Oct 162010
 

Pour le onzième jour déjà de notre grève du zèle illimitée jusqu’au retrait total de la loi bousillant nos retraites par répartition, plumedepresse-Midi fustige ces éditocrates qui se font les porte-paroles zélés du discours UMPiste, se livrant à un véritable lavage de cerveau de la population sur l’air du « On ne peut pas faire autrement ».

Bourrage de crâne. Comme en 2005 pour le référendum, les grands médias ont choisi leur camp : il fallait applaudir avec enthousiasme à la construction de l’Europe libérale et antisociale, il faut aujourd’hui accepter cette contre-réforme prétendue « inévitable » et « nécessaire ». Le camarade de Politis Sébastien Fontenelle avait déjà fait un plaisant sort à Laurent Joffrin, ci-devant patron (barbichu) de Libération, auteur d’un éditorial le 12 octobre qui eût pu être dicté par Raymond Soubie, le conseiller « social » de l’Elysée. Son homologue du Monde, Eric Fottorino, n’a pas voulu être en reste et a publié à son tour hier sa profession de foi libérale, cette fois épinglé par Laurent Mauduit de Mediapart. Extraits.

Dans son style inimitable, Sébastien Fontenelle imagine un dialogue entre Nicolas Sarkozy et Raymond Soubie : après avoir lu Concessions de Laurent Joffrin, le premier est persuadé que ce texte a été écrit sous la dictée du second : « Raymond : je voulais savoir si vous étiez l’auteur de l’éditorial de Laurent Joffrin paru hier dans Libération ? (…) dès l’abord, il écrit que «chacun peut comprendre que des sacrifices sont nécessaires». (…) Au reste, voyez encore : il écrit aussi que «la majorité des Français, de toute évidence, juge qu’on ne peut pas rester en l’état, et qu’une réforme, celle-ci ou une autre, est nécessaire». (…) Et là – je vous jure qu’on dirait du Soubie : le voilà qui fustige «ceux qui souhaitent une radicalisation du mouvement» ! (…) Écoutez cela, Raymond :«Les directions syndicales, au sommet et dans les entreprises, (…) ne peuvent pas se transformer en marchandes d’illusions» ! » Conclusion sous la plume fontenellienne : « Mais Joffrin n’est-il pas de gauche ? Assurément si : mais de droite. »

La même petite musique est distillée par l’éditorial d’hier du Monde, sous le titre de La réforme, la méthode et les idées fausses, et c’est cette fois Laurent Mauduit qui proteste : « Pour ceux qui se demandent où va le journal Le Monde, ou du moins quelles sont les attaches de ceux qui le dirigent, je ne saurais trop conseiller une lecture, celle de l’éditorial que vient de signer le directeur de ce journal, Eric Fottorino, dans son édition datée du 15 octobre 2010, sur la réforme des retraites. Car, en vérité, elle est édifiante. Elle permet de comprendre tout à la fois la détestation de la gauche qui anime les responsables du quotidien en même temps que leur mépris pour ceux qui manifestent contre la réforme des retraites, tout particulièrement les jeunes. Tout est dit brutalement, presque maladroitement, sans finesse ni nuance. Se bornant à reprocher au gouvernement et à Nicolas Sarkozy, «un déficit d’explication» pour la réforme des retraites, il explique : «C’est justement ce déficit d’explication qui ouvre la porte aux idées fausses dont l’opposition socialiste est devenue le chantre, fourvoyant une partie de la jeunesse, à juste titre inquiète pour son avenir, dans une impasse empreinte de démagogie. Laisser croire par exemple que le marché du travail est un gâteau à partager, que plus les seniors resteront, moins les jeunes entreront, est une contre-vérité.» Et le directeur du Monde ajoute : «Malgré ses efforts, Mme Aubry ne parvient pas à dissiper l’impression première, qui, faute d’être forcément la bonne, demeure la plus forte : une confusion sur les véritables orientations du PS en matière de retraites, aggravée par l’engagement « totémique » d’un retour aux 60 ans pour l’âge légal du départ à la retraite. En se polarisant sur ce que M. Strauss-Kahn ne reconnaît pas comme un dogme, le PS se trompe de combat et risque de s’enfermer dans une attitude résolument passéiste».«Idées fausses», «démagogie», «engagement totémique», «attitude résolument passéiste» : Eric Fottorino n’a pas de mots assez durs pour condamner la position des socialistes, ce qui le conduitt donc, implicitement, à défendre la réforme des retraites conçue par Nicolas Sarkozy. En quelque sorte, on sent derrière ces lignes une très vieille inspiration, celle du « cercle de la raison », si chère à Alain Minc, qui fut en d’autres temps le président de conseil de surveillance du Monde : quiconque ose sortir de ce « cercle », celui de la pensée unique, est aussitôt pestiféré. (…) Le directeur du Monde écrit son éditorial comme Xavier Bertrand écrit ses tracts de l’UMP : on y sent du mépris, de la condescendance  pour ceux qui manifestent. »

