Mai 112011
 

« Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes et animateur du groupe La Droite sociale, s’est exprimé dimanche 8 mai sur cette thématique, en stigmatisant « les dérives de l’assistanat », qu’il a qualifiées de « cancer de la société française », résume Le Monde : « Selon M. Wauquiez en effet, « aujourd’hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux, peut gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic, a-t-il avancé. Ça c’est la société française qui tourne à l’envers. » Pour lutter contre ce « cancer », Laurent Wauquiez propose deux mesures : plafonner l’ensemble des minima sociaux à 75% du Smic et obliger les bénéficiaires du RSA à effectuer 5 heures hebdomadaires de travaux de « service social ». Une sortie évidemment méprisable sur le plan idéologique : « Laurent Wauquiez, porte parole/animateur de sa «Droite sociale», n’hésite pas stigmatiser les plus faibles et à liguer la « France d’en bas » contre celle qui est au fond du trou », comme l’écrit ActuChômage. « Ça, c’est la société française qui tourne à l’envers. » En effet, on marche sur la tête : quoi de plus aberrant qu’une société qui prône la « valeur travail » alors que celui-ci est non seulement rare, mais ne paie pas ! Aujourd’hui, ceux qui bossent ne s’en sortent plus, ceux qui retrouvent un emploi travaillent carrément à perte, tandis que ceux dont les employeurs ne veulent pas sont condamnés à la misère. Au lieu de dénoncer ce travail qui décourage car il ne paie plus en suggérant de revenir, par exemple, sur les 24 milliards d’euros d’allègements généraux dits « pour l’emploi » dont l’Etat se déleste chaque année et qui «encouragent» les entreprises à rémunérer leurs collaborateurs en dessous d’1,6 Smic — ceci expliquant que la France est championne du salaire minimum ou que la moitié de nos salariés gagne moins de 1.600 euros nets par mois… —, Laurent Wauquiez préfère incriminer notre système de protection sociale et, bien évidemment, ses bénéficiaires les plus fragilisés. » Mais en plus d’être ignoble, ce que prétend Wauquiez est mensonger !

« Un couple au RSA gagne moins qu’un couple avec un Smic, reprend Le Monde. L’exemple de M. Wauquiez constitue une affirmation forte… mais fausse.  En 2011, un couple sans enfants touche 700 euros de environ s’il ne travaille pas. Mais il ne les cumule pas avec d’autres aides : le principe du RSA est qu’il correspond à un forfait. Si le couple est éligible à l’aide au logement (APL), on retirera de son RSA un forfait de 109,11 euros, en échange de cette aide (une personne seule perdrait 54,56 €). De son côté, le couple avec un seul revenu au Smic, en 2011, touche 1 070,11 euros. Il gagne donc a priori plus que le couple assujetti au RSA. Ajoutons que ce couple avec un seul revenu au Smic est lui aussi éligible à l’aide au logement, qu’il peut cumuler avec un salaire. L’équation de M. Wauquiez est donc quelque peu faussée. Même avec des enfants, un couple au Smic gagne plus. Le nombre d’enfants ne change pas la donne. » Le journal catholique La vie, l’illustrant du dessin que nous reproduisons en ouverture du billet, consacre lui aussi un article au sujet : « Comment peut-on vouloir diminuer des allocations qui ne permettent déjà plus de survivre ? », s’interroge le mouvement ATD Quart Monde qui dénonce une « proposition surprenante fondée sur des calculs erronés ». Depuis la création du RMI en 1988, alors à 50% du Smic, le RSA n’a cessé de baisser et ne représente plus que 43% du Smic. Même avec les allocations familiales, il est impossible d’atteindre le Smic. « Ce discours est dangereux, il faut arrêter avec cela »déclare Laurent Berger, secrétaire national à la CFDT. « Monsieur Wauquiez se dit de la droite sociale, mais ça frise plutôt la droite extrême ». Selon lui, « ajouter des contreparties pour bénéficier du RSA, c’est laisser penser que les chômeurs seraient des profiteurs, alors que ce sont des gens qui sont victimes de la crise et d’un chômage de masse récurrent ». Décidément, Laurent Wauquiez méritait bien de figurer à la Une de notre rubrique Ferme ta gueule !

PS : prétendre que l’assistanat est « le cancer de la société française » sous-entend que notre pays constitue une exception. Or « Selon une étude de l’Institut de recherches économiques et sociales de 2007, «les montants des revenus minima garantis aux personnes pauvres sont beaucoup plus élevés» dans les onze autres pays européens étudiés, relève Mediapart : «de 30 à 40% au Royaume-Uni et en Finlande, de l’ordre de 50 à 75% en Irlande, Suède, Belgique et Pays-Bas, environ le double en Norvège et en Islande, environ le double pour les couples et environ 140% pour les parents isolés en Autriche, et de l’ordre de 150% au Danemark.»

