans le passé. Retour en 1981. La plupart des maux dont nous souffrons aujourd’hui étaient déjà diagnostiqués. Est ce qu’il y a du mieux ? Hélas non, depuis la situation s’est aggravée.
    Georges marchais était il un visionnaire ? certes.

    http://horizons.typepad.fr/accueil/2010/09/quand-le-parti-communiste-tait-souverainiste-et-protectionniste.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+typepad%2FUCUw+%28HORIZONS%29&utm_content=Twitter

    Sa disparition du paysage politique a été un grave préjudice causé à notre démocratie (plutôt ce qu’il en reste).
    Jean-Luc Mélenchon rejoint dans ses analyses un idéal qui m’a fait vibrer pendant cette campagne de 1981, et même si le monde a évolué ces 30 dernières années, les fondamentaux restent les mêmes, les combats sont les mêmes, les objectifs sont les mêmes

    à revoir ces vidéos de l’icone communiste de l’époque, je suis complètement bluffé, car son discours est toujours si ce n’est plus encore valable aujourd’hui

  18. que chacun ait à l’esprit cette déclaration de Warren Buffet, première fortune mondiale :

    « La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la remporter. »

    puisque la guerre nous est déclarée, prenons les armes, nos armes, celles qui peuvent faire mal à cette classe dominante qui n’a que pour but de nous asservir. et nos armes c’est le sabotage de leurs armes, la désertion de leurs centres de profit, leur causer le maximum de pertes financières, il n’y a que ça qui pourra leur faire mal

  19. Lu sur le blog de Jean-Luc Mélenchon / Jennifer a dit :

     » Par ailleurs la loi passera d’abord par le conseil constitutionnel, ce qui retarde au 15 novembre sa promulgation. Et enfin il faut les décrets d’application et c’est là que ça avait débloqué la situation pour le CPE, pour sortir de la crise, les décrets d’application n’ont jamais été mis en place.  »

     » Pour sortir de la crise, les décrets d’application n’ont jamais été mis en place.  »

    On continue ! On continue !

    PS : Olivier Bonnet, soyons imaginatifs ! Pourquoi ne demanderions-nous pas aux Françaises et aux Français et à tous nos ami(e)s résidents en France ( le conflit vient de poursuivre son tracé de poudre jusqu’en Belgique et étend ainsi sa sphère d’expertise citoyenne jusqu’en Europe ! ) … de signaler par un signe au fenêtre ou sur l’antenne de sa voiture sa solidarité avec les Grévistes et les piquets de Grêve ?

    Mettre un fanion ou un morceau d’étoffe accroché à son antenne voiture – oui parfaitement au delà des désagréments pétrolifères car ce n’est pas contradictoire mais dialectique ! – ou un drap sur son balcon que sais-je encore ? (Une bougie de Noël ? ) … ce signe parfaitement reconnaissable serait d’une formidable visibilité et l’incarnation solidaire d’un rassemblement de la population entière. Cette population qui ne cesse d’envoyer des chèques en ce moment aux Grévistes combattants via les caisses de grève. Au delà des sondages, les preuves renouvelées et sensibles c’est mieux que les chiffres. C’est complémentaire.

    Le Pitch :

     » Opération solidaire : montrez votre soutien aux grévistes en accrochant un morceau d’étoffe à votre antenne de voiture ou allumez une bougie sur votre balcon. L’envoi des chèques de soutien aux caisses de Grève sont à adresser aux adresses suivantes mentionnées ci-contre ( listes des adresses des caisses de Grèves…) N’hésitez pas à venir directement soutenir les hommes et les femmes qui se battent en ce moment sur les lieux des piquets de grêve ( voir carte de France ( lieux mentionnés des piquets de grêve/ google map ) ….  »

    Voilà …

  20. M.Bonnet :

    Il se passe quelque chose : UN ÉNORME ENFUMAGE POUR BRISER LE FRONT SYNDICAL ET FAIRE ÉCHOUER LES PROCHAINES MANIFESTATIONS !

    ATTENTION ! NE TOMBONS PAS DANS LE PIÈGE DE MESDAMES PARISOT / LAGARDE !

    Quel est le piège grossier tendu aux centrales syndicales, aux manifestants et au 69 % de Français solidaires de la poursuite du mouvement ?