D’un côté, Libération et Le Monde (avec la quasi-totalité des médias mainstreams), armés de leur dogme du there is no alternative (Tina) cher à Margaret Thatcher, de l’autre Politis et Mediapart : combien de divisions de lecteurs ? Mais l’exemple de 2005 a prouvé que la propagande ne suffisait pas toujours. Et il semble que concernant le problème des retraites, le peuple a bien compris qu’on se payait sa fiole. C’est en tout cas ce que nous serons des millions à crier tout à l’heure dans la rue.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  44 commentaires à “Joffrin, Fottorino : Libération et Le Monde avec Sarkozy”

  1. Aujourd’hui, pas possible d’être dans la rue ; je prends le prochain quart mardi 19.
    Libé et le Monde ? ça tombe bien , j’achète pas ; préfère Plume et quelques autres.

  2. Bonjour,

    Pour être concis et clair, on résumera ce tir groupé par un  » tous les chemins mènent à DSK ». Autrement dit, les médias mainstream ont trouvé un remplaçant au bougiste compulsif de l’Elysée. Vous verrez leur valse en 2012, c’est PITOYABLE !
    Reviens Melenchon les larbins sont plus nombraux que ça.

    A2N

  3. Pour rebondir sur les propos de A2N avec des Attali, DSK, Besson, Kouchner la gauche peut presque se passer de l’UMP pour faire du Sarkozysme, c’est on ne peut plus inquiétant…

    Inutile de me répéter mais je ne résiste pas à ce pêcher :

    -OTAN et d’occuper l’Afghanistan pour 430 millions d’euros par an
    -TVA restauration 2,35 milliards d’euro nets de perte en fin de processus
    -Bouclier fiscal 700 millions d’euro de manque de rentrée d’argent pour 2008 (uniquement) et bientôt la suppression totale de l’ISF.

    Un pays qui peut se permettre autant de pertes de revenus pour plaire à une minorité sans en tirer les retombées à la hauteur de l’investissement a largement les moyens de maintenir les acquis sociaux de l’ensemble de ses citoyens n’en déplaise à DSK, Attali et toute la clique des Bessons déguisés .

    Si réforme est nécessaire commençons par réformer le statut de nos politiques en alignant leur régime de retraites sur le régime général, revoir l’intégralité de leurs avantages dont les cadeaux diplomatiques personnels et les très nombreux cas de cumul de mandats et de revenus .

  4. J’comprends pas tout alors ? Joffrin, directeur (barbichu) de Libération…Ce n’est pas le même qui a été la « victime » de moqueries de la part du nabot ? Sous la risée de ses « confrères » ?
    Il aurait tourné casaque depuis lors, donc…Où le baron Rotschild, « sauveur » (?) de ce canard s’incruste t’il, un peu plus chaque jour dans la rédaction ? Bon, Libé n’est plus franchement de gauche depuis longtemps, mais Joffrin devenir hominus larbinus (ou hominum larbinum…moi et le latin Bofff) comme ça ?
    A suivre, car votre excellent article va dans ce sens.

