Déc 142010
 

Marine Le Pen réitère – normal, c’est son fond de commerce : « Mes propos ne constituent en aucune manière un dérapage, mais bien une analyse tout à fait réfléchie » basée sur « une banale constatation d’une réalité physique et juridique. S’agissant du terme occupation, je persiste et je signe, ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole, en indiquant que j’aurais comparé les musulmans aux nazis sont […] des menteurs et des manipulateurs. En m’exprimant ainsi, je n’ai fait que dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Le vrai défenseur de la République, c’est [elle] et non l’UMP asservi. » Vieux refrain. « Ce que tout le monde pense tout bas » ? D’après un sondage Ifop réalisé pour France Soir, 61% des Français (73% des moins de 25 ans et 82% des sympathisants de gauche) lui donnent tort. Voilà donc une place méritée dans notre rubrique Ferme ta gueule ! Le Pen dit encore : « En refusant de condamner l’inadmissible comportement de ceux qui violent la loi, l’UMPS et ses acolytes effectuent un amalgame entre l’islam et islamisme et participent à la crispation légitime des Français. » C’est prier dans la rue, l’inadmissible comportement ? Mais s’ils disposaient d’assez de lieux de culte, le feraient-ils agenouillés dehors ? Le Pen dit n’importe quoi. Elle surfe sur le racisme bien présent chez – hélas – nombre de nos compatriotes. Parce que, pour revenir au sondage mentionné plus haut, dont nous livrions l’aspect positif, il nous enseigne aussi que 39% des Français approuvent son propos (assez ou tout à fait), dont une majorité des sympathisants de l’UMP : 54%. Et la virago d’extrême droite émarge à 27% d’opinions positives dans le sondage de popularité IpsosLe Point du 4 décembre.

Qu’a-t-elle dit exactement ? Le Parisien récapitule : « Je réitère qu’un certain nombre de territoires, de plus en plus nombreux, sont soumis à des lois religieuses qui se substituent aux lois de la République. Oui il y a occupation et il y a occupation illégale. Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde guerre mondiale, s’il s’agit de parler d’occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c’est une occupation du territoire. » Quoi qu’elle dise, elle a donc bien tracé un parallèle entre nazis et musulmans ! « Certes il n’y a pas de blindés, il n’y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants. J’ai bien dit qu’il ne s’agissait pas d’une occupation militaire (…) J’ai voulu glorifier l’esprit de résistance qui fait qu’on doit s’opposer à l’occupation du territoire. Cela a été le cas dans toute notre histoire. J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même Français ou blanc. » En réalité, Le Pen n’invente rien : elle ressasse le discours tenu par le FN depuis toujours. A titre d’exemple, le très bon blog Droite(s) extrême(s), tenu par deux journalistes du Monde, exhume ainsi un discours de Bruno Mégret datant de 1993 : « Le combat de la résistance visait à s’opposer à la fois à  l’invasion allemande et à l’oppression nazie. Or, aujourd’hui il y a invasion et il y a oppression. Certes, il s’agit de formes molles, non militaires de ces deux fléaux, mais les deux mots peuvent être valablement utilisés. L’invasion, c’est naturellement l’invasion liée à l’immigration », ajoutait le frontiste, dénonçant un pays « victime, depuis de nombreuses années, d’une authentique invasion silencieuse et pour le moment pacifique. L’établissement adopte une attitude de collaboration avec l’envahisseur, le Front national adopte, lui, une attitude de résistance. » La blonde walkyrie ne dit donc ni plus ni moins qu’exactement la même chose que Mégret il y a 17 ans. Droite(s) extrême(s) relève aussi, dans la bouche de Le Pen, une autre comparaison avec l’Allemagne du Reich : « Très clairement comme en 1940, certains croient se comporter dans la France de 2010 comme une armée d’occupation dans un pays conquis ». Provocation grossière qu’expliquent ainsi les auteurs Abel Mestre et Caroline Monnot : « Dans la bataille de succession, la polémique lui permet de casser l’image d’un « FN aseptisé » que lui renvoient ses adversaires. Ses propos du 10 décembre, en faisant scandale, la placent au centre du débat et soudent le parti derrière elle. En externe, comme c’était déjà la vocation de sa sortie du 18 juin, elle préempte le thème de l’islamisation, qu’elle juge porteur (…). »

Pourtant, ce discours anti-immigrés, si l’on est un tant soit peu rationnel, ne devrait pas prendre : l’immigration représente bel et bien un atout pour la France, comme vient de le rappeler le journal espagnol ABC, repris par Courrier international, s’appuyant sur une étude menée durant trois ans par des chercheurs universitaires : « Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. (…) A ce solde positif de quelque 12,4 milliards d’euros il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90% des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. (…) Majoritairement jeunes, les immigrés sont de grands consommateurs : comme nous venons de le voir, ils versent environ 18,4 milliards d’euros à l’Etat sur leurs dépenses personnelles, notamment en TVA. (...) Parallèlement, de nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42% des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60% des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère. Dans un domaine aussi crucial que l’avenir du système des retraites, les immigrés jouent un rôle des plus favorables. Le très officiel Comité d’orientation des retraites est parvenu à cette conclusion : « L’entrée de 50 000 nouveaux immigrés par an permettrait de réduire de 0,5 point de PIB le déficit des retraites. » A méditer.

