Juil 162011
 

Qui a dit : « Je pense que cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française », la présidente du Front national ou le premier ministre de la République ? Et qui a proclamé : « Je ne crois pas qu’il soit légitime de se présenter à la présidence de la République quand on est devenu français tardivement et quand encore il y a quelques mois on était aux côtés du gouvernement norvégien pour lui apporter des conseils », François Fillon ou Marine Le Pen ? Qui a enfin posté sur Twitter le message suivant :

Bon, c’est écrit sur la capture d’écran, il s’agit cette fois ni de Fillon ni de Le Pen mais du député UMPiste Lionel Tardy. Cette affaire, après les sorties lepénistes du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, démontre l’accélération de la Front nationalisation du parti présidentiel. Même si la blonde virago garde un savoir-faire très sûr dans l’ignominie : « Pendant ce temps, la présidente du Front national, Marine Le Pen, ironisait sur le « défilé citoyen » de Eva Joly, demandant : « Il y aura des stands pour fumer le chichon (haschisch) aussi ? », rapporte L’Obs. On voit en quel mépris Le Pen tient la citoyenneté…

Pour revenir à l’obscène course à l’échalotte des sarkozystes et des frontistes derrière le vote xénophobe, Les Inrockuptibles proposaient en mars dernier un quiz malin, pour savoir si un florilège de déclarations d’extrême droite avaient été prononcées par Le Pen ou Sarkozy, avec le résultat édifiant de s’apercevoir que le président de la République est pire que la dirigeante du FHaine, en plus d’être infiniment plus dangereux parce qu’il est au pouvoir ! « Aujourd’hui, un immigré en situation irrégulière a plus de droits aux soins gratuits qu’un smicard qui paie ses cotisations », disait par exemple Sarkozy en 2005… Ainsi ira la campagne électorale de 2012 : au rythme de la surenchère entre les deux extrêmes droites françaises, l’extrême droite protestataire de Le Pen et l’extrême droite de gouvernement de Sarkozy.

Partagez cet article

  15 commentaires à “Front nationalisation de l’UMP : retourne en Norvège !”

  1. A vue de nez, le FN devrait devancer l’UMP cette fois ci, car-en employant leurs propres mots et leurs propres critères, hein- il y a beaucoup plus de noms à consonance métèque à l’UMP.
    A la place du FN je ferais un fichier des mauvais français de l’UMP: je veux dire c’est quand même pas des demi Gallois(par le cuisse gauche), des Hongrois, des Turcs et une poignée de ritals qui vont faire la loi ici quand même.

  2. Oh purée, j’ai fait le quizz, 6 bonnes réponses seulement. Mouarf…
    Je trouve l’idée d’Eva Joli très intéressante, je verrais bien un 14 juillet avec des rues noires de monde et des banderole pour les revendications du peuple, à chanter
    « Quoi ! des cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers ?
    Quoi ! ces phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fiers guerriers
    Grand Dieu ! par des mains enchaînées
    Nos fronts sous le joug se ploieraient,
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées ? »

    Après tout, ça va pas mal avec ce a quoi nous prépare la crise: un plan de rigueur directement ordonné par le FMI pour éviter une prétendue « faillite » construite de toutes pièces… Arghhh.

  3.  » France : comment se prépare le fascisme financier – 15 juillet 2011  »

    Paris, le 15 juillet (Nouvelle Solidarité) —

     » Nous sommes déjà dans un moment préfasciste » a déclaré tout de go, un responsable économique à notre agence de presse. Il faisait référence à un récent débat organisé à Paris par Le Guide du Pouvoir, autour de trois conférenciers : Michel Sapin, ancien Ministre des finances socialiste, Jérôme Chartier, un élu de l’UMP et l’économiste Christian de Saint Etienne. Michel Sapin et Jérôme Chartier sont les responsables pour leur parti de la politique fiscale.

    Le débat portait sur « le choc fiscal » à venir en 2012, lorsque le nouveau président français prendra ses fonctions. A en croire certaines de ses personnalités, quelque soit le malheureux élu, il sera confronté à un méga-trou budgétaire et il sera alors obligé d’adopter des mesures d’austérité draconienne pour y faire face, celles que personne jusqu’ici n’a eu le courage d’adopter. Le calcul serait le suivant : les dépenses de la France tournent autour de 300 milliards d’euros ; 150 milliards seront couvertes par les recettes fiscales, mais il restera un trou béant de 80 milliards d’euros.

    Bien qu’il y ait eu certains désaccords entre les participants quant à la date précise de ce « choc fiscal », Michel Sapin déclarant que c’est en « 2014 que la catastrophe sera totale si l’on ne fait rien d’ici là », et Jérôme Chartier « que l’on aura un grand rendez-vous des dettes en 2014 », tous les trois sont d’accord sur le fait que la seule solution serait l’austérité.

    Le plus radical cependant est Christian de Saint Etienne, pour qui la date fatale est 2012. De Saint Etienne part en guerre contre « le niveau excessifde la dette publique : 56% du PIB, de très loin un record dans la zone euro » et surtout contre le fait que « sur nos 56% dépenses publiques, 36% sont consacrées à la protection sociale. Record du monde absolu ». Selon l’économiste, l’année prochaine nous serons confrontés à un mur, une impasse dont il faudra sortir par « des réformes brutales ». Et, selon ces sources, ça va saigner ! Parmi les mesures, certains songeraient même à la privatisation de pans du secteur hospitalier.

