Oct 142010
 

Neuvième jour de grève du zèle en soutien au mouvement pour les retraites : voici notre édition plumedepresseSoir.

Ça aide bien, dans la vie, d’avoir un frère chef de l’Etat du genre de Nicolas Sarkozy ! « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation », écrit Médiapart : Guillaume Sarkozy, patron de Malakoff Médéric, est en train de monter, avec la complicité de l’Elysée, un fonds de pension à la française !

Lors de l’émission de France 2 consacrée aux retraites, face à une Arlette Chabot offusquée, Ségolène Royal avait déclaré, citation que nous reprenions dans notre long article de décryptage du programme« Je ne veux pas que les salariés aient à la fois subi la financiarisation de l’économie, les dégâts de l’économie financière et aillent alimenter par leurs cotisations des fonds de pension qui, demain, vont peut-être faire faillite, qui vont à nouveau se balader au niveau de la planète des prédateurs pour racheter des entreprises, délocaliser etc. Ils seront deux fois victimes : victimes de la crise économique, victimes de l’incapacité des gouvernants à sauver la Sécurité sociale et victimes des banques, des assurances privées et des fonds de pension qui attendent, tapis dans l’ombre, de mettre la main sur ce pactole… et c’est bien pour ça que le Medef ne dit rien, parce que ces entreprises-là, elles sont au Medef, et le Medef se tait aujourd’hui et se cache parce que la réforme de François Fillon, c’est la réforme du Medef. » La présidente de Poitou-Charentes avait raison, comme l’analysait quelques jours plus tard sur sa page Facebook Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, commentant un article des Echos titré Retraite : la réforme va faire évoluer en profondeur l’épargne privée : « Loin de sauver la retraite par répartition, la réforme du gouvernement contient de nombreux articles destinés à doper l’épargne retraite malgré les catastrophes qu’on a constaté en 2009, comme déjà en 2001, dans tous les pays qui avaient fondé leurs systèmes de retraite en priorité sur l’épargne individuelle. Mais en France comme ailleurs le lobby de la finance a les poches profondes et le bras long… » Prenant cette fois appui sur un article de Juritravail, Levé de rideau sur les trois volets de la réforme de l’épargne retraite, il insistait à nouveau le lendemain : « Ce n’est pas l’aspect le plus médiatisé de la contre-réforme des retraites mais les mesures en faveur de fonds de pension à la française qu’elle contient sont d’une grande portée, malgré le désastre qui frappe actuellement les systèmes de retraites de ce type partout dans le monde du fait de la crise… » Eh bien figurez-vous qu’un tel « fonds de pension à la française » est en voie de création, avec aux manettes… Guillaume Sarkozy !

« Selon Mediapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics », annonce en effet cet après-midi le Nouvel Observateur. Pour le site d’information créé par Edwy Plenel, la contre-réforme des retraites « va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition » et sera donc « propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près ». Et parmi eux donc, le groupe Malakoff Médéric, dont Guillaume Sarkozy est le Délégué général. Explication de Mediapart : « Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille : l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation. Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile. Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée. » L’Obs précise l’accusation : « En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d’Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée. » Tiens revoilà Pérol, l’homme scandaleusement blanchi de l’accusation de prise illégale d’intérêt par Jean-Claude Marin, procureur de Paris. La Sarkozie est un petit monde… Mais poursuivons avec Mediapart : « Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation ? Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l’Etat ? » Notre proposition de réponse : parce qu’ « Ensemble, tout devient possible » ! Avec les retraites de misère qui seront servies aux millions de Français « coupables » de ne pas disposer de toutes leurs annuités, le marché de la retraite complémentaire devrait représenter entre 40 et 100 millions d’euros : « en fonction de l’aspect final de la réforme, précise L’Obsles Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c’est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Mediapart publie notamment un « business plan » confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marché de 17% d’ici dix ans. » Comme disait Don Corleone, la famille, c’est sacré !

