Avr 242011
 

On connaissait Alexandre Gabriac, candidat aux dernières cantonales à Grenoble photographié ci-contre (personnage de droite) devant un drapeau nazi, posant fièrement un coup de poing américain dans une main et faisant le salut hitlérien de l’autre bras. Le même qu’implique le site anti-fasciste Réflexes : « Sur un site espagnol d’extrême droite, Infonacional.com, on peut voir Alexandre Gabriac, l’un des soutiens inconditionnels de Bruno Gollnisch au sein du FN, participer en tant que membre de L’Œuvre Française (OF) à une manifestation pro-franquiste en Espagne en 2008 et tendre le bras droit lors du repas qui suivit l’évènement. Il portait alors la tenue réglementaire de l’organisation de Pierre Sidos. » L’amusant plaisantin avait hurlé à l’ « odieuse machination »… Mais la cheffe entend prétendre que le FN est un parti comme les autres, alors il faut faire un exemple : « Marine Le Pen, présidente du Front national, a décidé cette semaine d’exclure du parti Alexandre Gabriac, 21 ans, élu au Conseil régional de Rhône-Alpes », annonce 20 minutes. Un « nettoyage » plus qu’indispensable : pouvait-on imaginer le contraire ? Surtout que la blonde virago elle-même a été photographiée en fâcheuse compagnie, cliché publié par Les Inrocks. Remarquez le logo sur le tee-shirt de gauche : à la place de la marque fétiche des skinheads, Lonsdale, Lonsdape, de façon à faire apparaître les lettres NSDAP, Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei, le parti nazi d’Hitler. Et sur le tee-shirt de l’autre voisin de la Le Pen, une croix gammée derrière une tête de mort. Embarrassant. Jean-Yves Camus, politologue spécialiste de l’extrême droite française, analyse ainsi le cliché : « Quand on dit faire la chasse aux extrémistes depuis toujours, ce qui, semble-t-il, est son cas, on évite de prendre la pose avec deux personnes dont l’allure, dans ce contexte, est sans équivoque. Ce n’est pas une photo prise dans l’action, elle a nécessairement été précédée d’une demande. » Le Pen se défend : elle « réaffirme aux Inrocks que des néonazis qui s’incrustent dans les événements du FN, « il y en a toujours eu, mais ce sont des marginaux. » Voire. Ça a tout de même tendance à pulluler, du côté du FN.

Dans notre article Le FN, un « parti comme les autres » ? Jawohl mein Führer !, nous vous parlions aussi de Edouard de Brisoult, candidat aux cantonales à Rillieux-la-Pape, près de Lyon, qui « semble lui aussi avoir un goût pour l’univers nazi, écrit Le Monde. Sur son compte Facebook, on trouve par exemple une photo de soldats SS signalée par le blogueur Al-Kanz. Ainsi qu’une série d’images de l’Œuvre française, le groupe pétainiste et antisémite qui organisait la réunion au cours de laquelle une des deux photos de salut d’Alexandre Gabriac a été prise. » Et puis il y a encore Jean-Baptiste Cordier, 21 ans, candidat FN du canton de Soulaines, dans l’Aube, qui « apparaît sur deux photos en compagnie de crânes rasés. Sur l’une d’elles, quelques uns de ses coreligionnaires effectuent tout sourire des saluts nazis », comme le révèle à nouveau le magazine Les Inrocks. Ça ne ferait pas un peu beaucoup pour un parti « respectable », qu’on n’est pas censé « diaboliser » ? Alors Le Pen bannit les skins du défilé du 1er mai frontiste. Et coupe la tête, bien trop voyante, de Gabriac. Mais la preuve qu’elle aura décidément fort à faire pour respectabiliser le FN : sa décision d’exclure l’homme qui salue Hitler est contestée en interne ! Et pas par n’importe qui. Gollnisch d’abord, dont on a vu que Gabriac est un proche et qui pratique la dénégation pure et dure (« A l’heure actuelle, on peut tout faire avec des photos », tente-t-il) et… Jean-Marie Le Pen lui-même ! « Le président d’honneur du Front national estime que la réaction de sa fille est précipitée et qu’elle « peut faire appel de sa propre décision », rapporte Le Post. « La présidente qui se trouve à l’extérieur de l’Europe pour l’instant devra peut-être réétudier la question avec le rapport de la commission (des conflits du FN) qu’elle ne connaît pas », a déclaré Jean-Marie Le Pen, invité du Blog Politique sur LCI.  » Le Figaro livre l’explication : « Gabriac avait été convoqué mardi devant la commission des conflits du parti, dont fait partie Jean-Marie Le Pen, et cette instance avait préconisé un blâme. Mais la présidente du FN, qui se trouvait en vacances en Thaïlande, a décidé de l’exclure, comme elle l’avait laissé entendre dès le début de l’affaire, fin mars. » Voilà donc où en est aujourd’hui ce parti censément « comme les autres » : sa commission des conflits préconise un simple blâme à l’encontre d’un individu photographié à deux reprises faisant le salut nazi, fièrement devant l’objectif, sans aucune espèce de possibilité de trucage comme le confirme L’Obs.com. @rrêt sur images a même retrouvé de lui deux autres photos compromettantes, dont une fait curieusement apparaître une écharpe du Kop of Boulogne, ramassis de nazillons qui déshonorent le club dont ils se prétendent supporter, le PSG, publiée par le site du quotidien régional Le Dauphiné. Ce type passe sa vie à se faire photographier faisant « Sieg heil ! » et il ne mériterait qu’un simple blâme ? La seule conclusion objective est la suivante : le FN demeure un parti de fascistes.