    Une petite phrase de M.Chérèque grossie et amplifiée par la première ministre du gouvernement UMP :

    Madame Parisot et sa secrétaire, Madame Lagarde.

    Un vrai Tam Tam !

    Avant de lire l’article suivant, il nous faut garder la tête froide tant cette orchestration médiatique vise le mouvement en son cœur.

    Les petits malins savent bien qu’on a pas oublié la trahison de la CFDT en 2003, alors ils s’empressent d’embrasser sans plus de tenue ni de retenue M.Chérèque à pleine bouche devant la panique qui grandissait de nous voir victorieux ces prochains jours .

    Ce n’est pas l’heure de faire un enième procès à M.Chérèque !

    CE N’EST PAS L’HEURE ! Pas l’heure !

    Si nous faisions son procès maintenant nous servirions nos adversaires et tous les affameurs à leurs suites.

    Ne tombons pas dans le piège grossier qui nous est tendu : on essaie de jouer sur un hypothétique ressentiment de masse au moment même où le conflit se vissait, où les vacances scolaires permettaient de rameuter de nouveaux combattants, où les caisses de grêve se remplissent chaque jours pour tenir 1000 jours supplémentaires de grève !

    Il ne faut pas tomber dans le piège qui veut rompre en deux le mouvement populaire.

    Après tout si M.Chérèque bavasse, ça le regarde mais en quoi le mouvement se tarirait sur sa seule et petite parole annexe ? Ce n’est pas le messie et il a le droit de parler et puis ses propos ne sont pas le cœur du sujet . Prononcée dans l’émission de france 2 ce soir, elle est anecdotique au final. Seule l’orchestration médiatique du Médef vise à faire grossir la grenouille commme un boeuf ! C’est tout, mais c’est bien un piège ! Avec de grosses ficelles !

    Informons-nous mais désarmorçons la querelle intrumentalisée par M.Parisot et Madame Lagarde qui veut nous tuer en nous dissociant .

    NE TOMBONS PAS DANS LE PIEGE DU RESSENTIMENT ! ON GARDE LA TETE FROIDE ET ON SE RASSEMBLE POUR LES FUTURES MANIFESTATIONS ! ON CONTINUE ! LE PEUPLE EST SOUVERAIN !

    Pour info je livre l’article car autant le savoir avant pour ne pas être désarçonné demain. On reste unis, puissants et pluriels – La messe c’est nous qui la composons de toutes les manières possibles et imaginables dans la légalité et personne d’autres :

    http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/CFDT-Lacher-la-proie-de-la-reforme-pour-l-ombre-de-la-negociation-avec-le-MEDEF_a103.html

    • H2 : tu as raison, pas de procès à l’encontre des Chérèque et consorts : je peux te garantir (je le tiens d’ un cfdt militant) qu’en réunion locale, la cfdt est extrêmement claire : un maximum de gens à la manif jeudi, ne rien lâcher. Alors…..

  21. 2ème vol d’ordinateur d’un journaliste couvrant l’affaire Woerth-Bettancourt
    http://www.lepost.fr/article/2010/10/26/2282069_un-journaliste-du-point-qui-couvre-l-affaire-woerth-bettencourt-s-est-aussi-fait-voler-son-ordinateur.html

    Ce qui n’est pas sans rappeler la barbouzerie dont avait été victime Ségolène Royal il y a 2 ans
    http://antennerelais.canalblog.com/archives/2008/07/10/9885662.html

    On retrouve, dans ces vols d’ordinateurs, dans cette mise à sac du domicile de l’ancienne candidate socialiste, aussi actuellement dans le comportement des représentants de l’autorité publique durant les manifestations (sans parler de la répression et des peines de prison!), une même chose, une même idée, que l’on peut résumer en un mot : intimidation.

    Ce n’est certes pas de ce brave Hortefeux, simple passe-plats de l’actuel président de la R (et d’ailleurs au moment de l’effraction du domicile de Royal, il était ministre de l’immigration), ce n’est certes pas de Hortefeux que peut découler ce principe, cette inspiration.

    La totale absence de scrupules à aligner les mensonges les plus énormes et de la façon la plus réitérée, qui caractérise l’actuel président de la R, cette sorte d’absence de bornes morales : c’est cela que l’on pourrait bien retrouver derrière toutes ces méthodes de petite frappe, dont la visée commune est une volonté d’intimider (dans le cas des journalistes, l’intimidation vise surtout leurs sources).