L’illustration parodiant l’affiche du Parrain pour le présenter sous les traits de Nicolas Sarkozy provient de L’indépendant.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci!

Partagez cet article

  45 commentaires à “Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des retraites complémentaires”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by recriweb, recriweb, Olivier Bonnet, NeoSting, NeoSting and others. NeoSting said: RT @OlivierBonnet: Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des #retraites complémentaires http://alturl.com/aweog Explosif ! Merci @mediapart […]

  2. ah, merci Monsieur Bonnet, vous faites un travail remarquable de dévoilement de la vérité, une entreprise toute philosophique s’il en est! Je me permets de renvoyer complémentairement à un article qui amène de l’eau à votre moulin. Nous vivons le grand quinquennat de l’arnaque. L’évêché médiatique est un chien servile qui aboie pour protéger ses maîtres. Il semblerait que la vérité pointe cependant dans quelques contrées ses armes et repousse chaque jour un peu plus l’obscurantisme ambiant.

    Souvenons-nous de cet argument massue : la démographie … et bien franchement pour Jean-François Couvrat, cet argument ne tient pas la route. Un texte formidable à lire absolument pour se décrasser la tête des mensonges des idéologues néolibéraux qui nous mentent comme des arracheurs de dents. Il faut lire cet article de M.Jean François Couvrat ! Il nous donne les bonnes clés pour comprendre la vaste entreprise de menterie du gouvernement UMP en accord avec les planifications néolibérales de la commission non élue & illégitime de « Bruxelles ».

    La suite ci dessous …

    « On peut tout dire de la réforme des retraites, sauf qu’elle est dictée par une contrainte démographique. Elle vise en réalité à réduire la part de la richesse nationale consacrée au financement public des pensions. »

    Une réforme des retraites surdimensionnée
    http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2010/10/11/une-reforme-des-retraites-surdimensionnee/

  3. Et pourtant la propagande gouvernementale est servie tous les jours sur toutes les chaînes de TV sans qu’aucun journaliste n’ose une réplique pour contrer. C’est piteux. C’est insupportable. Y’en a vréritablement marre !

  4. Merci pour cet article très instructif.

    Juste un rappel concernant Ségolène Royal puisque vous introduisez le sujet par une de ces tirades dont elle a le secret : le 24 mars 2007, il y a bien longtemps, bien avant que le crash de l’immobiler nord américain ne mette a plat le système financier interational et par ricochet les finances publics de nos états pompiers, le 24 mars 2007 disai-je, Ségolène déclarait au «Journal des Finances» : « Le fonds de réserve des retraites [qui était l’un des éléments clés de son programme] est une sorte de “fonds de pension collectif”, et c’est la manière dont j’envisage le financement des retraites aujourd’hui ».

    Certes, c’est pas rigolo de rappeler ce genre de choses, a fortiori pour celle ou celui qui croit encore au fait que Ségolène incarne en matière économique (mais pas seulement) une alternative à la droite. Je ne dirait pas non plus que le patron du FMI ou la fille de celui qui a inlassablement œuvré aux traités de Maastricht et Amsterdam en sont davantage une. Les courageux pourront lire un papier d’un spécialiste des questions financières : http://www.lautrecampagne.org/article.php?id=137

  5. Il ne faut pas oublier que Malakoff Médéric travaille aussi dans le secteur de la santé et de la prévoyance. Il y a un marché gigantesque qui va se développer avec le démantèlement de la Sécurité Sociale… Et qui organise tout cela ?

  6. C’est qui le député ump qui voulait déchoir de la nationalité au premier délit commis les français récents?

  7. Dont acte, merci alors. Mais c’était question de pure rhétorique, une boutade.
    Je viens de consulter les lien monde.fr posé par vous ici, ça rouscaille sec sur le fil, sont pas d’accord avec la déduction de Couvrat qui se fait même insulter.

