Mar 022012
 

Juste une petite phrase prononcée par le journaliste Michaël Darmon, après 5 mn 40 dans la vidéo originale de la Matinale de Canal + d’hier : « François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire : « on le fera pas, calmez-vous, c’est un coup politique contre Sarkozy mais on le fera pas ». « Mais c’est énorme ! », s’exclame la présentatrice Maïténa Biraben. « Oui, mais c’est la politique », lui répond Darmon. Qui est l’auteur de cette bombe ? Réponse de Wikipedia : « Journaliste au service économie et politique de TF1 de 1990 à 1993, il est le correspondant de la RTBF à Jérusalem de 1993 à 1994. En 1994, il entre à France 2, au sein du service politique. Il suit l’actualité du Front national de 1995 à 2004 puis l’actualité de l’Union pour un mouvement populaire de 2004 à 2010. Début 2011, il rejoint la chaîne d’information en continu i>Télé pour devenir éditorialiste politique et intervieweur. » Darmon n’est donc pas n’importe qui. Faut-il pour autant croire à son affirmation, balancée de manière un peu désinvolte ? Après l’élection de Nicolas Sarkozy, on se souvient qu’il avait fait preuve, dans le contexte de « l’état de grâce » qui prévalait alors, d’une sarkolâtrie sans nuances, expliquant à longueur de chroniques extasiées combien le président était extraordinaire. Ce qui pourrait le rendre suspect de toujours rouler pour l’UMP aujourd’hui. Jusqu’à inventer un tel énorme bobard ? Nous avons un souvenir personnel de Darmon : nous étions invités le même soir sur Europe 1, pour faire la promotion de nos livres respectifs. Hors antenne, alors que nous nous scandalisions de l’imposture sarkozyste (voir Un Jaurès pour les gogos, quand il revendiquait « l’héritage du droit du travail, de la sécurité sociale, de l’assurance-chômage et des congés payés« ), le confrère, lui, n’en était absolument pas choqué. Nous hurlions à la manipulation éhontée, il répondait déjà : « c’est la politique ». Pour nous la politique n’est pas se moquer des gens en promettant l’inverse de ce qu’on fera, pour Darmon, tous les moyens sont bons pour se faire élire : bref, nous n’avons pas les mêmes valeurs. Tout ça ne nous renseigne pas sur la véracité (ou le mensonge) du supposé discours de « l’émissaire secret ».

En attendant, si ce que prétend Darmon est bien vrai… Les mots nous manqueraient alors pour fustiger l’immense hypocrisie d’Hollande. Nous vous laissons avec une dernière question : pourquoi une telle duplicité de sa part ne nous surprendrait-elle pas ? Mais n’accusons pas sans preuve : à Darmon d’apporter des précisions sur ses sources et aux confrères d’enquêter.

Mise à jour du 3 mars : malgré un forcing sur Twitter, où je l’ai interpellé, relayé par de nombreux messages, Darmon n’en parle même plus. Minable intox sarkozyste alors ?

Partagez cet article

  25 commentaires à “La taxation à 75% des très hauts revenus, « c’est un coup politique contre Sarkozy, on le fera pas » : info ou intox ?”

  1. Grandes manœuvres politiques ou petites saloperies pour se servir… Tiens je viens juste de publier un billet sur les grandes manœuvres économiques décrites par Paul Jorion comparées aux banales difficultés quotidiennes d’une femme qui rame comme tant d’autres.

    http://partageux.blogspot.com/2012/03/valerie-et-paul-jorion.html

    • C’est pourquoi il faut voter Jean Luc Melenchon, lui il prendra tout au dessus de 360000€, somme qui est largement suffisante pour vivre dignement.
      D’être le plus riche du cimetière, cela ne sert à rien…
      Cordialement

  2. Magnifique procédé. Un sarkophile de la première heure, que rien n’arrête parce que comme tu le pointes, pour ces gens là monsieur les mots n’ont pas de sens, sort une saloperie sur Hollande, bien vicelarde, sans l’ombre d’une preuve. Et comme tu as ta petite idée sur FH, un fourbe évidemment ( je te concède que d’autres nous ont fait le coup « plus socialiste que moi, tu meurs »), tu balances l' »info » ( ou intox). Allez un peu de buzz ne nuira pas. Ni relire Lénine, et le concept d’idiot utile.

