Jan 202011
 

Voici le dessin publié par Plantu dans L’Express. Il suffit maintenant ! Comme l’ont déjà fait les « socialistes » Jean-Paul Huchon et Manuel Valls – la journaliste Ruth Elkrief aussi, ainsi que l’ancien ministre Luc Ferry* -, placer sur le même plan Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon procède de l’escroquerie intellectuelle et de la manipulation ou d’un manque total de conscience et culture politiques. Le Front national coalise des nostalgiques de Vichy et de la Collaboration, des skinheads violents adeptes des ratonnades et tout un ramassis de Dupont-Lajoie aigris et racistes. Logique : il a bâti toute son ascension politique sur un seul slogan, décliné sous toutes les formes à l’infini, que nous synthétisons en termes clairs : « Dehors les noirs et les Arabes, ces voyous inassimilables qui viennent voler le pain des Français ! » Le FN prêche donc depuis toujours la haine, l’exclusion. Et le Parti de gauche ? Qu’on nous explique ce qui le rapprocherait de la formation d’extrême droite et de son idéologie mortifère, avec les idéaux de justice sociale par une meilleure répartition des richesses qui sont les siens, au lieu de s’en remettre à l’argument d’autorité qui prétend mettre en parallèle « les extrêmes ». Et voilà que Plantu à son tour se mêle d’enfoncer ce clou rouillé là. Jean-Luc Mélenchon se confesse « blessé », sur Marianne2 : « Plantu, dont j’achète les livres, efface la différence entre la gauche et la droite. C’est vulgaire, c’est grossier. J’espère qu’il admettra qu’il s’est trompé »

Le fondateur du Parti de gauche précise sa réaction dans un communiqué : « Je dénonce l’odieux amalgame auquel se livre le dessinateur Jean Plantu dans L’Express du 19 janvier 2011 (page 13), lorsqu’il me représente en uniforme et brassard lisant le même texte que Mme Le Pen et mettant dans ma bouche le slogan «Tous pourris !». Stupide politiquement, ce dessin amalgame deux programmes et traditions politiques diamétralement opposés. Blessant sur le plan humain puisqu’il nie mon identité et mes combats, il contribue à la confusion politique qui, sous prétexte de lutte contre le populisme, prêche le maintien de l’ordre établi. Mais cette image mensongère ne pourra effacer qu’à la même heure, le président du groupe PPE au Parlement européen, le député UMP Joseph Daul, embrasse devant tout l’hémicycle Viktor Orban, premier ministre hongrois d’extrême droite, ni que le président du groupe PSE [Parti socialiste européen, NdA] Martin Schultz vote avec la droite contre l’examen d’une résolution sur la révolution tunisienne et contre une résolution dénonçant la censure de la presse en Hongrie. Hélas Jean Plantu ne fait plus réfléchir, il aveugle. »

Revenons juste un instant sur cette expression de l’eurodéputé : « la confusion politique qui, sous prétexte de lutte contre le populisme, prêche le maintien de l’ordre établi ». Pourquoi « le maintien de l’ordre établi » ? Mais parce que diaboliser l’extrême gauche – on ne la nomme telle que parce que le PS est devenu une formation essentiellement centriste ! – en l’assimilant au FN, suggère qu’il n’est d’autre politique possible que celles qui sont défendue par l’UMP et le PS : le national-libéralisme sécuritaire au service de la finance et des privilégiés ou le social-libéralisme… perpétuant les mêmes inégalités ! Tracer un trait d’égalité entre Mélenchon et Le Pen nie donc de fait toute alternative antilibérale, tout possible changement des règles du jeu. Comme si les peuples d’Amérique du Sud n’avaient pas montré qu’une autre voie existe bel et bien ! C’est au sein de ce mouvement-là que Mélenchon inscrit son ambition politique, qui n’aura jamais rien à voir avec celle de l’extrême droite. Prétendre le contraire est à la fois une stupidité et une injure.

* Comme nous le signalions sur notre Kiosque, Luc Ferry a carrément avoué préférer la Le Pen, non pas à Mélenchon mais à Olivier Besancenot, celle-ci lui apparaissant plus « raisonnable »

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  87 commentaires à “Mélenchon – Le Pen, « l’odieux amalgame »”

  1. Souvent l’Histoire sert à comprendre le présent et le proche futur.
    Mais d’autres fois, le présent sert à comprendre l’Histoire. Comme en ce moment, à lire et entendre les amalgames FN/Extrême gauche on comprend mieux pourquoi Jean Moulin a été éliminé. Parce que pour la majorité silencieuse, un Pétain est préférable à un communiste, ou au minimum placé sur le même plan.

    Après la multitude d’articles anti-Front de Gauche de Sylvia Zappi, là avec Plantu ça commence à faire beaucoup pour « Le Monde » !

    • Sauf que c’est L’Express 😀

      • Mais Plantu, c’est « Le Monde » !

        Sinon hier je pestais car impossible de porter plainte pour injure, à cause du titre du livre de JLM « qu’ils s’en aillent tous », un juge pourrait décider que c’est équivalent à « tous pourris » car tout le monde ne lit pas le contenu.
        Mais aujourd’hui je crois que c’est possible, car les deux feuilles sont reliées l’une à l’autre sur le dessin. Il y a bien amalgame !

        Alors si en plus c’est publié par le Christophe Barbier qui spame chaque jour toutes mes emails, la plainte peut s’envisager, non ?