Partagez cet article

  17 commentaires à “Le FN, parti de fascistes”

  1. Je voudrais préciser* quelques choses concernant le marque Lonsdale et les skinheads :
    Lonsdale est à la base une marque arborée par les premiers skinheads, qui étaient antifascistes (le mouvement est né dans les banlieues ouvrières anglaises où vivaient ouvriers blancs et immigrés jamaïcains).
    « Le mouvement skinhead est divisé en trois mouvement, le bonehead qui veut dire abrutis en anglais qui est néo-nazis, il y’a le skinhead SHARP qui est en général apolitique ce qui signifie SkinHead Against Racial Prejudice (skinhead contre le racisme) et les Redskin, qui sont eux d’extrême gauche et qui combattent activement les bones heads. »

    Les skinheads fascistes décérébrés ont, par leur nombre et leur violence, malheureusement bouffé le mouvement originel, de telle sorte que désormais la plupart des gens pensent qu’un skin est forcément un faf. C’est le cas en général mais pas systématiquement.
    Pour ceux qui arborent la marque Lonsdape, il n’y a pas de doutes, évidement.

    Que le FN soit un parti de fascistes et de racistes, ça ne fait pas de doutes non plus.
    Un homme.

    Las, comme l’a dit P.H. Grouès « Un raciste est un homme qui se trompe de colère ».

    *par paresse, je copie/colle une partie(entre guillemets) écrite par un certain Papa Uru sur un forum

  2. « le FN demeure un parti de fascistes. »
    « Que le FN soit un parti de fascistes et de racistes, ça ne fait pas de doutes non plus. »
    Vous pensez pas que vous abusez légèrement ?
    Certes il y a des « néo-nazis » au FN, mais je pense (et j’espère) que tous ses adhérents ne sont pas aussi extrêmes (pour ne pas dire débiles).
    Il ne faut pas faire de généralités même si le raccourci, ici, est tentant.

    • Disons que beaucoup des adhérents du FN sont racistes, et une partie est fasciste.
      J’aurais du là aussi préciser « en général ».

      Je n’ai pas dit que ces adhérents étaient débiles, mais que les skin fachos étaient des décérébrés.
      En général…

    • Et gna-gna-gna…La bonne conscience type PS. Oh, il y a des mauvais certes, mais ils ne sont pas tous comme ça. D’ailleurs, les militaires russes qui butent en masse les Tchétchènes dans les chiottes ne sont pas tous des salauds. C’est juste que les chefs, les idées, la stratégie, les adversaires désignés et une bonne partie des troupes se conduisent comme des bouchers.