    • Allons Christian, je te trouve bien dur. Que tu me traites d’ « Idiot utile » doit signifier que tu appelles au vote qualifié du même épithète ? Ça me déçoit. « Info ou intox ? » est mon titre, à rapprocher de ma source qui, elle, titrait : Scoop, François Hollande n’appliquera pas la taxation. Ça c’est malhonnête, pas mon article, où je m’étends sur la sarkolâtrie de Darmon. Et si j’en parle, c’est pour que la question soit tranchée. Je m’applique à buzzer là-dessus, effectivement, pour que la question soit tranchée ! Pour démasquer ou Hollande, ou Darmon. Quant à mes soupçons concernant Hollande, ils sont étayés, notamment par sa duplicité sur le sujet des retraites… Ou encore quand il s’en va se glorifier à Londres d’avoir « libéralisé l’économie, ouvert les marchés à la finance et aux privatisations ». Sans parler de l’abstention scandaleuse des « socialistes » pour faire passer Lisbonne hier et le MES ces jours derniers… C’est ça la gauche ? Je veux dire : celle que tu défends ?

      • Olivier apparemment Lordon n’est pas convaincu par le gauchisme d’Hollande :

        http://www.telerama.fr/idees/presidentielle-j-51-la-campagne-vue-par-frederic-lordon,78502.php

      • Ne présume pas de mon vote. Chacun vote pour qui il l’entend, en fonction de ce qu’il espère ou croit comprendre du fonctionnement du candidat et de ses propositions. Le discours de Hollande sur la finance me rappelle Mitterrand ( et ce qu’il a fait pour la finance) comme la posture de Mélenchon me rappelle Dray ( et la formidable captation des voix de la « génération Mitterrand »). Sans Mélenchon, j’aurais probablement voté pour le Front de Gauche. Mais Martine Billard ne fait probablement pas assez de contorsions avec les media ( je tape sur les petits et j’encense Drücker, un grrrand professionnel). Je répète que l’épisode H1N1 est éclairant pour qui veut voir ( et non pas simplement anecdotique). Il est révélateur de la connivence médiatique et des certitudes du candidat Mélenchon ( qui sur ce coup-là très clairement n’est pas « populiste », puisqu’il dénigre tranquillement l’attitude de ce même peuple, à qui si on demandait son avis on obtiendrait des réponses qui ne le satisfont pas). revenons à Hollande et à Darmon: le principe en médecine « indépendante » de big pharma et autres, c’est de systématiquement refuser une info non sourcée.

  3. Une impression : le fameux Darmon a balancé avec trop d’assurance et de légèreté un fait qu’il savait très important.
    Un fait : il n’a pas sourcé sa déclaration – Qui est l’émissaire ? Où a-t-il vu la personne, ou quelqu’un qui aurait vu lui-même ce fantomatique envoyé, ou des messages du PS certifiant mission ? Comment aurait-il eu connaissance de telle chose, quand logiquement sa dénonciation devrait provoquer une radicalisation du staff hollandais et confirmer la mesure; la divulgation irait tout à fait à l’encontre des intérêts du show-bizz.

    A part ça, la presse ne souligne pas du tout l’obscénité profonde qu’il y a chez les super-riches et très riches à refuser qu’on ne laisse que 20000€/mois au misérables saigné par la règle des 75%. Au minimum des minima et sans compter les revenus défiscalisés ou le patrimoine qui constitue en France la source de revenu potentielle la plus grande (cf Les grandes fortunes Pinçon et Charlot), vu que les « 75% » n’écrêtent qu’à partir d’1M€ de revenu par an.
    Sans oublier non plus que cette mesure ne va concerner finalement qu’une poignée de gens. La richesse de notre pays ce sont ses salariés, ses citoyens, ses gens qui font société ensemble, solidaires et non pas spoliateurs planqués dans des quartiers privatifs à Rueil, au Vésinet, à Neuilly quand ils ne sont pas barrés à l’étranger comme les fraudeurs à la solidarité nationale qu’ils sont.

    Ainsi, « le monde du foot devrait s’écrouler » parce que M. Seydoux, entraineur du LOSC l’a dit. La mesure concernera 120 footeux…Seydoux gagne, lui, 100000€/mois, sans compter les primes de saison, de match gagné…

    La droite/extrême-droite richissime à force de d’héritage et d’argent qui grossit en dormant n’a pas manqué de tirer à vue.
    Sarko : « amateurisme consternant ». Carrez, M. propre de l’UMP : « un impôt spoliateur ». Bayrou, le propriétaire de chevaux de course : « le déconomètre à plein tubes ». Le Pen Marine, candidate du Peuple, de ceux qu’on entend pas : « c’est un coup médiatique »…La palme allant à un certain Gave (!) «  »Avec un taux d’imposition à 75%, on est en train de réinventer l’esclavage », un extra-terrestre s’occupant de fonds, de fric, diplômé au RU, travaillant à Honk-Kong…

    Quelques chiffres dégonflent s’il en était besoin les baudruches politiques et les égoïsmes privés abyssaux de ces mêmes politiques et de leurs compères golden membres de ce groupuscule qui se permet de protester contre un impôt qui était à 80% encore en 1980.