        • Amalgame injurieux et cyber harcèlement : ça se tient 😀

        • Oui, histoire de marquer le coup, et pour les arrêter tous (les Moscovici, Huchon, Cohn-Bendit etc etc) faudrait porter plainte. Mais, d’un autre côté ce serait faire bcp d’honneur à ce Plantureux et son donneur d’ordre express…

          Je crois que Blondel l’avait tenté, pour les pestilentielles de 2002, mais qu’il avait été débouté (le gribouilleur récidiviste -et grand copain de la Notat, ça le situe- avait commis un dessin du même genre)

          Le plantigrade lui fait dire « Tous pourris », en écho à la Le Pen, or JLM n’a jamais dit ça, même si on considère le titre de son livre (traduction du « Que se vayan todos » sud-américain) ou alors il faut dire aussi que le « dégage » de l’intifada tunisienne équivaut à « tous pourris »…

          Donc, sauf erreur, c’est de diffamation qu’il s’agit plutôt que d’injure (Olivier, je me souviens plus bien, mais ton affaire en justice y’avait pas quelque chose sur la différence entre les deux ?)

          • Si, tout à fait : pour la diffamation, l’accusé peut faire l’offre de la preuve, tandis que pour l’injure, censément gratuite, il ne peut se défendre. Dans mon procès, l’incrimination d’injure a été rejetée et donc le plaignant débouté. Mon avocat avait plaidé en ce sens : il ne s’agissait pas d’injure.

        • Et procédurier avec ça.

  2. et en plus Marine souriante et JL la mine hargneuse me semble contribuer encore plus à rendre « People » le FN, c’est assez effarant non ?

    et tout ça parce qu’elle serait une femme ? on nous prend pour des cons !

  3. Je suis très étonné que vous soyez étonné !
    Vous n’avez donc pas vu les dessins de plantu en une du monde, en particulier au moment de grêves depuis des années ? Il surfe sur tous les clichés pourris pour faire ces dessins soit-disant satiriques : les grevistes grognon, les fonctionnaires flemmards et toujours en grève.
    Plantu est politiquement une merde. Et d’autant plus grosse qu’il parvient à garder son image de mec sympa, un peu dans la lune, vaguement de gauche.
    Plantu gagne très bien sa vie, merci pour lui, et se tient très près du manche.
    Je suis très surpris que mélenchon achète ses livres. Il a parfois des incompréhensions politiques qui m’étonnent, votre mélenchon.
    Comme le dit sébastien fontenelle, on dirait qu’il y a jean luc et mélenchon:
    http://www.politis.fr/Jean-Luc-Melenchon,12786.html

  4. Tout cela vous étonne-t-il? N’est-ce pas là la fonction d’un grand quotidien libre et subventionné?

  5. Inadmissible de mélanger les genres!
    Je ne suis pas Front de gauche, mais c’est ma famille de pensée, et je suis bien content d’entendre mes camarades « extrémistes de gauche » dirent souvent ce que j’aimerai entendre de mon propre parti !
    Plantu se plante en mélangeant « à dessein » , sans humour une composante de gauche avec l’extrême droite.
    Je ne m’en étonne plus, mais comme Stéphane HESSEL , JE M’EN INDIGNE.

  6. Lou ravi Barbier a parfaitement « assumé » tout à l’heure sur Canal + avec des arguments à faire vomir. Nous touchons le fond ; tout est permis.

  7. Et puis, ces brassards… ça ressemble bougrement à ceux de la Gestapo. Il y a là certainement matière à plainte. EN tout cas c’est tout à fait dégueulasse ! Attendons la réaction des « socialistes » !

  8. Très bien, par contre luc ferry préfère LaPen a O:Besancenot, pas melenchon, a moins qu’il l’est rajouter depuis, mais je ne crois pas.

  9. merci pour la dénonciation scandaleuse de cet amalgame dont tous les sociaux libéraux sont désormais coutumiers, ça leur évite de parler du fond des choses, de la réalité des souffrances de notre société dont ils sont les complices.
    pas plus tard qu’hier au parlement européen, cet abruti de Cohn Bendit faisait son show médiatique pour exister face à Orban et en a profité pour faire un amalgame de plus du même genre entre Orban et Chavez. A gerber.

  10. Tiens, en ce moment, c’est Mélenchon qui en prend plein la tête chaque semaine. Le propos du jour est puant. Il fut un temps où c’était Besancenot qui morflait parce que c’était lui que l’on entendait souvent ouvrir sa gueule. Et les propos était tout aussi puants. On a vu aussi un syndicaliste se faire morigéner pour quelques vitres cassées alors que, « détail de l’histoire » sans doute, 1 200 personnes étaient licenciées. On a vu aussi la foule de tous ces manifestants anonymes chapitrés d’importance parce qu’ils osaient revendiquer une retraite décente pour tous.

    Mélenchon, Besancenot, Mathieu, les anonymes, tous ont mon estime et je leur adresse un salut amical : leur seul tort est de penser ce monde intolérable et de vouloir le changer.

  11. je reviens sur le billet de l’ami fontenelle dont je partage 90% des analyses mais que je ne suis pas sur ce qu’il reproche à Melenchon.
    On peut suivre Melenchon sur beaucoup de point sans pour autant partager 100% de ses avis, et donc faut-il tout partager pour avoir envie de voter pour quelqu’un? c’est un jusqu’au boutisme suicidaire qui ne mènera l’autre gauche pas bien loin.

    Sinon reprocher à Meluche de reconnaitre la réflexion intellectuelle de Zemmour me semble un bon raccourcis car on peut combattre violemment quelqu’un dans les idées tout en reconnaissant sa valeur.

    • C’est à peu près ce que je me disais. Cette volonté d’être en accord à 100 % tue toute possibilité de fédération. Et ce sont Sarko et Parisot qui se frottent les mains devant nos divisions à l’infini.

      Sans compter que trop souvent, l’opposition à telle ou idée d’entre nous n’est même pas argumentée d’où l’on a l’impression que cela relève plus de l’émotion que de la pensée.