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  39 commentaires à “Le Pen et ses provoc’ à deux balles approuvée par 39% des Français et 54% des UMPistes. Pourtant, l’immigration reste un atout pour la France, chiffres à l’appui”

  1. Bon, dans un premier temps, j’aimerais avoir accès à la question posée par l’Ifop. Par ce que, « approuvez-vous ou non… » est une question ambigüe. Elle peut signifier pêle-mêle: qu’on approuve le fait qu’elle le dise (a-t-elle le droit de la dire), qu’on approuve le côté « invasion » de la rue, qu’on approuve de comparer armée d’occupation répressive et prière de religieux… bref le champs des déductions est vaste.
    Je crois qu’il faut se méfier du « une phrase-un sondage ».
    Mais si réellement 40% des français considèrent que oui les prières de rue des musulmans sont à la mesure de ce qu’a été l’armée d’occupation nazie, alors oui, il y a un gros problème!
    Mais qui ose débattre du fond sans crier au loup dès que Le Pen l’ouvre? La première réaction que l’on a est de verser dans l’insulte, dans la désapprobation, dans la condamnation sans autre forme d’explication. Le Pen et le FN, bref la haine, se nourrissent de cette mise « au piquet ».
    Ca me dégoûte de devoir débattre de propos pareils, mais je crois que ce serait dangereux de se contenter de les condamner.
    Prenons-les aux mots!
    Durant la guerre, les musulmans étaient du côté des résistants. Mme Le Pen oui ou non?
    Durant cette même période, de quel côté était votre père? de quel côté étaient nombre de vos militants?
    Vous parlez laïcité? Approuvez-vous oui ou non les subventions publiques aux écoles confessionnelles?
    Qui la met devant ses contradictions maladroites qui n’ont d’autres buts que de masquer un racisme féroce? Qui ose montrer que ses sorties ne servent qu’elle même ainsi que les 2 partis majoritaires? Qui ose appuyer sur le fait qu’on se focalise sur des propos haineux pendant que des pans entiers de nos acquis sociaux sont brûlés par les amis de Mme Le Pen?

    • Elle va nier qu’il s’agisse de ses amis : elle adopte une posture sociale, alors que le FN a toujours été ultra-libéral.

      • Aucune info sur la question posée : le sondage n’est pas en ligne sur le site de l’Ifop.

      • Loin de moi l’idée de défendre le FN, mais j’aimerai que vous argumentiez cette affirmation alors que le FN a toujours été ultra-libéral.
        Le FN me semble-t-il est une des seules formations politiques à dénoncer la loi pompidou de 1973 et a demander le retrait de la France de l’europe et donc de l’euro ce qui à mon sens ne sont pas des « idées » ultra libérales.

        • Analyse du programme du Front national, élaborée par le Centre Confédéral d’Etudes économiques et sociales de la CGT en 2004 :
          Mise en cause de la retraite, apartheid social, augmentation des impôts indirects, cadeaux fiscaux aux entreprises et aux ménages privilégiés, telles sont les vraies orientations du programme social du Front national.
          Derrière les clameurs du Front national contre « l’ordre établi » et un parti pris affiché «en faveur des français modestes», se cache en fait un véritable conservatisme. Le parti d’extrême droite s’appuie sur les vieilles recettes capitalistes et des choix de classe dissimulés sous des phrases et des formules séduisantes qui paraissent faire échos aux problèmes que se posent une partie des salariés. Il faut faire la clarté sur ce que propose Le Pen.
          1°) Sous couvert de défendre les « droits sociaux des nationaux », le Front national crée en fait les conditions d’une déstabilisation plus grande du système existant.
          – La gestion des « droits sociaux des étrangers » s’organiserait dans des institutions sociales spécifiques.
          – Des institutions sociales à caractère privé notamment pour les retraites et la maladie pourraient être créées venant en concurrence avec la Sécurité sociale
          – Seuls les « gros risques » seraient pris en charge par la Sécurité sociale. Tout le reste étant laissé à la charge des ménages.
          Pourtant l’immigration, loin de coûter à la Sécurité sociale, contribue à son équilibre financier en raison de la structure de sa population (proportion d’actifs plus grande, faible consommation médicale). L’introduction de la concurrence au sein des régimes sociaux romprait les péréquations que permet le système obligatoire. La réduction des cotisations sociales promise, accompagnerait donc un recul des garanties. Enfin, l’octroi de droits réduits aux immigrés apporterait au patronat une main d’oeuvre bon marché taillable et corvéable à merci. On transformerait la population immigrée en machine de guerre contre les grilles de rémunérations et le Smic qu’il prétend défendre. Le Front national veut la baisse des rémunérations de tous les salariés et la précarisation de leur situation.
          2°) Le FN prend le parti des profits
          Le Front national est «favorable à la flexibilité du temps de travail» et s’oppose à une réduction du temps de travail sans baisse de salaires. On voit clairement transparaître le discours patronal. La proposition «d’abroger la loi Aubry» est clairement formulée. Par ailleurs, le Front national attribue le bas niveau des salaires à la «concurrence de la main d’oeuvre du tiers-monde qui s’exerce par le biais de l’immigration et des échanges commerciaux». Le discours lepéniste fait le silence total en matière de profits. Pire encore, il veut les augmenter davantage en multipliant les cadeaux fiscaux aux entreprises : allégements de charges, suppression de l’impôt sur les sociétés, suppression de la taxe professionnelle…