    J’ai scrupule à intervenir ici, n’étant pas cotisant; prépare sur fonds propres exam math financières, à l’étranger. Bani…
    Quand je pourrais m’acquitter d’un droit, je doublerai la mise afin que vous invitiez ce bon Edwy à boire le verre de l’amitié au nom des internautes reconnaissants.

    • J’ai vu le fil chez Couvrat. Voici mon analyse : ils sont de plus en plus hargneux parce qu’ils sentent bien que la situation leur échappe et qu’ils sont de plus en plus minoritaires.

      Pour les dons, chacun fait – ou ne fait pas – ce qu’il peut. Vous êtes quoi qu’il en soit bienvenu. 🙂

  8. Pourquoi lorsqu’on clique sur « faire un don » on obtient cette réponse :

    « Certaines des informations requises sont manquantes ou incomplètes. Veuillez corriger les informations saisies, puis réessayer. »

    J’avais bien sûr des millions d’euros à donner.

    Tant pis 🙂

  9. Le frangin est en embuscade depuis 2006 chez Malakoff Méderic, après s’être illustré dans le textile, et avoir déclaré « je suis fier d’être un patron qui délocalise ». Avec Pérol, ça, c’est de la planification à long terme. Je l’ai déjà dit, ne pas sous-estimer l’UMPereur, il est décidé à nous faire les poches et n’aura aucunes retenues. Bon, donc, le 19 ?
    On y retourne !

  10. Et si cet acte au sein d’un vaste mouvement populaire contre la déchéance des Françaises et des Français signait la fin de la
    5° République ( celle des nantis, des escrocs et des profiteurs en cols blancs ) avec effet d’anticipation ou de retard selon qu’on se situe en deçà ou au delà de l’évènement ?

    Dernier acte mi-vivant mi-mort de la 5° république ?

    Rions ensemble : Assemblée nationale : Rejeté

    Mais de quoi s’agit-il donc ?
    Allez- y, regardez bien la date, et lisez ce chef d’œuvre, ce rejeton cet orphelin, ce grand rejeté :

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

  11.  » La férocité des chiens de garde  » / Respublica

     » Mai 2005, octobre 2010 : voilà deux moments où les chiens de garde ont montré les dents. Il n’est pas si fréquent que la vérité du système médiatique se dévoile aussi complètement. Aujourd’hui comme en 2005, les discours incantatoires sur la liberté de la presse et la neutralité des journalistes ne parviennent plus à masquer la collusion entre les médias et les puissants. Même ceux qui croyaient encore aux vertus des journalistes ont du mal à retenir, sinon un rire, du moins un haussement d’épaules lorsqu’ils entendent la corporation se plaindre d’être clouée au pilori. Il suffit d’écouter ces radios où l’on invite complaisamment les auditeurs à se répandre sur les privilèges des fonctionnaires, il suffit d’entendre certains journalistes confondre allègrement question et opinion (« vous êtes bien d’accord pour dire qu’il faut travailler plus longtemps quand on vit plus longtemps ? »), il suffit de voir les mêmes arguments passer comme par magie de la bouche des politiques à celle des journalistes pour se convaincre que, loin d’être le reflet de l’opinion dominante, les médias sont le vecteur de l’opinion des dominants. Tout cela n’est pas sans rappeler le triste spectacle de ces journalistes qui, en 2005, devenaient hystériques lorsqu’ils recevaient un partisan du « non », abdiquant toute impartialité, cessant de raisonner, surtout si ce dernier était de gauche  »

    « 2005, 2010 : lorsque que le peuple résiste à la politique des choses »

    http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/2005-2010-lorsque-que-le-peuple-resiste-a-la-politique-des-choses/2243#more-2243

  12. Enfin! quelqu’un qui en reparle, merci 🙂
    Le rêve de Guillaume Sarkozy est en passe de devenir réalité ( faut attendre ce qui va se passer au niveau de la santé pour ça )…

