Oct 252010
 

« Irresponsables », « jusqu’au-boutistes », « radicalisés » ? Certes, mais la faute à qui ? C’est maintenant ou jamais ! Voici plumedepresseNuit.

« La facture des grèves s’alourdit », pleure Le Figaro. « Verdict : la facture serait de 200 à 400 millions d’euros par jour de grève. Soit un coût de 1,6 milliard à 3,2 milliards pour les huit journées de perturbations subies.(…) Une chose est sûre, si l’impact est différent selon les secteurs, les PME sont les premières touchées. Président de la CGPME, Jean-François Roubaud se désespère : «Le BTP sera bientôt obligé de fermer des chantiers faute de matières premières, explique-t-il. La timide reprise économique est presque anéantie par ces mouvements qui tiennent plus du terrorisme économique que du droit de grève.» Le Medef dénonce des «dysfonctionnements graves». Et la Pravda sarkozyste d’égrainer les chiffres : « Industries chimiques : 33 millions par jour, Air France : 5 millions par jour ». Pour faire bonne mesure, elle ajoute : « Commerce : l’inquiétude grandit » et « Hôtels et restaurants pénalisés ». Eh oui, on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs. Et qui force le mouvement à la radicalisation, sinon le gouvernement qui refuse de fléchir ? Avec leur majorité parlementaire qui date de Mathusalem, faisant mine de ne pas voir que Sarkozy est aujourd’hui le président le plus rejeté (haï, abhorré, honni, biffer les mentions inutiles) de l’histoire de la cinquième République, et que leur contre-réforme des retraites est rejetée par la grande majorité des Français, ils se dépêchent de la faire voter à coups de « vote unique », venant ensuite nous dire, la bouche en coeur : « c’est la loi de la République, rentrez tous chez vous ». Et ils espèrent que ça va passer ? On le sait : la seule chose qui les motive est le profit, bien juteux, dont ils se gavent jusqu’à la nausée. C’est là qu’il faut les frapper. C’est là qu’ils capituleront, quand le coût sera trop exorbitant. Alors on continue, on ne lâche rien. Respect, soutien et solidarité aux courageux travailleurs en grève, qui mènent ce combat pour l’ensemble des exploités du système capitaliste libéral, qui autorise « les marchés » et « les agences de notation » – élus par qui ? – à imposer leurs réformes au peuple qui souffre, qui ne s’en sort plus, qui perd sa vie à essayer de la gagner. « C’est Monsieur Medef-Picardie, désormais, qui cause : lui aussi déplore les « blocages »« tout cela est fort dommageable » – mais il estime, désormais, que « la lisibilité de la loi est en train de disparaître » (Jean-Jacques Blangy, Courrier picard, 18/10/10). En gros, le patronat picard est en train de tourner casaque : cette réforme lui coûte désormais trop cher. Des appels au secours dans ce genre, le Medef doit en recevoir de partout, de Marseille bien sûr, mais aussi de Rouen, de Nantes, de Toulouse, etc. Du coup, ce mardi, Madame la Medef, Laurence Parisot, change de discours : « très inquiète » pour les « petites entreprises » (ça fait mieux que pour le CAC 40), elle souhaite l’ « apaisement » (Les Echos, 19/10/10). En gros, que Nicolas Sarkozy et les élus UMP fassent marche arrière sur le projet… Bref, c’est pas le moment de mollir : on peut leur mettre une raclée », analyse l’indispensable Fakir. C’est la seule solution. La souveraineté doit appartenir au peuple, pas à des élus corrompus, élus grâce à l’argent soustrait au fisc de comptes planqués en Suisse (merci Mamie Bettencourt) et vendus à la bande du Fouquet’s. L’épreuve de force, ce sont eux qui nous l’imposent. Mais nous sommes des millions : c’est nous qui gagnerons.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  47 commentaires à “Le Figaro pleure, le Medef va craquer: ne lâchons rien!”