          3°) Le FN prône un repli national qui menacerait l’emploi et la consommation
          Ce que propose le Front national, c’est une politique autarcique, qui ne peut que provoquer l’appauvrissement de la France et son isolement. Le débat réel sur le libre échange et le contenu de l’Union Européenne appelle bien entendu d’autres réponses : maîtrise concertée des échanges, régulation des mouvements de capitaux, mesures de taxation contre les spéculateurs. La limitation des importations et la hausse des droits de douane conduirait à majorer le prix des produits consommés. C’est donc une baisse du pouvoir d’achat des Français qui serait inéluctable. D’autre part, ces mesures ne manqueraient pas de susciter des dispositifs de rétorsion de la part de nos principaux partenaires, ce qui limiterait nos exportations et se traduirait par une détérioration de la situation de l’emploi. Le discours du Front national sur «la concurrence sauvage du tiers monde» est d’autant plus démagogique que dans l’ensemble, le commerce de la France est excédentaire vis à vis de la plupart de ces pays, Afrique et Moyen-Orient particulièrement.
          4°) Le FN développe un discours ségrégationniste qui dissimule les vraies causes du chômage
          Le Front national préconise un impôt sur l’emploi de travailleurs immigrés, une taxe anti-immigré peut-on dire, soi-disant pour favoriser l’emploi des travailleurs français. Cette proposition est dans la droite ligne du discours lepéniste selon lequel les immigrés sont responsables du chômage. Il n’y a pourtant pas de relation de cause à effet entre le chômage et l’immigration. En voulant instaurer une taxe anti-immigré et en même temps supprimer la taxe professionnelle et réduire l’impôt sur les sociétés, le Front national veut dissimuler la vraie cause du chômage qu’est la course à la productivité et au profit.
          5°) Le FN entérine un doublement de la TVA et la réduction de la fiscalité sur les ménages les plus riches.
          En matière de finances publiques le Front National prévoit des mesures particulièrement régressives : hausse de l’impôt indirect et particulièrement de la TVA, suppression de l’impôt sur le revenu, suppression de la taxe professionnelle et baisse de l’impôt sur les sociétés, réduction des droits de succession, suppression des prélèvements sur les plus-values boursières.
          C’est un programme particulièrement inégalitaire puisque dans un contexte où les inégalités s’accroissent, il va favoriser les plus riches (patrimoines, hauts revenus, profits financiers) et faire payer les plus pauvres (impôt sur la consommation). Il y a en a pour tout le monde sauf pour les ouvriers et les ménages modestes. Tout compte fait, les propositions de Monsieur Le Pen aboutissent à doubler la TVA, cet impôt injuste, sur tous les produits.
          6°) Le FN sacrifie toutes les dépenses sociales et d’avenir
          En matière budgétaire, le Front national a deux priorités : le militaire et les dépenses dites de sécurité. Il prévoit de réduire de 110 milliards d’euros en 10 ans les dépenses publiques. Des sommes considérables seraient consacrées au renforcement de la police et de l’administration pénitentiaire : 10 000 nouvelles places de prisons seraient construites, il doublerait les effectifs de la police. La dérive sécuritaire prend ainsi le pas sur toutes les dépenses d’avenir : éducation, formation, équipement public qui sont sacrifiés. De manière logique même s’il s’en défend désormais, le Front national propose une privatisation massive des entreprises publiques un programme de 300 milliards de francs était prévu en 1993. Le Front national trace ainsi la perspective d’une France sans autre ressort que la peur. Pourtant, la sécurité dépend aujourd’hui de multiples facteurs dont le moindre n’est pas le développement économique, la maîtrise des nouvelles technologies civiles et la qualification de sa population. Le Front national est ainsi le fossoyeur de toute ambition nationale.
          7°) Le FN veut «ramener les femmes à la maison»
          Le Front national aligne une quantité impressionnante de promesses : calcul des retraites sur les dix meilleures années, création d’une allocation dépendance par exemple, mais veut revenir, au nom de «la liberté de choix», sur le droit à la retraite à 60 ans. Aucune recette correspondante n’est naturellement prévue ce qui rend totalement illusoires les promesses. En matière familiale, tout est fait pour inciter les femmes à un retour à la maison alors que leur travail est une condition d’égalité et le gage d’un dynamisme économique. Le Pen rejoint là les idées les plus rétrogrades. Il prône un revenu maternel égal à 1,5 fois le Smic et l’abrogation du Pacs et de l’IVG. C’est une vision réactionnaire de la famille qui est véhiculée, proche de l’ordre moral et des politiques autoritaires. Le Front national a-t-il décidé de reprendre certains thèmes pétainistes ?
          Jean-Marie Le Pen ment lorsqu’il affirme démagogiquement être «socialement à gauche». Monsieur Le Pen est économiquement et socialement à l’extrême droite. Il est réactionnaire et conservateur. Il est dans le camp des privilégiés.

          • Bon c’est assez convainquant, je vous l’accorde, en espérant que ce billet permette de détourner définitivement les anticapitalistes de la mouvance Soral très loin du FN…

          • « Un ancien premier ministre socialiste disait que Le Pen posait les bonnes questions, mais apportait les mauvaises réponses. Qui prendra conscience que le FN pose de mauvaises questions et que tenter d’y répondre, c’est faire son jeu ? Avec Ni putes ni soumises, avec Daniel Leconte, avec Alain Finkielkraut, on n’a pas besoin de Marine Le Pen pour stigmatiser les musulmans, l’islam et les banlieues. »

            http://blog.mondediplo.net/2010-12-17-Marine-Le-Pen-n-est-pas-le-probleme

    • Réponse à la question de Niclas PGo3:

      « Pendant la guerre les Musulmans étaient-ils résistants oui ou non? »

      Pendant la seconde guerre mondiale une brigade spéciale de musulmans fut intégrée dans la Milice et utilisée par les SS pour traquer les résistants et terroriser les populations susceptibles d’aider les résistants.
      Avant la libération totale du territoire cette « Légion Musulmane » nazie eut le temps de sévir dans le Sud-ouest de la France dont les horreurs et les massacres perpétrées sont décrites dans de nombreux ouvrages historiques ou biographies que l’ont ne peut taxer de « révisionnistes »….

      • Ce qui ne signifie nullement que tous les musulmans ont pactisé avec les nazis !

        • C’était juste pour répondre à « Nicolas PGo3 » dont apparemment la réponse lui parait implicite.(les musulmans auraient été surtout des résistants!)
          Mais il y a les faits historique et ceux-ci permettent de s’extraire de l’angélisme et du manichéisme qui prévalent dans beaucoup de blogs.

          L’Allemagne nazie a recruté des dizaines de milliers de musulmans à travers l’Europe occupée:deux divisions SS en Bosnie,des unités supplétives au Kosovo,en Ukraine,en Russie.
          En 1942/43 l’Allemagne a commencé à créer une division musulmane SS en Tunisie.
          Déjà dés la fin des années 1930 les mouvements nationalistes d’Afrique du Nord ,en particulier Algériens,avaient manifesté leur sympathie pour le nazisme.
          Ceci pouvant expliquer le très large soutien des musulmans vivant en France à la collaboration avec l’Allemagne.
          Les Nord-Africains musulmans étaient particulièrement nombreux au sein de la « Gestapo française » de la rue Lauriston au point que celle-ci avait été rebaptisée la « Gestapo arabe ».
          Début 1944 une » Légion Nord-Africaine » est créée par Henri Lafont ,responsable français de la Gestapo, et par le nationaliste algérien Mohamed el Maadi.
          .Cette « Légion » est sous les ordre du colonel SS ,de triste mémoire,Helmut Knochen N° 2 de la police allemande en France.
          Cette « Légion nord-africaine »,appelée aussi « Phalange » constitua une force supplétive au service de l’armée allemande, composées de musulmans recrutés parmi la communauté nord-africaine présente à l’époque en France.
          Cette brigade prend part à des combats contre la résistance intèrieure française,en Limousin,en particulier contre le maquis de Tulle,en Périgord et en Franche-comté.
          Cette « Légion nord-africaine » se fait remarquer par ses atrocités contre les civils dans les régions où elle sévit.Cette légion est dissoute en juillet 1944 quand la troupe se disperse.