    Dans la Tribune en 2006, Guillaume Sarkozy disait qu’il fallait s’attendre « à des bouleversements majeurs dans le domaine de la santé. D’autres réformes seront nécessaires. Elles donneront aux assureurs complémentaires un rôle de plus en plus important. »

    Et en 2008, un doc confidentiel paru dans Le Monde: « La Caisse des Dépôts, la CNP et le groupe Médéric,veulent créer une filiale commune spécialisée dans le financement des retraites.
    Un document de travail qui relève qu’en 2020, les non-cadres subiront une baisse de 5 % du taux de remplacement pour une carrière complète et les cadres subiront une baisse de 20 %.
    Les grandes lignes de ce projet: la création d’une “nouvelle entreprise d’assurance“ avec l’objectif d’atteindre un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros en 2019. Les futurs partenaires se fixent “des taux de rentabilité raisonnables sur le long terme.“

    Pas journaliste mais conservatrice …
    C’était dit, c’était écrit donc. Et pas que là, mais c’est à croire que les gens sont sourds des yeux !!! ou qu’ils veulent voir pour y croire.
    Quand il était dans le textile, Guillaume Sarkozy se disait fier d’être un patron qui délocalise, qu’attendre d’autre donc.
    Olivier Sarkozy, ce n’est pas mal non plus …

  13. Français faites vous naturaliser sarkozyste vous avez tout a gagner…
    Si,si, une retraite !!
    En France on a pas de pétrole ,mais on a pérol….

  14. Privatisation du monde de la Santé, et des autres.

    Rapport Attali II : « cure d’austérité », « 25 propositions chocs »… ça ne vous rappelle pas une certaine stratégie ? Je suis marqué à vie par le bouquin de Naomi Klein. On est en plein dedans, c’est clair et net. Ne manque plus que la violence physique à grande échelle par la police (on n’a pas trop de mal à l’imaginer, tant le gouvernement fait tout depuis des années pour la désolidariser du peuple) ou par l’armée (là, c’est une grande inconnue, autant Sarkö place ses pions dans les services de police et les préfectures, autant dans l’armée ?).

    Article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen de 1789 :
    La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
    (http://www.legifrance.gouv.fr/html/constitution/const01.htm)

    Désolé pour cette digression. Il se trouve qu’en ce moment-même, cette force publique est en train de déloger quelques courageux bloquant le dépôt de Vern-sur-Seiche (35), à 5 km à vol d’oiseau de mon clavier.

  15. Notre retour dans l’OTAN cumulé avec notre présence en Afghanistan représente 430 millions d’euro par an, pour un pays au bord du gouffre nous dépensons beaucoup de pognon pour occuper l’Afghanistan et « donner notre avis » à l’OTAN c’est indécent !

    Que tous nos politiques qui veulent réformer les retraites commencent par réformer le régime de retraite des députés : Donnez-nous l’exemple !
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

    Attali va encore plus loin aujourd’hui, toujours plus loin toujours plus fort …
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/15/le-rapport-attali-prevoit-de-ramener-le-deficit-public-sous-les-3-du-pib-en-2013_1426440_3234.html

    Le rêve de l’UMP c’est que nous soyons tous Chinois ?

  16. Sarkozy n’a jamais caché qu’après l’Élysée, sa seule ambition serait de s’enrichir.
    Et moi, depuis que je connais cette information, je me demande quel secteur il pourrait bien investir, quel secteur il serait, lui régnant, susceptible de favoriser pour assouvir son avidité, sa rapacité et celle de ses compagnons ploutocrates ?
    Peut-être cet article de Médiapart nous met-il sur une piste ?
    J’ajoute qu’il faut désormais redouter une offensive d’une ampleur comparable pour l’assurance du risque santé et une attaque brutale contre l’école et la formation professionnelle dans les années prochaines.