  1. non seulement il ne faut rien lacher, mais il faut amplifier. ils ne pourront pas tenir plus de 15 jours. en attendant soutenons les grévistes de grandpuits

    Pour vos dons, veuillez adresser par chèque, au montant de votre choix, à cette adresse :

    RAFFINERIE DE GRANDPUITS
    INTERSYNDICALE CGT / CFDT
    77720 MORMANT CEDEX

    A l’ordre de :

    Intersyndicale C.G.T. / C.F.D.T. Total GPS

  2. Sur l’autoroute il y a des gens responsable ….

    Vous donneriez combien …Vous ?

    En France, un gars est en voiture sur l’autoroute lorsqu’il arrive à un
    bouchon de circulation.

    Quelqu’un frappe à sa vitre. Le chauffeur la baisse et demande :
    – Qu’est-ce qui se passe?

    L’autre gars répond :
    – Des terroristes ont pris SARKOZY en otage et ils demandent 1 million
    d’€uros sinon ils l’arrosent d’essence et ils jettent une allumette sur lui.
    Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons.

    Le chauffeur demande :
    – Et les gens donnent combien ?…..
    – Ca dépend, 5 litres, 10 litres !

    moi j’ai fais cadeau de mon jerricane Plein !!

  3. non seulement il ne faur rien lacher, mais il faut amplifier. ils ne pourront pas tenir plus de 15 jours. en attendant, soutenons les grévistes de grandpuits

  4. http://www.poisson-rouge.info/

    http://www.dailymotion.com/video/xfa7p6_manifestation-lyon-19-10-10-la-cgt_webcam

    http://www.youtube.com/watch?v=GAkDBRD2rGE, police infiltrant la cgt si j’ai bien compris.
    A mon avis vaudrait mieux mener le mouvement à son terme…

    « La France n’a pas besoin de réformes, elle a besoin d’une révolution », Lordon, de la part de Mordillat.

  5. moi je donne du souffre ca brulera mieux et ca lui colle a la peau

    quelle vie de chien …

  6. Tiens tiens, le MEDEF Picardie… région qui supporte en l’une de ses villes le triste sir UMPiste Eric Woerth, maire de Chantilly. Ce n’est pas un hasard si le Medef Picardie intervient. Ici, dans l’Oise, notamment, il est aux abois le Medef picard… Cellules de crise à tous les étages… Avant la grève, c’était déjà la zone, le désert ! C’est pas la faute à la grève aujourd’hui si c’est la zone. C’est la faute de tous ces cons qui nous « pompent » (l’air en plus) ! En effet, ne lâchons rien !

  7. Excellent article, Olivier !
    Je parie qu’ils ont parié que les vacances dégonfleraient le mouvement. J’ai bien peur que ce soit le contraire : manifs jeunes demain, manif de-tout-le-monde jeudi, la rentrée va être très chaude.

    j’étais à une manif hier matin devant un leader price qui veut ouvrir le dimanche. Il y avait du monde, mais surtout, nous étions très heureusement surpris des réactions des automobilistes qui passaient devant : environ 1 voiture sur 4 nous klaxonnait, nous faisait bonjour, faisait le V de la victoire….. Il y a des lustres que je n’avais pas ressenti une telle adhésion des gens à nos luttes.
    Il ne faut rien lâcher !

  8. […] This post was mentioned on Twitter by recriweb, Olivier Bonnet, caroline, CorinnePerpinya, Monique HAZARD and others. Monique HAZARD said: RT @OlivierBonnet: Le Figaro pleure, le Medef va craquer : ne lâchons rien ! http://alturl.com/55qma #retraites @Fakir_ […]

  9. + 1 Patricia.

    il suffit de lire les blogs d’économistes pour savoir que « la crise » s’était chargée de ratiboiser le plus grand nombre de pme.

    Le tout va très bien madame la marquise(puisqu’on vous le dit en vérité la crise est finie) de Lagarde et cie.ne sont une fois de plus que mensonges éhontés

    Mettre sur le dos des gévistes le rasage intégral de nos économies est une ignominie de plus.
    On sait a quel point l’ignominie de ces gens est élevé.

