Avr 122011
 

Ils s’y sont mis à trois : la ministre de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde, le ministre de l’Energie, Eric Besson, et le secrétaire d’Etat à la Consommation, Frédéric Lefebvre, pour recevoir la filière pétrolière à Bercy. « L’objectif : lui faire porter le financement de la revalorisation du forfait kilométrique. Annoncée la semaine dernière en même temps que le gel des tarifs du gaz, cette mesure doit bénéficier à 5 millions de salariés, 500 000 professions libérales et 600 000 commerçants et artisans », résume le quotidien Les Echos.  Le résultat peut être triomphalement annoncé par Lagarde, citée par Ouest France : « Les acteurs de la filière pétrole ont accepté de contribuer à la réduction de la facture pétrolière des Français ». Le coup de pied de l’âne à cette mesure lui est donné par l’ex ministre et député maire de Nice, Christian Estrosi, relayé par Le Figaro. La Pravda sarkozyste peut bien titrer qu’il « salue l’avancée », la suite de son intervention est nettement moins positive : « il ne doit s’agir que d’un premier pas » car « l’essence atteint encore aujourd’hui un niveau insupportable notamment pour les PME et les plus modestes ». De plus, selon lui, « cette contribution, qui ne touchera que cinq millions de contribuables, ne représente qu’un gain moyen de 25 euros et ne concerne que ceux qui déclarent leurs revenus « aux frais réels » et donc qui paient l’impôt sur le revenu. Les plus modestes ne sont pas du tout concernés par ce geste qui apparaît assez symbolique par rapport aux bénéfices que (les compagnies pétrolières) font et de l’impôt sur les sociétés dont elles sont parfois totalement exonérées* », estime t-il. » Sacré Estrosi, nous n’aurions pas mieux dit ! Une petite erreur toutefois : on nous parle de 5 millions de salariés mais aussi de 500 000 professions libérales et de 600 000 commerçants et artisans. Il faut donc diviser 15 millions d’euros par 6,1 millions de personnes, ce qui ne nous donne pas 25 euros mais 18,85 euros exactement. C’est sûr, comme dit Lagarde, que ça va réduire la facture pétrolière des Français, ces même pas 19 euros sur un an alors qu’un seul plein en coûte désormais 60 ! Une fois de plus, le gouvernement, pour être poli, se moque du monde !

*Lire à ce sujet chez Mediapart : Total : 10 milliards de bénéfices, zéro impôt. « Alors que le groupe pétrolier a enregistré 10,5 milliards d’euros de bénéfices et qu’il s’apprête à verser 5,2 milliards de dividendes à ses actionnaires, il ne va payer, pour la deuxième année consécutive, aucun impôt sur les sociétés, grâce à un système de niche fiscale. Le ministre du budget, François Baroin, est sur le point de lui accorder le renouvellement de ce mécanisme très favorable. »

Partagez cet article

  21 commentaires à “Face à l’explosion du prix des carburants, le gouvernement se moque du monde”

  1. Juste une correction. Un plein d’une 206 peugeot avoisine les 75,- euros à la pompe la moins chère

  2. Pourquoi négliger le velo ? Même pour 30 bornes. Avec l’entraînement, des pistes cyclables dignes de ce nom etc … On peut même transporter les mômes.
    C’est dingue de subventionner le prix de l’énergie. Ou l’immobilier. Non ?
    Centrer le débat encore une fois sur le « bénéfice » et « les dividendes », fait perdre de vue l’inéluctabilité d’une énergie d’autant plus couteuse qu’il faut financer l’après pétrole.
    Combien consomme une 206 Peugeot (qu’il vaut mieux ne pas suivre à vélo) ? Est-ce que c’est pas scandaleusement idiot en soi, de détruire en à peine deux siècles toutes les réserves de pétrole de cette planète ? Même à 2€ le litre, les gens feront leur plein. Contre qui se révolter ? pour quel résultat sur le prix du pétrole ?
    A 3€ le litre, il n’y aura plus de 206 mais une petite Citroen pourra rouler sous 3l aux 100. Surtout à 80km/h sur les routes. Et il y aura moins de morts. :o)
    Ceci dit, le principal du capital des pétrolières et donc des dividendes va … aux fonds de retraite du monde entier. Peut être devrait-on plutôt examiner l’ensemble des revenus des cadres dirigeants dans toutes les entreprises ?
    Peu (mais ça fait du monde) de gens captent tous les profits de la mondialisation, et que faisons-nous ? nous voulons stopper la mondialisation. Au lieu d’arrêter ceux qui se font des ultra fortunes en les taxant où qu’ils soient. La mondialisation est bonne mais sans doute pas entre toutes les mains.