  5. Joffrin, c’est du Rothchien depuis longtemps, Fottorino, ce n’est pas vraiment nouveau non plus. Mais puisque les commentaires en viennent à Attali-Sarkozy, (Et cela, fort justement !)instruisez vous donc et voyez toute la nuisance de doryphore carnosaurien qu’il a opéré depuis Mitterand jusqu’à son idolâtrie de Sarkozy… On en parle même ici : http://www.voltairenet.org/article167288.html

    Il n’y a qu’un nom qui peut lui convenir, c’est celui d’Attila. Un vieux senior prêt à crucifier tous les autres seniors ! C’est du vrai phylloxera !

    On ne devrait plus l’imaginer que comme tête triomphante au bout d’une pique tant sa nuisance a été au-delà de l’infecte !

    Vous avez une image de lui ici même : http://www.amaranthes.fr/www.parallelement.fr/enfant_du_nael/EdN1482.html

    Evidemment, il faut lire tout le livre pour le comprendre dans les 3KKK… et c’est long, mais l’image est tout de même intéressante… (page droite)

    Et voyez le ailleurs : au milieu de sa clique, en dessous de Woerth le grand magnifique ! (Milieu de la page… et elle est longue !) http://www.amaranthes.fr/www.parallelement.fr/Capdenac/horreurs.html

  6. c ‘est ce que l ‘on appelle des  » manges merde  »

    Définition(s)

    Le mange merde est une personne qui mange à tous les râteliers. Toutes les techniques sont bonnes pour manger sans dépenser un sou.

  7. Y’a belle lurette que toute cette presse est complètement vérolée. Depuis plus de 10 (dix) ans PLPL (devenu Le PLan B), et Acrimed, ont tout dévoilé de ces escrocs ayant pignon sur rue et se recopiant l’un l’autre. Et il y en a encore pour s’en étonner (cf. le commentaire juste au-dessus) !!! Où étiez-vous ? qu’avez-vous lu pendant 10 (dix) ans ???? Comprends pas…

    Il reste quoi aujourd’hui de cette presse sinistrée ? (parlons pas des radios et télés, où c’est encore pire) L’article cite Politis, bon, oui, si on veut. Et Mediapart, ouais, bof : il convient de s’en méfier du site moustachu (Plenel, Mauduit, ont conduit Le Monde là où il est). Je rajouterai Le Monde Diplomatique. Et L’Humanité (malgré ses défauts) et Le Canard (même remarque). Voilà, c’est fini.

    Il faut essayer de faire vivre les petits journaux indépendants : CQFD, La Meche, Fakir, qui tentent l’impossible, mais la presse papier est morte, Le Plan B fut son chant du cygne et son nécrologue…

    • Précision : je n’y comprends rien, quand j’ai écrit mon commentaire de 21h32 il n’y avait ni celui de Fred ni celui d’Amaru mais seulement celui de holaf, c’est à ce dernier que je faisais référence dans ma parenthèse « cf. le commentaire juste au-dessus) »

      Mauvaise humeur : je trouve que le site précédent celui-ci était beaucoup mieux (plus pratique, plus clair etc) mais c’est sûrement une question de goût…

      • Désolé, mais cette nouvelle version, qui me plaît bien par ailleurs aux plans esthétique et de la lisibilité, est de toute façon bien plus économe en bande passante, et je suis hébergé par un serveur mutualisé alternatif (L’Autre Net).

        En ce qui concerne les messages apparus après votre intervention, c’est que seuls les commentateurs inscrits sur le site peuvent publier en direct, les autres devant attendre une validation par mes soins (mesure anti-spam). Et je suis allé manifester et faire ensuite la fête. Avant de consciencieusement mettre en ligne mon édition de plumedepresse-nuit, grève du zèle oblige ! 😉

      • J’en conclus que je ne suis pas inscrit sur le site ? Dans ce cas, comment procède-t-on pour l’être ??