    Le « choc fiscal » pourrait être tellement rude qu’il aurait amené un certain nombre de présidentiables potentiels à fuir le rendez-vous de 2012. « Parmi nos hommes politiques, beaucoup se positionnent pour 2017, car il n’y en a pas tellement parmi ceux qui ont compris ce qui allait se passer en 2012 qui ont envie d’être aux commandes à ce moment-là », prétend Christian de Saint Etienne.

    Mais pourquoi utiliser ce mot brutal de « pré-fascisme » dans ce contexte ? Car voici que plusieurs mois avant la présidentielle, lors de conciliabules comme celui-ci, une pensée se construit, à l’insu de la population, en faveur de réformes « brutales », et que lorsque la droite ou la gauche arriveront au pouvoir, ils n’auront alors plus qu’à sortir ces projets tout faits de leurs mallettes et passer à l’acte. « 

  4. Bonjour, l’horreur dans toute sa splendeur j’imagine si elle était « noir ou arabe » . Pétard si l’ump repasse ou par malheur le fn fait un gros score ,la France va etre un véritable bar du commerce avec ses insultes et ses bastons.

    Peut-etre qu’il faudrait passer par là allez savoir!

  5. Il y en a un très connu en France, « hongrois » qu’il est français mais il est américain. Quel dommage qu’il ne soit pas né là-bas, il n’aurait pas dépareillé dans le tableau.
    Lisée

  6. Puisque nous sommes en plein Tour de France, toutes ces discutions autour de la nationalité des français qui ne sont pas nés en France, dans une Europe qui se construit, ça me rappelle celles autour des équipes françaises cyclistes au moment où elles se sont internationalisées.
    Aujourd’hui, où sont-elles ? même si l’équipe Europcar de Voeckler, composée uniquement de français, en est l’exception qui confirme la règle. Vous remarquerez qu’il y a quand même le mot Europe dedans.
    A lire dans l’Encyclopédie absurde de la Bicyclette :
    http://encyclopedieabsurdedelabicyclette.over-blog.com/

    Europe Ecologie : équipe cycliste dont la peur des équipiers est de se faire recycler et qui s’intéresse aujourd’hui à autre chose que la bicyclette.

    Front National : équipe cycliste française, dont l’entraîneur vieillissant s’est transformé en entraineuse en 2011, qui cherche à acheter Eric Besson et Claude Guéant à l’équipe UMP*. La doctrine du Front National est simple, voir simpliste : Le Tour de France ne sort pas des frontières, les Tours d’Italie ou d’Espagne ne viennent pas en France et ni blacks, ni beurs, ni Roms dans les équipes. Mais ce n’est qu’un point de détail…

    PC : équipe cycliste souvent alliée de circonstances avec celle de l’Union Soviétique (*voir aussi mafia), qui a baissé le rideau le jour où elle est tombée.

    PS : dans le Dictionnaire amoureux du Tour de France de Christian Laborde*, Jean Leulliot a dit en 1948 : «L’équipe de France comprend un ramassis de vedettes toutes aussi égoïstes, aussi personnelles les unes que les autres. Le drame vient indiscutablement de sa richesse en hommes de valeur, chacun croyant pouvoir gagner. Voilà pourquoi, possédant tous une tête de Turc ou un crâne de buis, il n’ont jamais entouré, ni aidé un leader comme ils auraient dû le faire». Comme quoi, les équipes fonctionnent toujours pareil. Après les 35 heurts qui a entrainé sa chute collective de 2002, l’équipe cycliste pro du PS est plus ou moins dans le coma. Menacé d’être laché par son sponsor, s’il veut sauver sa peau, le PS pense qu’il est grand temps pour lui d’aller à la conquête du maillot vert* perdu lors de l’étape du Tour de l’Europe du 7 juin 2009. Car se faire avoir par une bordure* sur sa gauche, pour l’équipe du PS, ce n’est pas Joly, Joly. En 2010, le look du maillot du PS c’est enrichi d’un brin de muguet à côté de la rose. L’équipe le vaut bien, car c’est la seule tige capable de supporter autant de cloches.
    « S’il n’y avait pas les socialistes, le socialisme gouvernerait le monde entier » (George Bernard Shaw)

    UMP : nouveau nom de l’équipe Rolex (*voir Aubervilliers ( Equipe cycliste d’ ) ), la seule équipe cycliste dont la chaîne du vélo a été remplacée par une Courroye de transmission de marque Philippe. La devise de cette équipe est :  » pédaler moins pour gagner plus ! »

  7. Merci à toutes celles et tous ceux qui ont visité mon site depuis ici.
    Vous pouvez maintenant lire également ceci:

    http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2011/07/18/quel-fin-diplomate-ce-monsieur-fillon/

    Bien cordialement,

    jf.

  8. @Jacques

    très heureuse d avoir découvert un nouveau blog aussi ouvert que ceux de plumedepresse ou de cpolitic. Ça fait du bien! Merci

  9. Et la crevure qui a taxé Eva Joly d’ « Anti-France » c’est qui déjà ?

  10. « Mediapart dévoile les liens entre le marchand d’armes de l’affaire Karachi et la droite au pouvoir, notamment Copé et Hortefeux »

    « Takieddine : les révélations qui embarrassent l’Elysée  »
    http://www.rue89.com/2011/07/21/takieddine-les-revelations-qui-embarrassent-lelysee-215107

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)