Nov 232010
 

On voit mal au nom de quel argument le régime sarkozyste échapperait à une nouvelle sanction par la justice de la République de ce qui apparaît comme son institutionnalisation de la xénophobie d’Etat.

Après Brice Hortefeux, condamné par la justice pour « injure raciale » pour ses propos sur les Arabes, qu’il avait tenté, énorme foutage de gueule, de faire passer pour une plaisanterie concernant les… Auvergnats, c’est au tour de son directeur de cabinet, Michel Bart, de comparaître devant les tribunaux. En cause, la circulaire signée de sa main qui demandait aux préfets d’évacuer « 300 campements (…) d’ici trois mois, en priorité ceux des Roms ». L’audience se déroule aujourd’hui à 13h30, devant la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris, et Alex Lemarié a interviewé pour Le Post le président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), Patrick Lozès, dont l’association est à l’origine de la plainte avec une argumentation imparable : « Le Cran a porté plainte contre le directeur de cabinet de Brice Hortefeux pour souligner qu’il est inacceptable de stigmatiser des personnes pour ce qu’elles sont et non pas pour ce qu’elles font. À travers notre plainte, c’est le gouvernement et le président de la République que nous visons. Nous n’oublions pas que c’est Nicolas Sarkozy, dans son discours de Grenoble en juillet, qui a ouvert la séquence sécuritaire ayant suscité une indignation au niveau international. Michel Bart n’a pas signé cette circulaire seul. Elle est très claire, avec des objectifs très précis en ce qui concerne l’évacuation des camps de Roms. (…) quand le chef de l’Etat pointe du doigt une catégorie de la population, il ne faut pas s’étonner que derrière, Michel Bart signe une telle circulaire et qu’il y ait une banalisation de la parole raciste dans notre pays. (…) nous allons demander au tribunal s’il est acceptable de désigner une catégorie de population en fonction de son appartenance. Nous allons également souligner que la circulaire du directeur de cabinet de Brice Hortefeux peut amener un climat d’incitation à l’intolérance dans notre pays. » La réponse à la question posée au tribunal est déjà tranchée par la Constitution de la République en son article premier qui commence ainsi : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ». Il paraît donc impossible que le directeur de cabinet d’Hortefeux ne soit pas reconnu coupable par le tribunal. Lozès commente : « La condamnation de Michel Bart, après celle du ministre de l’Intérieur en première instance, ferait désordre sur le plan moral. Cela voudra dire que c’est un système qui est mis en place ». Nous le répétons pour notre part depuis la mise en place du régime sarkozyste en 2007, avec son ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale et sa politique d’ « immigration choisie » – suivant l’origine géographique justement ! – et ses quotas d’expulsés comme autant de têtes de bétail. Cette indigne ultra-droite au pouvoir a institutionnalisé en France la xénophobie d’Etat. Ce ne devrait même plus se discuter. Mais davantage se combattre.

Mise à jour : le Cran retire sa plainte ! Coup de gueule sur notre Kiosque permanent.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  16 commentaires à “Le ministère de l’Intérieur condamné une deuxième fois pour racisme ?”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet, Olivier Bonnet, Peuples, AlonsoDamian, gilles j. and others. gilles j. said: RT @OlivierBonnet: @AlexLemarie Le ministère de l’Intérieur condamné une deuxième fois pour #racisme ? http://alturl.com/r9cu7 #roms Xén … […]

  2. A force de vouloir récupérer les votes FN, l’UMP fait du FN.
    Ni plus ni moins!

  3. le CRAN vient de se faire rouler dans la farine, et a retiré sa plainte contre la promesse de la création d’un observatoire du racisme.

    En france à chaque problème sa commission Théodule qui comme celles présidées par Karfeld ne rendront jamais leur rapport, et si elles en rendent un il ne sera pas publié. Pendant ce temps on musèle, ou on amuse. Ca fera encore un poste où caser un pote au toutpetit

  4. Alors , est-ce que les Français ont compris que leur constitution, le sénat, l’assemblée nationale, les « sages », laissent TOUT passer et ne les protègent en rien des malades mentaux actuellement aux commandes du pays ?

    Avoir confiance en ce système c’est une chose mais constater qu’il est impossible de lui faire confiance et l’accepter relativement passivement c’est autre chose .
    Ça commence pas à faire beaucoup ?
    (J’ai l’impression que c’est pas la première fois que j’écris cela)

    La limite le « breaking point » c’est quand ?

    On attend 2012 bien sagement pour voir DSK nous être imposé comme ça se profile dans tous les médias, autant propulsé par la droite que par le PS ?

    Plus je m’intéresse au sujet, plus il est évident que DSK sera le candidat du PS ET de l’UMP, moins j’ai envie d’aller au second tour pour voter une élection jouée et truquée dès 2010 !

    La prise d’otages de 2002 se rejoue en 2012, ce sera les racistes ou un PS de droite ultra-libérale façon DSK …

    Ça donne envie …. 🙁

  5. Plume de Presse solidaire du  » Berry ripou  » ?

     » SARKOZY va-t-il convoquer la Reine d’Angleterre au motif qu’elle ne sait pas retenir la plume de ses journalistes ? En effet la grande presse outre-Manche n’y est pas allé avec le dos de la cuillère à jelly en évoquant, au sujet de la politique anti-Roms du gouvernement français, qui les « souvenirs de la gestapo » (The Times), qui un climat « protofasciste » (The Guardian). Fort courageusement, c’est sur un petit journal satirique de Bourges tirant à 3 000 exemplaires, Le Berry Ripou, que s’est abattue la colère du régime.  »

    A lire ici :
    CQFD : http://cequilfautdetruire.org/spip.php?article2275

  6. Je ne suis pas abonné à Mediapart, mais le titre de cet article est suffisant pour comprendre pourquoi le CRAN a retiré sa plainte. Mais bon sang de bon sang, DEHORS !
    http://www.mediapart.fr/journal/france/011210/racisme-hortefeux-sarrange-avec-la-licra-et-le-cran

    « Condamné pour injure raciale, Brice Hortefeux a signé, mercredi, une convention avec la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme. Il a confirmé la création d’un Observatoire contre le racisme, dont la présidence pourrait être confiée au CRAN, qui vient de retirer une plainte pour «incitation à la haine raciale» contre son directeur de cabinet. »

  7. B.B.—-Brice Boutefeux—condamné une nouvelle fois. Aujourd’hui (le) à 1 euro symbolique pour non respect de la présomption d’innocence de David SENAT (magistrat) lors de l’affaire Woerth-Betencour.
    LE sinistre ministre aux 2 (deux) condamnations.
    Sa démission sur le champ serait obligatoire Nom d’un chien !

  8. […] sont de plus en plus limitatives grâce aux bons soins du Père Brice, dont on connaît la grande sympathie pour les étrangers… je vous invite à creuser le sujet ici, histoire de suivre le débat. Et […]

  9. […] Le ministère de l’Intérieur condamné une deuxième fois pour racisme ? […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)