    « Groupuscule » est même exagérépour rendre compte de quartier bunkérisé qui monopolise les médias, les « élus du peuple » et l’industrie du spectacle.
    6500 personnes en France gagnaient 732 300 euros par an, en 2008, selon les données INSEE.
    Bien moins encore à 1M/an. Quant à l’évolution de ces mêmes revenus, il faut tout de même constater qu’entre 2004 et 2008 ils avaient augmenté de 33%.

    Le revenu moyen des français qui travaillent et payent leurs impôts sans tricher, sans râler, sans s’enfuir à l’étranger était de 18996€/an et par personne en 2008, toujours selon l’INSEE, via l’Observatoire des inégalités.

    3250000 français – oui, trois millions deux cent cinquante mille ! – vivaient avec moins de 750€/mois. Le revenu mensuel moyen des 6500000 français les plus pauvres était de 790€/mois en 2009.

    Il est des combats qu’on ne peut mener sans se positionner comme ennemi du peuple. La galaxie UPM, FN, Centre-droit a clairement choisi son camp. Quant au groupuscule des hyper-riches plus personne n’attend rien d’eux depuis longtemps, sauf un départ, rapide de préférence.
    Quand on n’aime pas la France, on la quitte.

    • Je suis d’accord. Mais que dire dès lors si Hollande n’entend même pas mettre à exécution cette mesure, ce qui serait cohérent avec ses positions passées et le fait que personne n’était au courant dans son staff avant qu’il n’émette sa proposition ?

      • Eh bien que le principe de réalité n’a pas toujours raison, et que parfois il peut être contrecarré par des réalités plus fortes, plus urgentes, comme la réalité sociale de la France d’aujourd’hui…
        Quoiqu’il en soit, on est bien conscient que ce n’est pas cette mesure seule qui va changer le cours du capitalisme et qu’un Hollande réveillé, sur le coup, ne fait pas le printemps pour les français…

  4. […] : http://www.plumedepresse.net/la-taxation-a-75-des-tres-hauts-revenus-cest-un-coup-politique-contre-s… Partager :Facebooke-mail Non classé CBV Posted today Cliquez ici pour annuler la […]

  5. Mon avis est que c’est du gros intox qui tache:
    1/ Sarko est en train de plonger et il est prêt à raconter et à faire raconter n’importe quelle rumeur par des relais bien choisis.
    2/ Certains médiatiques sont ouvertement des propagandistes de Sarkozy depuis 10 ans. C’est le cas de Michaël Darmon qui n’a plus grand chose à perdre puisqu’il joue sans doute sa tête en cas de changement de régime. Il est donc prêt à répandre des rumeurs sans problème.
    3/ les mystérieux émissaires dans le monde du foute et du showbiz ça sent le pipeau à plein nez.
    4/ On m’a toujours dit, et c’est vérifiable, que 90% des propos des gens de droite n’ont aucune valeur objective.

    • « On m’a toujours dit, et c’est vérifiable, que 90% des propos des gens de droite n’ont aucune valeur objective »
      Je reconnais que c’est un argument en béton… 😉

  6. « N’accusons-pas sans preuve », écrivez-vous M. Bonnet. Je trouve personnellement que vous faites la part trop belle aux propos de M. Darmon…

    • Il est tout de même un journaliste en vue, dans des médias importants depuis longtemps. S’il s’avère qu’il viole en l’occurrence tous les principes déontologiques, qu’il soit dénoncé pour ça !