Partagez cet article

  29 commentaires à “Laurent Wauquiez et sa « Droite sociale » : l’oxymore illustré”

  1. Bien dit. Avec cette droite sociale, le patronat et l’oligarchie peuvent s’enrichir en dormant…

  2. Un scandale de plus! Mais jusqu’où iront-ils,pour nous appauvrir tout en nous insultant ?

  3. Quelle honet… Avec le recul du départ à la retraite et le vieux démon d’autoriser l’apprentissage dès 14 ans, alors que l’emploi est en berne, nul doute que la précarité va encore exploser… Bienvenue à toute cette main d’oeuvre gratuite !

  4. Et les 5h de travaux de « service social » ?
    Tout simplement génial : on peut virer du personnel (fonctionnaires?) compétent et faire faire leur boulot gratuitement par d’autres… compétents ?

    Et si plutôt que de fêter l’abolition de l’esclavage, on fêtait son retour, tout beau et frais dans son joli costume de légalité ?

  5. 1. la posture inversée, est un préambule nécessaire en politique orwellienne pour propager une divagation ; ainsi se présente « social » ce qui n’est que haine ;

    2. ce genre de guignol a pour mission de propager la peur, pire, la menace de mort à l’encontre des pauvres : il déverse dans la société un sentiment d’insécurité et de malaise qui sert les intérêts des politiciens ;

    3. inutile de répondre que Oui, le système social (fierté de la France) est un cancer pour le capitalisme, et que le capitalisme est lui-même un cancer pour l’Humanité, ou que ces allocations vont finalement directement dans la poche des commerçants (qui reversent 20% de TVA à l’état) faisant ainsi que toute attaque contre les revenus sociaux est une attaque contre les commerçants… tout cela fait que l’un dans l’autre ça explique pourquoi les choses existent telles quelles sont, car :

    4. ce n’est pas parce que un guignol ne comprend pas pourquoi les choses sont comme elles sont qu’il a le droit de sauter directement directement à la remise en cause de l’existant ; par ses paroles il prouve son illégitimité à prendre la parole en public ;

    5. enfin si c’est vrai qu’il y a injustice sociale à l’endroit où se rencontre deux systèmes sociaux opposés, à savoir celui de la justice et le capitalisme (où notamment tout travail rémunéré ôte des droits équivalents), pourquoi la réponse apportée à cela n’est-elle pas de rehausser les salaires de base, surtout vu comme les prix ont augmenté ? Même si c’est une mauvaise solution sur le plan systémique (la bonne étant d’étendre le système de justice), ç’en serait une moins mauvaise que celle proposée, donc :

    6. (on en revient au point 2) de toute évidence ce ne sont pas des solutions à des problèmes qui sont recherchées, c’est juste de répandre la peur pour provoquer une entropie qui participe à une idéologie capitaliste en train de se désagréger

    7. concernant le service social, pourquoi alors dans ce cas ne pas considérer le travail en association ou institutionnel qui est fait bénévolement comme l’occasion de verser des droits supplémentaires afin qu’on puisse continuer à les faire ? Création de logiciels libres, de musique libre de droits, de livres, journalisme citoyen, sites internet, art, etc… tout cela est de l’ordre de l’utile (et agréable), alors pourquoi ne pas le rémunérer ?

  6. Je me souviens qu’il y a quelques années la presse avait relaté le cas d’un chômeur qui utilisait une partie de son temps libre pour travailler bénévolement aux Restos du Coeur, ce qui m’avait paru tout à fait honorable et sympathique.
    Il y a eu alors toute une polémique pour déterminer si un chômeur a le droit d’exercer une activité bénévole, étant censé selon les beaux esprits de l’époque, consacrer tout son temps à la recherche d’un emploi rémunéré ou à suivre une formation. Bref, le prolo a toujours tort…
    Malheureusement je ne retrouve plus la source.

  7. « prétendre que l’assistanat est « le cancer de la société française » sous-entend que notre pays constitue une exception. »
    C’est vrai mais ça sous-entend surtout que les chômeurs et autres improductifs sont une maladie dont il faut se débarrasser pour sauver l’organisme entier. Une métaphore dégueulasse, qui prépare implicitement à la violence (puisque tout est bon pour se sauver du cancer, n’est-ce pas ?).

  8. Déesse A… répond à Wauquiez !

    La journaliste :
    Déesse A… mieux vaut tard que jamais… Le 10 mai n’est pas un jour comme un autre

    A :
    Oui…mais si vous voyez ce que je veux dire… aucun jour ne l’est… si chacun fait ce qui lui plaît !

    La journaliste :
    Et vous, dans la peau de la primadonna, vous vous y voyez déjà ?

    A :
    Ça dépend de quel opéra, si c’est du Mozart ou du Salieri que l’on s’apprête à jouer…
    le modèle la copie ou la copie de la copie… tout dépend de la partition, en politique comme en musique.