        Tant mieux si cette nouvelle version vous plaît, à vous, et si elle est moins gourmande en bande passante, c’est parfait, mais n’y aurait-il pas moyen alors de rétablir ne seraient-ce que les fonctions « italiques », « gras », « souligné » etc ???

        (je suis allé manifester aussi… St Etienne, belle manif, beaucoup de monde… mais je n’ai pas fait la fête ensuite, hélas…)

      • En fait, cette « inscription » concerne l’enregistrement d’un pseudo accolé à une adresse mail : une fois un commentaire contenant ces paramètres validé, l’auteur est reconnu et publie ensuite sans devoir passer par une validation. Mais il semble qu’en changeant d’IP – en se connectant donc sur un autre compte Internet que le sien -, il faut en passer à nouveau par une validation. Quoi qu’il en soit, de toute façon, je ne m’éloigne jamais bien longtemps 😉

        En ce qui concerne les ital, gras et barré (souligné non), elles sont présentes et un commentateur a réussi à les utiliser. Moi, j’y arrive depuis mon interface administrateur mais je n’y connais rien en html. Ce plumonaute (pardon, j’ai oublié de qui il s’agissait) serait gentil de revenir vous expliquer – et à tous ceux que ça intéresse – comment on fait. Histoire de balises html je crois.

      • un commentateur a réussi à les utiliser
        qu’y dit !
        Histoire de balises html je crois.
        Il croit bien.

        serait gentil de revenir vous expliquer

        Y a qu’à demander : 😉
        italiques (emphasize)

        La balise se compose des crochets et des caractères qu’ils enferment. Ne pas taper les espaces entre les crochets, ajoutés ici pour afficher la balise sans qu’elle soit interprétée comme telle.
        La balise de fin est la répétition de la balise de début avec la barre de fraction qui veut dire « non ».
        Les caractères de la balise peuvent être tapés en minuscules ou majuscules, mais la balise de fin n’est pas reconnue si elle ne respecte pas la casse de la balise de début. Pour simplifier, tout taper en minuscules.

        gras (bold en angliche)
        rayé

        Je n’avais pas encore essayé
        & o e l i g ;
        pour e dans l’o. œ

      • Ah ben zut !
        L’interpréteur fait son malin et interprètre les balises avec des espaces !
        Du coup, incompréhensible.
        Nouvel essai pour truander l’éditeur :
        <em>

      • hihihi je ne comprends rien 😀

      • Annule et remplace :

        <em> italiques </em> (emphasize)

        La balise se compose des crochets et des caractères qu’ils enferment.
        La balise de fin est la répétition de la balise de début avec la barre de fraction qui veut dire « non ».
        Les caractères de la balise peuvent être tapés en minuscules ou majuscules, mais la balise de fin n’est pas reconnue si elle ne respecte pas la casse de la balise de début. Pour simplifier, tout taper en minuscules.

        <b> gras </b> (bold en angliche)
        <strike> rayé </strike>

        Ligature, très élégant, très pro, pour ceux qui ont pas de touche compose, ou ne la connaissent pas :
        &oelig; e dans l’o. œ

      • hihihi je ne comprends rien 😀

        Pas grave 😉

        Peut-on effacer le commentaire de 11 h 26 min, qui double celui de 11 h 21, paru plus tard et considéré comme perdu ?

  8. Je persiste, contre vents et marées, à soutenir la grève de zèle de Plume de Presse.

    Encore un billet intéressant, mais qui, il est vrai, mérite réflexion.
    Plénel: je n’ai pas confiance du tout, par exemple.

    Mais le mouvement ne faiblit pas, contrairement à ce que laissent entendre les médias et les pantins de l’UMP.
    Au contraire, ils font qu’à énerver tout le monde, avec leurs mensonges grossiers et leurs ficelles éculées.

    Quant au comptage des manifestants, c’est très nul que la presse se soit emparée de cela. Un million, deux millions, trois millions, quelle importance, finalement? Ils feraient mieux d’analyser les raisons de la colère – qui sont largement justifiées – et de ne pas prendre les citoyens pour des idiots qu’il faudrait guider dans leurs choix.