  3. J’avais capté l’annonce à la radio cet après-midi et j’avais bien senti un raté sur les concernés par cet immense cadeau des compagnies pétrolières. Merci de l’avoir explicité.
    Pendant ce temps, Margerie, pédégé de Total a annoncé que le litre de super monterait à 2€ et qu’il n’y avait pas à s’interroger là-dessus. La seule question restante, d’après lui, était « Quand ? ».

  4. Est-ce une surprise si l’on nous fait marcher et nous prend pour des oies en nous gavant de la sorte ?

    • Ben non, la plupart des gens sont très ignorants de ce qu’il se passe, après une journée à s’épuiser contre un chef harceleur pour trois cacahuètes. Et tout à fait soumis, pour à peu près les mêmes raisons.
      Mais viendra un moment, où ils ne supporteront plus d’avoir, c’est aussi simple qu’un réflexe.

  5. Quelques éléments en vrac, à coudre ensemble :
    Fillon a reconnu à l’Assemblée que le pic du pétrole avait été atteint en 2009.
    Margerie Total a annoncé que le prix du super tend vers les 2 € par litre.
    Un mouvement d’internautes s’est saisi avec une certaine efficacité de la lutte contre les gaz et huiles de schistes.
    Le gouvernement a modifié en catimini au début de l’année, le Code minier
    Divers groupes de députés ont déposé un projet de loi pour interdire l’exploration du sous-sol français en vue de l’exploitation des gaz et pétrole non conventionnels.
    Sarkozy et ses affidés ont plombé le photovoltaïque et l’éolien.
    La catastrophe japonaise vient bouleverser le jeu.
    Et j’en oublie…
    Nous sommes au cœur d’un jeu complexe qui s’inscrit dans un cadre que nul dans la classe politique ne songe à changer : Plutôt chercher encore pour les exploiter sans retenue d’autres gisements où qu’ils se trouvent et à quelque prix que ce soit plutôt que d’envisager la sobriété, la relocalisation et la taxation du mésusage. Mais patience, nous y viendrons sous la contrainte. Malheureusement. Et ce sont les plus fragiles, les pauvres qui souffriront le plus.

    • Ils ont plombé le photovoltaïque : pas vraiment : actuellement, le photovoltaïque consomme ( production ) pratiquement autant qu’il produit, l’éolien : il n’y a pas assez de place pour produire suffisamment en éolien.
      L’hydro-électricité : c’est « le top » sauf que presque tous les sites appropriés sont déjà équipés.

  6. Michel Sapin : « On va rembourser encore plus d’argent à Mme Bettencourt ! »

    Nouvelobs.com : Saluez-vous la suppression du bouclier fiscal et des avantages sur les successions et les donations ?

    Michel Sapin : Avec la suppression de ces symboles, il ne reste presque plus rien du paquet fiscal voté par la majorité en 2006 (la loi Tepa). C’est un aveu d’échec de la politique de Nicolas Sarkozy. Mais ce paquet fiscal a coûté 10 milliards d’euros par an pendant quatre ans, soient 40 milliards d’euros ! Et il reste l’exonération fiscale sur les heures supplémentaires, qui va continuer à coûter 4 milliards d’euros par an. Aucun autre pays au monde ne l’a adopté parce que c’est une aberration dans la période de chômage que nous connaissons.

    Nouvelobs.com : La suppression du bouclier fiscal compensera-t-elle la réforme de l’impôt sur la fortune (ISF) ?

