Juil 032011
 

Dominique Strauss-Kahn a donc été libéré mais Elle pointe ce que les strauss-kahniens font soigneusement mine d’oublier : « La mise en cause de la crédibilité de sa cliente, notamment sur son passé, ajoutée à la libération de DSK : pour Kenneth Thompson, avocat de Nafissatou Diallo, c’est un sérieux revers. « La seule défense de Dominique Strauss-Kahn est que cette relation sexuelle était consensuelle », a-t-il déclaré, avant de lancer : « C’est un mensonge ». Prenant la parole devant les journalistes, il s’est livré à une véritable contre-attaque. Et l’avocat d’exposer, pendant plusieurs minutes, dans des termes crus et réalistes, les éléments qui prouvent selon lui que sa cliente a bien été violée, qualifiant cet acte d’ « assaut sexuel ». Kenneth Thompson a donc affirmé que DSK, après avoir « empoigné les seins » de Nafissatou Diallo, lui avait causé « des blessures au vagin », ajoutant par ailleurs que le procureur était en possession de photos représentant ces lésions. Par ailleurs, lorsque Dominique Strauss-Kahn « a jeté la victime au sol, il lui a déchiré un ligament au niveau de l’épaule ». L’avocat affirme qu’un médecin avait constaté cette blessure qu’il avait jugée « récente ». Enfin, Kenneth Thompson en est arrivé à un troisième élément contre l’ex-patron du FMI : alors que Nafissatou Diallo se débattait, il lui aurait déchiré ses collants. Au moment de sa fuite, elle « s’est levée, a couru, et a craché le sperme qu’elle avait dans la bouche sur le sol et sur les murs de l’hôtel. » Si les preuves médico-légales dont parle Thompson existent bel et bien, que la victime ait menti sur son passé et manifesté la volonté de tirer de  l’affaire le plus grand profit possible n’y change rien : DSK l’a violée. Pas de quoi la ramener par conséquent avec l’honneur rétabli du grand homme.

Partagez cet article

  123 commentaires à “Lettre ouverte aux strauss-kahniens qui triomphent de « l’innocence » de leur grand homme”

  1. Voila de bien naïves considérations… fondées exclusivement sur la version de la plaignante – qui n’en est apparemment pas à sa 1ere manipulation – relayée par son avocat, qui n’apporte aucun élément nouveau.
    Or, le procureur – qui a l’autorité des poursuites – ne croit plus à cette version.
    Or il appartient à l’accusation de rapporter la preuve de la culpabilité de l’accusé.
    Les éléments matériels dont vous parlez n’ont aucune valeur probatoire dès lors que le débat ne porte pas sur l’existence ou non de la relation sexuelle, mais sur son caractère consenti ou non. Or, l’absence de consentement ne se démontre pas avec de l’ADN, et aucun lien de causalité n’est établi entre les prétendues blessures de la plaignante et d’éventuelles violences.
    Dans une affaire où la parole de l’un s’oppose à la parole de l’autre, on ne saurait fonder une condamnation pour crime sur la parole défaillante et contradictoire d’une plaignante qui a montré une très claire propension au mensonge.
    C’est bien pourquoi l’accusation s’effondre nécessairement suite aux dernières révélations dans ce dossier.
    Le journaliste que vous êtes devrait le comprendre aisément, sauf à faire preuve d’une grande bêtise ou d’une grande mauvaise foi.

    • La mauvaise foi nous semble plutôt de votre côté.

      • Je pense que DSK est un récidiviste car je n’oublie pas l’affaire TRISTANE BANON et d’autre qu’on nous cache mais je suis aussi réaliste et les nouveaux élements ne permettrons pas à mon avis de prouver la culpabilité de DSK si le procureur décide du NON LIEU ça ne sera pas de sa faute mais de la plaignante qui n’a pas tout révélé.
        Ce violeur de DSK va encore une fois s’en sortir.

      • C’est un peu court comme argument, pour un journaliste prétendument « engagé » !
        Vous écrivez « Si les preuves médico-légales dont parle Thompson existent bel et bien, que la victime ait menti […] n’y change rien : DSK l’a violée ».
        Or cela est faux, car des éléments médico-légaux quels qu’ils soient – à les supposer établis -, ne sont pas de nature à démontrer l’absence de consentement à une relation sexuelle.
        Or, tel est l’objet du débat, dès lors que la relation sexuelle est établie et non contestée.
        En vous permettant de laisser entendre que DSK aurait violée cette femme, sur la base de ces éléments inopérants, vous commettez une grave erreur de raisonnement et vous induisez vos lecteurs en erreur.
        Mais sans doute la rigueur intellectuelle n’est-elle pas votre priorité, et votre démarche n’a manifestement pas d’autre but que la calomnie.
        A défaut d’argument de votre part qui permettrait d’élever le débat, je vous laisse à votre activité journalistique de caniveau en vous souhaitant une meilleure continuation.

        • On ne voit pas en quoi ces éléments seraient « inopérants ». Bonjour chez vous.

          • J’hésitais entre la mauvaise foi et la bêtise, mais vous semblez être de bonne foi…
            Je vais donc essayer de faire très simple : pour faire condamner DSK pour viol, l’accusation doit rapporter la preuve que la prétendue victime n’était pas consentante à la relation sexuelle.
            Or, la présence de sperme, si elle confirme l’existence d’une relation sexuelle au demeurant incontestée, ne permet évidemment pas d’établir l’absence de consentement.
            Les éventuelles blessures au vagin ou à l’épaule ne prouvent rien non plus : si la victime a porté une fausse accusation pour obtenir de l’argent, elle a pu tout aussi bien se causer des blessures légères à elle-même afin de crédibiliser sa version, ou bien imputer à DSK des blessures qu’elle aurait récemment subies.
            Voila pourquoi ces éléments ne sont pas probants, (« inopérants », selon l’expression consacrée).
            Je reste persuadé qu’avec un petit effort d’objectivité, même vous pouvez comprendre cela.

          • Allons olivier,
            vous savez mieux faire. Je comprends que l’attitude des strauss kahnien vous énerve mais là vous dites n’importe quoi.
            En effet, outre le raisonnement de Fred, il s’agit de cette simple chose :
            comment pourriez-vous, pourrions-nous savoir, juger, être sûr ici en France des faits, alors que les faits ne sont pas reconnus par le mis en cause. Je ne sais pas si vous avez déjà été chroniqueur judiciaire, mais le premier procès d’assises venu montre à quel point il est difficile d’établir la vérité des faits. Et le statut de preuve d’un élément matériel comme vous l’évoquez peut s’avérer extrêmement problématique.

            Franchement, ce n’est pas nous dans notre fauteuil qui allons savoir ce qui s’est passé avec les quelques infos paraissant dans les journaux.

            Ce que cette histoire a permis de révéler en revanche, c’est le caractère de strauss kahn en matière de « séduction », le machisme de classe éhonté de nos éditocrates et politiques etc. etc.

            Que Strauss Kahn est un pauvre type courant après son zizi qui au passage est très fier d’avoir ruiné la Grèce, c’est entendu. Qu’il ait violé cette femme, franchement, comment pourrions nous le savoir ?

            http://www.maitre-eolas.fr/

          • Or, la présence de sperme, si elle confirme l’existence d’une relation sexuelle au demeurant incontestée,….

            Ah bon ? C’est marrant, il me semblait que DSK (ou l »un de ses avocats) l’a contesté, pourtant, cette relation sexuelle, au début de l’affaire, avant de repartir sur une version « rapport sexuel libremement consenti ». Ou bien je me trompe ?