    • Merci chère Emcee 🙂 Il semble qu’à part toi, à peu près tout le monde s’en fout ! Mais c’est pas grave : ce rythme de publication représente un sacré challenge pour moi et, depuis 11 jours, je trouve que je ne m’en sors pas si mal… Avec la fierté de me sentir partie prenante du mouvement de sauvegarde de nos retraites. Et les visiteurs affluent : n’est-ce pas le but de diffuser le plus possible son message ? Alors on continue !

      • C’est faux ! Tout le monde ne s’en fout pas de cette plume de presse en grève du zèle aux multiples éditions : matin, midi, soir, nuit ;-)! J’apprécie beaucoup. MERCI OLIVIER de tout ce boulot fourni.

      • Curieuse cette remarque amère… Et contradictoire : si « tout le monde s’en fout » comment se fait-il que « les visiteurs affluent » ?

        Allez, Olivier, continue à les gifler, courage !

    • Je reviens sur ce passage d’emcee à propos du nombre des manifestants et son Un million, deux millions, trois millions, quelle importance, finalement?

      Il me semble que ça a une importance certaine. Ou plutôt une certaine importance. Dans un rapport de force ça peut faire réfléchir de montrer ses muscles… C’est important aussi pour le mental : le mouvement va durer, les manifs vont se répétant, pour le moral des troupes le fait de savoir qu’il a 3 millions de personnes dans les rues partout en France (ou 4, ou 5) c’est pas du tout la même chose que de prétendre, comme le font le ministère de l’intérieur et l’elysée (suivis en choeur par Mediapart, France Soir, La Provence, La Tribune-Le Progrès) qu’il n’y en a qu’un million à peine. Dans le 1er cas on peut compter sur l’effet boule de neige. Dans le second c’est la débâcle assurée.

      Imaginons… Nous sommes en 1789, et en pleine effervescence… Or voici que rappliquent 2 individus de Mediapart types disant que, selon leur comptage, il n’y a que 7 prisonniers de droit commun à la Bastille… On l’aurait prise tu crois ?

  9. Libération/Joffrin : BOYCOTT. Le Monde/Fottorino : BOYCOTT. Pas d’autre alternative. N’achetez plus ces journaux de merde. Lisez plutôt L’Humanité (pas besoin d’être communiste !). Entre ce quotidien, Mediapart, Plume de Presse, Politis, La Mèche (qui ne doit pas un rond à la Société générale), etc.; on peut être bien informés. Si on doute, on va au front ! On téléphone aux journaux pourris, on envoie des e-mails aux journalistes, à Joffrin, à Fottorino, à Cédelle et autres pantins du sarkozysme.
    Et en manifs, on va voir les JRI, journalistes reporters d’images (!) et on leur pose l’inévitable question : « Quand et où voit-on les images que vous êtes en train de réaliser, Messieurs, s’il-vous-plaît-merci ? » Oups oups oups !!! Après hésitations, les JRI vous envoient balader. Faut insister, les pousser dans leurs derniers retranchements et la bataille peut commencer. Au bout d’un moment ils ont tellement les nerfs à vif qu’ils se barrent vite fait, sous les cris voire les insultes des manifestants.

  10. > Laurent Joffrin, ci-devant patron

    Je ne comprends pas, il me semble qu’il est toujours directeur de ce torchon

  11. Bien dit! On continue, que ce soit sur le ouèbe ou dans la rue!
    Et on voit bien que produire deux billets par jour, quand ils sont aussi fouillés, cela représente un bel effort.

    Quant aux JRI, on se trompe de cible, encore une fois. On les voit bien sur le terrain, ils mitraillent (même si leur œil n’est pas complètement objectif – mais le nôtre aussi, si on va par là) et ils ramènent leur boulot qui sera taillé à la serpe et trituré de façon à faire dire aux images ce qu’on souhaite leur faire dire. Ce n’est pas nouveau, ça. On devrait y être habitué.