    La journaliste :
    Et votre Don Juan, qu’est-ce qu’il devient ?

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/deesse-a/

    • Elle mouille la chemise pour se faire connaître, la Déesse, ça on ne peut le lui enlever.

      Pour le contenu lui-même, se mettre en scène sur des musiques éprouvées en débitant des txtes pauvres avec des postures fatales, ça casse pas trois pattes à un canard.

  9. En France, il y a de l’assistanat, sauf que ce sont les riches qui en profitent. Des exemples ici :
    http://www.intox2007.info/index.php?post/2011/05/10/segolene-royal-denonce-l-assistanat-des-riches

  10. ben moi je trouve qu’ il a raison ce monsieur veauquiet, je suis chômeur, je fais du gras et du diabète sur le dos des honnêtes travailleurs et en plus je coûte cher à la CQ .
    Mais je veux être utile à mon pays et à ma santé en m’ activant .
    Je voudrais bien donner un coup de balai gratuit au local de la droite sociale, faire un extra pour leur congrès, ou tout autre coup de main aux députés qui la soutienne, si je savais où les trouver .

  11. Que pense notre « bien pensant » du cumul des mandats et des pensions que certains perçoivent sans les avoir méritées ? J’espère que ces appréciations douteuses et indécentes lui retomberont sur le nez tel un boomerang !

  12. Je me veux rassurante pour ce Môssieur W. Les plus démunis n’auront pas l’opportunité d’avoir un niveau de vie décent. Les pouvoirs publics veillent au grain

  13. Ce qu’a dit Wauquiez, c’est simplement le « nouveau » programme de Sarkozy s’il était réélu (et qu’il réussisait bien sûr à avoir une majorité à l’assemblée).

    On est donc autorisé à s’en taper.

  14. Wauquiez : K.TO ou K.TA ?

    Frère Wauquiez vient me voir…
    Il me dit avec ses cheveux blancs et gris, je n’ose plus dire noirs :
    Ma sœur, ça ne vous dérange pas que je dise des âneries ?
    Il parle bien… vous l’avez entendu : il a dit âneries… il n’a pas dit conneries.
    Je lui réponds : Ne vous dérangez surtout pas, je vous en prie…Toutefois, il ne faut pas en dire trop… déjà que vous en faîtes un peu trop !
    Il me dit : Mais c’est plus fort que moi… j’ai du mal à me retenir…
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/wauquiez/

  15. Laurent Wauquiez se fout de savoir si les chiffres qu’il met en avant sont vrais ou faux puisque son but est de faire croire que les privilégiés ce sont les pauvres. Les pauvres, ça se discute car il doit considérer justement qu’il n’y en a pas (à la manière d’un Balkany) en France : http://www.youtube.com/watch?v=YvprI1yghJU. Et l’Elysée veut nous faire croire que Wauqiez a failli être viré alors que ça sert très bien leurs intérêts. Les smicards, soit disant désavantagés par rapport aux allocataires du RSA, sont tentés de voter FN ou UMP grâce à ce débat alors que ce sont eux qui ont le plus intérêt à voter à gauche. C’est fou ! Les riches voire très riches sont solidaires entre eux pour défendre leurs intérêts. Les français les moins aisés sont incités à se diviser. Mais où va t-on ?

  16. Voir les problémes par le petit bout de la lorgnette,stigmatiser les minorités,les pauvres… etc bref charger en permanence les boucs émissaires de tous les maux d’une société, c’est une politique abjecte vielle comme l’extreme droite.Cette provocation digne d’un lepen qui a en sous main l’assentiment de sarkozy à n’en pas douter, vise évidemment la frange extreme de la droite et les primaires de tout bord, c’est à la fois obscéne et grossier.
    Quand à l’ignoble métaphore du cancer.si les pauvres (les assistés) en sont des « métastases » la tumeur est à coup sur l’u.m.p ultralibérale sous influence f.n avec sarkozy comme virulent facteur contaminant!

  17. Wauquiez s’y connait en assistanat, lui qui profite de ses postes de ministre pour aller en Angleterre se faire payer par des banquiers, soi-disant pour faire financer son parti politique don il doit être le seul membre.

    En tout cas ce n’est sûrement pas pour le récompenser de son action comme ministre du chômage, lui qui a été le ministre le plus nul sur le plan de la lutte contre le chômage depuis une bonne soixantaine d’années, et la concurrence était rude.

    Ils ne rendent jamais des comptes ces gens là?

  18. Il semble désormais évident que nous n’avons plus (du tout) les moyens d’assister nos riches. Or, paradoxalement, ils nous coûtent de plus en plus cher. Et en plus, ils la ramènent!

    Il est temps que cela cesse.

  19. […] distingué en utilisant la même technique : opposer bénéficiaires du RSA aux smicards, non sans un gros mensonge à la clef. Dire qu’il a osé nommer son courant UMPiste Droite sociale ! Entre elle et la Droite […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)