Déc 022010
 

Espionnage sur fond de guerre des chefs à la tête de l’Audiovisuel extérieur de la France. Avec dans l’oeil du cyclone, Christine Ockrent.

Nommée à la direction générale de la société de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF) alors que la structure dépendait du ministère des Affaires étrangères dirigé par son compagnon, Christine Ockrent gardera-t-elle longtemps son poste après la disgrâce de Bernard Kouchner, expulsé du gouvernement ? Rien n’est moins sûr à la lumière de l’énorme scandale révélé par Le Point : « Vendredi 26 novembre, la plus proche collaboratrice de Christine Ockrent a été prise la main dans le sac. D’après l’expertise que Le Point s’est procurée, Candice Marchal a espionné, depuis son domicile, les ordinateurs des principaux dirigeants de l’AEF. Grâce à un complice, elle possédait les codes d’accès des serveurs. Sur la foi d’une expertise informatique, Alain de Pouzilhac a aussitôt prononcé sa mise à pied. Après la plainte contre X déposée le 7 octobre, d’autres plaintes, cette fois nominales, vont être déposées en fin de semaine, tant la quantité de documents confidentiels retrouvés sur le disque dur de la collaboratrice d’Ockrent démontre l’ampleur de l’intrusion informatique. (…) Au total, il s’agit de plus de 2,5 millions de fichiers, dont certains remontent au 19 novembre 2008… » Réaction d’Ockrent, relayée par l’AFP : « Je ne suis pour rien dans cette affaire. Il est absurde de penser que le numéro deux du groupe fait de l’espionnage », a déclaré Mme Ockrent aux Echos démentant tout lien avec la salariée incriminée et évoquant des « insinuations intolérables. » Nous, on veut bien, mais si elle nie « tout lien avec la salariée incriminée » alors qu’Emmanuel Berretta, auteur de l’article du Point, présente celle-ci comme sa « plus proche collaboratrice », il y a comme un problème ! Que ce dernier précise la fonction exacte de Candice Marchal, pour commencer. Et il y a autre chose : « un prestataire informatique, Thibault de Robert, chargé de la sécurité des réseaux, a stocké des données sur un espace virtuel extérieur à l’entreprise, explique Berretta. C’est illégal. (…) Candice Marchal a bénéficié de la complicité du prestataire informatique. Thibault de Robert lui a donné les codes des serveurs de l’AEF. Or, le recrutement de ce prestataire a été recommandé par… Christine Ockrent. Ses états de service ? Il a travaillé longtemps pour le compte de BK Conseil, la société de conseil de Bernard Kouchner. » Autrement dit, Robert présente toutes les caractéristiques de l’homme de confiance du couple… A ceux qui trouvent que cette affaire sent décidément très mauvais pour la « reine Christine », objectons un extrait d’une interview relayée par @rrêt sur images : « Aujourd’hui on donne son opinion, c’est beaucoup moins fatigant car il faut beaucoup moins travailler, estimait-elle le 30 octobre. On dit ce que l’on pense, il y a les blogs et les sites, ils disent ce qu’ils veulent et la plupart du temps leur job consiste à salir les gens. Ca correspond tellement à l’esprit français ! Avec les nouvelles technologies on peut écrire absolument n’importe quoi sur n’importe qui, on ne vérifie rien, on voit si la mayonnaise prend et après c’est génial c’est parti ! Cette course à la polémique amuse des gens mais ce n’est pas ce que j’appelle de l’info. » Et voilà, encore la faute d’Internet ! Et si Ockrent n’avait pas besoin du Web pour se salir toute seule ?

Soutenez ce blog ! Un article par jour ne vous suffit pas ? Pour deux euros, abonnez-vous un mois à notre Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  12 commentaires à “La « reine Christine » vers la destitution”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet, Martine Bertrand. Martine Bertrand said: La « reine Christine » vers la destitution » Plume de presse http://goo.gl/mCKIT […]

  2. comprends pas, bêtise ou ? la secrétaire de la sous-directrice espionnait la direction ? je vois pas. Et pourtant je suis loin de porter Okrent dans mon coeur et ce depuis… bof toujours. (question pourquoi on appelle les femmes par leur prénom et les hommes par leur nom ?)

  3. mazette ! C’est toute une classe caviar qui part à vau l’eau ! Qu’est ce que ça va être quand tout le monde sera aussi au courant de ça et aura parfaitement compris… :

    « Jean-Marie Boivin est un homme-clé dans le scandale de l’attentat de Karachi.En 1994, le gouvernement Balladur vend trois sous-marins au Pakistan.Fin 1994, début 1995, Jean-Marie Boivin était le financier qui coordonnait le versement de commissions occultes en direction du Pakistan : ensuite, des rétrocommissions occultes revenaient vers la France pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.En 2006, tout est sur le point d’être révélé ! Jean-Marie Boivin fait chanter les corrompus : il leur demande des millions d’euros en échange de son silence.En 2009, il finit par obtenir 8 millions d’euros en échange de son silence ! Depuis, Jean-Marie Boivin est en Suisse, il est riche … et il ne dénonce pas les corrompus. Il garde le silence. Ces 8 millions d’euros ont été payés par nous, les contribuables !  »

    Lire ici : « Attentat de Karachi : 8 millions d’euros pour l’intermédiaire occulte  » – site  » Bellaciao  » :
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article110987

  4. Monsieur mari/ex-ministre aurait négocié le maintien de madame à son poste au moment du départ, dans les bras de Sarko.