    • Enzo d’aviolo

       » Sinon reprocher à Meluche de reconnaitre la réflexion intellectuelle de Zemmour me semble un bon raccourcis car on peut combattre violemment quelqu’un dans les idées tout en reconnaissant sa valeur.  »

      M’ouais, sauf qu’à force cela fait beaucoup – Je suis plutôt sur ce coup là, d’accord avec Fontenelle.

      Ces derniers temps et au delà de son procès retentissant – Monsieur Zemmour a stupidement affirmé en face de M.Chassaigne ( qui avait cité le chef indien dans son dernier livre ) que Seattle le chef des tribus amérindiennes Suquamish et Duwamish était  » un antropophage » !!!???? ( émission de L Ruquier / France Télévision )

      Car dans la petite tête de moineau de M. Zemmour, c’est bien connu « les sauvages » mangent les autres hommes !!!

      Non, là, il faut arrêter. C’est ne pas comprendre l’époque où nous sommes entrés. Toute une bourgeoisie « grande ou petite  » (mais toujours rance) cherche à recycler tout l’attirail de  » la coloniale « , tout le vocabulaire le plus élimé, le plus éculé, le plus putrescent. Cette génération aigrie et réactionnaire jusqu’à la moelle, celle qui ronge son frein depuis 68 et 81 tente de prendre sa revanche assise sur les épaules du nain à talons hauts et hurle son ultime venin à la face du monde sentant que la crise structurelle du capitalisme financier touche à sa fin et que l’ouragan les balaiera tous.

      M.Mélenchon est décidément trop tendre avec « le petit oiseau » Zemmour, ce petit piaf du système qui piaille à la gloire de l’ UMP. Regardons les choses en face. A quoi sert Zemmour ? Il est la petite branche d’arbre qui gazouille et qui permettra demain de faire se rejoindre les caciques de
      l’ UMP avec ceux du FN. Zemmour chaque semaine avec sa bonne bouille d’enfant grincheux attendrit son auditoire tout en vomissant des horreurs – Il banalise la saloperie – Il endort. Il n’est pas sûr que les hordes demain auront la même tête que monsieur Zemmour, celle de chien battu qu’il aime tant à montrer même s’ils diront les mêmes conneries que lui . A la différence de l’idéologue Zemmour qui aura préparé le terrain, eux ne s’embarrasseront pas. Ils passeront aux actes. Il faut dénoncer M.Zemmour tel qu’il doit être l’être. Quand on est un humaniste s’entend. De Gauche par surcroit.

      M.Zemmour est un individu d’extrême -droite de type nouveau. Le néofascisme demain ne sera pas antisémite en premier lieu. Il sera raciste d’abord envers les plus pauvres, comme toujours. Le fascisme s’attaque toujours en premier lieu aux plus démunis afin qu’ils ne s’organisent pas. Afin qu’ils ne combattent pas. Le fascisme est toujours le dernier bras du système quand celui -ci est blessé à mort. Par sa propre faute ou pas. Qu’on y réfléchisse bien à deux fois.

  12. Je vois cela autrement. Cet amalgame « grossier » peut-être voulu. « Grossier » parce que trop gros comme amalgame. Pour celui qui ne comprend rien en politique, c’ est flagrant comme erreur. Je ne pense pas que Plantu fasse la corrélation des valeurs de ces deux partis mais celle de leur puissance d’ écoute. Ils passe le message que Le Pen et Mélanchon sont juste d’ accord sur ce point : « les centristes sont en train de nous pourrir l’ existence et que, à son avis, les partis extrèmes ne font pas le poids pour nous débarrasser d’ eux ».

    • Annick, même avec le brassard nazi c’est voulu???

      • Des brassards. Beaucoup de gens en portent. Celui de Le Pen ressemble à une étoile à 6 branches et celui de Mélenchon, à mon avis, est un poing fermé.

        • Je ne vois rien de nazi dans ce dessin. Je pense que Mélenchon n’ a pas apprécié d’ être mis sur un niveau d’ égalité parlementaire avec Le Pen, quoi qu’ ils aient tous deux comme arguments. Si c’ est vexant, y a maladresse. On dit que c’ est vexant mais, si on va dans ce sens là, pour Le Pen aussi. Je ne prends pas parti. Je regarde juste un dessin et ce qu’ il m’ inspire. Rien de bien méchant.

          • si tu ne vois pas la représentation nazi dans ce dessein, alors restons en là…

          • Plantu, dans une grotesque justification de son dessin – qu’il ne regrette pas – a fait valoir que les gars de la CGT portaient aussi un brassard quand ils défilaient…

          • Bah voyons…plus c’est gros plus ça passe forcément…..

          • annick louise

            « Je regarde juste un dessin et ce qu’ il m’ inspire. Rien de bien méchant. »

            A la limite et après un peu plus de recul, on pourrait presque penser comme vous. Ce dessin ne méritait peut-être pas autant de cris d’orffraies. Un mépris muet aurait suffit. Il aurait peut-être suffit de dire que c’était un mauvais dessin. Que le dessinateur était à côté de la plaque et puis c’est tout. Sauf que…

            Sauf qu’ il y a dans ce dessin le mot de passe de la confrérie aristo-médiatique. Chaque fois qu’on parle de JL Mélenchon, on rajoute par la bande ou très explicitement le nom de M.Le Pen. Il faut que les deux noms soient systématiquement accolés pour que les deux dans l’imaginaire collectifs soient  » comme  » associés ; des formes
             » jumelles  » en quelque sorte. Un collage de personnes – peu importe qu’elle n’aient rien à voir entre elles. Il faut repousser la tentation du vote
             » Mélenchon » en le discréditant par l’adjonction à M.L Pen.