          Aussi pour résumer:
          QUESTION: »Pendant la guerre les musulmans étaient-ils résistants oui ou non?
          REPONSE: Bof!

  2. Sur ce terrain-là, je ne vous suis pas !
    Comme disait je ne sais plus qui, le FN apporte de mauvaises réponses à de vraies questions. Ce n’est pas parce que la réponse ne vous plaît pas (et vous en avez parfaitement le droit) qu’il faut en déduire que la le problème posé n’en est pas un !
    Marine Le Pen se fait le porte-parole de ceux qu’exaspèrent les avancées de l’islamisme conquérant: l’ostentation de la soumission aux lois de l’Islam plutôt qu’à la loi française (les hommes qui prient dans la rue, à des endroits ciblés, même s’il y a de la place ailleurs, dans la grande mosquée de Paris par ex., dixit Boubaker – et les hommes seulement, où sont les femmes ?); l’ostentation encore avec les vêtements traditionnels (surtout les femmes cette fois, avec la montée des niqab pour obtenir la banalisation des hidjab -considérés alors comme un moindre mal); revendications diverses (prières au travail, halal dans les cantines -avec mise à contribution des enfants chargés d’encadrer leurs « frères » tentés d’esquiver le ramadan); complaisance des élus (contournement de la loi pour subventionner les mosquées; cantines scolaires halal; diabolisation des opposants; etc.) et des medias…
    Or les Français ne sont pas « racistes » (en plus, une religion n’est pas une race) mais ils refusent d’échanger leur laïcité chèrement acquise en 1905 sur un catholicisme trop pesant contre un Islam encore plus rétrograde; ils ne sont pas encore « lepénistes » mais simplement découragés de voir qu’aucun autre parti ne veuille répondre simplement à leurs préoccupations autrement qu’avec des paroles (l’UMP et le gouvernement communiquent mais ne changent rien) ou avec des silences (à gauche, on nie le problème), alors qu’il suffirait de commencer par appliquer les lois existantes.
    Quant au coût des immigrés, c’est un autre problème. Si les immigrés font certains métiers dont les Français ne veulent pas, c’est souvent parce que ceux-ci sont très mal payés par rapport à leur pénibilité (fatigants, horaires décalés, conditions de travail dégradées) et que cette main d’oeuvre abondante et docile précarise le travail (temps partiels, Smic systématique). Et avant que de nouveaux immigrés fassent baisser le coût des retraites, il faudrait d’abord faire baisser le chômage de ceux qui sont déjà là (Français et immigrés) plutôt que se repasser les quelques boulots restants comme un mistigri entre CDD, interim et indemnités chômage.
    Enfin, le petit couplet sur les médecins étrangers ne signifie rien sinon pointer l’irresponsabilité de l’Etat qui garde des « numerus clausus » trop faibles dans ses facs de médecine empêchant ainsi nombre d’étudiants français de devenir médecin pour ensuite faire appel à des étrangers (mais payés moins cher, une fois encore) pour faire tourner ses hôpitaux.
    Bref, vous avez compris que j’approuve Marine Le Pen d’avoir mis les pieds dans le plat mais que je ne suis pas encore prête, comme beaucoup de Français, à voter pour elle en 2012 (mais je ne voterai pas pour l’UMP, surtout si c’est encore NS, ni pour le PS, surtout si c’est DSK ou Aubry !).

    • Je pense que vous contribuez involontairement à une focalisation sur des problèmes annexes que le FN et l’UMP aiment à mettre en avant pour éviter de parler du reste. Le souci de la France n’est pas l’islamisation ! Ni l’immigration ! C’est la répartition des richesses. Or Sarkozy a été élu sur le duo immigration/insécurité et Le Pen fait campagne également sur ces thèmes. En validant leurs propos, vous êtes complice. Vous mentionnez le niqab : franchement, qu’est-ce qu’on en a à battre que 200 femmes en France – au pif – portent un tel accoutrement (que je condamne) ? Il s’agit d’une DIVERSION et vous tombez dans le piège. Ceci dit sans agressivité aucune : nous débattons, chère amie 🙂

      • Je suis tout à fait d’accord que le problème le plus important de la France actuellement c’est l’emploi et par suite la répartition des richesses; que la crise renforce les inégalités (des riches plus riches -et décomplexés ; des pauvres plus pauvres -et découragés); que l’Europe et l’euro ne protègent de rien du tout (délocalisations; démantèlement des services publics; nivellement par le bas); et que la télévision lave les cerveaux.
        Il n’empêche que l’islamisation réelle ou supposée de notre société est aussi un problème pour nos concitoyens. Si elle est réelle, il faut la combattre (je ne crois pas que vous vouliez habiter dans une société islamique), si elle est supposée, il faut le démontrer autrement qu’en niant le problème mais en pénalisant les provocations par l’application ferme de la loi.
        Et ça vaut aussi pour la délinquance, en particulier des mineurs, et on comprend que certains soient excédés de voir dehors avec une simple semonce des gamins qui pourrissent la vie de leurs voisins -vols, insultes, racket- dans leur quartier ou en classe !
        (Et les électeurs qui auront voté en 2007 pour NS à cause de son discours immigration/délinquance ne se feront pas avoir une 2ème fois vu qu’il n’a rien changé, pas plus que ceux qui auront voté pour lui pour ses discours gaino-gaullistes démentis par le Traité de Lisbonne et l’Otan; quant à ceux qui avaient voté contre S.Royal, pour qui voteront-ils cette fois ?)