  5. Bonjour Olivier !

    Bravo pour nouveau design. La Reine Kouchner bientôt out ? Normal, chez les luciferiens, on ne se fait aucun cadeau. L’Homme n’a qu’une valeur d’usage, c’est un kleneex. Alors, le couple Kouch-Kouch ne sert plus à rien, date de péremption oblige. Que la France est tombée bas !
    Preuve en est, les sondages tiennent leur meilleur candidat aux préliminaires. C’est le cas de le dire lorsqu’on parle de l’étalon du FMI, DSK ! Billet ci-dessous.

    http://0z.fr/aEul_

  6. Je suis complétement d’accord avec sa déclaration, si les milliers de blog sur la toile étaient de l’information … Ça se saurait.
    A date n’importe qui peut se prendre pour un journaliste et écrire n’importe quoi ..Le but n’est plus d’informé ou de distiller mais bien de « buzzer » , le web est une course à la PAP rien de plus.

    • Ça se saurait ? Mais vous ne lisez pas les bons, c’est tout ! Condamner Internet dans sa globalité est ignare. Il s’agit d’un média qui véhicule ce qu’on y met. Un journaliste qui produit de l’information le fait aussi bien sur le Net qu’ailleurs, seule la diffusion est différente. Idem pour le simple citoyen qui prend soin de s’abreuver à des sources fiables (en les citant), y ajoutant sa propre analyse. D’autres écrivent n’importe quoi, c’est vrai, et alors ? Ça arrive aussi à la presse officielle – et on ne parle même pas de la désinformation à laquelle se livre régulièrement le Figaro, par exemple. Lancer l’anathème sur le Web de façon générale est imbécile.

      • j’ai travaillé pendant 7 ans sur le média internet , je connais très bien son impact et ses travers et c’est bien parce c’est un média qui véhicule ce que tout le monde y met que c’est un bouillonnement ( intéressant sur un certains nombre de points ) d’humeurs , de platitudes et effectivement certaines fois d’informations pertinentes.
        Lorsqu’un site ou une audience n’est pas monétisés ( comme le votre .. ) quoiqu’il arrive il y a un moment ou la notion de rentabilité apparaît …. C’est nier ce fait qui est ignare.
        Encore une fois le web est avant tout une course a la PAP et non du journalisme.
        Je ne condamne pas le média internet , c’est un fantastique pied de nez à l’économie de marché et un lieu d’échange qui n’est pas encore sous contrôle ( ou pas totalement du moins ..) c’est une chance d’avoir vécu les années 2000 car bien évidemment le temps de la liberté est comptée ….. Pour la désinformation avec tel ou tel journal, ça ne m’intéresse pas de rentrer une fois de plus dans une croisade perdue d’avance avec vous monsieur Bonnet.
        Je suis sur Plume de presse pour avoir un son de cloche différent ( vital selon moi ) mais comme je vous l’ai déja dit ce n’est pas un lieu ou l’on peut échanger ou débattre .

        • JP je ne rentre plus chez les marchands de journaux depuis des lustres affolée par l’afflux inintéressant et nauséabond qui submerge tout. Si vous avez le malheur de chercher un truc précis qui n’est pas le dernier programme de télé ni je ne sais quelle m… qui parle des amours de xy vous pouvez y passer inutilement 15 mn avant de trouver… ou vous dérangez le pauvre vendeur que vous agacez aussi
          Sur le net au moins pas de papier à lire qui s’entassent, suffit d’y retourner, la qualité, regret si je l’ai trouvé. Le premier fut @rrêt sur images… d’autres sont arrivés depuis.
          Pour les blogs des amateurs… on peut écouler sa mauvaise humeur c’est bon pour la santé, voir si on a des opinions qui cadrent avec ce qu’on croit être, et se faire des copains qu’on ne verra jamais mais qui sont aussi de chair et de sang…

  7. Ce matin, diatribe hystérique d’Yvan Levai contre Marianne à propos du couple O.K. qu’il défend avec fièvre – en tant que journaliste de revue de presse il se permet chaque week-end de donner SON AVIS, le propre d’une telle rubrique devant être l’impartialité me semble-t-il – France Inter le week-end c’est très particulier comme ambiance. Marianne publie une enquête sévère sur les pieds nickelés de l’international.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)