      Ce sont les élites qui dirigent, ô combien, ce parti. Et elles sont fascistes de par leur histoire, leurs prises de positions, leurs liens. Et que je sache la première rengaine de la fille du Borgne c’est la chasse à l’immigré. D’ailleurs, quand Hortefeux intensifié la chasse aux Roms, au point de les traiter comme des sous-hommes, et que la plupart des politiques ont surfé sur l’indignation citoyenne, elle a déclaré qu’elle ne pouvait pas condamner Hortefeux…

  3. franchement, qui souhaitez vous stigmatiser dans cette article. Plumedepresse qui c’est qui parle de ‘bourka, croisade, des auvergnats….’ c’est pas le FN

    http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/marine-le-pen-plebiscitee-par-les-29997

    honnêtement vous trouvez que le FN est fasciste avec tout ce que l’on entend à l’UMP, c’est invraisemblable

    Mon vote est prêt, j’en ai assez de ces chiens UMPS

    • Tragique confusion mentale ! Oui, l’UMP tient aussi des propos xénophobes, mais cela donne-t-il une virginité au FN pour autant ? Votre vote est prêt ? Eh bien vous êtes un sacré connard, Monsieur. A moins que vous ne votiez Front de gauche ? 😀

    • Quand vous aurez déposé votre bulletin dans l’urne, visiblement en faveur d’un parti qui n’est pas fait de « chiens » (pour reprendre votre si belle expression), ayez présent à l’esprit (si vous êtes ouvrier) que le FN (même s’il s’en cache un peu actuellement) est :

      – contre le droit de grève
      – contre les syndicats
      – contre les 35 heures
      – contre le Code du Travail
      – pour reculer encore davantage l’âge de départ à la retraite

      Je vous laisse analyser les autres délires de vos apprentis-guides pour lesquels vous avez la fascination du papillon de nuit pour les lampadaires. Vous avez les ailes déjà cramées, et vous êtes aveugle.

      Celui qui a pondu un mirage de programme économique au FN (où ce parti se donne un vernis social) est le même qui a réalisé celui du père, ultra-libéral. Ce qui signifie qu’ils sont en mesure de dire tout et son contraire, simplement pour coller à l’air du temps pestilentiel actuel.

      Cela dit, nous avons ENFIN un authentique programme national-socialiste qui ne se cache même plus, tant la confusion est désormais répandue dans les esprits.

      Alors que se pose la question de la survie de l’espèce humaine (je ne développe pas, les thèmes sont nombreux et variés), voici que des sales types (ou des prototypes) nous disent que LA réponse, c’est de se « bunkériser » à l’abri derrière des frontières nationales dont on sait tous que c’est impossible à tenir, à moins de créer des milices pour flinguer ceux qui tenterons dans tous les cas de venir en France. Chouette, il y aura donc des jobs de miliciens ?

      Vous oubliez simplement dans votre aveuglement que très bientôt, l’Afrique sera l’Eldorado, en développement, ce sera en Afrique qu’il y aura de l’emploi, que les entreprises nationales françaises délocaliseront en Afrique, une fois les tumultes des révoltes apaisés… et les petits blancs de votre nature auront bien des difficultés a y aller.

      Poursuivez avec votre leurre, un peu à l’image des ouvriers des années 30, dans cette Allemagne où tout un peuple a adhéré à des mensonges. Et une fois le mensonge avéré, cela a été la fuite en avant, la seule possible pour l’époque, la guerre.

      De quelle nature sera la fuite en avant une fois le FN parvenu au pouvoir, une fois que nous aurons constaté l’énorme gouffre dans lequel ce parti aura plongé le pays ?

      • Excellente mise au point.
        Mais… concernant l’Afrique, n’est-elle pas déjà l’Eldorado ?
        Bolloré, Dassault, Areva et Total semble l’avoir compris depuis longtemps.

        • Vous avez raison, la France-a-Fric est bien présente en Afrique.

          Mais je me mettais un peu à rêver, et j’imagine des pays qui seront maîtres dans l’exploitation de leurs ressources (minières, pétrolières, et autres) et où des processus démocratiques pourront proposer autre chose aux peuples que cette misère pour le plus grand nombre et l’opulence pour quelques tyrans mis en place avec la com:plaisance de quelques dirigeants des pays « civilisés ».