  2. Mouais… Enfin elle est aussi allée nettoyer une autre chambre avant finalement de revenir et de crier a viol. Elle a aussi appelé sont second mari taulard trafiquant de drogue pour lui dire qu’elle savait ce qu’elle faisait et allait tirer un max de fric de ce mec, la pauvre petite oie blanche… Faut pas non plus se voiler la face quand même …

  3. S T O P …Cela ne vous ressemble guère de rapporter tous ces commentaires bien crus …Que DSK retrouve sa dignité …Le reste peut attendre

    • DSK n’a aucune dignité s’il n’est pas capable de repousser une bonniche qui veut lui sauter dessus ( dans l’hypothèse du complot ) . Les traces de sperme sont avérées , il a une femme , de hautes responsabilités , il n’a pas à se laisser aller à des conduites indignes . Il est une honte pour la France !

  4. STOP, laissons le caniveau aux autres! Navrée !

  5. Bof. Il y a une version qui suggère qu’il a « commandé » une call girl récalcitrante. Ce que je ne comprends pas dans cette histoire c’est pourquoi, quoi qu’il ait fait, il y a étalage. Ces puissants ont les moyens d’étouffer toutes les rumeurs.

    • C’est un scénario possible pour des adversaires de DSK voulant lui tendre un piège : lui faire croire qu’une call girl arrive et lui envoyer une femme de ménage ignorant ce qui l’attend. Ce qui expliquerait aussi la modification du planning de cette employée.

  6. Je ne suis nullement strauss-khanien au point que j’ai déjà ( bien avant les faits de NY) proclamé publiquement que je ne voterais pas popur DSK si il était investi par le PS!
    Donc les choses sont claires au point que je suis extrêmement surpris de la teneur de votre billet, Cher Olivier.
    Je ne pensais pas que vous puissiez un jour déraper à ce point !
    Pourquoi tirer vous-même des « conclusions » avant même la fin de l’histoire ? Ca ce n’est pas du journalisme.
    Vous auriez du, en parallèle des déclarations de l’avocat de la plaignante, reprendre également le procureur sur les déclarations de la dite plaignante à propos d’un viol précédent et d’une excision.

    jf.

  7. C le monde à l’envers, elle sait fait elle même ses blessures ! lol ! elle sait elle même arracher le vagin n’importe quoi mec c toi qui manque d’objectivité !

  8. Les éléments de la défense de DSK sont répandus partout, cela s’appelle de la propagande.
    Si on s’en tient aux faits: « viol »d’un côté, « rapport consenti » de l’autre, il y a des preuves matérielles du rapport sexuel, que plus personne ne nie (ce qui n’était pas le cas au début).
    Viol: la défense de la présumée victime invoque des preuves matérielles qui sont dans cet excellent billet.
    Y a-t-il une réponse à ces éléments matériels? On ne dirait pas.
    La réponse consiste à dire que la plaignante n’est pas crédible, que ce n’est pas, (contrairement à DSK?) une oie blanche. Mais il y a aujourd’hui un article dans NY times (Frenchwomen Weigh Impact and Fallout of Strauss-Kahn Case), dans lequel Ms. Mansouret, dit “He’s lied a lot in his life,” et “I know exactly what he is.”
    La crédibilité de DSK est donc douteuse aussi.
    Alors à partir du moment où les soutiens de DSK méprisent en ce moment la présomption d’innocence de la présumée victime, ils n’ont sur ce chapitre aucune leçon à donner, et aucun crédit à attendre.

    • Dans l’absolu, tu as raison, mais il me semble qu’il en est aux états unis comme en France, à savoir que l’accusé doit être reconnu coupable, et n’a pas à prouver son innocence. Donc la crédibilité de DSK n’a rien à faire là dedans. A moins qu’il reconnaisse lui-même qu’il est coupable, le fait que ce soit un menteur avéré n’a aucune importance, lui n’ayant rien à prouver.

  9. Un violeur est un violeur. Point barre !

    Il faut fondamentalement être cruel et se mettre au niveau de l’honneur de la prédation pour violer.
    « Moi, je suis un vrai loup, vous, vous n’êtes que des minables de moutons tondus qui devez vous écraser ! »
    De plus, il faut vraiment s’intaller du côté de ceux qui se croient tout permis, ce qui suppose dans le fond, d’avoir creusé un abîme entre ceux-là et les autres, première ébauche de toute aristocratie.

    En résumé : sadisme, machisme, droit de cuissage, mépris des hors classe… sur un fond d’opulence, ce qui veut dire qu’on a volé tout le monde… car un riche ne peut l’être autrement… Et avec tout cela, il y a des gens de gauche qui voudraient mettre Strauss Khan à la présidence. Mais, diable…, il faut adhérer au CRIF pour oser cela.

    Finalement, le comportement de Strauss Khan face à cette femme de peau noire… est un similimum du viol de la Palestine et du martyr de Gaza ! C’est le même style !

    Bravo pour ton article, Olivier. Au moins tu ne te laisses pas abuser par les dessous de la justice en dentelles de l’Amérique où règne par dessus tout l’AIPAC !

  10. Une fête entre amis de l’oligarchie sarkoziste.

    Musée Albert Kahn, Boulogne-Billancourt, lundi 27 juin 2011 : à l’invitation d’Alain Minc, de nombreuses personnalités du monde politique, économique et médiatique s’étaient données rendez-vous.

    Mediapart s’est rendu sur place pour voir qui étaient les invités d’Alain Minc.

    L’oligarchie est ici, dans cette vidéo très révélatrice.

    Si vous voulez savoir qui sont les quelques dizaines de personnes qui ont tous les pouvoirs en France, les voici.

    Voici les oligarques :

    http://www.dailymotion.com/video/xjmr7z_une-fete-entre-amis-de-l-oligarchie-sarkoziste_news

    • Et ils vont violer qui, ces jolis confrères de Fortune ?
      Qui ?
      Gréco ? OKrent ? Guigou ? Béty Lagardère ? Sylvie Pierre Brossolette ? Arielle Dombasle ?
      Dites nous !
      Car le sujet de ces commentaires est celui du viol.

      Mais nous savons que ce sont tous de très grands voleurs et de très grands menteurs !
      Donc, il doit manquer DSK…

  11. Bonjour Olivier,
    Comme vos autres lecteurs je ne comprends pas tres bien l interet d un tel article et surtout pourquoi vous, vous l avez ecrit ?! Je pense que vous valez mieux que ce genre d articles a sensations… Un egarement qui j espere ne sera que passager…

    Ps: desole pour les accents

    • L’intérêt d’un tel article c’est de dire à quel point je suis révulsé par les déclarations d’innocence de Strauss-Kahn, qui me semblent pour le moins hâtives. Et puisqu’il faut expliquer pourquoi, on ne peut le faire sans les éléments médico-légaux, qu’il est malhonnête de passer sous silence.

      • Cette affaire à toutes sortes d’aspects : c’est la confrontation des riches contre les pauvres, des hommes contre les femmes, des gens de droite contre les gens de gauche, des noirs contre les juifs, des Français contre les Américains, du tiers monde contre le FMI, tout cela enchevêtré… Exemple, des lecteurs du Figaro qui haïssaient DSK le défendent comme étant un Français brutalement traité par la justice et la police des USA ; des femmes qui auraient voté pour lui il y a un mois le considèrent maintenant comme un chimpanzé lubrique etc. etc… Sans oublier les militants et les éléphants du PS qui trouvent là une merveilleuse occasion de s’entre déchirer.
        C’est sans doute le feuilleton de l’été le plus réussi de ces dernières années…

  12. La question est de savoir si la « relation » a été consentie ou pas.
    « On » nous dit maintenant que la plaignante est une prostituée.
    Dans ce cas, pour que la relation soit consentie, il faut qu’elle ait été rémunérée… je ne pense pas qu’une prostitutée accepte de pratiquer des services gratuits (si ?)
    DSK n’a JAMAIS déclaré avoir payé pour obtenir une fellation… ce qui n’est pas illégal et aurait pu alors être sa première et unique défense.
    Le « service » demandé a donc été imposé.
    Il s’agit donc d’un viol.
    Non ?
    Sauf si obliger, apparemment brutalement, une femme à faire une fellation n’est pas répréhensible… quand il s’agit d’une menteuse qui se prostitue et ayant un mari trafiquant de drogue avec qui elle discute du montant des indemnités qu’elle pourrait obtenir.