  17. Bonjour, merci d’avoir cité notre article sur votre blog. En espérant continuer de vous aider dans le futur.

    Cordialement,

    Yann-Cédric de Juritravail

    Si vous êtes intéressé par l’actualité du droit :
    Retrouvez nous sur Facebook : http://www.facebook.com/juritravail
    Retrouvez nous sur Twitter : http://www.twitter.com/juritravail
    Suivez notre flux RSS : http://www.juritravail.com/news.xml

  18. Mais vous n’êtes jamais contents, les Français !

    Au lieu de vous en prendre à ce brave M. Sarkozy, variété Guillaume, vous devriez louer sa modération : il ne veut vous piquer que les sous des retraites COM-PLE-MENT-TAI-RES !

    Il pourrait tout aussi bien vous piquer l’argent des retraites tout court ! Il suffirait qu’il demande à son frérot, le Sarkozy variété Nicolas (comme les patates, avec un s à la fin).

    Ce serait assez normal : en tant que patron, ne vous pique-t-il pas pendant des dizaines d’années le produit de votre travail ? Ce spéculateur ne spécule-t-il pas avant tout, et avec succès la plupart du temps, sur votre soumission ?

    Donc, pourquoi s’arrêterait-il le jour où vous prenez une retraite par ailleurs, il faut bien le lire, largement imméritée (ne niez pas : tout ce temps passé aux toilettes pendant les heures de service, pour fumer des clopes en cachette en feuilletant une revue désapprouvée par Monseigneur XXIII, le roi de la publicité mensongère !)

    Au lieu de vilipender M. Sarkozy tendance Guillaume, vous devriez tenter de vous attirer des faveurs. Peut-être qu’à Noël il vous enverrait des colis alimentaires et une couverture chaude pour que vous teniez jusqu’au printemps, afin de pouvoir à nouveau mettre toutes vos forces au service de votre patron ?

  19. Et en plus, les députés ont rejeté l’amendement visant à aligner
    leur régime spécifique de retraite sur le régime général des salariés !

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

    • En ce domaine ils sont solidaires…
      Pour ce qui est de la pénibilité du travail laissez-moi rire.

      Il y a vraiment à se poser des questions sur la « démocratie » .

      • NoPasaran,
        Trois ans que je dis, ici et ailleurs…qu’il nous faut réfléchir à la « Démocratie » et que la représentative qui nous est servie n’est qu’un avatar démocratique…
        A suivre.

      • GPMarcel
        Tout à fait d’accord, un « avatar » qui abuse de moins en moins de citoyens au péril du civisme, il est largement temps de réformer la république quand l’actuel « président » arrive à être élu avec 34% des personnes inscrites sur les listes électorales .

        La 5 ème république est morte à nous de l’enterrer et de construire la 6 éme république.
        Nous régressons puisque la seule valeur démocratique désormais retenue par certains de nos politiques porte le nom de PIB alors que nous savons très bien que nous ne pourrons jamais être compétitifs face à des Chinois à 50 euros par mois .

        Il est largement temps de se révolter, leur montrer qu’ils ont atteint le bout des limites, leur renvoyer leurs réformes à la figure en réformant LEURS régimes super privilégiés sur de très nombreux aspects .

  20. CFDT la face cachée?

    Ou trouvons nous une belle Pub pour malakoff médéric?…

    …en 4éme de couverture du magazine CFDT de Septembre-Octobre titrant « Retraites Une autre réforme est possible ».

    Je comprends maintenant pourquoi les revendications qui y sont exprimées sont si mollassonnes!

    (Pr Olivier: je te fais suivre 1 scan si tu le souhaites)

  21. Les compagnies d’assurance ne s’intéressent pas seulement à notre (mauvaise) santé.
    Sur son blog, Georges Moréas, commissaire principal honoraire de la police nationale de notre État, nous raconte comment les assureurs ont mis un pied dans la police technique et scientifique : http://moreas.blog.lemonde.fr/2010/10/14/le-fichier-adn-finance-par-les-assureurs/

    L’auriez-vous cru ? Oui, hein. Ils osent tout. Avec leurs complices ultra-libéraux aux manettes, ils sont très malins, et n’en sont que plus dangereux.