    Ils sont responsable et coupable

  10. Une majorité de Français satisfaits des syndicats (57 %).

    Une large majorité (57 %) des Français se déclare satisfaite des actions ou des prises de parole des syndicats dans le conflit sur la réforme des retraites, au contraire du personnel politique, qui fédère une majorité de mécontents, selon un sondage IFOP de lundi pour France-Soir.

    Selon cette enquête, 42 % des personnes interrogées sont mécontentes des syndicats pour leurs « actions ou prises de parole au sujet de la réforme des retraites ».

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/25/une-majorite-de-francais-satisfaits-des-syndicats_1430676_3224.html

  11. Lundi 25 octobre 2010 :

    Le dépôt pétrolier de Fos à nouveau bloqué par des manifestants.

    Le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), gardé par des CRS depuis une action de syndicalistes CGT à la mi-octobre, était à nouveau bloqué lundi matin par des dockers et agents portuaires anti-réforme des retraites.

    « Les dockers et l’ensemble des agents portuaires du golfe de Fos ont décidé de mener une action concernant le blocage du dépôt », a affirmé à l’AFP Stéphane Stamatiou, secrétaire général CGT des ouvriers dockers du Golfe de Fos-sur-Mer.

    « C’est une action qui se veut symbolique, nous voulons passer des messages, nous attendons un contact en sous-préfecture », a-t-il dit, ajoutant que « tout se passait dans le calme pour le moment ».

    Environ 200 manifestants, bloquant l’accès à plusieurs camions citerne, participent à l’opération. Des CRS sont stationnés à proximité. Les dockers et agents du port sont en grève chaque week-end depuis début octobre pour réclamer une cessation anticipée d’activité au titre de la pénibilité.

    « La réforme des retraites va aggraver la situation pour les centaines de portuaires que nous représentons », a estimé M. Stamatiou.

    Le dépôt pétrolier de Fos (DPF), le plus important de la région avec une capacité de stockage de 860.000 mètres cube de produits chimiques et raffinés, est primordial pour l’alimentation des pompes à essence de la région depuis que les quatre raffineries situées autour de l’Etang de Berre sont à l’arrêt, privées de brut par le blocage des terminaux pétroliers de Fos-Lavera en sus de la grève sur les retraites.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iA7MoF8jboPsiglHAr3Z1E7VP7kg?docId=CNG.65382d6db5086a8d1644d5af5b58a9b5.d1

  12. Lundi 25 octobre 2010 :

    Pénurie de carburants : 46 % des stations à sec !

    Ce pointage vient d’être réalisé par zagaz.com, premier site collaboratif de comparaison des prix du carburant dans les villes de France et sur autoroute.

    http://www.zagaz.com/

    • Ces informations sont fausses ou en tout cas pas à jour , j’ai pu faire le plein ce matin sur Paris intra sans la moindre attente …. Des stations sont actuellement ravitaillées via des importations donc hors circuits traditionnels pour des enseignes comme BP et des demain Total.
      Voici un site avec des informations un peu près à jour :

      http://www.carbu.fr/index.php

      Je dis un peu près car dans 3/4 des stations soi-disant a sec c’est avant tout le diesel qui manque ..
      Une fois que les importations de carburant seront vraiment la , ils pourront bloquer ce qu’ils voudront les gens auront du carburant .

  13. Merci Olivier pour cet excellent blog.
    Il est indispensable pour convaincre autour de nous.
    Indispensable face aux grands médias qui laissent dire n’importe quoi à l’antenne.
    Indispensable comme remontant, tout comme mon hebdo Politis.
    Bon courage, continue !
    PS : mine de rien cette période difficile est aussi une source d’espoir : enfin de la résistance ! Enfin de la solidarité !

    • J’oscille entre découragement, rage et espoir. Parce qu’effectivement, il règne au sein de la population un climat réconfortant de refus de continuer à se faire tondre au bénéfice de quelques privilégiés. Ne lâchons surtout pas maintenant : tout est possible !