  13. Et si ces derniers « aveux » lui avaient été extorqués par la force? Et si ce coup de fil n existait pas réellement? Et si ce procureur et son cabinet ont été achetés? La seule vérité, c est le VIOL de cette pauvre femme. Dsk est fini politiquement. Il a peur de la prison et fera ce qu il faut pour l éviter. Cette femme doit être soutenue par un maximum de personnes. Qui à gauche osera émettre un doute sur cet incroyable revirement de situation? A l heure actuelle, le PS m écoeure, moi qui ait toujours voté pour ce parti. Dsk doit être lâché.

  14. Je souhaite à tous ceux qui un jour pourraient avoir à faire à la Justice d’être lapidés au préalable, c’est assez jouissif… enfin pour les lapideurs. Qui ici a vu les « preuves » ,médico-légales ou pas ? Qui ici, a une connaissance du dossier autre que celles déversées par la presse de caniveau, pour lui et pour elle ? Comment peut-on être péremptoires sur un dossier que l’on ne connaît pas ? On peut comprendre qu’une policière à responsabilité ait démissionné, écoeurée de voir le travail de cette structure « d’élite » en matière de traitement des délits et crimes sexuels dévalorisé par des collègues branchés médias au lieu de justice. Quand des choses si graves se passent ,on a la décence et la prudence en obligation morale. Qu’allez-vous sortir d’aussi violent sur Georges Tron ? Je suis cruellement déçue, pour avoir passé de nombreuses années de ma vie dans les prétoires, de la teneur de ces propos. Je quitte le site et l’ai déjà sorti de mes favoris… Deux français , dont un maire, viennent de sortir de plusieurs années de prison pour avoir été accusés à tort.de viol. Il faudrait un peu faire la part des choses. Ou alors, dire que Baudis était coupable mais blanchi : qu’est-ce qu’on en sait ? Et la fleur de lys sur l’épaule aussi, pourquoi pas . Dommage.

    • Baudis, mauvais exemple.

    • On pourrait être d’accord et attendre que « justice se fasse » avant de se faire une idée seulement…
      1/ il y en a qui n’ont pas attendu: l’entourage de DSK, ses avocats, ses détectives, ses médiatiques, ses amis politiques font de la propagande et de la manipulation d’opinion, avec des moyens étonnants, pour détruire la crédibilité de la plaignante, et donc la plaignante en faisant passer ces révélations sur sa vie pour des preuves qu’il n’ y a pas eu viol.
      2/la justice US et la justice Française ont au moins un point commun: c’est une justice de classe. Et il était clair, dès le début, que le milliardaire-quoiqu’il ait fait- assisté de l’avocat du mafieux Gambino et d’une flopée de détectives privés allait écraser la femme de ménage.
      Il est donc d’une très grande hypocrisie, dans ces conditions, d' »attendre un verdict » qui ne faisait presque pas de doute au départ.
      3/ il faut bien comprendre quelles sont les forces en présence: ce sont les mêmes intérêts, et la même machine médiatico-politico-financière qui a fait élire Sarkozy en 2007, et qui avait déjà changé de cheval. Il n’y a qu’une différence d’ambition personnelle entre Sarkozy et DSK, pour le reste c’est exactement pareil.
      4/ Les égards et le respect qui sont demandés pour DSK sont assez indécents quand on imagine quel respect et égards il a pu avoir pour ces dizaines de milliers de gens qu’il a fait mettre au chômage, à la rue, à la misère et à la faim. Eux ont été jugés coupables par lui sans procès et ils ne purgent pas leur peine dans un appart’ à 50000 dollars la semaine.
      Un peu de décence (ordinaire) ne ferait pas de mal. Il a de toute façon payé bien moins qu’il le devrait pour le moment: j’espère qu’il aura des comptes bien plus sérieux à rendre sous peu.

    • La responsable de l’unité spéciale des crimes sexuels de Manhattan n’a pas démissionné, elle a été licenciée. Elle, proclame qu’elle a quitté son poste pour des raisons financières.

  15. Le pot de fiel contre le pot de miel, ou le pot de fer contre le pot de terre ? De toute évidence, sous l’argent la corruption. Nos sociétés sont sordides !
    http://www.lutopick.fr/blog/index.php/post/2011/07/04/Nafissa

  16. Quoiqu’il en soit, DSK est un (pauvre)! type à scandales à répétitions et manifestement addict au sexe, mais qu’il se fasse donc soigner!!! et qu’on n’en parle plus, surtout comme d’un futur Président de la République, non, mais!!!

  17. et si on parlait des liens unissant le sofitel à un frère de sarko?
    et si on parlait des liens unissant sarko à kelly, chef de la police de NY?
    et si on parlait des FAUSSES INFORMATIONS que kelly n’a pas démenties (l’histoire du téléphone oublié par exemple) ?
    et si on parlait de la visite du sarkoproc Marin au proc de NY en charge de l’affaire DSK?
    et si on parlait du jeune UMP qui a prévenu , en temps réel sur twitter, de l’arrestation de DSK depuis un informateur du sofitel?
    et si on se demandait pourquoi TOUS les employés du sofitel ont menti dans leur témoignage?
    et si on se demandait pourquoi la fille avait été changée d’affectation sur son planning?
    et si on se demandait pourquoi, dans une suite à 3000 euros par jour, on peut rentrer et sortir comme dans un moulin?
    on peut être pour mélenchon, vomir DSK, mais pour autant ne pas le lyncher au prétexte qu’il est riche, puissant et idéologiquement néfaste…..
    à outreaux on a enfoncé des prolos par préjugé inverse….
    et si on attendait un peu?

    • D’un autre côté, DSK n’a attendu personne pour lyncher des dizaines de milliers de gens dans le monde entier, qui n’avaient rien fait de mal, à part exister.
      Mais il est vrai qu’on pourrait avoir un peu plus d’égards et de circonspection pour un homme qui a été décoré par Ben Ali pour ses grandes compétences.

      • suivant ce type de « logique », il faudrait donc limiter l’exigence de justice à ses seuls amis politiques, à l’exclusion de ses ennemis ?

        c’est pas un tantinet facho (ou stalinien) ?

        • L' »amitié politique » n’a rien à voir là-dedans.
          Ce vibrant appel au respect de la justice pour DSK aurait été plus crédible s’il avait été précédé de la revendication de justice pour ses victimes de la politique du FMI et quelques années avant comme ministre de l’économie. Mais non.
          Il serait crédible aussi -au minimum-s’il était accompagné d’une revendication de justice égale pour Diallo. Même pas non plus.
          En fin de compte, s’il doit y avoir le choix entre supporter l’injustice pour des dizaines de milliers de gens et pour une seule personne, le choix serait en effet vite fait. C’est le choix élitiste de la personne seule qui est fasciste

          • AUCUN rapport….

            il ne doit pas y avoir de revendication de justice privilégiée, ni dans un sens, ni dans l’autre….

            c’est à la justice de dire le droit, pas à toi en fonction de considérations extérieures suspectes…

            on n’est pas coupable , de façon quasi métaphysique, parce qu’on est puissant et on n’est pas innocent parce qu’on est pauvre et noir…et réciproquement…

            je sais , c’est plus satisfaisant de faire dans le gros cliché rassurant, mais le monde est un peu plus complexe…

          • C’est bien gentil de vouloir donner des leçons de complexité.
            Le problème c’est que la teneur de vos propos qui consitent à dire qu’il faut attendre pour DSK parce qu’il pourrait bien y avoir complot est lui-même d’une grande trivialité.
            Et d’autre part vous n’avez pas lu ou en tout cas rien compris à ma réponse: il ne s’agissait pas-mais alors pas du tout d’un cliché opposant le pauvre au riche ou je ne sais quoi (apprenez à lire ça peut aider, si) mais de faire une distinction entre des dizaines de milliers victimes des injustices d’un oligarque et l’injustice dont pourrait éventuellement faire les frais le dit oligarque (ça a un sens. Si. Relis)

            Je sais bien que la liste du plombier des signes de complot c’est très intéressant mais c’est surtout parfaitement grotesque.