      • La fameuse réponse de monsieur Bonnet  » vous n’avez rien compris , vous tombez dans le piège  » est ce que les gens ont encore le droit de penser ce qu’ils veulent monsieur et de l’écrire ? Pour reprendre votre mode de réponse il serait ignare de dire que le principal soucis vient d’une répartition des richesses alors qu’il y a clairement une scission/inadéquation entre les préceptes de la réligion Musulman et un état laïque républicain et au delà de tout cela un choque de culture indubitablement.
        Si vous avez entièrement raison sur le fait que surfer sur ces différences ne fera rien avancer , ça ne doit pas masquer cette réalité qui peut effectivement s’ajouter a un soucis de répartition des richesses .
        Ma grosse crainte est que en 2012 , les gens ne prennent pas de recul sur cette question et que l’on voit une montée colossale de l’extrême droite.

        • Bah, moi je m’en fiche : l’extrême droite est déjà au pouvoir…

          • selon vous Mr Bonnet après avoir exploité les ressources divers de l’Afrique vous nous proposez donc de finir le boulot en siphonnant le peu de force de travail qui pourrait y exister.

            maintenir en sous développement un continent pour assurer les rêves fous de suprématie blanche sous couvert d’humanisme… vous êtes un génie! (vous osez tout, dis donc)

            voila ce qui arrive lorsqu’au lieu de penser par soi même on croit aux inepties des clowns qui nous dirigent…

            le racisme et le refus de l’immigration sont 2 choses différentes!

          • Jéjé, on ne peut pas, comme vous le faites, refuser la réalité. Et dans cette réalité, il est tout simplement impossible de « refuser l’immigration » : vous ne pourrez jamais les empêcher de venir.

    • Sur le thème de l’identité nationale, je ne puis que vous conseiller la lecture de « L’identité de la France » de Fernand Braudel. Certes c’est long (trois volumes de 250 à 450 pages) mais c’est très sérieusement argumenté et magistralement appuyé sur la lecture de toute l’histoire et même de la préhistoire. Certes cela a été écrit il y a près de trente ans, mais le recul n’est pas une mauvaise posture.

      Où l’on lit notamment que certains « problèmes » que l’on penserait d’aujourd’hui sont fort anciens et ont eu de très, très, très nombreux précédents… souvent autrement plus importants que de nos jours !

  3. […] This post was mentioned on Twitter by nicolas760, Olivier Bonnet. Olivier Bonnet said: Le Pen provoc' approuvée par 39% des Français et 54% UMP. Mais immigration atout pour la France chiffres à l'appui http://alturl.com/4dj9e […]

  4. Décidément, c’est bien ici qu’ont lieu les vrais débats passionnants !

  5. Je découvre à l’instant le billet écrit par Jean-Luc Mélenchon sur cette affaire : il parle lui aussi de « ses provocations à deux balles« . Amusante coïncidence fortuite, ou plutôt unicité de point de vue !

  6. Paroles d’un Républicain laïque qui ne réduit pas la laïcité à une islamophobie ciblée:
    En effet, islamophobe assumé, je suis aussi cathophobe, raëlophobe, anglicanophobe, bref religiophobe. La lepen a habilement tendu un piège et je constate avec désolation qu’une majorité y saute à pieds joints par bêtise, angélisme ou pure délectation comme Copé.
    Que le domaine public soit privatisé au bénéfice d’une religion (quelle qu’elle soit) est inadmissible dans une République laïque dont un des principes (malgré les coups de boutoir du pouvoir sarkoziste communautariste) est la séparation de l’état et de l’église (dans son sens le plus large), est un véritable scandale, que les pouvoirs publics laissent faire est un encore plus grand scandale.
    De quoi se nourrit la blonde à chemise brune? de l’incurie de nos gouvernants, de leur démission ou de leur complaisance face à une violation de la loi permanente.
    L’argument du manque de lieux de culte ne tient pas. Si des croyants (de quelque religion que ce soit) ont besoin de lieux de culte, qu’ils les financent. Ce n’est pas au contribuable d’un état laïque à financer la construction ou l’achat d’un lieu d’un culte dont il n’est pas forcément un pratiquant.
    La pen ne fait qu’utiliser les failles qu’on lui offre sans restriction.
    Sinon acceptons les débordements raëliens, les pratiques de la scientologie, les sacrifices sikhs,. Nous subissons le scandale de l’occupation de Lourdes et de Lisieux à certaines périodes de l’année.
    Le religieux est du domaine de l’intime, qu’il le reste. Si certains fanatiques pensent que j’insulte la religion, je leur réponds qu’eux insultent mon athéisme et ma conviction d’absence de créature divine.

    Ceci posé si la pen(ible) s’était contenté de dénoncer les manifestations bigotes sur le domaine public, elle n’aurait fait que mettre en exergue un problème réel, et un débat aurait pu s’ouvrir. las, il fallut qu’elle comparât cette appropriation du domaine public à l’occupation allemande en oubliant ou omettant de rappeler que sa famille politique ne s’était pas contenté d’y collaborer mais l’avait ardemment souhaitée. Ainsi le débat était clos avant d’être ouvert, les beaufs applaudirent, la droite dure de l’ump acquiesçait et copé en rajoutait une couche.

    De tels propos, de telles manipulations de l’opinion, de telles thématiques n’auraient pas lieu d’être si la loi était tout simplement respectée, si le principe de séparation de l’état et de la religion était suivi à la lettre, si le petit diviseur ne s’affichait ostentatoirement un jour avec le pape, un autre avec le crif un autre avec le cfcm, et cessait de dépouiller l’école publique au profit des écoles catholiques.

    La pen n’a pas que provoqué une polémique stérile, elle a eu au moins le mérite de dévoiler à ceux qui veulent bien le voir qu’il y a dans ce pays un énorme problème de la laïcité. Dans son aveuglement islamophobe elle a oublié que toutes les religions étaient concernées.