  12. Il est tout à fait fondé de comparer Pinocchio Sarkozy à Christophe Rocancourt, pensez-y même si cela semble aberrant, vous verrez que c’est loin d’être stérile.

    Les autres Christophe Rocancourt du moment : Parisot, Woerth, Lagarde, et toute cette clique de voleurs/imposteurs suivis de près par DSK, Attali la calamité de la gauche, Kouchner…

    A la lumière de ce que je vois et j’entends en ce moment j’ai déjà peur pour 2012, cela sent la prise d’otage de trop …

  13. Je suis allée exprès et j’avais pourtant sommeil chez Ruquier car Edwy Plenel y était invité : il était face à trois procureurs aux ordres. Ils glapissaient « oui, affaire Woerth, mais pas Sarkoy, vous n’avez pas de preuve !  » Ils étaient hystériques et n’ont pas voulu entendre que Woerth agissait pour le nain et qu’on retrouve ce charmant jeune homme, petit Woerth pour Balladur (bonne école)dans l’affaire Karachi. Pfimlin a fait son oeuvre… Nolleau a dit pourtant plusieurs fois, en douce, c’était rigolo, que le livre « Affaire Bettencourt, un scandale d’Etat » est excellent. Heureusement que j’étais fatiguée, car j’aurais mal dormi après ça.

  14. C’est dur, mais en ce moment, il faut se faire violence et aller voir où en est le lavage de cerveau, car des millions de gens sont à l’écoute de ces saloperies !

  15. Pour quelle raison aucun média ne relaie-t-il l’information selon laquelle il y a 2,2 millions de millionnaires en France (selon le « Rapport 2010 sur la richesse mondiale » de l’Institut de recherche du Crédit suisse) ?

    • Ça a été relayé, me semble-t-il. Mais sans trop d’insistance, pas en gros titre. Pourquoi ? Parce que les grands médias se comportent en chiens de garde du système et qu’il n’est pas bon d’insister plus que ça sur les informations qui rendent trop visibles son inégalitarisme insupportable.

  16. Pour faciliter la tâche des plumonautes puisque vous utilisez

    « WordPress 3.0.1 »

    pourquoi ne pas faire ajouter par SuperWebMastor une petite barre d’outils comme le font certains autres qui utilisent le même moteur ?

  17. C4F Textarea Toolbar
    C4F Textarea Toolbar adds a toolbar for markup and emoticons insertion to WordPress comments’ textarea. It is extremely easy to set up and customize.

    http://wordpress.org/extend/plugins/c4f-textarea-toolbar/

    Mais c’est pas obligé, hein ?

  18. Je n’ai plus jamais acheté le moindre numéro de Libération comme du Monde depuis les fameux éditoriaux du 30 mai 2005. Puisqu’il m’ont traité de xénophobe parmi d’autres insultes. Puisque j’avais voté « Non » parmi 55 % des Français quand ma chère et tendre qu’est même pas Française avait voté « Nee » parmi 62 % de ses compatriotes…

    Olivier vient de faire une piqure de rappel pour le cas où… Ah, ne pas oublier de ne pas acheter le Monde. Et zut, ne pas oublier non plus de ne pas acheter Libération. Je le note sur la liste des commissions.

    Avec les économies j’investis dans une presse dynamique sur un marché porteur. C’est ici :

    https://www.paypal.com/fr/cgi-bin/webscr?cmd=_flow&SESSION=UAttrd0R8a2yEViml1g3iyKGsILu38VodNK_n5J7ajR9ZVC_2a5wLfsoxVu&dispatch=5885d80a13c0db1f8e263663d3faee8dc60d77e6184470d51976060a4ab6ee74

    Faites comme moi et Olivier vous protégera. ;o)

  19. […] This post was mentioned on Twitter by despasperdus, PensezBiBi. PensezBiBi said: Fofo et Lolo refont le Monde et veulent sa Libération http://bit.ly/aKTTVZ […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)