  18. les éléments qui prouvent selon lui que sa cliente a bien été violée, qualifiant cet acte d’ « assaut sexuel »
    Dans cette affaire, sans témoin, c’est parole contre parole … Les médias se sont échauffés à appuyer la possibilité d’un DSK « violeur » et « addict », comme s’il y avait un rapport de causes à effets, une justification de son acte supposé, au fait de sa réputation de grossier dragueur. Pendant tout ce temps, les médias n’ont parlé que de la cohèrence de cet acte dû à son penchant. Oubliant que l’accusé, ne s’est toujours pas exprimè, laissant toutes les supputations dans les articles de journalistes et experts en tout genre … d’élucubrations en thèories, plus grotesques les unes que les autres, au sommet de la vindicte, la victime etait trop parfaite pour être honnête.
    Des zones d’ombres ont toujours existé et ce depuis le début de l’affaire, sans mettre en cause l’accusation de viol. Mais voilà l’addition de doutes, d’incohèrences, et de mensonges, doivent malgrè tout bénéficier à l’accusé, surtout lorsque ceux-ci mettent en branle, la possibilité matérielle de ce viol présumé.
    L’emballement médiatique, d’un homme puissant, forcément coupable, nous renvoie, à d’autres accusations, comme celle d’Outreau ou enfin des nantis (l’huissier ou la commerçante), se retrouvaient dans la tourmente d’une lutte de classe. Que n’avons nous lus sur ces « monstres », pour en retirer aucun mea culpa, recommançant comme ailleurs, les memes reflexes.
    Ne serait-il pas plus judicieux, d’attendre avant de tomber hier sur DSK et aujourd’hui sur Nafissatou Dialo, le procès, avant de le faire soit même ?
    Si cette femme est rééllement victime, ce ne sera pas sans conséquences, et si DSK est non coupable, des faits reprochés, ce ne sera pas non plus sans conséquences, et ce non pas seulement pour ce qu’ils ont fait, mais aussi pour ce que l’on en a dit. Salissant l’un et l’autre.
    Je ne suis pas Strauss-Kahnienne. Je n’attend qu’une justice, et des excuses de la part des salissants, d’hier et d’aujourd’hui.

    • pareil….

      quand on commence à mélanger justice et réglement de comptes idéologique, ça fait un peu « presse des années 30″…..

      • on pourrait tourner la chose autrement:

        est-il bien raisonnable de faire passer SA cause avant la vérité…

        ou encore:

        aurait-il fallu ne pas défendre Dreyfuss s’il avait été un adversaire politique?

  19. Contrairement à d’autres commentateurs, j’étais soulagée de vous lire sur ce sujet avec cette position. Je n’avais pas vraiment compris votre positionnement quand vous aviez évoqué l’affaire précédemment. Je l’ai lu par ailleurs : ce qui est hallucinant dans le fait de montrer du doigt certains mensonges antérieurs de la victime présumée, c’est que les médias en question oublient de montrer du doigt les casseroles précédentes (par exemple au FMI en 2008 où la lettre de Piroska Nagy adressée aux enquêteurs est plutôt révélatrice) ou autres affaires politiques concernant l’accusé. De plus, il me semble que DSK s’est bien gardé de parler de relation consentie avec la femme de chambre au moment de son arrestation, pourquoi se priver d’un tel « alibi » ?

    • et si l’on attendait un peu les conclusions définitives de la justice américaine, au lieu de se perdre en conjectures pétries de parti-pris politiques et idéologiques, qu’il s’agisse d’un camp ou de l’autre…
      depuis le début,on « fonctionne » sur de fausses informations diffusées par la presse américaine…
      moi qui avait envie de voter Mélenchon, je dois dire que je suis assez troublé par le manque de recul de certains de ses sympathisants qui se jettent à corps perdu dans une version univoque qui arrange leurs petites affaires…
      et l’argument qui consiste à présenter DSK comme un « homme à femmes » n’en fait pas -encore- tant s’en faut , un « violeur »…
      est-ce trop demander d’attendre un peu ?…

      • « est-ce trop demander d’attendre un peu ?… »
        Oui.
        Pour la bonne raison que le camp DSK -la preuve- qui a de tous autres moyens, n’attend pas, lui. Que s’imaginent ces gens? Qu’ils auraient le droit de distiller leur propagande et faire taire toute réponse, (du genre de celle de ce billet)?
        Et puis attendre quoi: la vérité? On a bien compris que ce que recherche le camp DSK n’est pas la vérité: c’est un non lieu.
        Il ne veut pas de procès, il ne veut pas prouver qu’il est innocent non plus, il veut prouver que la plaignante n’est pas crédible quoiqu’il se soit passé.
        De l’innocence et de la vérité le camp DSK n’en a rien à cirer: ils veulent un non lieu.

        Et puis… »moi qui avait envie de voter Mélenchon » MWAHAHA…(n’en doutons pas )

        • ben si…je pense que je vais voter méluche faute de mieux…en ajoutant que l’éviction de DSK m’arrange plutôt…

          se souvenir que DSK est jugé aux ETATS-UNIS, où il s’agit TOUJOURS de décrédibiliser le plaignant, pauvre ou riche, noir ou pas ….

          dans un pays protestant et puritain, qui ment une fois est foutu…les avocats de DSK ont donc fait ce qu’ils aurait fait pour tout autre…

          • « se souvenir que DSK est jugé aux ETATS-UNIS, où il s’agit TOUJOURS de décrédibiliser le plaignant, pauvre ou riche, noir ou pas …. »

            …décidément…
            ça confirme donc bien que ce n’est pas la manifestation de la vérité qui est cherchée mais un non lieu QUI NE PROUVERA RIEN SUR LE VIOL OU PAS.
            D’autre part, il est notoire qu’aux US on a beaucoup plus de chances d’être acquitté si on est riche que pauvre (remember OJ Simpson et d’autres clients de l’avocat des mafieux qui est aussi celui de DSK), faire semblant de croire le contraire serait d’une grande et douteuse hypocrisie.
            Mais vous n’en êtes pas là, n’est ce pas?

      • moi qui avait envie de voter Mélenchon, je dois dire que je suis assez troublé par le manque de recul de certains de ses sympathisants

        Avais-tu l’intention de voter pour ses sympathisants ?