  22. la situation au niveau du carburant devient très inquiétante, j’ai une toute petite entreprise de 11 salariés dans l’aide à la personne et j’ai déjà du mettre au chômage technique 4 personnes car nous ne pouvons plus nous déplacer par manque de stations services.
    C’est très bien de milité pour des droits même si je ne me sens pas concerné mais derrière il y a des répercutions pour des personnes qui ne demandent rien d’autre que d’aller travailler car la fin d’année est toujours difficile .
    ce qui me chagrine un peu c’est que tout le monde hurle à la révolte et  » de ne rien lâcher  » sans tenir compte de l’impact de tout cela, c’est regrettable.

    • Je compatis devant les difficultés de votre entreprise. Mais plaignez-vous au gouvernement qui s’entête.

      • je comprend néanmoins je ne me sens pas touché sur cette réforme je pense qu’elle touche avant tout le secteur public …. Alors que ce soit le gouvernement qui s’entête ou les différents syndicats le résultat est strictement le même in fine.
        Je veux dire par la que pour moi ce n’est pas noir ou blanc c’est gris, si les personnes du secteur public obtiennent ce qu’ils souhaitent je serais très content ( bien que nous n’ayons pas ce genre de recours dans le privé ) et si le gouvernement ne fléchit pas et que le mouvement se stoppe j’aurais envie de dire  » tout ça pour ça  » dans un cas comme dans l’autre l’essentiel étant pour moi de reprendre mon activité et simplement de travailler qui est un droit tout comme la grève.

  23. Oui je sais mais je discute autour de moi dans le secteur tertiaire par forcement dans le service à la personne mais dans le service tout court…. Une grosse majorité de salariés ne voient pas vraiment ou est le soucis de travailler deux ans de plus.
    Ça ne pose pas plus de soucis que cela, d’autre part beaucoup ont compris depuis très longtemps que la retraite ne servirait qu’a payer  » les paquets de cigarette  » ne serait ce que mon fils de 22 ans qui se fou complétement de la politique me dit que pour lui la retraite ce sera à lui de se la faire qu’il ne faut surtout pas compter sur le maigre billet qu’on va toucher tous les mois pour vivre , il faut se constituer un bas de laine .
    Ce qui était très intéressant par contre, c’était la revendication des étudiants sur le principe que plus tard les gens partiraient moins il y aurait de boulot .. Sur le papier c’est vrai dans les faits si le travail , l’expérience , le savoir faire étaient des vases communiquant énormément de soucis d’emplois seraient déjà résolus.
    Donc si vous voulez je respecte les gens qui souhaitent partir a 60 ans mais moi personnellement ça ne me pose pas de soucis de bosser 2 ans de plus voila, moi mon principal soucis c’est que j’ai des gens qui sont proches de moi qui ne peuvent pas travailler alors qu’ils ont besoin maintenant plus que jamais d’argent pour vivre , payer les impôts etc … et qu’ils ne peuvent pas la faire que ce soit la faute du gouvernement ou des personnes qui font la grève .

  24. JP

    Je trouve ça bien que vous entrepreneur d’une petite société vous veniez sur le blog de M.Bonnet car après tout on peut comprendre vos difficultés tout en rappelant dans la foulée que c’est M.Sarkozy qui fout le bordel et désorganise la société Française.

    M.Sarkozy a menti, il avait dit qu’il n’avait pas de mandat pour détruire la retraite à 60 ans.

    Je rappelle qu’en fait lorsqu’on peut partir à la retraite à 60 ans, la plupart des personnes n’ayant pas les annuités obligatoires pour toucher une retraite à TAUX PLEIN partent dans les faits déjà à 65 ans !

    60 ans = 65 pour toucher la retraite à Taux Plein

    Allonger de deux années l’âge  » Légal  » de départ, cela revient à dire

    62 ans = 67 pour toucher la retraite à Taux Plein

    Et vous avez trouvé des salariés qui ne se sentent pas concernés ? ce sont des cadres ? Sachant que la santé se dégrade considérablement à 62 ans pour les ouvriers et pas mal d’autres salariés on reste méditatif face à vos paroles…

    ET PUIS IL Y A UN TRUC QUE DECIDEMMENT PARDOONEZ – MOI VOUS NE VOULEZ PAS COMPRENDRE :

    AUCUNE LOI N’INTERDIT A UN SALARIE DE BOSSER JUSQU ‘ A SA MORT SI CELA LUI CHANTE : AUCUNE !