            C’est un dessin qui joue sur « le subliminal » , pas sur la Raison.
            Nicolas Demorand avait utilisé le principe psychologique du  » double bind  » pour faire péter un cable à Jean – Luc Mélenchon, ici Plantu joue sur l’association forcée qui jouera comme une emprunte psychique dans la tête des électeurs. Le mot d’ordre sous-jacent de Plantu veut faire croire que voter Mélenchon c’est « comme » voter Le Pen. Attention danger ! …est-il signifié comme par suggestion. Le pauvre garçon n’a pas compris l’époque où nous vivions depuis l’écroulement de Wall Street en 2007. Plantu s’imagine encore vivre sous le monde radieux de J.Séguéla dans les année 80. Il a tout faux.

            Oui, Ecoutez bien la prochaine fois. Tendez l’oreille sur les ondes, à la télé. Vous verrez que c’est le mot d’ordre de toute la planète dirigeante médiatique qui ne veut voir dans son scénario que deux hommes : Sarko & DSK – Chaque fois que vous entendrez le nom de Mélenchon prononcé, vous entendrez celui de Marine Le Pen arriver dans la foulée.

            Ce dessin pourrait être simplement anecdotique et nul, c’est vrai. Mais il est plus que ça . Au delà de son conservatisme imbécile, il est la voix enregistreuse de l’ establishment politique. Ceux qui ont intérêt à ce que la 5° république continue comme si de rien n’était. Entre « gentleman UMPS  » – Plantu le sait bien. Il sait ce qu’il fait et qui il est.

            Il faudrait le prendre vraiment pour un imbécile si on imaginait qu’il ne sait pas ce qu’il fait. Il travaille consciencieusement pour les candidatures de N.Sarkozy & de DSK. C’est le fondement de son job au journal « Le Monde » . Il est payé pour ça. C’est un dessinateur obéissant, monsieur Plantu.

            Tous ces dessins sont de la même eau : 50 / 50 – Un peu, mais pas trop. Un peu  » méchant » , mais toujours  » gentil  » – Plantu c’est le conformisme en acte. La domesticité à la pointe du crayon. Un artisan du bon ordre , un artiste du bon goût néolibéral : La docilité dans la liberté –

            Et oui ! Il est libre notre « Plantu national ». ça se voit non ? Son dernier dessin ne nous le prouve t-il pas ? ah, ah ! Il est si libre qu’il fait comme tout le monde, Plantu. Sa pensée est parfaitement dans la ligne éditoriale du système néolibéral. A vrai dire, si on regarde tous ses dessins, plus mou on ne fait pas mieux. Plus niais et docile : Pas mieux. Des dessins pour enfants de quatre ans. Il ne faut pas traumatiser les adultes, ceux-ci sont bien trop sensibles et ils pourraient se mettre en colère voire même s’organiser pour changer le système et l’ordre de distribution des richesses et de la justice sur Terre. Imaginez le cauchemar pour les élites , des foules comme en Tunisie scandant le slogan suivant : du pain, du travail, de la dignité !

            Mélenchon ? Attention Espoir Concret !

          • Le slogan en tunisie s’est épuré au cours des semaine pour devenir bien plus simple : un seul mot : « dégage »

            http://www.youtube.com/watch?v=Xi3uBlbRrUM

            http://www.youtube.com/watch?v=2UlLI2uLf9g

  13. Moi, c’est le JLM du discours de clôture du forum du PG au sénat paraissant avoir compris que la crise écologique dans laquelle nous sommes déjà serait plus brutale pour les sans grade que pour les riches, qui m’avait intéressé.
    Et puis il a accepté de foncer tête baissée dans toutes les provocations et pêle-mêle déclarant avoir de l’admiration pour Marchais, acceptant cette idée sans queue ni tête de populisme, s’en prenant à des journalistes stagiaires ou du bas de l’échelle, affirmant que Cuba n’était pas une dictature – à quoi cela sert-il s’il n’y a pas de démonstration ? – continuant de réclamer une croissance insensée, flattant un PC en coma dépassé… Pour tout dire perdant du temps dans de petites escarmouches alors qu’il est plus qu’urgent de proposer un programme non pas pour la présidentielle mais pour la législature à venir. Un programme qui donne un sens à notre vie au cœur des crises et qui ne pose pas pour préalable les questions d’alliance. Un projet fou, une utopie.
    Tant pis.

    • D’accord avec Peska….alors, précisément, ne faisons pas une montagne du plantage de Plantu.
      Cela donnerait trop d’importance à ceux qui attendent le moindre incident de parcours. Et JLM, avec ses gros défauts, ni Plantu, vieux et plutôt bon briscard de la caricature, ne doivent entrainer dans une toute petite polémique stérils.

  14. Très bien, par contre luc ferry préfère LaPen a O:Besancenot, pas melenchon, a moins qu’il l’est rajouter depuis, mais je ne crois pas.

    Voir ici http://bellaciao.org/fr/spip.php?article111738

  15. je suis quant à moi militant du PG et je suis profondément meurtri de ce genre d’amalgame qui se répand si aisément (à qui cela profite ?), à la suite des accusations de populisme que j’ai dénoncé sur mon propre blog.

    J’ai passé, comme bien d’autres au front de gauche ma vie à lutter contre le fn et l’expansion de ses idées dans la droite classique (c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé mon blog il y a deux ans, encouragé en cela par celui d ‘Olivier, mon mentor en la matière). Je lutte depuis plus de vingt ans contre le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, pour le respect de la liberté d’expression, et l’on caricature le chef de mon parti en leader fasciste ?

    Incompréhensible.