        • certes non, mais on finit par se poser des questions…

          • Je fais partie des sympathisants de Mélenchon, beaucoup comme moi ont fait preuve de retenue et il y a sûrement des réactions exagérées parmi les notres, l’une des réactions les plus saines sur l’affaire DSK a été celle de Mélenchon, avec Autain et Buffet. Alors que les réaction de Mme Badinter, (hier sur France Inter), M BHL, présentés comme des philosophes m’ont un peu gênés pour le second, ce n’est plus surprenant, d’ailleurs on ne l’entend plus sur la Lybie. Si j’étais DSK, avec des soutiens pareils, je serais inquiet. Et pourtant dans philosophie, il y a sagesse alors je vous demande un peu d’indulgence pour les sympathisants de Mélenchon qui ne sont pas tous des philosophes. Ce qu’on le reproche à DSK, c’est la politique du FMI pas son comportement avec les femmes

          • « Ce qu’on le reproche à DSK, c’est la politique du FMI pas son comportement avec les femmes »

            Ah bon? Quoiqu’il ait fait? Vous pouvez développer un peu?
            Il y a encore des naïfs qui croient que tout est un peu lié…
            J’étais jusque là prêt à voter JLM, c’est pourquoi ce genre de propos n’intéresse.

          • Je développe, quand je parle de son comportement avec les femmes, je ne parle pas du comportement qu’il a ou aurait eu avec la femme de chambre du Sofitel.
            sa vie privée ne nous concerne pas, tant qu’il respecte les lois, s’il a abusé de la femme de chambre du Sofitel, il doit être puni.
            j’ai bon là vous votez Mélenchon maintenant?

          • « j’ai bon là vous votez Mélenchon maintenant? »
            Ahem. On verra, mais ce n’est pas important.
            Il me semble qu’il est une erreur de na pas vouloir saisir, dans tous ses aspects, ce qui est l’ensemble des enjeux autour de cette affaire, et que c’est très léger de vouloir s’en sortir avec la langue de bois politiquement correcte.
            Au moins, François Mitterrand, qui est un peu un modèle pour JLM , on peut parier qu’il aurait été beaucoup plus habile par rapport à cette affaire.

      • Quel rapport entre ce que j’écrivais et les conclusions de l’enquête ?
        Récemment, le procureur ou ses subordonnés ont fait savoir que la crédibilité de la victime présumée était à questionner après des déclarations mensongères n’ayant rien à voir avec le viol présumé. Les médias et les politiques du PS ont sauté sur cette information pour innocenter DSK du viol suspecté, en oubliant que DSK a un nombre conséquent d’affaires supposées de violences (harcèlement a minima) sur des femmes (Tristane Banon, Aurélie Filipetti, FMI, je ne sais plus s’il y en a d’autres) derrière lui et qu’il est loin d’être un intègre homme politique (affaire de la MNEF et je ne sais quoi d’autre).
        Alors, la moindre des choses quand on tape sur la crédibilité d’une victime supposée c’est de comparer avec la crédibilité du violeur supposé en face, même si c’est ce cher DSK. C’est ça le métier de journaliste, essayer d’être un maximum juste dans ses articles. Il se trouve que la plupart des pseudo-journalistes se sont contentés totalement arbitrairement de déduire des mensonges antérieurs de la victime et de soi-disant incohérences dans son récit l’innocence de DSK. Qui a pointé à ce moment-là le fait qu’en face DSK n’a pas reconnu de relation avec cette femme au début de son arrestation et qu’il ne l’a fait que devant l’évidence des preuves ADN ? Ce n’est pas une incohérence ça peut-être ?

        Après, la justice française comme américaine est loin d’être toujours juste, évidemment, alors les conclusions de la justice américaine sur cette affaire, je m’en fous un peu.
        Je suis d’accord par contre sur les éventuelles fausses informations diffusées par la presse.

        Mais DSK n’est pas un homme à femmes. Il suffit d’aller relire les extraits publiés de la lettre de Piroska Nagy ou de savoir qu’il n’a pas pu s’empêcher au mieux d’avoir une relation sexuelle avec une femme de chambre cette fois-là, au pire de la violer pour déduire un comportement qui est plutôt (assurément en cas de viol) de l’ordre de la pathologie que de la séduction.

  20. En TOUS points, cet homme est à vomir ! et toute sa smala avec…dégueulasse. La Sinclair n’est pas mieux ! Quelle perverse, quelle manipulatrice, quelle ambitieuse !

  21. Ce clan Khan, ou plutôt Sinclair, n’a rien de gauche.

    A voir leur arrogance et leur argent si ostensiblement dépensé pour cacher leur honte dans un palace, on se croirait dans « Dallas » ou quelque autre nanard pour mémère abonnée à ses rêves Voici.

    Revenant à l’affaire elle-même, on constate que la télé Drucker et la gauche Mosco tombe avec une unamité sur cette victime qui leur offre leurs fantasmes préférés : pute, maquée et menteuse. Bref, on nous dessine en creux le portrait du maître tel qui émerge dans toutes les castes politiques de par le monde : richissime, servi, impuni. L’homme supérieur, donc.

    Et c’est pour ça, pour cette nouvelle mouture du seigneur distingué qu’il faudrait, entre autres, voter ? Ou pour ceux qui le suivent comme chiens à la laisse et nous le vendent en jetant à la poubelle les restes de frontons fatigués des mairies d’ancien temps ?…Sans moi.

    • je pense que DSK a du cogner comme un malade pour arriver à se faire sucer par cette fille athlétique d’ 1 mètre 82….l’avocat de nafissatou affirme même qu’il lui a ruiné le vagin…DSK est vraiment un gros dégueulasse…

    • « nanard pour mémère abonnée à ses rêves Voici »
      Est-ce à dire que les pépères ne lisent que des journaux intelligents, et ont une vie trop riche pour avoir besoin de rêver ?

  22. @ RiGeL : « Ah bon ? C’est marrant, il me semblait que DSK (ou l’un de ses avocats) l’a contesté, pourtant, cette relation sexuelle, au début de l’affaire, avant de repartir sur une version « rapport sexuel librement consenti ». Ou bien je me trompe ?  »

    C’est les deux ! La justice US c’est comme « le chat de Schrödinger » :

     » Un directeur du FMI est enfermé dans une chambre de Sofitel avec un flacon de parfum mortel et une source spermatique radioactive. Si un compteur Geiger ( la police ) détecte un certain seuil de radiations spermatique sur la moquette et des cris dans le couloir, le flacon est brisé et le directeur du FMI meurt. Selon l’interprétation de la NYPD et de la Justice US, on considère alors que le Directeur du FMI est à la fois « vivant et mort ». Il a contracté une relation sexuelle et/ ou tout le monde l’a rêvé. Pourtant, si nous ouvrions la chambre 2806, nous pourrions observer que le directeur du FMI est « soit mort, soit vivant ». Coupable et / ou innocent. C’est surtout à nous de choisir entre la pilule Bleue ou Rouge. C’est selon que l’on est dit  » faible  » ou « puissant », homme ou femme, cynique ou légaliste que la perception joue ici son va – tout. Sans compter les effets secondaires du système. Il nous faut trancher avant que le procureur Cyrus Vance n’ait laissé échappé trop de « fuites » de parfum mortel dans la presse. Car la vérité est ailleurs, c’est bien le billet vert qui est la seule vérité scientifique au delà de l’atlantique, tout le monde doit pouvoir se faire une petit idée sur la question. C’est ça le biscuit ! Selon les croquettes et la perception, l’énigme du « chat de Schrödinger  » est résolue et l’affaire classée pour l’éternité.

    • je me souviens seulement de la « relation consentie » plaidée au tout début…on peut la supposer tarifée dans la mesure où la fille, pourtant placée sous protection policière, n’a pas hésité à faire commerce de ses charmes…
      d’ailleurs, comme elle l’a dit en langue peul à son mari emprisonné qui la critiquait : « t’en fais pas, je sais ce que je fais »…

      • Au tout début, dans une première version comique, DSK a prétendu qu’il déjeunait avec sa fille et qu’il n’était pas là au moment des faits, et qu’il n’y avait donc pas eu de relation non plus.
        Ce sont les évidences (horaires, ADN, etc…) qui l’ont obligé à modifier sa première version.
        (C’est vérifiable partout)

        • DSK disposait de 6 minutes, très exactement (c’est vérifiable), pour se faire sucrer sans arme et sans laisser de traces de coups sur elle et de griffes sur lui, sachant qu’il a 62 ans et ne fait pas de sport et qu’il avait en face de lui une fille athlétique (1,82 m) de 32 ans…
          en outre, l’avocat de diallo accuse DSK d’avoir, en outre, ruiné le vagin de sa cliente…(il a des photos)
          tout ça dans une suite ouverte à tout vent…
          c’est tout à fait crédible…il s’agit d’un VIOL….