    Qu’on ne s’y trompe pas, ma détestation de la pen(ajouir) est du plus haut degré et la nausée que m’inspirent ses idées n’a d’égale que celle provoquée par la vue de l’agité à talonnettes, mais puisqu’elle a soulevé un problème qui agite le landerneau, ne nous trompons pas de débat, et n’occultons pas le problème de fonds pour se contenter de gloser sur la bienséance des propos de celle dont on sait déjà qu’elle ne peut débiter que des saloperies.

  7. « 39% des Français approuvent son propos (assez ou tout à fait), dont une majorité des sympathisants de l’UMP : 54%.
    Et la virago d’extrême droite émarge à 27% d’opinions positives dans le sondage de popularité Ipsos-Le Point du 4 décembre. »

    Pas très surprenant si l’on va fouiner du côté du programme économique du F.N. Ultralibéral, aussi violent et injuste que celui de Sarkozy et propre évidemment à réjouir les électeurs de l’UMP qui peuvent y trouver l’essentiel de ce qu’ils attendent.
    Les partis de gauche seraient bien inspirés de défier Le pen sur le terrain économique, social et écologique afin de montrer à cette partie de son électorat venu de la gauche qu’il n’a absolument rien à espérer de ce côté-ci.
    Voici quelques semaines, Politis avait titré Sarkozy = Medef + F.N. C’est tout à fait exact à quelques nuances près sans doute.
    Pour terminer j’ai envie d’ajouter que la dernière guerre mondiale a laissé une fracture non réduite dans la population française. Le pen veut réhabiliter le pétainisme et Sarkozy dépecer le programme du CNR. Même combat. Au fond tous ces gens, pas plus que leurs ancêtres, n’ont pu digérer la Révolution Française. Ce qui les structure ? Injustice et privilèges.

  8. Pour terminer la liaison Libérale-FN, le groupuscule libéral « Liberté chérie » (qui se prétend « ni de gauche ni de droite », ça veut tout dire) indique lui les immigrés ça coute cher et qu’il serait quand même bien de les foutre dehors ces pas comme nous qui nous vol not’ pain m’âm Dupont.

  9. Les institutrices de Marine le Pen

    1- La retraite à 60 ans et à taux plein !
    s’il vous plait ne vous occupez du mode de financement, nous assumons, vous assumez, ils assument…
    2- Nous allons mettre un terme à la mauvaise foi du ministère de la santé et
    augmenter le prix du tabac et de l’alcool de 200%.et permettre aux établissements publics de renflouer les caisses de la sécurité sociale.
    3- redonner aux femmes le droit de se voiler la face et de se dévoiler les fesses, c’est selon , l’état n’est pas confesse!

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Marine

  10. Maudite soit la Le Pen et tous ceux qui la soutiennent (malheureusement nombreux dans les Bouches du Rhône, par exemple, j’en sais quelque chose)!!! J’en pleurerais parfois.

  11. Le Pen affirme qu’il y a des quartiers où « il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même Français ou blanc ». Déjà, dans les quartiers en question, il est bien question de français qui les habitent, c’est paradoxal.
    Mais bref, si on va par là on peut aussi dire qu’il y a des quartiers où il ne fait pas bon être basané, musulman ou pauvre.

    En outre, vouloir exclure des gens est toujours une nouvelle source de pauvreté : Amin Maalouf le montre dans son travail sur les « croisades vues par les arabes », que les villes très propsères du Moyen Orient étaient aussi prospères qu’hétéroclites. Pour ainsi dire pas de problèmes du à la religion, tant que l’ordre n’était pas troublé. Jusqu’à l’arrivée des croisés.

    En définitive, c’est de la différence que vient l’enrichissement (et je parle pas que du niveau financier, bien au contraire…)

  12. C’est super, la droite, n’importe quelle droite, dés que ça chauffe un peu, sait qu’elle peut toujours compter sur le racisme ordinaire des gens, de gauche, de partout, la tres, tres simple bétise partagée par tous, qui se méfie de l’étrange, de l’étranger, c’est super.

    C’est vrai le problème N°1 de la France actuellement, c’est les 30 muslims accroupis rue Myrha pendant 2 minutes. Ah oui et puis les hijabs. Terrible les hijabs aussi.

    L’occupation de l’espace public, elle est assez bonne celle-là. Dehors, dans la rue, c’est pas chez toi. C’est chez nous. Chez nous tous. Les Grecs antiques avaient compris ça, visiblement c’est pas facile à piger, que dehors, c’est la rue, on met pas les patins, tu confonds avec ton appartement.

  13. Punaise j’ai lu certains commentaires ,ça fait pitié c’est curieux quand on pas d’accord avec l’islam because ça craint méchamment pour la laïcité et pour le vivre ensemble on se fait traitez de facho ou d’islamophobe.

    Je suis très loin d’être pour ces enflures de l’extrème droite mais enfin il faut ouvrir les yeux on a pas à squatté le domaine public sous prétexte de ne pas avoir de lieux ou prier ce n’est pas vrai c’est faux , même si il y avait assez de lieux de prière il le ferons quand même parce-que le musulman veut transmettre un message aux non croyants ,c’est comme ça l’islam ne reconnait que lui il se veut exclusif en dehors de toute autre religion ou parti bref c’est une doctrine avec un code civil .

    Alors siouplait avec votre politiquement correcte on va un jour se retrouver avec une police des mœurs islamique .

    Et le vivre ensemble on en fera quoi alors ,c’est pas possible ce blog ne fait pas honneur à son idéologie originel bref il fut un temps ou les communistes gerbés les religions ,en fait vous êtes à l’image du parti socialiste (ma famille politique ) complètement largués quoi par crainte sans doute de se faire traitez de « raciste » alors qu’il ne s’agit point de race mais d’une religion qui prend méchamment de l’ascendant sur la laïcité cad du vivre ensemble .

    Un musulman pratiquant ne mangera pas avec vous ou alors si lui il vous fait à manger ,sa femme vous ne la verrez pas .