  16. Bien d’accord, mais comme j’ai écrit via mon blog, la ficelle est tellement grosse que ça sert en définitive le front de gauche…

  17. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet, Toubib, despasperdus, Phil dp, etienne_garnier and others. etienne_garnier said: RT @JesuisCethomme: Mélenchon – Le Pen, « l’odieux amalgame » » Plume de presse: http://bit.ly/hOMws4 via @addthis […]

  18. Je pense que ce dessin illustre parfaitement l’opinion des tenants du système en place dans notre pays: « Plutôt Hitler que le front populaire » = « Plutôt Lepen que le Front de Gauche ».

  19. Cet amalgame de Plantu est vraiment scandaleux sur le plan des idées développées par le Front de Gauche. Rien de commun entre le Front National et le Front de Gauche. Tout les oppose. C’est le côté « près du peuple » qui dérange toute cette classe de bourges. Car Marine Le Pen aussi se veut près du peuple, du moins tant qu’elle est dans l’opposition, car elle aussi est une grande bourge en descendant de son père. EBeurk.lle a senti que le côté « national » et raciste pouvait être aussi un repoussoir à voix. Et pour gagner, il faut ratisser large… alors la pauvreté allant grandissant, il y a des voix à prendre. D’où son élection à Hénin-Beaumont.
    Mais le raccourci fait par Plantu est bien dégueulasse, lui, que l’on voit à la télé avec sa voix douce et bien mielleuse…à qui on donnerait le bon dieu sans confession… Beurk. A gerber.

  20. c’est clairement malhonnête intellectuelement, mais n’est ce pas le revers de la médaille de la starification, voulue et réclamé par le PG (cf « score à deux chiffres à la presidentielle »), de melenchon ?

    • 1) Est-ce une « volonté de starification » que de viser un résultat électoral à deux chiffres ? C’est à dire la volonté de peser dans la vie politique, la volonté de sortir de la stratégie des candidatures de témoignage.

      2) Est-ce que Plantu va affubler les autres candidats qui peuvent espérer obtenir un résultat à deux chiffres de brassards Waffen SS et leur dessiner un bras tendu qui rappelle le salut nazi ?

      Souviens-toi, Jerem, quand la stratégie de la LCR était de mettre Besancenot en avant, on a souvent entendu la dégueulasse locution « hitléro-trotkistes ». Elle est du même tonneau que le brassard SS d’aujourd’hui.

      • 1) Malheureusement, à mon corps défendant, la 5ieme republique impose cette « starification »…je pense qu’il ne faut pas jouer à ce jeu, comme le font tout les autres partis parce que j’ai l’espoir que le front de gauche n’est pas comme les « autres ». J’aimerai entendre en ce moment un discours du type : « la presisentielle est dans 1 AN ET DEMI, cette course à l’investiture est plus que prématurée et déplacée dans le contexte social actuel !! il faut travailler et non pas se placer pour des postes »

        2) Plantu a toujours été un socialo bon teint, bonne conscience et compagnie

  21. Je viens d’ envoyer le message ci-dessous à Plantu à son adresse au journal Le Monde
    plantu@lemonde.fr

    « Je me permet ce petit mot pour vous dire mon indignation suite à votre caricature parue dans l’Express représentant Jean-Luc Mélenchon affublé d’un brassard rappelant les brassards nazis (et qui le fait donc identifier comme tel), à la remorque de Marine Le Pen, et lisant le même programme. Vous les mettez dans le même sac tous les deux, et c’est là que c’est malhonnête de votre part.
    Vous ne pouvez ignorer que l’esprit et la finalité du programme du Front National et du programme du Front de Gauche sont radicalement différents.
    Avez-vous tant de haine (imméritée à mon avis) pour la Gauche de la Gauche pour faire cette assimilation nauséabonde? Où est-ce un moment d’égarement de votre part?
    J’espère que c’est cette dernière qui vous a conduit à faire ce dessin. Une idée que vous avez cru bonne, mais qui se révèle proprement dégueulasse.
    J’espère que cette protestation vous fera réfléchir et vous incitera à vous excuser auprès de Jean-Luc Mélenchon et de tous les militants et sympathisants du Front de Gauche que vous avez profondément blessés.
    Michel Caburet-38-Grenoble »

    Vous pouvez protester à votre tour en argumentant mieux que je n’ai su le faire.

    • Je viens aussi d’envoyer un message disant mon dégoût à ce « monsieur ». Nous risquons dans les jours qui viennent de voir se révéler des arrières pensées que des années de respectabilité « culturelle » ont soigneusement cachées.

      • Envoyez des lettres, mais ne signez pas que de votre nom !
        Signez aussi de tous vos proches morts, déportés ou ayant consacré toute leur vie à lutter contre les loups.

        Il est affligeant de constater que le « devoir de mémoire » ne s’applique qu’à une certaine catégorie de victimes de cette barbarie.

        Ce qu’à fait Plantu n’est rien d’autre que du négationisme. Il nie le fait que nous sommes tous au Front de Gauche descendants par le sang ou la pensée de tous ceux qui portaient l’étoile rouge, des exilés d’Espagne, de Portugal, du Chili, etc. partie prenante de la victoire de mai 81.
        Une insulte et une diffamation pour nous tous et nos aînés.

    • Bonne idée ! Du coup, j’ai envoyé mon mail aussi, avec juste le lien vers ce billet et la mention : « Moyennement cordialement, Olivier Bonnet« .

  22. Il va sans dire qu’un tel amalgame ne peut appartenir qu’à quelque chose de très malhonnête, c’est en tout cas, un grand mépris pour les gens qui sont du côté de la justice entre les hommes et recherchent une fraternité et une solidarité qui manquent cruellement à ces prétendues Républiques qui font la politique du Front tout en le gardant, par devant, comme pare-feu pour qu’on ne les confondent jamais…, eux… avec ce front. C’est énormément de toupet !