          • Vous avez déjà tenté le même argument douteux ci-dessous, et il vous a été répondu deux fois (gourmand!).
            Apprendre à lire ça simplifie la vie, vous devriez essayer.

        • marteler une réponse ne la rend pas plus crédible…

          • Ah bon ? Je croyais que vous aviez fait vôtre la tactique manipulatoire du gouvernement de répéter et répéter certains mensonges et d’arranger ainsi la réalité à sa convenance (avec l’aimable complaisance de la plupart des journalistes il va de soit) afin d’enfumer les français un peu trop naïfs qui ne s’informeraient pas par ailleurs et qui ne seraient pas sensibilisés à ce type de manipulation.

      • Par ailleurs, pour quelqu’un qui réclame la présomption d’innocence, vous n’avez pas de scrupules à ne pas respecter celle de la plaignante.
        « la fille, pourtant placée sous protection policière, n’a pas hésité à faire commerce de ses charmes… » : est du affirmation du NY Post, le tabloid très critiqué pour avoir été manipulé par la défense de DSK.
        La plaignante a porté plainte contre le NY Post qui affirmait qu’elle était une prostituée et la police a d’ailleurs officiellement démenti ce « commerce de ses charmes » dans l’hôtel où elle était protégée.

        Dans les conversations téléphoniques (il y en a eu 3 en fait) elle a aussi donné une version de ce qu’il s’était passé complètement concordante avec sa plainte.
        Son « crime » serait donc d’avoir voulu en retire de l’argent… Sal(ope)auds de pauvres, hein?

        • pas de traces de coups ni sur l’un ni sur l’autre
          l’un a 62 ans, l’autre 32
          l’un mesure 1,70 m, l’autre 1,82 m
          sans arme (pas comme balkany), l’un parvient à faire ouvrir la bouche de l’autre qui s’ y refusait (ce que ma copine trouve bizarre hors traces de coup)
          en outre, l’un aurait ruiné le vagin de l’autre…
          tout ça en qqs minutes dans un hôtel ouvert à tout vent…
          pourquoi pas après tout?

          • Vous renoncez à vos arguments précédents (comment faire autrement?) pour essayer d’en trouver d’autres, qui ont déjà été avancés et battus en brèche puisque parait-il (enquêteurs américains) de multiples cas de viol se sont produits dans ce rapport de force là.
            Qui a été confronté à une situation de bagarre sait que cet argument du rapport de forces à priori ne vaut rien du tout .
            Votre acharnement à (essayer de) défendre votre champion est de plus en plus clair.

          • Vous avez l’air extrêmement bien informé pour quelqu’un qui voulait attendre les conclusions de l’enquête. Vous avez lu le dossier de la police américaine ? (Si oui, je veux bien les détails).
            Oui, c’est vrai qu’en cas de bagarre ou de viol, c’est toujours le plus grand et le plus jeune qui gagne. Le rapport de force lié au statut social, à la hiérarchie sociale, à l’agression, la sidération propre à une agression n’entrent pas du tout en ligne de compte.
            Moi, je dis à toutes les femmes violées qu’elles n’avaient qu’à bien fermer les jambes et puis voilà. Ah non, pardon, c’est vous qui êtes en train de dire ça.

          • il faut attendre les conclusions DEFINITIVES, mais d’aucuns affirment déjà (préventivement ?) que si ces mêmes conclusions ne vont pas dans un sens qui leur agrée (comprendre: le leur), alors il s’agira précisèment d’un …..complot !!!!

          • Vous nous avez ouvert les yeux!
            Tout ça c’est un complot de Sarko. Il cherche à remettre en course DSK parce que c’était le seul candidat suffisamment mauvais qu’il était capable de battre.
            Mais quand on pense à l’abnégation de Mancini, assisté de Angeli (ou le contraire on sait plus) dans cette affaire, ça mérite la compassion!
            Et tout ça a un rapport avec le 11 septembre et ses (quoi?) »conspirationnistes », évidemment. Tout se tient, c’est cohérent.
            Là vous êtes sur une piste sérieuse et féconde.
            Dans votre registre je veux dire.

        • je sais lire mais marteler une réponse ne la rend pas plus crédible…

          • J’apprécie que vous reconnaissiez avoir dit une énorme connerie en prétendant qu’une femme ne peut pas être violée par un homme plus vieux et plus petit.

      • 2ab, vous écriviez précédemment : « et si l’on attendait un peu les conclusions définitives de la justice américaine, au lieu de se perdre en conjectures pétries de parti-pris politiques et idéologiques, qu’il s’agisse d’un camp ou de l’autre… » et aussi « depuis le début,on « fonctionne » sur de fausses informations diffusées par la presse américaine… »
        Et là, vous venez mentir :
        * sur la relation soi-disant consentie soi-disant reconnue dès le début par DSK
        * sur le fait que la victime aurait fait commerce de ses charmes alors qu’elle était placée sous protection judiciaire
        * sur le fait que son mari l’aurait critiqué et qu’elle l’aurait rassuré en bonne manipulatrice qu’elle est.
        Vous êtes sérieusement malhonnête, hypocrite et manipulateur.

        • une femme jeune peut certes être violée par un vieux , mais alors il y a des traces de griffes sur le vieux et des traces de coups sur la victime…

          • Mais que savez-vous des traces présentes ou pas ?

          • on sait désormais que la direction du sofitel a D’ABORD appelé Angeli, le chef du renseignement français…
            le journal « le monde » le confirme…

          • pour ce qui concerne les blessures, l’avocat de la fille parle de « blessures au vagin » , ce qui est curieux dans le cas d’une fellation (la fille a affirmé avoir recraché le sperme de DSK)

          • « La sidération au moment du viol, processus psychique habituel qui paralyse la victime et qui est un reflet de la terreur ressentie, de l’impuissance et de l’incompréhension face aux violences, au lieu d’être considérée comme un élément de gravité et de preuve est le plus souvent reprochée à la victime. »
            http://blogs.mediapart.fr/blog/muriel-salmona/040711/la-nausee
            2ab, il va falloir arrêter de vous présenter comme un expert en viols en disant des conneries plus grosses que vous : les âges et tailles respectifs, l’absence éventuelle de défense physique violente de la victime (dûe éventuellement à une sidération psychique) ne constituent pas des preuves de l’innocence de DSK.

          • sidération oui, mais guère dans le contexte PUBLIC d’un hôtel , en plein jour…
            une chambre de sofitel en plein jour a peu à voir avec la pénombre d’ un parking sous-terrain …
            en outre, en l’absence de conclusions DEFINITIVES , je ne vois pas en quoi mon point de vue serait plus illégitime qu’un autre…

          • Olivier Bonnet : vous ne voudriez pas censurer un type comme 2ab qui ment comme il respire et salit toutes les victimes de viol ?
            2ab :
            Je ne trouve pas d’article concernant un Angeli sur le site du monde. Donne tes références (ou pas).
            La victime présumée est une femme et non une « fille« . Il n’y a pas eu seulement fellation selon la victime : « Kenneth Thompson a donc affirmé que DSK, après avoir « empoigné les seins » de Nafissatou Diallo, lui avait causé « des blessures au vagin », ajoutant par ailleurs que le procureur était en possession de photos représentant ces lésions. » C’est écrit juste au dessus, je croyais que tu savais lire ?