    Putain mais réveillez vous vous voulez que ça soit comme en Algérie? plus une femme n’esyt en pantalon et on voit plus de cheveux c’est fini .

    Et ben ,il fut un temps ou la gauche donc vous vous réclamez bouffé du curé et avec les les musulmans vous êtes bien, indulgent voir lénifiant .

    Vous me faites pitié mais que voulez vous que je vous dise c’est malheureux mais c’est la vérité ,bref ce n’est pas avec vous et vos commentaires que la gauche va remonter la pente!!!

    • « Alors siouplait avec votre politiquement correcte on va un jour se retrouver avec une police des mœurs islamique » : vous êtes en plein fantasme. « quand on pas d’accord avec l’islam because ça craint méchamment pour la laïcité » : et subventionner les écoles privées catho, ça craint pas méchamment pour la laïcité ? Pourtant ce sont les mêmes hypocrites qui prétendent défendre la laïcité en ne s’attaquant qu’à l’islam ! Je précise que je défends la laïcité, mais parler d’occupation en comparant à la seconde guerre mondiale parce qu’une poignée de musulmans prient dans la rue, c’est du grand n’importe quoi et vos propos participent à cette manip’ : vous croyez vraiment que c’est le problème le plus grave de la France ? « il ne s’agit point de race mais d’une religion » : Claribelle aussi écrivait ça dans ce fil de discussion. C’est vrai, mais je suis certain que ce qui dérange les islamophobes n’est pas la religion mais surtout le fait qu’elle soit pratiquée par des Arabes et des noirs ! La dimension raciste est bien présente : vous ne savez pas que l’extrême droite en fait son argument principal ? Or ce sont les mêmes qui gueulent « dehors les bougnoules ! » Et vous allez me faire croire que c’est juste parce qu’ils prient dans la rue que ça les gêne, parce qu’ils occupent l’espace public ? Donc pour préciser ma position : je ne suis pas pour les prières de rue, ni toutes les intrusions de la religion dans l’espace public, mais je dénonce l’instrumentalisation de ce thème pour de mauvaises raisons (ne pas parler des vrais problèmes qui sont sociaux) et en flattant le racisme d’une frange de la population. Comme quand on expulsait les Roms. Les campements étaient illégaux, non ? Donc Sarkozy et Hortefeux avaient raison, non ? Eh bien non, c’est pareil : diversion, instrumentalisation, flatterie des bas instincts.

      • J’ai même envie d’ajouter deux/trois trucs à ce que dit Olivier – auquel je souscris totalement – :

        « même si il y avait assez de lieux de prière il le ferons quand même parce-que le musulman veut transmettre un message aux non croyants » : Bien sûr, c’est évident, il s’agit de prosélytisme ! Qui pourrait résister à un tel message « hé, copain, ‘gad, toi aussi deviens musulman et tu auras le droit toi aussi de te le geler dans la rue, agenouillé sur le bitume ! » Un raz-de-marée de conversion est à attendre… pfff, n’importe quoi. S’ils avaient des mosquées, jolies et chauffées, c’est là qu’ils prieraient, c’est évident. Attention, je ne préconise pas pour autant qu’on en construise avec l’argent public, hein !

        « Un musulman pratiquant ne mangera pas avec vous ou alors si lui il vous fait à manger ,sa femme vous ne la verrez pas » et compagnie : Je pense que vous confondez « musulman pratiquant » et « intégriste musulman ». La différence est juste énorme. Le premier a la foi, le second méprise tous ceux qui ne l’ont pas. C’est justement ce type d’amalgame qui mène tout droit au racisme.

        « Et ben ,il fut un temps ou la gauche donc vous vous réclamez bouffé du curé et avec les les musulmans vous êtes bien, indulgent » : là encore, ne voyez vous pas la différence entre « bouffer du curé » (c’est à dire être contre la HIERARCHIE religieuse, qui souvent se sert de la foi des autres pour les inféoder, l’Histoire regorge d’exemples) et « être indulgent avec les musulmans » (c’est à dire respecter des gens qui, s’ils n’ont pas les mêmes opinions que vous, ne font de mal à personne) ??? Dangereux amalgame derechef.

        J’ai des tas d’amis musulmans mais je me méfie des imams, de la même façon que je fréquente des chrétiens alors que je ne peux pas encadrer le pape, et ce n’est en rien incompatible.

  14. http://le-nouveau-poireau-rouge.blogspot.com/2010/12/le-parti-de-gauche-et-la-laicite-ou.html?spref=fb

    16 décembre 2010
    Le Parti de Gauche et la laïcité : ou comment dire tout et son contraire
    ***
    Sur le site du Parti de Gauche, on peut s’entraîner à la gymnastique mentale en essayant de trouver une once de cohérence dans sa position sur l’islam et la laïcite.

    Le titre et la première partie de sa déclaration sur les propos de Marine Le Pen sur les Musulmans qui font la prière dans la rue sont plutôt prometteurs. Je me félicite que les camarades s’opposent à la tenue d’un rassemblement islamophobe à Paris le 18 décembre.

    Malheureusement leur position est contradictoire :

    (…) Bien sur l’occupation du domaine public illégale et sans autorisation, à des fins de célébration du culte doit cesser. En effet, c’est une atteinte intolérable à la liberté absolue de conscience des populations, et une intrusion religieuse dans l’espace public contraire à la laïcité. Le Parti de Gauche avait d’ailleurs dénoncé l’article de la Charte européenne annexée au projet de Constitution européenne qui voulait instituer une liberté de pratiquer le culte « en public ou en privé ».

    Des socialistes qui s’opposent à la liberté de culte, c’est ahurissant. Bien sûr, ils ne sont pas islamophobes : ils sont contre cette liberté pour tous ! Ils prétendent même que faire la prière dans la rue est « une atteinte intolérable (!) à la liberté absolue (sic) de conscience ».

    Le parti de J-L Mélenchon nous prend-il à ce point pour des imbéciles ? Il y a même de quoi sérieusement dégoûter du concept de la laïcité !