    En réalité, on a une « sainte » horreur des « partageux » ! Et il faut éviter un nouveau Chavez ou un Morales ou un Kirtchner… Donc, tout est fait pour matraquer, créer une rumeur afin de conditionner la foule.

    Mon avis personnel, est que Mélenchon est trop mélangé entre sa tradition politicienne qui lui colle à la peau et une attitude de combattant qui n’adhère pas aux petits écrans de télé… Il y a des grands écarts qui démontrent que l’individu peut être facilement cassé… Ainsi : dénoncer le journalisme aux ordres et se vautrer dans le rouge des canapés de Drucker…, cela ne pardonne pas ! Et les chiens hurlants en profitent.

  23. C’est intellectuellement malhonnête…

    Il aurait du représenter Mélenchon le poing gauche levé…

    Misère…

  24. Dans l’air du temps ? Hier, dans l’Indre, Sarkozy a été accueilli, dans le froid glacial, par les enfants des écoles y compris des très jeunes, munis de petits drapeaux tricolores !! C’était très « Maréchal nous voilà » !! Comment des enseignants et des parents ont pu laisser faire ça ? Bien sûr maire UMP. Si vous pouvez capter la reportage sur France 3 Berry vous allez jouir du spectacle. Pendant ce temps les manifestants paysans et enseignants étaient tenus à 10 kms. Un hélicoptère survolaient le village porte ouverte avec un flic en arme pointée vers les habitants… Ben Ali/Sarkozy même combat !

  25. L’anti-fasciste, machine à perdre du PS depuis 20 ans, vit encore. Incarné par l’auteur de l’article.

    Mélenchon appellera à voter pour qui au second tour si Le Pen passe? Sarkozy ou Strauss-Kahn?

    Tout ça pour ça?

    • Lui je ne sais pas, mais s’il s’agit de moi, je voterai blanc. Est qualifié de machine à perdre tout individu qui n’accepte pas le diktat du vote utile pour justifier tous les reniements, c’est ça ? Que le PS redevienne de gauche et, là, il pourra reparler de victoire. La machine à perdre du PS, c’est DSK le maître privatiseur, c’est Jospin dont le programme n’était pas socialiste, c’est cette insupportable droitisation, cette honteuse soumission au libéralisme qu’incarne la clique centriste du PS, les Valls (lui, c’est même pas centriste, c’est UMP !), Delanoë, Moscovici, Cambadélis, Collomb, Guerini, Rebsamen… Eux, c’est clair : « Qu’ils s’en aillent tous !

      • Lui je sais pas, mais moi j’ai été troublé puis presque convaincu par un de tes lecteurs :
        En cas de duel Sakozy/Le Pen ou Droite du PS/Le Pen, puisque le but est de chassé Sarkozy ou DSK, alors mieux vaut faire un cadeau empoisonné à Le Pen en votant contre les capitalistes (et non pour quelqu’un) sans lui donner de majorité au Parlement.
        Pour seulement quelques jours de flottement on aurait ainsi réussi à chasser les capitalistes et à précipiter la 6ème république ou Révolution Citoyenne.

        Il fallait voter « républicain » en préférant Chirac en 2002, mais elle est où aujourd’hui la République ? Aucune volonté populaire n’est prise en compte ni même discutée : TCE, retraites, etc.
        Avec Hortefeux, Besson and co ce sont les idées de Le Pen qui sont au pouvoir !

        Un passage extrait du blog de JLM vient conforter cette interrogation :
        « Les sociodémocrates allemands, qui avaient assassiné Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, soutinrent la candidature de Hindenburg « seul capable de barrer la route à Hitler ». Ce fut lui qui appela Hitler à la chancellerie. Je ne pronostique pas ce cas extrême, et je ne veux assimiler aucun des protagonistes d’aujourd’hui à ceux d’hier, pas même madame Le Pen. Je veux montrer que la logique qui consiste à avoir peur de son ombre et à refuser un combat frontal quand il se présente conduit toujours au désastre. »

        • « Avec Hortefeux, Besson and co ce sont les idées de Le Pen qui sont au pouvoir ! »

          Pour vous anti-immigrationnisme = anti-islam ? Si oui, alors vous êtes tombé dans le piège des médias.

          « Les sociodémocrates allemands, qui avaient assassiné Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, soutinrent la candidature de Hindenburg « seul capable de barrer la route à Hitler »

          Donc un trio de personnes sont quasiment à eux seuls les déclencheurs de la seconde guerre mondiale? Ah bon et que faites vous d’un côté du traité bryant-kellog (royaume-uni + usa) qui ont interdit à la France le recours à la guerre lorsque les troupes de Hitler reprennent le Rhin? Et que faites-vous du pacte de non-agression Hitler-Staline quand on sait que Staline était informé par Churchill de ce que faisait Hitler (les messages Enigma Allemands étaient décodés par les Anglais avant-même que débute la deuxième guerre mondiale)?

          • Je comprends mal ce que vous voulez dire là : « Pour vous anti-immigrationnisme = anti-islam ? » Vous doutez du caractère anti-islam de la politique sarkozyste ? On a pu voir ça lors du débat sur l’identité nationale et ses innombrables dérapages, à l’occasion de la « blague » d’Hortefeux (condamné pour ça) ou encore à propos de l’accent mis sur la burqa : il s’agit d’être islamophobe – tout en s’en défendant – pour mieux conquérir les voix racistes.

          • L’anti-immigrationnisme d’Hortefeux et Besson n’est pas seulement anti-islam, mais raciste, la couleur de peau ou l’ethnie suffit.
            Ils expulsent des arabes, des noirs ou des roms. Jamais de blancs.