  14. merci pour toutes ces infos… qu’on n’a pas sur les médias… ça remonte le moral

  15. Je reconnais bien le caractère des français!Une bande d’excités qui s’enflamme comme leurs ancètres les gaulois à la moindes contrariété toujours prèts à mordre .Leur état de non connaissance des réalités et des contraintes économiques ne leur permet pas de voir plus loin que le bout de leur nez!Ils écoutent les discours des marchands d’illusions qui eux veulent récupérer les mouvements à leur profit.Pauvre France,qu’es_tu devenue au fil des années de bonheur et de pleine expansion que tu ne peux plus admettre le moindre sacrifice.

    • A qui sont demandés les sacrifices ? Aux oligarques ? Aux indécentes fortunes du CAC 40 ? Non, au peuple. Quelles réalités et contraintes économiques, pauvre perroquet décervelé ?

      • Réponse ridicule et une fois encore complétement utopiste …. Sur un principe d’égalité je suis pour la suppression du bouclier fiscal de façon a ce que les plus riches mais aussi les autres rétribuent selon ses propres moyens ça me paraît logique…Pour le reste, taxer des sociétés comme un fruit tombe de l’arbre , dans un sens  » il y a de l’argent ici prenons en  » c’est grotesque car encore une fois une fois les sociétés évadées du système fiscal français ou y aura t il du travail pour ceux qui aspirent à autre chose qu’a « fonctionner » et  » réclamer  » ???

      • Franchement, akina, non seulement vous avez un QI d’huître mais en plus vous vous permettez de venir traiter mes réponses de stupides ? Alors que vous ne savez dire que « délocalisations » comme l’UMP vous l’a appris ! Arrêtez de venir sur ce blog, ça nous fera à tous des vacances et restez dans votre médiocrité satisfaite.

  16. Des policiers en civil infiltrent les manifs, lancent des pierres, brisent les vitrines, … puis capturent des jeunes manifestants.

    Ensuite, les policiers les amènent au commissariat, et au commissariat, … surprise !

    Les caméras sont là pour filmer les jeunes manifestants capturés !

    La police et les médias pro-gouvernementaux sont bien coordonnés !

    C’est une coordination entre :

    1- Les policiers en civil qui provoquent, qui créent des incidents pendant les manifs, qui tendent des pièges,

    2- et les médias pro-gouvernementaux.

    Les médias pro-gouvernementaux sont prévenus par la police, pour venir filmer les bonnes images, au bon moment, au bon endroit.

    Ces images serviront à la propagande gouvernementale sur TF1, LCI, BFM TV, i-Télé, etc.

    Un témoignage extraordinaire :

    http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/People/Manifs-pris-au-piege-de-la-guerre-des-images

    • Citation Nicolas Sarkozy : J’irais jusqu’au bout, je leur promets du sang de la sueur et des larmes …

      Par tous les moyens ? Il semble que Oui !

  17. Il manquait plus que celle-ci qui donne maintenant dans le sentimentalisme, preuve qu’ils commencent vraiment à baliser. Je peux vous dire que sur Rouen, il est très difficile de remplir son réservoir de gazole, en attendant j’ai envoyé mon petit chèque de soutient à nos amis raffineurs. Si les étudiants prenaient le relais, le nain est foutu.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20101024.OBS1756/carburant-bachelot-en-appelle-a-la-responsabilite-des-grevistes.html

  18. Continuons, et faisons la gréve de la consommation, il n’y a que comme cela que la Guadeloupe a gagné, c’est simple et non violent il suffit juste de ne plus faire ses courses dans les grandes surfaces, de passer par les marchés ou circuits courts, et pour ceux pour qui ça n’est pas possible de n’acheter que des produits de premières nécessites, comme l’alimentaire, en plus vous ferez des économies…

    • Cela fait bien longtemps qu’au delà des grèves et manifs, je propose de ne plus faire que des achats de première nécessité et de limiter ses déplacements. La non-consommation serait une véritable révolution (pacifique qui plus est)car elle détruirait à coup sur le pouvoir et le capitalisme qui lui est associé car il ne peuvent vivre et manipuler le peuple sans elle.
      Pour être très clair je précise que cela fait maintenant des années que j’évite au maximum de faire fonctionner l’économie de marché en privilégiant l’achat direct au producteur, l’échange et la sobriété énergétique.