    Tout comme M Le Pen, J-F Copé et les autres, le PG s’indigne du fait que des Musulmans fassent la prière dans la rue, mais en utilisant un autre raisonnement et en étendant son indignation à d’autres manifestations comme les traditionnelles, et parfois traditionnalistes, processions catholiques à la Pentecôte (bon peut-être pas celles-là parce qu’elles ont bien obtenu toutes les autorisation préfectorales et ne sont donc pas « illégales »).
    (…) Affirmer que l’Islam met en danger notre République est une pure affabulation contraire aux principes même de la République laïque qui, précisément, accueille toutes les femmes et hommes sans aucune distinction.

    Oui, mais quel accueil ? « Installez-vous chez nous, ou grandissez dans nos cités, à condition que vous ne vous fassiez pas remarquer par vos signes distinctifs et que vous ne nous embêtiez pas avec vos histoires de religion. » D’accord, je caricature un peu, mais à peine. Et surtout, même avec toutes les précautions du langage employé, quelle étroitesse d’esprit !

    En l’occurrence, bien sûr, et tout le monde le sait, c’est de la liberté des Musulmans qu’il s’agit. On n’a jamais autant parlé de la « laïcité » (mot qui commence sérieusement à me gonfler) depuis qu’il y a une présence musulmane visible dans nos villes. Un hasard ? Je vous laisse deviner mon opinion. Le cri de bataille « Défendons la laïcité » est devenu dans ce pays un mot de code pour « mettons les Musulmans à leur place ».

    Il y en a qui trouvent qu’une simple décoration architecturale – le minaret – est une « atteinte à la laïcité ». Porter un foulard pour couvrir ses cheveux aussi. Il y a quasi-unanimité de Marine Le Pen à J-L Mélenchon que prier dans la rue – qui peut seulement à la limite, mais ce n’est vraiment pas un problème insupérable, gêner la circulation et poser des problèmes de sécurité, surtout pour les participants – est « insupportable » (B Hamon du Parti socialiste).

    La seule conclusion posssible est-il que les camarades sont devenus fous ? Ou, beaucoup plus grave, sont-ils paniqués face à la progression du Front National dans les sondages et décidés de le rattraper sur son propre terrain ?

    Enfin pour finir sur le Parti de Gauche, avec qui je peux me retrouver sur d’autres questions, on trouve également sur leur site un article scandaleux qui se félicite du licenciement d’une salariée d’une crèche à Mantes-La-Jolie pour cause de port du foulard.

    Exiger que « cesse » la prière dans la rue, applaudir quand une puéricultrice est licenciée parce qu’elle a l’outrecuidance de porter un simple foulard, approuver l’interdiction du foulard à l’école et du niqab dans la rue – et on ose affirmer qu’il faut combattre Marine Le Pen !

    Enfin, et pour répondre à une critique, je n’assimile aucunement Mélenchon à Le Pen. Le dirigeant du PG a récemment attiré la foudre de commentateurs et de politiciens de droite et du PS pour son « populisme », certains le comparant carrément à la dirigeante du Front National. Cela, c’est vraiment intolérable et je le défendrai jusqu’au bout. Je me demande si ce serait utile de porter plainte pour diffamation. Quand il fustige les banquiers et défendent les travailleurs en lutte il a entièrement raison et ce n’est pas parce que Le Pen essaie de se poser en champion du peuple contre l’establishment qu’il doit se taire.

    Mais sur la question qui nous concerne ici, je trouve vraiment que trop, c’est trop.

  15. @ anachorète

    Terrain absurde – Des fascistes il y en a eu partout et pas mal étaient catholiques tandis que d’autres chrétiens – catholiques, protestants ou autres – ont farouchement combattu le nazisme. Le problème est plus profond, il plonge ses racines dans la modernité qui est par essence contradictoire, changeante et irréversible. Une classe sociale n’a pas trop intérêt à ce que les choses changent tout en voulant garder la main sur tout ce qui bouge. La puissance motrice du capitalisme exacerbé, les bouleversements scientifiques ont profondément bouleverser « l’ Ordre Immuable  » du monde au XX ° siècle et une frange des populations et surtout certains dirigeants n’ont jamais supporté ces transformations profondes. Ils voulaient surtout en garder par la force la direction. Si l’on remonte plus loin dans l’histoire, il est nécessaire de ne pas resté coller sur les images d’ Épinal sinon on ne comprendrait pas pourquoi Louis XIV a voulu éradiquer toute mémoire du Jansénisme. Il y a dans toutes les religions différentes ailes de pensées au sein d’un même ensemble de croyances partagées. Les chrétiens se sont souvent exterminés entre eux pendant deux mille ans et cela renvoie outre les purs jeux politiques à cette recherche absolue de  » l’ Unité Chrétienne  » menacée par les schismes, un monde où différentes visions de la chrétienté s’affrontaient. Qui ne sait pas qu’il n’y a pas un Islam monolithique mais que lui aussi est traversé de plusieurs tendances à l’intérieur d’un même corpus spirituel – Outre que je ne vois pas ce que votre message vient faire dans le débat en cours, je ne vois pas bien où vous voulez en venir par rapport à l’histoire. En tout les cas pas aux nombreux musulmans morts pour la France et la liberté et qui pour plus d’un quart composaient la deuxième Division blindée commandée par le Général Leclerc qui a suivi les Alliés en Normandie et qui a libéré Paris. Paris libéré par des arabes c’est sûr que ça doit faire chier la famille Le Pen ainsi que ses nombreux amis et notoires collaborateurs pendant l’occupation. N’oublions pas que nous avons vécu sous une dictature fasciste avec le Maréchal Pétain et ce n’est pas la peine d’aller nous coller sous le nez un fasciste d’Extrême Orient pour nous le faire oublier. Ceux que nous avons du combattre siégeaient à Vichy à
    l’ Hotel du Parc pendant qu’on torturait et assassinait non loin au Petit Casino et partout en France.

  16. […] Le Pen et ses provoc’ à deux balles approuvée par 39% des Français et 54% des UMPistes. Pourtan… […]

  17. […] Le Pen et ses provoc’ à deux balles approuvée par 39% des Français et 54% des UMPistes. Pourtan… […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)