          • @2ab 13h45 : Mais oui, mais oui. Alors, DSK est accusé entre autres de séquestration : la victime présumée l’accuse d’avoir fermé la porte (à clef je suppose) donc ce viol présumé a/aurait eu lieu dans une chambre d’hôtel fermée qui n’a rien d’un lieu public.
            Ton point de vue est celui d’un connard de base qui prétend qu’un viol n’est pas constitué :
            * si le violeur est plus vieux et plus petit que la victime
            * si la victime ne s’est pas (« suffisamment ») défendue c’est à dire si elle n’a pas fait des marques au violeur
            * si le violeur n’a pas frappé la victime à lui laisser des marques de coups et que celle-ci ne l’a pas griffé à lui laisser des marques de griffures
            * si le viol a lieu dans un endroit illuminé par la lumière du jour et que la victime ne s’est pas défendue.
            Un processus psychique comme la sidération n’est pas une décision consciente et maîtrisée par la victime, donc aucun rapport avec le lieu du viol (parking ou chambre d’hôtel)
            Ton point de vue est plus qu’illégitime effectivement parce que dans tes écrits, tu mets indûment la responsabilité d’un viol sur la femme qui ne se serait pas défendue. Soit tu es un troll, soit tu es un homme qui cautionne un certain nombre de viols (soit les deux).
            Et encore une fois, les conclusions définitives de l’enquête ou d’un éventuel procès ne correspondront pas forcément à la réalité.

          • le policier en question (je bats ma coulpe) n’est pas angeli mais MANCINI

          • Et les viols dans un lieu public (devant témoins ou pas), ça existe évidemment.

          • je trouve que l’appel à la censure d’un contradicteur en dit long sur la nature du requérant…
            bien sûr, si l’on PRESUPPOSE que les conclusions définitives d’une enquête sont fausses dès lors qu’elles ne « cadrent » pas avec notre intime conviction, ce n’est même pas la peine de discuter…
            on a déjà vécu ça avec les négationnistes du 11 septembre…

          • 2ab: votre récit devient de plus en plus confus: vous insinuez que DSK aurait violé Mancini?
            Et qu’est ce qu’il foutait là Angeli?

          • Je n’ai absolument aucun problème à appeler à la censure d’un type qui dit que les femmes ne s’étant pas violemment défendues lors d’un viol (alors même qu’on sait que le processus de sidération psychique est habituel en cas de viol) n’ont pas pu être violées.
            Vous n’êtes pas un contradicteur, vous êtes un type qui cautionnez un certain nombre de viols, toute petite nuance.
            Je suis contente que vous ne souhaitiez plus discuter avec moi 🙂

          • au-delà de la blague vaseuse, notons que mancini n’est pas n’importe qui..

            l’ élysée prétendait avoir été prévenu le LENDEMAIN…

            désormais ce « serait » (notons le conditionnel) 4 heures après…

            moi , comme j’ai mauvais esprit, je dirais que sarko l’a su AUSSITOT

            et que le sarkoproc marin n’a pas rendu visite à son homologue de NY pour une partie de bridge…

          • Vous voulez dire que DSK ne violerait pas n’importe qui? Dites le clairement, c’est une insinuation grave.

            En tout cas vous voyez des complots partout, comme vos amis (sans doute) les négationnistes du 11 septembre.

      • « la fille, pourtant placée sous protection policière, n’a pas hésité à faire commerce de ses charmes… »
        Info donnée par le NYPost…

        Dans la série « les socialos font feu de tout bois »…

        • attendre les conclusions DEFINITIVES

          • Et en attendant les conclusions DEFINITIVES :
            * mentons à tout bout de champ sur la femme de chambre qui serait assurément une prostituée (qui a même fait commerce de ses charmes alors qu’elle était sous protection policière — trop forte elle est),
            * manipulons la réalité en prétendant que la femme de chambre ne se serait pas défendue et donc ne pourrait avoir été victime de viol.
            (Qui qui est en train de réviser nombre de cas de viols et d’agressions où la victime sidérée n’a pas eu les « moyens » de se défendre, c’est 2ab)

            Mais ne laissons pas les autres relever nos mensonges ou manipulations sans faire comme s’ils voulaient juger de l’affaire avant les conclusions de l’enquête.

  23. il peut y avoir sexe tarifé…

    la conclusion définitive le dira…

    auquel cas certains auront l’air con

    de même que j’aurai l’air con dans le cas d’un viol prouvé (mais on s’en remet)

    • Assange va être jugé pour « viol »….attendons les réactions….comment seront-elles « orientées » ?

    • « de même que j’aurai l’air con dans le cas d’un viol prouvé »
      Non, « dans le cas d’un viol prouvé » est de trop. Ce résultat, compte tenu de vos « arguments », est d’ores et déjà obtenu, sans avoir besoin de prouver quoi que ce soit: bravo.

      « (mais on s’en remet) »: ça sent le vécu, c’est normal ça doit être habituel . En fait vous ne vous êtes jamais remis de la première fois, c’est pourquoi vous continuez dans cette addiction, un peu comme votre idole DSK. Vous devriez faire comme lui: consulter.

    • 2ab : « il peut y avoir sexe tarifé ».
      Complètement d’accord. Je pense même que DSK était peut-être vierge.

      Pitié veut dire que vous nous avez maintes fois prouver votre belle intelligence et votre haute intégrité morale.

      • au-delà du blabla, attendons les PREUVES…

        et si d’aventure elles ne te convenaient pas, il serait toujours temps d’invoquer un opportun complot….le complot restant chez l’obtus la meilleure façon de sauver les apparences (cf 11/09)

        • « .le complot restant chez l’obtus la meilleure façon de sauver les apparences (cf 11/09) »
          Le complot contre DSK c’est ce que vous essayez lourdement d’insinuer (entre autres) depuis le début.
          Vous vous décrivez donc très bien: « obtus » c’est un des euphémismes qui pourraient vous qualifier.

          • pour autant, on n’est pas plus avancé sur la réalité des PREUVES

            moi, si on me donne des PREUVES, je ne donnerai pas suite à un quelconque complot…

            j’attends donc la décision de cyrus vance…

          • Dans les mauvais films américains, « vous n’avez pas de preuves » est toujours l’argument ultime des capos mafieux.
            Il est donc révélateur que vous en soyez arrivé là.
            Vous attendez la décision de Cyrus Vance Jr? Pas forcément: d’ici le 1er août, il pourra être dessaisi du dossier ou il pourra aussi décider d’aller jusqu’au procès. Et même s’il décidait de ne pas y aller il y aura sans doute un procès civil.
            Dans le même temps, vous devrez attendre les décisions des juges à Paris…
            Tout le monde a maintenant compris (sauf vous) que si vous attendez que votre champion soit tiré d’affaire avec la justice dans ce genre d’affaires vous risquez d’attendre très très longtemps…
            Et oui: il est dedans et jusqu’au cou.
            Comme c’est triste.

          • Qu’est que vient encore faire dans l’affaire DSK ……le 11 – 9 ? Bizarre. Certaines personnes sont peu logiques et irrationnelles sans le savoir.
            Oui, faites attention car en mariant la carpe avec le lapin c’est vous qui allez être ridicule à force.

            Doublement ridicule parce qu’à force de soutenir la thèse officielle Bushiste – d’ailleurs désavouée par deux des contributeurs eux-mêmes qui ont avoué après à la presse US qu’ils avaient été sous la pression du gouvernement d’alors – il ne faudrait pas que vous restiez psychiquement bloqué là ou certains ont envie de vous laisser.