          Et là, fini le train de vie des petits blancs racistes. Ils ne pourront dans le dernier des cas que porter les valises des touristes africains qui viendront visiter le Louvre.
          Rien que d’y penser, je me marre.

  4. Ben oui, le FN est majoritairement constitué de fachos, aujourd’hui comme hier. Vous imaginiez quoi ? Que les gens qui sonnent à ses portes ont l’amour de leur prochain ? Ce sont des tordus qui savent petinemment ce qu’ils font. Il est bon de rappeler le vrai visage de ces personnes.

    Ils sont un peu gênés aux entournures en ce moment d’ailleurs, les dirigeants FN. Parce qu’on leur fait dans les médias un costume électoral beaucoup trop large pour leurs toutes petites épaules (rappel : 6% des inscrits aux cantonales 2011, 5% aux régionales 2010), à coup de sondages bidons, de mise sur le devant de leurs thèmes, etc… En fait, le FN réel est au bord de la faillite, ses militants sont des personnes âgées et il n’a aucun relais local dans une bonne moitié de la France. Il suffit de voir les parachutages lors des dernières cantonales pour se rendre compte que son influence réelle dans l’opinion est nulle, une pure construction organisée par les médias.

    La fille Le Pen sait d’ailleurs très bien à quoi s’en tenir pour la présidentielle. Elle a très peu de chance d’être au second tour et aucune d’être élue.

  5. Intention de vote des ouvriers au 1er tour de la présidentielle de 2012 :

    Marine Le Pen : 36 % d’intentions de vote.

    Dominique Strauss-Kahn : 17 %.

    Nicolas Sarkozy : 15 %.

    Nicolas Hulot : 9 %.

    Jean-Louis Borloo : 9 %.

    Nicolas Dupont-Aignan : 4 %.

    François Bayrou : 3 %.

    Dominique de Villepin : 3 %.

    Jean-Luc Mélenchon : 2 %.

    Olivier Besancenot : 1 %.

    Nathalie Arthaud : 1 %.

    (Sondage IFOP Paris-Match, mardi 27 avril 2011)

    Au secours.

    • Je ne sais pas pour le sondage, vu que nous savons tous que les sondages truquent. Et à 1 an de l’élection, un tel sondage est très con.

      Mais pour la rigueur du JDD (autre organe de presse d’une déontologie à l’épreuve des faits), c’est quand même entre la farce obscène et le mensonge pathologique : lire ce qu’en dit Seb Fontenelle : http://www.politis.fr/Les-Proletaires-N-Ont-Decidement,13913.html

      Cela fait des années qu’on nous bassine avec des fausses évidences sur le vote ouvrier majoritaire chez Le Pen.

      Je ne sais pas si c’est vrai ou pas, car il y a des enquêtes très contrastées.
      Sauf que pas une enquête réalisée après un scrutin ne confirme cette assertion sur le vote ouvrier.

      Ce que je remarque une fois de plus, c’est que la « classe » ouvrière, que l’on disait disparue, revient en force avec ce sondage, pour être une fois de plus stigmatisée.

      http://reverdenouveau.canalblog.com/archives/2011/04/24/20969675.html

      Comme le dit très bien l’auteur sur le blog « rêver de nouveau », ce ne sont pas les ouvriers qui ont créé Mme Le Pen, mais bien des décennies de renoncement de la gauche à être et rester de gauche.

    • Soit 100%.
      Donc, tous les ouvriers interrogés se déplacent pour voter et aucun ne vote blanc ou nul. Hum !

  6. Heureusement, Mme Le Pen, sur France 2 l’autre soir, n’a « capté » que 3 852 000 téléspectateurs, loin derrière le film de TF1 à la même heure.
    C’est dire !!!

    jf.

  7. […] Le cas d’Alexandre Gabriac n’est pas isolé, citons aussi Jean-Baptiste Cordier, candidat FN dans l’Aube, apparaissant en compagnie d’hommes faisant le salut nazi. lien […]

  8. […] nazi (photo), ou jean Baptiste Cordier, candidat FN dans l’Aube, amateur aussi du même geste (lien) mais Frédéric Chatillon, ancien leader du GUD, militant du PAS (parti anti sioniste), […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)