    On peut prendre sa retraite dûe et continuer à bosser. Aucune loi ne l’interdit OK ?! alors avant de parler il faut s’informer. Si les gens veulent bosser jusqu’à 90 ans ils le peuvent; il ne faut pas penser à l’envers là… on empêche pas les gens de travailler, on permet à d’autres de cesser par usure le travail, nuance ! c’est pourquoi on met des règles et on pénalise pas les salariés. Par contre ce gouvernement pénalise les salariés en reculant L’ AGE LÉGAL !

    Oui, tout de même à vous lire, les bras nous en tombent parfois car vous vous dites vous -même :  » pas concerné  » – Et bien pourtant à vous lire, si vous l’êtes  » concerné  » puisque vous voyez bien que cette crise vous touche de plein fouet. Comment voulez-vous que l’on s’intéresse à vos soucis d’entrepreneur de petite entreprise si dans le même mouvement vous taclez les salariés dans la même phrase en vous déclarant  » pas concerné  » par ce qui les accable directement.

    Vous allez me rétorquer qu’autour de vous, une poignée de personne se foutent pas mal de travailler deux années de plus car de toute façon la retraite est tellement maigre que ça servira qu’à payer les clopes du mois. Oui, mais il faudra aussi payer le loyer, la bouffe, le gaz indexé sur le pétrole ( ! ) l’électricité que le gouvernement vient encore d’augmenter, sans compter les frais de santé qui ne manqueront pas eux aussi de flamber etc… Vous vous rendez compte qu’au final c’est bien l’ensemble des salariés que l’on condamne à la misère. Oui, je parle de vos salariés comme des autres…

    Il est marrant que cette évidence en filigrane puisse se lire dans vos propres mots sans que visiblement vous n’en tiriez jamais vraiment le diagnostic ultime. Pourquoi vous arrêter en si bon chemin dans votre propre réflexion puisque vous avez si bien commencer ?

    Je milite au Front de Gauche et sachez que nous avons le soucis des PME et que précisément nous ne les confondons pas avec les grands conglomérats qui écrasent les peuples et broient les modèles sociaux longuement construits par nos aïeuls tout en paupérisant les salariés, mais pour que les situations ne dégénèrent pas, il va peut-être falloir que nous soyons ensemble  » concernés  » et comprendre que ni vous ni les salariés ne vont pouvoir continuer ainsi.

    Vous constatez bien que la vie des Français se dégradent en majorité, croyez-vous que cela servira à court ou long terme vos affaires ? Quelle est cette 5 ° puissance richissime au monde qui fait un sort détestable à ses concitoyens ? Dans ma grande ville, des villages de tentes se montent où de plus en plus de jeunes viennent camper du fait de la pauvreté générale. Sommes -nous tous concernés ? Ne l’êtes -vous pas ?

    Vous parlez d’un bas de laine pour votre fils. Au delà de l’idée rétro et franchement ridicule au vu de la richesse créée par tous dans ce pays qui pourrait contribuer au bien être de toutes et de tous, avec quel argent il compte le remplir son petit bas de laine votre fils ? oui, oui, j’imagine bien qu’il travaille et qu’il économisera mais c’est quoi cette pensée rétrograde qui isole les citoyens entre eux et nous renvoie à des mentalités anciennes ? C’est décidément  » la grande régression  » partout, dans les têtes et au sommet. Imaginons que votre fils se construise un bas de laine pour sa retraite, il en fera aussi pour les frais de santé, un autre pour les frais de bouche etc…et les millions de français qui n’auront rien pour le remplir ce bas de laine, ils feront quoi ? Ils seront exterminés ? On les laissera crever dans les rues ? C’est quoi cette destruction de la pensée et de la sensibilité dans ce pays ?

    Il y a des dogmes économiques qui bloquent de trouver des solutions appropriés sous prétextes de Tabous idéologiques. Il va falloir les faire sauter car de plus en plus, à force de n’être pas  » concernés  » nous en subirons innocemment toutes les conséquences. Si le compréhension des phénomènes n’est pas toujours notre fort, soyons sûr que la réalité nous concernera plus vite que l’on ne croit et que le discernement viendra à nous à défaut de l’avoir solliciter en amont.