  19. Le MEDEF se réveille ? Bien silencieux jusqu’à présent…
    S’il couine, c’est qu’on le tient par les c… pour une fois !
    Qu’il attrape à son tour NS pour le faire couiner, on lâchera !

    MAIS AVANT, ON NE LACHE RIEN DU TOUT, à part pour ceux qui peuvent un peu de blé pour les caisses de grève.

  20. Je reposte le commentaire de  » nunuche  »

    Lisons posément après correction de l’expression & de l’orthographe :

     » Nunuche  » : « Je reconnais bien le caractère des français!Une bande d’excités qui s’enflamment comme leurs ancêtres les Gaulois à la moindre contrariété toujours prèts à mordre .  »

    Les Gaulois ne résistaient pas à l’envahisseur, ils mordaient comme des chiens ou des animaux sauvages. Bon, première nouvelle. En 1940, les Français auraient dû aussi se coucher et attendre…On remarquera un classique de la dépréciation : transformer son adversaire en animal pour mieux le coiffer avec arrogance, comme M.Copé qui traite les militants de Gauche de  » cloportes « . Passons, inepte en ce qui concerne l’histoire véritable de la civilisation Gauloise ou Celte et pitoyable quand au niveau de l’argumentation.

     » Nunuche  » : « Leur état de non connaissance des réalités et des contraintes économiques ne leur permet pas de voir plus loin que le bout de leur nez! »

    Celle-ci, c’est la perle des perles.

    Il suffit de lire le blog de Paul Jorion, de Fredéric Lordon,
    d’ Olivier Bonnet et de bien d’autres encore comme par exemple celui de
     » Dedefensa.org » pour avoir une vision des  » réalités & contraintes économiques » pour ne plus jamais voir radicalement le bout de son nez et définitivement, si l’on ne veut pas périr sans réagir ou mourir idiot.

    C’est bien au contraire en lisant toutes sortes de sites divers et variés que l’on a parfaitement saisi les enjeux de l’époque et qu’il nous arrive d’ approcher une certaine connaissance de ce qu’il se passe vraiment dans le monde et plus particulièrement en Europe et aux USA.

    Nous ne regardons pas TF1 comme  » Nunuche  » pour nous éteindre. Nous sommes parfaitement éclairés et bien éveillés.

    Car la matrice de la crise – les USA – vit un effondrement structurel de son économie hyper-financiarisée et post-industrielle. Les USA engouffrent des milliards de dollars sans valeur aucune (à part celle de l’encre encore fraîche) dans la locomotive capitalistique qui fonce droit vers le « canyon de la mort » . Mais  » nunuche  » ne doit pas être au courant. Ni de cela, ni de la guerre des monnaies qui fait désormais rage et pourrait ouvrir sur un nouveau conflit mondial.

     » Nunuche  » ne doit pas être au courant non plus de la crise des
     » Subprimes  » qui a entrainé une réaction en chaîne partout dans le monde et a ruiné les États désarmés par la lobotomie néolibérale depuis 45 années. C’est ainsi que l’ Islande, l’ Irlande, la Grande Bretagne, la Lituanie, l’Espagne, le Portugal et l’ Italie qui furent à l’avant-garde de l’économie néolibérale se voient aujourd’hui ruinés par les banques et les fonds d’assurance. Mais  » Nunuche  » ne pipe rien ou n’en dit mot. Quand à la Grèce, son gouvernement félon se couche devant les marchés financiers qui la pompe jusqu’aux derniers sangs et se voit un temps partiellement  » sauvée  » non par la dite  » Europe de Bruxelles  » mais par … la Chine !!! On vit une époque incroyable.

    Adieu  » l’ Europe qui protège  » !

    « Nunuche » :  » Ils écoutent les discours des marchands d’illusions qui eux veulent récupérer les mouvements à leur profit.