            Réfléchissez cinq minutes. Pensez à Colin Powel avec sa fausse fiole d’anthrax à l’ ONU et lisez cet article du Monde qui précise bien que
             » La participation de la Grande-Bretagne à l’invasion de l’Irak était liée aux intérêts des firmes pétrolières britanniques  » :

            Des mémos secrets prouvent l’existence de liens entre les compagnies pétrolières et la participation de la Grande-Bretagne à l’invasion de l’Irak : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/04/19/la-participation-de-la-grande-bretagne-a-l-invasion-de-l-irak-etait-liee-aux-interets-des-firmes-petrolieres-britanniques_1509773_3218.html

            Alors, des mémos secrets ? conspirationnisme ou nonconspirationnisme ? Pourquoi parlez-vous comme ceux qui ont intérêt à ce que vous parliez comme vous le faites si bien ? Réfléchissez : Qui vous a mis ces mots dans la bouche et pourquoi vous répétez comme un perroquet .Pourquoi parlez-vous comme Georges Bush ?
            Êtes-vous un membre de la famille de Dick Cheney pour prendre ainsi ses tics, son vocabulaire et ses mêmes intonations ?

            Étrange comportement en vérité !

            Pourquoi taxer les familles de disparu du 11 – 9 qui luttent pour la réouverture du dossier et pour une nouvelle enquête impartiale, autant que faire se peut, de  » conspirationnistes  » ? Etrange non ? Comme conception des choses ? Avec vous, Emile Zola est un imposteur et Dreyfus aurait pu croupir encore longtemps au bagne !

            Le bagne aujourd’hui, il s’appelle Guantanamo.

          • Je vous explique:
            « on a déjà vécu ça avec les négationnistes du 11 septembre… »
            « le complot restant chez l’obtus la meilleure façon de sauver les apparences (cf 11/09)  »
            sont des phrases de 2ab qui compare ses contradicteurs aux « négationnistes du 11 septembre… » quand il ne sait plus quoi dire.

            C’est pourquoi, j’ai employé ironiquement le mot « conspirationniste ».

            Ironiquement…Vous comprenez?

        • Vous aviez quelle preuve dites-moi pour écrire : « la fille, pourtant placée sous protection policière, n’a pas hésité à faire commerce de ses charmes… » ?

          Vous aviez quelle preuve pour sous-entendre que la victime ne s’était pas défendue, qu’il n’y avait pas de traces de coups de DSK, et que donc elle ne pouvait pas avoir été violée ? («La sidération au moment du viol, processus psychique habituel qui paralyse la victime […] est un reflet de la terreur ressentie, de l’impuissance et de l’incompréhension face aux violences» cf. http://blogs.mediapart.fr/blog/muriel-salmona/040711/la-nausee)
          (L’avocat de la victime a détaillé certaines violences (et traces corrélées) faites sur sa cliente.)

          Vous aviez quelle preuve pour écrire que la sidération ne peut avoir lieu dans un lieu comme une chambre d’hôtel (« sidération oui, mais guère dans le contexte PUBLIC d’un hôtel , en plein jour…) ?
          (Quelle connerie quand même…)

          Aucune évidemment, puisque dans les deux premiers cas, vous mentiez effrontément, et dans les deuxième et troisième cas, vous faisiez état de votre haute expertise (foireuse) en matière de viols.

          Et les preuves, on ne les connaîtra jamais toutes évidemment (sauf s’il y a procès, on pourrait en connaître certaines avérées).
          Heureusement d’ailleurs que tout le monde ne peut accéder au dossier de la police…

          Quant aux conclusions de l’enquête, dans cette affaire, la crédibilité « générale » de la victime étant la seule examinée à la loupe visiblement dans la justice américaine (ce qui est une honte absolue connaissant le lourd passif de l’accusé, elle a menti sur certains points (demande d’asile), en quoi ça questionne sa crédibilité sur cette affaire ?), l’accusé étant célèbre et riche, le procureur (élu) s’inquiétant d’un procès pour lequel il y aurait une probabilité de relaxe de l’accusé, il y a peu de chances effectivement que ça aille jusqu’au procès.
          Je n’ai jamais parlé de complot. Par contre, je pense que la justice amréricaine ne tourne pas forcément très rond et que l’entourage, les avocats, etc de DSK, ainsi qu’un certain nombre de médias, ont fait un très bon boulot de désinformation et de propagande. Ce n’est absolument pas un complot, c’est de la bêtise, de l’aveuglement, de la lâcheté, du soutien indû à une personne de son milieu, de son parti, etc, etc.

        • Juste pour être exacte en ce qui concerne la « crédibilité » de la victime, je sais qu’il y a eu d’autres points évoqués que sa demande d’asile, j’ai fait bref, j’aurais dû mettre « etc ». Je n’ai pas le temps de détailler les autres points là.
          En ce qui concerne son récit des faits, le procureur je crois a prétendu qu’elle avait nettoyé une autre chambre contrairement à ce qu’elle a dit initialement. Son avocat dit qu’elle n’a pas changé son récit des faits et de ce qu’elle a fait ensuite.
          Quand bien même, à lire Muriel Salmona ici (http://blogs.mediapart.fr/blog/muriel-salmona/040711/la-nausee) — qui est d’après ce que j’ai lu très compétente dans ce que vivent les victimes de viol — et à avoir un tout petit peu de sens de l’humain, ce n’est pas rare de ne plus se souvenir très précisément de ce qu’on a fait après un viol et même de se contredire.

          Enfin, je voulais rappeler le passif de DSK dans des affaires avec des femmes qui touche directement au coeur de cette affaire — et qui n’est pas mis en avant par les différents médias qui prétendaient début juillet que le dossier contre DSK s’effondrait.

          • j’émets une opinion, forcément subjective, sur un forum…

            une opinion n’est jamais une vérité tant qu’elle n’est pas attestée par les faits…

            d’autres martèlent ce qu’ils considèrent a priori comme une certitude…

            et prévoient déjà des « portes de sortie » si cette certitude ne se pliait pas aux faits établis par la justice au terme de l’enquête de justice…

          • Vous n’émettiez pas des opinions mais des certitudes, que vous-même avez martelées. Je n’ai aucun problème avec les certitudes, sauf que là, vos certitudes étaient des mensonges, des sous-entendus ou des raisonnements fallacieux (la femme de chambre se prostituerait alors qu’elle était sous protection judiciaire ; elle n’aurait pas été frappée, ne se serait pas défendue donc n’aurait pas été violée ; la sidération psychique propre à une agression ne pourrait intervenir dans une chambre d’hôtel éclairée par la lumière du soleil et avec la porte prétendument ouverte ; elle aurait complaisamment ouvert la bouche au lieu de s’y refuser fermement) et que vos certitudes condamnaient insidieusement toutes les femmes violées qui ne se seraient pas défendues et qui n’auraient pas été frappées — toutes celles qui ont été sidérées par l’agression par exemple — comme affabulatrices.

            Dire qu’une femme violée n’a pas toujours de souvenirs cohérents et précis de ce qu’elle a fait après le viol est du simple bon sens.
            Dire que l’abandon des charges contre DSK ne constituerait absolument pas une démonstration de son innocence est une évidence dans un tel contexte.

          • « ce type est plein de pognon, je sais ce que je fais » (nafissatou diallo, en langue peul, à son mari emprisonné pour trafic de drogue)

            ça s’appelle la turlutte des classes…

          • Vous voulez bien arrêter oui ? Après 115 commentaires, vous tournez en rond à discréditer en boucle la victime pour défendre votre grand homme. Il suffit.

  24. fait chier…il y aurait un non-lieu en faveur de DSK….

  25. le rapport Vance montre que vos affirmations de l’époque étaient fausses.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)