            Même du point de vue économique ces idées sont stupides. L’Allemagne a eu à absorber 15 millions d’émigrés de l’Est + les Turcs, et cela n’a pas effondré leur économie ! C’est peut-être ce qui l’a renforcée au bout du compte…

            C’est pas pareil concernant les 15 millions d’émigrés dont je parle en Allemagne ?
            Sauf à considérer la couleur de la peau (donc être raciste) ou la religion (donc ne plus être laïque), la différence n’est pas plus importante entre nous et les francophones Marocains, Algériens, Tunisiens, Haïtiens, et d’Afrique Centrale et de l’Ouest qu’elle ne l’était entre Allemands de l’Ouest et de l’Est il y a vingt ans.

            Aujourd’hui en France on ouvre en grand les frontières pour les produits et on les ferme de + en + pour les humains.
            Alors qu’il faudrait faire le contraire !

          • @Olivier,

            Le débat sur l’identité nationale portait sur la question qu’est-ce qu’être Français, pas qu’est-ce qu’être Musulman.
            La blague raciste d’Hortefeux? Gesticulation médiatique. Du petit lait pour vous. Pendant ce temps-là, on ne parle pas des traders et du chômage en France.

            « il s’agit d’être islamophobe – tout en s’en défendant – pour mieux conquérir les voix racistes. »

            Racialistes, pas racistes. C’est tout à fait différent. Qu’est-ce qu’un racialiste? C’est quelqu’un pour qui ce qui vous fait est votre origine, pas vos actes.

            Qui se propose pour le porter pour les futures élections? Ni l’UMP ni le PS car cela les obligerait à adopter un discours entièrement xénophobe. Et ça ils ne l’assument pas.

            On peut penser, avec l’amalgame actuel entre anti-racisme et anti-islam que le FN peut parfaitement adopter le discours pour un certain électorat, au profit des deux partis majoritaires qui s’en lavent les mains.

            En gros, l’UMP avec sa burka, etc. a jeté les bases, et maintenant ce sont d’autres qui vont prendre le relai.

          • Mais de quoi parles tu ?

            Peut-etre faudrait il apprendre à lire, avant de répondre.

            « Les sociodémocrates allemands, qui avaient assassiné Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, soutinrent la candidature de Hindenburg « seul capable de barrer la route à Hitler ». Ce fut lui qui appela Hitler à la chancellerie.

            à quel moment parle-t-on de guerre mondiale ? L’exemple est là pour montrer comment, « …la logique qui consiste à avoir peur de son ombre et à refuser un combat frontal quand il se présente conduit toujours au désastre. » Et rien d’autre. Il s’agit d’un exemple. Point

      • Merci. Je ne suis pas le seul à penser que le PS est devenu l’aile gauche de l’UMP. Je me doutais bien que j’étais pas seul, mais ca fait quand meme du bien à entendre.

      • Cet olivier bonnet pense que le vote utile est une duperie.

  26. Plantu a voulu grossir les traits des personnages. Ce sont deux grandes gueules. Il en faut, mais ce genre de personnes ne fait pas illusion longtemps. C est donc dans leur façon d être que l on peut voir des similitudes. Plantu a toujours dénoncé les inégalités à travers nombre de ses dessins. Notamment entre l hémisphère nord et l hémisphère sud. Je me souviens d un dessin représentant un Africain ,famélique,tapait avec le manche de son balai contre le plafond. Au-dessus , nous, les occidentaux, gras, attablés en train de s empiffrer. Dessin très fort. Quand l Afrique s éveillera…

    • « ce genre de personnes ne fait pas illusion longtemps. »
      Mais de qui parlez-vous donc ?

      Plantu ? Cela fait des dizaines d’années qu’il est au Monde !

      Le Pen ? Mais il est là depuis très longtemps (Algérie) et sur le devant de la scène depuis 1983 !
      Depuis si longtemps que ratrappé par l’âge il peut même se permettre d’introniser sa fille…

      Mélenchon ? Quand même sur le devant de la scène depuis 2005 et le TCE.

      Je n’en trouve que la moitié d’une (Mélenchon), pourtant dont beaucoup s’accordent à lui voir jouer un rôle encore longtemps, alors pourquoi le pluriel à « personnes » ?

      Plantu n’a aucune excuse, encore moins celui d’avoir voulu être drôle, ce n’est marrant pour personne.
      Car certains dessins de Reiser, Gébé, Wolinski, Cabu, etc. franchissaient les bornes parfois, mais ils étaient drôles et d’évidence on voyait que le seul but était de faire rire ou sourire.
      Rien de tout cela ici avec Plantu. C’est une « commande » pour un but bien précis.

      Pour finir un article qui explique correctement les nouvelles contraintes du dessinateur de presse à travers un exemple de Cabu/neoCherlie :
      http://www.caricaturesetcaricature.com/article-cabu-et-ses-deux-pere-fouras-les-contraintes-du-dessin-de-presse-52671246.html

    • Plantu s’est déjà déshonoré en crachant sur les grévistes d’EDF qui « torturaent » la France et maintes fois sur les fonctionnaires fainéants.
      Ce n’est qu’un petit bourgeois qui fait l’aumône à ses pauvres du sud, parce que ceux-là ne risquent pas de déranger son petit confort…

  27. L’assimilation de ce qu’ils appellent l’extrême gauche et de ce que nous appelons l’extrême droite est un cliché ancien et tenace. Il refait surface de façon régulière dès que l’opinion publique se radicalise (vers la gauche) pour essayer de la tirer vers plus de « modération ». Vers un vote prétendument « utile » (utile à qui, utile à quoi, vous noterez qu’on oublie toujours de nous le préciser).