    Je ne sais pas ici, si Nunuche dans un éclair soudain de lucidité, fait référence à Nicolas Sarkozy et à l’ UMP qui a bien enfumé le peuple Français en 2007 et poursuit son œuvre de prestidigitation tout en continuant la destruction de la république Française. Je laisse donc ses propos dans une zone « d’indécidabilité » ne sachant pas exactement à quoi elle se réfère ou à qui.

     » Nunuche  » :  » Pauvre France,qu’es tu devenue au fil des années de bonheur et de pleine expansion que tu ne peux plus admettre le moindre sacrifice.  »

    L’on remarquera d’emblée dans l’expression ce vieux fond peu ragoutant de l’écume  » national – catholique » chère hier aux dictateurs, Francisco Franco, António de Oliveira Salazar, Philippe Pétain ou Augusto Pinochet, mais on ne s’y attardera pas plus que ça.

    On remarquera aussi que rien n’est dit sur les acteurs principaux de l’ancienne  » pleine expansion  » quand les travailleurs avaient raisonnablement conquis des droits humains et des libertés sociales qui leur ont permis en un demi-siècle de tripler le PIB de la France.

    La notion de  » sacrifice » étant parfaitement comprise depuis belle lurette par le peuple Français qui vient encore de renflouer les banques et de payer deux fois la crise financière internationale qui voit tout une maffia de Bernard Madoff en tous genres les dépouiller de leurs pauvres deniers que je ne m’étendrais pas plus sur le sujet ni sur le choix du terme usité de  » sacrifice « .

    Nous conclurons que les raisonnements de  » Nunuche  » ne sont décidément pas à la hauteur de l’époque et ne nous sont hélas d’aucun secours. Il va falloir, après  » Nunuche « , penser par nous même et reprendre corps au delà de tous les sacrifices et accéder pleinement à notre liberté que nous sentons déjà recouvrée. Nous n’avons pas le choix et une joie nouvelle nous gouverne. Elle ne gâche rien de la raison qui nous habite.

    Les  » Gaulois » fraternels avec les autres tribus sauvent leurs peaux. Des alliances fortifiées sauront les rendre victorieux.

  21. Il n’y a qu’une méthode antitrols, c’est le panier poubelle, mais il est toujours intéressant de constater la connerie de tous les zombis de la télé…

    Bravo à Olivier pour sa sérénité face à ces enfoirés !

  22. Franchement, akina, non seulement vous avez un QI d’huître mais en plus vous vous permettez de venir traiter mes réponses de stupides ? Alors que vous ne savez dire que « délocalisations » comme l’UMP vous l’a appris ! Arrêtez de venir sur ce blog, ça nous fera à tous des vacances et restez dans votre médiocrité satisfaite.

    Quelle rhétorique je suis impressionné …. Lorsque vous savez plus quoi répondre vous faites passer votre interlocuteur pour un pantin à la solde de je ne sais quel mouvement politique … C’est tout ce que vous avez trouvé ??
    C’est de l’économie mon très cher monsieur et en dehors de ça c’est simplement de la logique , car vous bien évidement demain on va vous taxer du simple ou double, vous n’allez rien faire bien entendu …. …. Et c’est moi l’huitre ???
    A part de la pignolade toute faite  » médiocrité satisfaite » de scribouillard blogueur qui se prend pour ce qu’il est pas , savez vous regarder un peu loin que vos propres horizons et pour reprendre votre mode de défense de nous servir autre chose que votre ragout gauchiste , la rose elle n’a pas fait que vous traversez le cœur à vous …. Et vous vous prétendez journaliste ….

    • Parce qu’on quitte son pays comme ça ? N’y-a-t-il pas quelques inconvénients ? C’est aussi facile ? Pour le reste, ceci sera votre dernier commentaire sur ce blog. Vous êtes ici chez moi et je n’ai pas à me laisser insulter.

  23. Ça continue à bouger à Limoges, comme un peu partout… Samedi après-midi la FNAC a cessé de recevoir des clients pendant 1 h 30 grâce à soixante personnes qui en barraient l’entrée. Les flics ? Bien sûr, ils étaient là. Tranquilles dans leurs voitures. Tranquilles à la préfecture qui est le bâtiment voisin. Mais le directeur de la FNAC n’a manifestement pas réussi à les convaincre de nous faire dégager. On en rigole encore, nous qui pensions nous faire jeter dans la demi-heure.

    http://www.limogesenlutte.altern87.org/

    Barrage des trois ponts et d’une sortie d’autoroute le même matin : des dizaines de kilomètres de bouchons. Et combien d’heures perdues pour le medef ? Des opérations escargot tous les jours ou presque.

