Oct 172011
 

Le patron des services secrets mis en examen pour avoir violé la loi au profit des intérêts sarkozistes : énorme ! C’est dans Le Monde : « Bernard Squarcini, le directeur central du renseignement intérieur (DCRI), a été mis en examen lundi 17 octobre dans l’affaire d’espionnage téléphonique d’un journaliste du Monde enquêtant sur le dossier Bettencourt. Son avocat, Patrick Maisonneuve, a indiqué qu’il n’entendait toutefois pas démissionner de son poste. [Le contraire nous eût étonné : on ne démissionne pas en Sarkozie, sauf cas irrécupérable comme Michèle Alliot-Marie !] Bernard Squarcini est notamment mis en examen pour « atteinte au secret des correspondances », « collecte illicite de données » et « recel du secret professionnel ». Il est mis en cause pour avoir demandé et obtenu les factures détaillées (« fadettes ») de téléphone d’un reporter du journal qui avait publié à l’été 2010 un article mettant en cause le ministre UMP de l’époque Eric Woerth dans l’affaire concernant l’héritière de L’Oréal, Liliane Bettencourt. Bernard Squarcini conteste toute irrégularité dans ce dossier. » Mais si, Bernard, réfléchis, enfin : la loi sur le secret des sources des journalistes, on s’asseoit dessus ? Et tu es censé défendre la France ou l’UMP ? En tant que serviteur de l’Etat ? Hein ?

Partagez cet article

  4 commentaires à “Le « squale » de Sarkozy mis en examen : le poisson pourrit-il toujours par la tête ?”

  1. En 2003, Sarko voulait déjà propulser Squarcini. Un mois après avoir roulé tout le monde, fin juin 2007 donc, le même Sarko le place à la direction de la DST. En 2008 il le booste à la tête de la DCRI.

    Ce type n’a évidemment rien à refuser à Sarko. C’est un serviteur de l’UMP et non de l’Etat.
    D’ailleurs, il ne fait qu’imiter son maîmaître Sarko qui aura été le président le plus partisan, le plus acharné durant tout son mandat à se montrer idéologue, doctrinaire et partial, toujours prêt à combattre et à écraser ses ennemis politiques et citoyens, ainsi que toute initiative ne provenant pas de lui, voire de son parti, alors qu’il devait fédérer tous les français.

    Ce qu’il avait lui-même promis et qui s’avéra comme un énième et énorme mensonge, naturellement, un ensemble totalement vide de sens, comme d’ailleurs le personnage et cette occupation malheureuse de fonctions essentielles durant 5 interminables années.

    De toute façon, il suffit de regarder la tête et la démarche de Sqarcini. Un surprenant mimétisme avec son guide, tout de même…

  2. PS : l’actu, la com du staff des fascistes sarkoziens est quand même d’une monotonie parfaitement dramatique pour eux : affaire-examen, affaire-examen, affaire..C’est quand même très réjouissant.

  3. […] que l’UMP, au moins, il annonce assez clairement la couleur : bling-bling et gang bang chez les fortunés de ce monde, tapis rouge pour le MEDEF, application point par point du programme […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)