    Non il n’est pas normal dans un pays qui a triplé son PIB en 50 ans de laisser aux gens qui ont produit la richesse du pays quelques miettes de retraites pour s’acheter des clopes comme vous dites. A force d’humilier des pans nouveaux de salariés jeunes, mûrs, vieux ou anciens salariés et nouveaux retraités et en reculant iniquement l’âge de la retraite en pénalisant ainsi toutes les couches de la population tandis que d’autres solutions largement plus rationnelles existent, on va vers des conflits encore plus durs qui risquent de vous concerner dans le futur plus considérablement encore qu’aujourd’hui.

    Ensemble : Soyons concernés ! Bonne journée.

    • je comprends ce que vous m’expliquez néanmoins je trouve votre discours beaucoup trop politisé et radical dans le sens communiste du terme ou viennent s’entremêler beaucoup de suppositions ( je ne pense pas que vous ayez une boule de crystal pour savoir comment sera la société dans X années … ) et de constats que je ne partage pas lorsque je regarde un peu autour de moi que l’on parle cadres , salariés , artisans ou fonction public et oui ma femme est infirmière.
      Encore hier ma femme qui est en charge d’une service de gastr.An me racontait une anecdote qui m’a laissé sans voix …. les services hospitaliers sont généralement divisés en services ( en H ) et bien hier par manque de personne sur l’un des services elle a été cherché des collègues de l’autre coté du couloir ( 10 mètres a tout casser .. ) pour aider le service en difficulté réponse  » madame on est pas payé pour aller travailler la bas  » ma femme en avait presque les larmes aux yeux de voir des fumistes de ce calibre pouvant tenir ce genre de discours sans être inquiété car fonctionnaire , elle qui s’arrache au boulot comme pas possible alors qu’elle pourrait juste être payé pour de horaires .
      Et pourtant police , hospital , enseignement sont des services publiques et même plus des services humains ou la notion de productivité n’a pas lieu d’être …
      Enfin, je ne me place pas du tout dans vos idées, je ne trouve pas ça rétrograde de travailler pour gagner sa vie et de mettre un peu de coté pour sa retraite chacun en a le droit et je ne vois pas en quoi ce serait un comportement individualiste dans le sens ou pendant toute cette vie mon fils paiera des impôts pour aider justement les gens qui sont dans le besoin , et c’est à mon avis cela qu’il faut privilégié et préservé , ce système de redistribution.
      De la même manière la sécurité sociale doit être préservée et reformée pour que les personnes âgées ne s’inquiètent pas pour leur frais médicaux ( ce qui est le cas actuellement …. ) c’est sur ce genre de chose qui il y a un vrai combat a faire .
      Vous êtes militant d’extrême gauche , je respecte votre combat , vous souhaitez changer le monde c’est aussi très bien il faut des gens comme vous , mais aucune de vos idées ou théorie ne justifient le fait d’engager des actions qui vont satisfaire « une poignée de personne  » et avoir un impact négatif sur quantité d’autres ..
      Alors vous allez une nouvelle fois me dire que c’est la faute du gouvernement mais vous savez la réalité c’est que je suis obligé de mettre des gens au chômage technique alors que leur seul tort c’est de vouloir travailler que ca vienne du gouvernement , des grévistes , de Pierre Paul Pacques .. ma problématique c’est celle la c’est mon soucis actuel et ce ne sont pas vos idées et votre système égalitaire qui vous souhaitez mettre en place qui va mettre un steak dans les assiettes , payer des impôts ou des jouets pour noël a très très court terme.
      Pour terminer je pense qu’il y a bien bien des façons de faire passer vos idées , de faire évoluer les gens les mentalités tout en respectant les gens qui pensent autrement et qui ne sont pas pour autant de mauvais bougres .

  25. Tapez sur google: « La dette,une arme libérale a retardement »… avec la dette , ce genre de réforme est inévitable, et bien sur nos tous nos experts économiques gonflés a la sauce ultra libérale le savent bien, et on a pas fini d’en voir d’autres des (contres réformes), la sécu, les congés payés, les jours feries ne vont pas tarder a y passer.

  26. Ce a quoi on assite depuis + de 10 ans, c’est a une lutte des classes…inversée!

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)