    Et des petites actions comme ça, on ne parvient même pas à les recenser toutes… Chacun organise sa petite cuisine avec des copains ou collègues et roule ma poule ! Par exemple je connais une (grande) ville où tous les préposés au stationnement sont en grève du zèle. Ils dressent moins d’un quart de leur chiffre habituel quotidien de PV. Ils ont déjà calculé le manque à gagner pour la collectivité publique. Je connais le montant du total mensuel. C’est très beaucoup !

    « La vieille, peut-être qu’elle peut résister longtemps, mais y’ pas une vieille qui n’a pas calanché. » (Proverbe bétancourtien)

  24. Nous sommes dans une partie à quite ou double :
    si l’intersyndicale et la base s’arrêtent alors plus jamais nous nous relèverons, Sarko aura un boulevard devant lui (à la Thatcher), finis la sécu, l’hopital public, l’école publique etc … et un jour, en fin de parcours, finis les congés payés (là les p’tits bling bling de droite pourront pleurer aussi). Si nous continuons et arrivons à bloquer leurs profits alors ils accepteront de retirer cette loi et nous les obligerons à payer les jours de grève.
    L’ennemi est conscient de cet enjeu et c’est bien pourquoi ils sont si agressifs avec nos jeunes !!!

  25. […] le Medef va craquer : ne lâchons rien ! Posted by Équipe Signes des Temps on October 25, 2010 Plume de presse, 25 octobre […]

  26. Pour Nunuche et ses petits clones, un petit topo concernant l’économie :

    http://www.vachane-overblog.com/article-manifeste-d-economistes-atterres-57038730.html

    Pour ceux qui ne le connaissent pas encore aussi d’ailleurs ! Très instructif et ça reconnecte les neurones !

  27. « le président le plus rejeté (haï, abhorré, honni, biffer les mentions inutiles) ». Comment ça, biffer ? Mais il n’y a rien à biffer, cher Olivier, il y aurait plutôt à compléter : détesté, méprisé, conspué, exécré, vomi, maudit, réprouvé, anathémisé, voué aux gémonies… Là, je commence à caler…

    Mais on pourrait en faire un jeu. Récompensé par un Sar-K-O-zy d’or !

    Qu’est-t’en penses, le gréviste ?

  28. […] comme article le plus récent). Une contestation protéiforme, imaginative, qui coûte au Medef des centaines de millions d’euros chaque jour. Voilà bien pourquoi ils sont en réalité aux abois, derrière leur feinte assurance tranquille, […]

  29. Un Modèle de Patron

    Voici la recension de l’ouvrage de l’historien britannique Richard Toye (« Churchill’s Empire. The World that Made Him and the World He made » – 2010) dans la revue Books d’octobre 2010. Winston Churchill. Oui, celui qui disait que « la démocratie c’est quand on sonne à 5 heures du matin et qu’on est sûr que c’est le laitier ». « Ce héros de la démocratie fut aussi dans les rapports aux colonies britanniques, un homme raciste, brutal, sanguinaire même. (…). Officier, il rasa sans états d’âme des villages indiens, comblant les puits et brûlant les récoltes. En Afrique du Sud, il justifia l’établissement de camps de concentration. Élu au Parlement en 1900, il appelait à d’autres conquêtes, arguant que « la race aryenne est destinée à triompher ». Il existe de nombreux témoignages de son racisme verbal, y compris à l’égard des Chinois. Il se dit favorable à l’emploi de gaz toxiques contre les Kurdes d’Irak (…). Revenu au pouvoir en 1951, il cautionna l’usage de la torture au Kenya – dont fut victime le grand-père d’Obama. Lequel fit enlever son portrait du bureau ovale ».

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)