      • Un journaliste dont vous décrivez « la sarkolâtrie sans nuance », et quand on sait la litanie de mensonges de son idole, le gars est dans la complicité permanente de malfaisance. Là-dessus, le relayer me semble faire preuve de légèreté, voire être sujet à manipulation, certainement pas intentionnellement je n’ai aucune tendance à vous faire ce procès.
        Par ailleurs, le titre de l’article est malsain dans le sens où il ne s’agit pas d’une « taxation à 75% des hauts revenus » qui est, disons, proposée par M. Hollande, mais de l’instauration d’une tranche d’imposition à 75% de la part des revenus au-delà de 1 millions €. Juste pour la vérité.
        Il me semble d’ailleurs qu’il y a à critiquer dans cette proposition la trop grande élévation de ce taux par rapport à celui de la tranche inférieure (41% je crois) au sujet de laquelle il ne s’est je crois pas prononcé. Bien sûr, une telle modification demanderait quasiment une refonte de toute l’échelle.
        Ou une grande simplification: par exemple, aucun impôt sur les revenus jusqu’à disons 10 fois le revenu à suivre, 100% au-dessus! Associé à un revenu d’héritage (c’est lui) reçu par tous (tous!) et à la suppression de toute (toute) subvention, on tiendrait là une… réforme d’envergure. Qui entre autres avantages réduirait considérablement les frais de fonctionnement, parce qu’il faut bien avouer que notre système fait de l’huile en abondance.

        • Pardon pour la discontinuité de ma réponse, j’avais oublié. Le dessin de la rose à l’envers était aussi tendancieux en faveur des dires de M. Darmon.

      • tu veux dire comme l’ont été Alain Minc, Finkielkraut, Luc Ferry, Jean Marc Colombani et j’en oublie?… 🙂

  7. En même temps, quand on voit les conseillers en économie de Mimolette :

    Philippe Aghion :
    – Commission pour la libération de la croissance française, a animé un groupe de réflexion d’une dizaine d’experts internationaux dont le travail a porté initialement sur une comparaison internationale de l’autonomie des universités, puis sur la mise en œuvre des campus d’excellence universitaire
    – Rédacteurs (avec Elie Cohen et Jean Pisani-Ferry) du rapport Politique économique et croissance en Europe publié par le Conseil d’analyse économique en 2006, rapport indiquant qu’il est favorable à la dérèglementation du marché des biens et à la libéralisation du marché des services, deux domaines « cruciaux » pour la relance de l’intégration économique européenne

    Jean-Hervé Lorenzi :
    – Membre du conseil d’administration de BNP Paribas Assurances, du Crédit Foncier de France, d’Eramet, membre du Conseil de Surveillance d’Euler Hermes.
    – Membre du Collège Mobile de l’Afom (Association française des opérateurs mobiles)
    – Membre du conseil d’orientation de l’Institut Montaigne.
    – Responsable de l’Observatoire des délais de paiement.
    – Résident du Cercle des économistes.

    Élie Cohen :
    – Vice-président du Haut Conseil du secteur public financier
    – Membre du Conseil d’Orientation du Forum d’Avignon – Culture, économie, média
    – Membre des conseils d’administration d’EDF énergies nouvelles, de Steria et de Pages jaunes
    – Rédacteurs (avec Philippe Aghion et Jean Pisani-Ferry) du rapport Politique économique et croissance en Europe publié par le Conseil d’analyse économique en 2006, rapport indiquant qu’il est favorable à la dérèglementation du marché des biens et à la libéralisation du marché des services, deux domaines « cruciaux » pour la relance de l’intégration économique européenne
    – Dans un article publié en 2007 par la revue Questions internationales (Mondialisation, néo-capitalisme et développement inégal), Elie Cohen estime que si le capitalisme connaît des « dérèglements », il importe de garder à l’esprit que les marchés financiers (et en particuliers les produits dérivés) sont un facteur essentiel de croissance à long terme et de stabilité macro-économique.
    Cette analyse est en particulier reprise concernant la crise financière mondiale débutant en 2007 qu’Elie Cohen considère être un évènement bénéfique pour l’économie car elle permet de revenir aux « fondamentaux ».

    On a pas le cul sorti des ronces, je vous le dit.

    Et pour les gens du show-biz…

  8. Honte aux médias français qui manipulent l’information !!!!!!!!!!! Pire Canal+ QUI S’AUTOCENSURE PLUTÔT DE LAISSER LES PROPOS DE DARMON EN LIGNE !!! SCANDALEUX !

    PEUPLE DE FRANCE, RÉVOLTEZ VOUS !!! LES MÉDIAS NOUS TROMPENT !!!!!!!!!

  9. C’est énorme oui! Comment l’Etat peut-il ne serait-ce qu’envisager d’imposer à 75%? Je pense que tout le monde s’enfuirait dans les pays où la pression fiscale est très faible. Beaucoup le font déjà maintenant, et ce ne sont pas les ménages à faibles revenus.

    • Quitter un pays n’est pas qu’une affaire d’argent. En outre, focaliser sur le chiffre de 75% est oublier la somme énorme qui reste aux personnes imposées à ce niveau-là. Mais si elles veulent partir, qu’elles partent.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)