Nov 112011
 

Comment justifier pareille reculade aussi emblématique ? « La taxe de 2% appliquée depuis le 1er novembre sur les nuitées d’hôtel supérieures ou égales à 200 euros TTC sera retirée, annoncent ce jeudi les organisations professionnelles du secteur. Le secrétaire d’Etat au Commerce, à l’artisanat, aux PME et au Tourisme, Frédéric Lefebvre, a formulé cet engagement lors d’une réunion avec les représentants de l’hôtellerie-restauration, précisent ces derniers dans un communiqué. » Comment le justifier donc, pour les (ir)responsables de l’UMP qui clament leur « courage » de faire « les économies nécessaires » et prétendent à la justice de leur démarche ? Ne vous inquiétez pas : comptons sur les médias pour ne pas trop les interpeller là-dessus.

Mise à jour : comme nous le signale dans les commentaires ci-dessous la camarade Monolecte, dans le même temps que ces laquais-des-riches de l’UMP suppriment la taxe sur les hôtels de luxe, « La commission des finances de l’Assemblée a adopté le 8 novembre à l’unanimité un amendement du député PS Henri Emmanuelli instaurant une taxe de 150 euros pour les propriétaires de résidences mobiles terrestres (mobil-homes) occupées « à titre d’habitat saisonnier ». Les mobil-homes sont les résidences secondaires de ceux qui n’ont pas les moyens d’en posséder une… Bravo le PS ! Et il y a plus ignoble encore : « Par ailleurs, une « taxe sur les résidences mobiles terrestres », a été créée par la loi de finances rectificative du 29 décembre 2010. Elle vise les personnes qui font d’une caravane ou d’un mobil-home leur habitation principale. Elle est d’un montant dégressif suivant l’ancienneté du véhicule : 150 euros pour la caravane ou le camping-car de moins de dix ans, 100 euros si la résidence mobile a entre dix et quinze ans. » Taxons les gueux qui vivent dans une caravane, et allez ! Où s’arrêteront-ils ?

Partagez cet article

  12 commentaires à “La rigueur selon l’UMP : quand même pas trop pour les riches !”

  1. Heureusement qu’une taxe de 2% sur le coût d’une nuit dans une suite au Majestic à 3500 ou 37000€ pour Sarkozy pendant le G20 n’était pas encore en place sinon ça aurait coûté cher aux contribuables, non ? http://www.midilibre.fr/2011/11/08/g20-la-suite-de-sarkozy-dans-un-palace-cannois-a-t-elle-coute-37-000-eur-la-nuit,414399.php

  2. Il me semble que les 2 mesures ne sont pas du tout de m^me nature. Celle concernant les propriétaires de mobil-home qui les louent au populo à prix d’or dans des coins touristiques, ça me choque pas (du tout) qu’ils soient taxés, ces marchands de sommeil estivalier… Mais la 2nde là oui, c’est profondément répugnant.

    D’ailleurs il y a une différence, pour moi, entre Emmanuelli et ce gouvernement. Enfin je crois… Non ?

    • Quand bien même la taxe ne toucherait que les « marchands de sommeil estivaliers », penses-tu réellement qu’ils s’acquiteront de cette taxe sans la répercuter sur le prix des locations ?
      Cette mesure aurait été acceptable si et seulement si elle avait été accompagnée d’une régulation des prix des locations de ces mobil homes (ce qui serait une assez bonne chose entre nous soit dit, lorsqu’on voit ce que la location des ces cabanes à lapin coute).
      En ce qui concerne la taxation des caravanes en tant qu’habitation principale, il s’agit bien entendu d’une pure mesure de justice sociale. Les seuls à habiter « volontairement » dans des caravanes sont les forains, les manouches, et les « ultra pauvres », tous ces gens qui profitent des largesses de l’Etat sans vergone, et qui sont, il faut en être convaincu, les vrais responsables, par leur manque de civisme, de la crise mondiale actuelle….
      On dit qu’il faut mieux en rire avant d’avoir à en pleurer. J’ai de plus en plus de mal à en rire.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)