  22. Oui, votre liaison, Guénaël, ne pouvait mieux tomber.

    « Personne n’aurait imaginé qu’un jour la police fonctionnerait avec des capitaux privés. » Georges Moréas.
    Il y a des hommes, comme ça, précieux entre tous.

    Olivier Bonnet, merci de m’accueillir ici.

  23. Avant SArkozy, j’aurais cru fermement à ce système par capitalisation, par choix personnel, maintenant en France d’après, passé une crise mondiale financière, et ayant vu un reportage sur ses pauvres anglais broyé , laminé par un système qui ne leur garantit même pas une petite retraite … voire comme en Ecosse, un compte en banque à quasi zero après faillite de leur banque et nationalisation, des retraites au ras des pâquerettes du fait de leur système privé, votre billet me fiche la trouille, on va droit vers un capitalisme pur et dur, quelque chose d’extrême, qui ne correspond pas à la situation de la France et du marché de l’emploi, et de sa conjoncture économique vécue par la grande majorité des français !
    ils ont décidé de solder, tout casser, tout racquetter en France avant la fin de son mandat ou quoi ?

  24. Le journal L’Humanité informe aussi sur Sarkozy Guillaume : http://www.humanite.fr/node/452817

  25. au sujet de l’alignement des retraites des grands de ce pays, moi je dis :
    ça devrait être une vocation…(comme les médecins) un petit salaire (pas de retraite tant qu’ils travaillent ou « bénévoles » avec leur retraite) je l’ai mis au singulier (y’a pas de raison, pas de cumuls) et je pense déjà,
    que là, il y aurait moins de volontaires… ça ferait aussi de sérieuses économies…

  26. La réforme des retraites nous retire 730 jours de congés alors on peut bien nous en retirer un de plus pour financer la dépendance des personnes âgées comme le préconise le député UMP Laurent Hénart, non ? Pourquoi réforme est toujours synonyme de diminution des acquis sociaux avec la Droite ? Qu’est-ce que les Français ont gagné depuis que la Droite est au pouvoir ?

  27. Voilà une info qui confirme ce que j’ai hélas pressenti depuis un bon moment.
    Ca fait bien longtemps que j’ai flairé l’entourloupe car depuis toujours c’est le « groupe Malakoff » qui a perçu et géré les cotisation de ma retraite complémentaire; et puis un beau jour il s’est allié (j’ignore les détails de la manœuvre) avec MEDERIC que je ne connaissais que par ses publicités entendues à la radio.
    Depuis, ce groupe utilise le fichier des cotisants pour envoyer ses offres d’assurances complémentaires santé et produits du même genre.
    Et mieux, depuis que je suis à la retraite c’est le bouquet car j’ai en plus des propositions pour des assurances dépendance, décès, obsèques qui sont sensés
    intéresser le « vieux » que je suis devenu.

    Pour couronner le tout, Malakoff-Mederic a pris des parts dans le magazine « Notre temps » ce qui m’a valu de recevoir le premier d’une série de trois
    exemplaires d’essai, avec cahier central spécial Malakoff-Mederic ! je peux même m’abonner et faire prélever le montant de l’abonnement directement
    sur ma pension de retraité ! si c’est pas beau tout ça….

    Quand j’ai lu l’édito du premier numéro, du genre « cette réforme des retraites n’est pas si mauvaise que ça… » présentée comme définitivement actée alors qu’elle était encore en « négociation » et vu que la rédac’ chef auteur de ces lignes n’est autre que Genevièvre Jurgensen
    dont on a pu juger de la retenue et de la pondération à la tête de le « Ligue contre la violence routière » qu’elle a crée
    en instrument de croisade par réaction à un drame personnel…. la coupe était pleine.