    Michel Sapin : Pas du tout. Les barèmes ont été abaissés, notamment pour la dernière tranche. Les plus riches vont bénéficier de cette diminution pour un montant supérieur à ce qu’ils touchaient au titre du bouclier fiscal. On va rembourser encore plus d’argent à Mme Bettencourt ! C’est un incroyable tour de passe-passe.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110413.OBS1288/michel-sapin-on-va-rembourser-encore-plus-d-argent-a-mme-bettencourt.html

  7. Je fais un essai. Il semble que je ne puisse plus ajouter de commentaire ou, tout au moins, celui que je souhaitais y apporter qui est une pétition sur « mes opinions » à propos de la hausse du carburant

  8. PRIX DES CARBURANTS : JEU DE ROLE ENTRE DE MARGERIE, PDG DE TOTAL ET SARKOZY, POUR PREPARER L’OPINION ET AINSI CONTINUER A RACKETTER LES FRANÇAIS

    Ne vous y trompez pas, les déclarations de Sarkozy jugeant « les propos indécents » du PDG de Total, ce dernier ayant précédemment déclaré « inévitable que le super passe à deux euros », tout cela n’est qu’un scénario bien orchestré.

    Contrairement à ce qu’ils veulent nous faire croire, il y a bien connivence entre ces deux personnages qui ont l’un comme l’autre intérêt à ce que les prix des carburants soient les plus élevés possibles.

    Je rappelle que le groupe Total ne paie pas d’impôt en France alors que ce dernier utilise de multiples infrastructures, financées par les contribuables français, tout cela avec la bénédiction des pouvoirs publics.

    En général, les grandes entreprises sont proportionnellement moins pénalisées par les charges que les PME ou les TPE alors que se sont ces dernières qui créent principalement les emplois en France, c’est vraiment une situation scandaleuse.

    Cette situation trouve son origine par le fait que la plupart des grandes entreprises ont participé au financement de la campagne présidentielle de Sarkozy, celui-ci leur est donc redevable de services rendus, ces pratiques sont dangereuses pour la démocratie.

    Rééquilibrer les charges entre les grandes entreprises et PME et TPE serait une action qui relancerait l’emploi en France, mais voila, il faut du courage politique.

    Pour en revenir au prix des carburants, les personnes en situation de handicap, qui ont plus besoin que les autres de leur véhicule pour se déplacer et sauvegarder une certaine autonomie seront doublement pénalisées par cette escroquerie.

    Ce n’est pas la dérive vers l’extrême droite de Sarkozy et de l’UMP qui va arranger les choses, aussi, j’invite tous les automobilistes de France à se mobiliser (blocage des raffineries ?).

    Gérard Doiteau
    Adhérent UMP
    HANDICAP ET CITOYENNETE
    http://etsinousaussi.typepad.fr/et_si_nous_aussi_les_pers

  9. […] Olivier Bonnet pour « Plume de presse«  Comments […]

  10. Liliane Bettencourt ne paye que 4 % d’impôts, selon le Canard enchaîné.

    La fin du bouclier fiscal et la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ne bouleverseront pas la vie de Liliane Bettencourt.

    Au contraire : pendant un an ou deux, révèle le Canard enchaîné, la femme la plus riche de France verra «sa ponction fiscale divisée par quatre, passant -pour l’impôt sur le revenu et l’ISF- de 40 millions (en 2010) à 10 millions. A comparer avec des revenus tournant autour de 250 millions».

    Soit «un taux d’imposition direct global d’environ 4 % de ses revenus effectifs, soit le taux appliqué à un contribuable touchant 1 300 euros net par mois», assure le journal.

    Selon le Canard, l’explication est la suivante : avec la réforme, le taux de l’ISF est divisé par 3 (0,5 % contre 1,80 % au maximum actuellement), afin de compenser la fin du bouclier fiscal. Or, ce dernier est calculé sur les revenus perçus deux années plus tôt. Pour 2011 et 2012, «les contribuables soumis à l’ISF auront donc le beurre et l’argent du beurre : le taux réduit et le remboursement du bouclier fiscal», écrit le Canard.

    http://www.leparisien.fr/politique/liliane-bettencourt-ne-paye-que-4-d-impots-selon-le-canard-enchaine-20-04-2011-1415598.php

  11. […] d’être concerné par le sort des plus modestes et de « la France qui souffre », créant ici un minuscule remboursement de moins de 19€ (sur un an !) pour quelques uns sur l’essence ou là une « prime de 1000 […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)