Juil 242016
 
Fi(ll)on 2017 powa !

Fi(ll)on 2017 powa !

Nous invitons ceux qui contestent le terme « islamophobie » à se pencher sur la déclaration faite au Journal du dimanche (et citée par Le Monde) d’un fier tenant de la « droite républicaine », l’ancien Premier ministre François Fillon, candidat aux « primaires de la droite et du centre » (sic pour le centre) : « La République a su imposer aux catholiques, aux protestants et aux juifs le respect de ses valeurs. Il n’existe aucune raison pour qu’elle ne les impose pas avec autorité aux musulmans ».

Si l’on n’est pas là dans l’amalgame le plus pur qui soit ! Comme si l’immense majorité des musulmans vivant en France – et Français pour nombre d’entre eux – avait besoin qu’on lui « impose avec autorité » (à coup de schlage sans doute) le respect des valeurs républicaines ! Un cas d’école de stigmatisation, qui déshonore son auteur – si toutefois l’un quelconque de sa formation d’extrême droite, dite Les Républicains (re-sic), possède un quelconque soupçon d’honneur, ce dont il est franchement permis d’au mieux douter. Avec cette « droite » là, pas besoin de Front national. D’ailleurs, Fi(ll)on « plaide pour « des mesures d’exception » comme « l’expulsion immédiate des personnes étrangères condamnées pour des faits de délinquance ». Pour cette proposition, « je n’ai attendu ni le Front national, ni les tragiques événements de Paris et de Nice. C’était d’ailleurs la règle avant 2003. Il suffit d’y revenir », justifie-t-il. » Le type se vante que sa proposition moisie n’ait pas germé d’abord dans les cerveaux rances des lepénistes ! Cette course à l’échalotte de la surenchère islamophobe en dit long sur la situation politique française, et européenne plus généralement. Quand cet irresponsable de Fillon – en pesant nos mots – suggère que « la société française tout entière se mobilise contre le totalitarisme islamiste », entend-il cautionner de futurs attentats contre des mosquées, ou l’acte d’un assassin qui ouvrirait le feu sur des musulmans, histoire de bien leur « imposer avec autorité les valeurs de la République » ?

Partagez cet article

  3 commentaires à “Fillon : j’écris ton nom, stigmatisation !”

  1. J’ai entendu ce type dire au moins deux fois : « Je ne crois pas au partage du travail. » Il est comme tous les fanatiques libéraux, il ne peut pas supporter les autres religions. Eh oui, la religion la plus mortifère ces dernières années est sans doute le néo-libéralisme. Ils ne croient pas au partage du travail mais à la toute puissance du Dieu-argent. Avec ces hordes d’hurluberlus, l’humanité est mal barrée.

  2. C’est dégueulasse. Martigues. Pas autant que Fi(ll)on mais pas loin :
    je me suis fait cambrioler mon camion, le malfrat s’est introduit dedans en forçant une fenêtre et a raflé mon ordi, ma clef 3G, ma guitare, mes accordeurs, mes partitions, mes harmonicas, 2 ou 3 sacs, j’en passe…
    Mais que fait la police à Martigues ?!!!
    Ca s’est déroulé vers 1 coin qui s’appelle, je crois, Ste Croix, sur un parking en terre, un peu à l’écart, en bas d’un club d’équitation (ou promenades à cheval/poney), autour du 30 août. Dans la foulée, obligé, je vais au commissariat. Personne pour prendre ma plainte, y’a pas un rat hormis un jeunot armé mais terrorisé..

    (Salut Olive ! toujours sur le pont ? Excuse cette intrusion, hein, mais comme t’as le bras long je me dis que, peut-être… qui sait… En tout cas c’est chouette ton coin, 1ére fois que j’y allais, j’ai pas été déçu…)

  3. Héllo ! Bonne et heureuse

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)