    J’ai renvoyé le second numéro sans même ouvrir l’enveloppe, et il y a quelques jours, lorsqu’on m’a téléphoné
    « Bonjour c’est Malakoff-Mederic, votre retraite, avez vous reçu les exemplaires de « Notre temps »…. »
    J’aime autant vous dire que je leur ai mis les points sur les « i » sur ce que je pense de la marchandisation de la protection sociale
    et de la famille Sarkozy.

    Le Nicolas de la fratrie ne s’est jamais caché que sa vie « d’après » sera consacrée à « faire du fric »
    l’idée m’est déjà venue qu’il préparait le terrain dans ce sens, cet article semble le confirmer.

  28. […] Plume de presse, Guillaume Sarkozy fait main basse sur l’argent des retraites complémentaires […]

  29. Même si votre article date un peu il me semble toujours d’actualité. Toutes ces sagas familiales, politico-financières, voire mafieuses (le mot est-il trop fort ?) ne sont que le sommet de l’iceberg semble-t-il.
    Eva Joly, quand elle était juge d’instruction, en a longuement parlé dans ses différents ouvrages (à lire sans réserve)
    Jean Montaldo, fabuleux enquêteur, a publié différents livres qu’il faut avoir lu : Mitterrand et les 40 voleurs, Chirac et les 40 menteurs, Rendez l’argent ! etc etc.
    De quoi s’instruire et se rendre compte que nous n’avons de démocratie que le nom.

    • Un dernier mot concernant nos retraites et les joyeux débats qui les entourent. Débats animés par nos parlementaires divers et variés qui n’envisagent pas, et n’en parlent surtout pas, de réformer leurs propres Caisses plus que dorées.

      A quand un article sur ce sujet dans « Plume de presse » ?

  30. Le 20 mars 2007, Guillaume Sarkozy, le frère du Président, annonçait la mise en place d’une nouvelle organisation de MEDERIC : Une nouvelle organisation qui privilégie le développement commercial !
    Au cours d’un programme de rencontre des collaborateurs des différentes entités du groupe Médéric à Paris et en régions, Guillaume Sarkozy a dévoilé les chantiers prioritaires du groupe, annoncé la création d’un Comité Exécutif Groupe et la mise en place d’une nouvelle organisation. Et cela grâce à son emprise sur les retraites complémentaire, il balance des publicités pour vous faire payer toutes sortes d’assurances supplémentaires. Constitution d’un nouvel état-major chez MEDERIC : création d’un Comité Exécutif Groupe de Médéric dirigé par Guillaume Sarkozy, Délégué Général de Médéric, Président du Comité Exécutif Groupe… devenu MALAKOF-MEDERIC.

  31. Bonjour,

    C’est ignoble tout ça !

    Quand on pense aux efforts qu’ont fait les personnes âgées, seules, isolées, avec des ressources mensuelles très modestes, (moins de 800 euros pour beaucoup -souvent des veuves-), qui se sont tant privées, ont vécu la guerre 39/45, (et les répercutions de celle de 14/18 -leurs parents-), ont dû travailler jusqu’à 65ans, à la chaîne en usine, de jour comme de nuit, sans prendre de congés, et je vais arrêter là mon énumération, car malgré tout, il y a eu quelques moments de vrai bonheur, (cela ne s’achète pas, heureusement, il n’y a qu’à s’en procurer, c’est gratuit!).

    OUI C’EST IGNOBLE de voir un système AINSI BIEN INSTALLE favorisant l’élevage de poux se nourrissant du sang de ceux qui sont productifs et coûtants si peu, mais rapportant autant à ceux qui nous gèrent.

    Heureusement que Médiapart nous éclaire, mais jusqu’à quand dans une société où de plus en plus on voit des très très riches personnes et des très très pauvres personnes?

    Un grand parti politique de la TOLERANCE et du PARTAGE devrait exister afin de fédérer tous les gens de bon sens.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)