    Plantu est-il, dans cette affaire, le poste avancé de la future guérilla électorale, destiné à nous faire du vote PS dès le premier tour une obligation morale, et du vote dissident une honte absolue, parce que l’argument « avril 2002 » a du plomb dans l’aile?

    Tiens, ils devraient plutôt reprendre le slogan SNCF (actuellement ridiculisé, c’est vrai) « À nous de vous faire préférer le PS ». Selon le candidat qu’ils choisiront, selon ce que dira ce candidat, selon le degré de confiance que nous croirons pouvoir lui accorder (au vu de son passé par exemple), les électeurs feront leur choix. Commencer par assimiler Marine Le Pen avec Mélanchon et par extension avec tous ceux qui ne sont pas dans la ligne PS, c’est vraiment malhonnête, et probablement inefficace, le bouton de la culpabilisation est terriblement usé pour avoir beaucoup trop servi.

  28. Quel boucan. Ok Plantu s’est planté. Il a fait un dessin humoristique qui ouvre des hypothèses de comparaisons sarcastiques. Nous Mélenchons tout ?. Pas tant que ça. Son dessin a créé l’ indignation mais aussi fait beaucoup réfléchir. Pour ma part, je retiens juste l’ essentiel, il faut virer Sarkonazy. Comment s’ y prendre ?.

  29. Pendant que Plantu montre patte blanche en bon petit valet du système, j’ attire l’attention des bloggeurs et bloggeuses sur la réalité française bien au delà des amalgames ridicules du dessinateur du journal de droite/ Le Monde.

    La réalité que ne dessinera jamais Plantu tant son conformisme est immense, là voici. Cela ne se passe pas dans l’ancienne Tunisie de Ben Ali mais bien en France durant le régime UMPiste, celui qui permet à Plantu de bien manger sans déranger le pouvoir en place. Il faut lire jusqu’au bout cet article et bien méditer l’espace politique dans lequel nous sommes entrés.

    http://www.lille43000.com/content/view/387/1/

  30. Mélenchon n’est absolument pas populiste, Mélenchon ne flatte absolument pas les thèmatiques poujadistes, le peuple, sa souffrance, sa vertu… Mélenchon n’a jamais dit qu’il voulait prendre dans la poche et dans les coffres des riches pour donner aux pauvres… Jamais il n’a dit ça, ô grand jamais… Mélenchon n’a jamais eu une phrase volontairement familière, voire populaire, imagée, pour vanter ce goût de la France réelle qui n’est pas le sien… Mélenchon aime les intellectuels économistes (c’est vrai, il aime Attali), ils aime les analyses qui défendent le libéralisme acceptable et modéré, Mélenchon est serein, paisible, il ne s’excite jamais, jamais un mot plus haut que l’autre…

    • L’accusation de populisme, ça commence à bien faire ! Oui ou non une oligarchie accapare-t-elle les richesses en France ? Doit-on en prendre son parti, laisser les pauvres se débattre dans la misère tandis que les nantis affichent des profits de plus en plus obscènes, en chantant « vive l’injustice sociale » ? Ou si non, comment le dénoncer sans qu’on nous balance du « populiste ! » à la figure ? Si être populiste, c’est défendre le peuple, Mélenchon est populiste.

      • Eh ! oui, bien sûr ! le peuple… cette réalité tellement tangible dont on sait exactement où elle commence et où elle finit. Adolf Hitler, par exemple, savait bien montrer les limites à l’intérieur desquelles on trouvait le peuple. Défendre le peuple, sa dignité, sa réalité concrète. Si c’est ça être populiste, alors soyons populiste.

        • Pas de réponse à cette question là : Oui ou non une oligarchie accapare-t-elle les richesses en France ? Doit-on en prendre son parti, laisser les pauvres se débattre dans la misère tandis que les nantis affichent des profits de plus en plus obscènes, en chantant « vive l’injustice sociale » ? C’est concret, c’est tangible, ça, des millions de chômeurs, précaires, smicards, mal logés, sans abris…

  31. Rien de plus concret et tangible que le peuple qui souffre et les nantis qui s’en mettent plein les poches… On les toucherait du doigt ! Et cette apparence de démocratie, cette démocrassouille, quelle obscénité ! Il n’y a qu’à regarder autour de nous, à sa fenêtre, sur les trottoirs, dans les magasins, sur les parkings des grandes surfaces pour les voir, ces pauvres, ces opprimés du système, ces désespérés, exploités et spoliés… Ah ! Sauvons-les ! Vive la révolution !

  32. J’ai toujours entendu dire que les extrêmes, c’est kif kif bourricots, bien avant 2002… Alors, tu vois, retourne dans ton jardin, mon gros candide. Ton hypothèse de politologue de mes ** vaut pas un pet. Et puis je vois bien Plantu soucieux de l’avenir du PS, tiens !

  33. Z’ont quand même l’air de tous bien flipper face à la possibilité d’un score à deux chiffres du parti/front de gauche…toute les saloperies sont bonnes,et c’est le camarade journaliste qui se coltine le « sale » boulot
    Bien longtemps que je n’ai pas voté….mais là ça me tente presque…enfin ,d’ici là

  34. Tout socialisme est un fascisme, plus ou moins violent, mais un fascisme. Et en tout cas tout fascisme est un socialisme.

  35. […] certaine droite, en se voyant si méprisés qu’on puisse nous ranger dans des camps bien nauséabonds (faut-il nous gazer, aussi ?) ne peut que renforcer l’idée que notre principale […]

  36. zapping sur le thème « Mélenchon-populiste, Mélenchon = Le Pen » :

    http://www.dailymotion.com/video/xjr5nf_zapping-melenchon-populisme_news

    Monsieur Bonnet, faites-le connaître aux journaleux !

    Bien à vous.

  37. […] Mélenchon – Le Pen, « l’odieux amalgame » […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)