Juin 192011
 

Communiqué du Parti de Gauche

« Le Parti de Gauche se réjouit  du vote clair des adhérents communistes en faveur de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Le choix définitif formulé ainsi par le PCF après celui de la Gauche Unitaire, de la FASE et, naturellement, du Parti de Gauche, donne du sens à la dynamique politique du Front de Gauche engagée depuis les dernières élections européennes.  Cela confirme bien qu’il existe à gauche  une alternative unitaire et conquérante face à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen.  Un autre vote à gauche est possible, celui pour une révolution citoyenne pacifique et démocratique qui mette fin au règne de l’oligarchie en France.

Le Front de Gauche peut désormais se lancer dans la campagne présidentielle et législative fort de tous ses atouts. Il incarne l’unité, comme va le confirmer dans les jours à venir son élargissement à plusieurs mouvements politiques. Il est le seul à appeler à une implication populaire forte à travers des assemblées citoyennes. Il est le seul, enfin, à porter l’ambition de regrouper une majorité pour gouverner la France sur un programme de radicalité concrète,  sociale, écologique et républicaine.

Le Parti de Gauche est heureux aujourd’hui car il s’est créé dans cet espoir et n’a jamais eu de cesse  d’en faciliter l’avènement.  Ses militants sont fiers que le candidat à la présidentielle du Front de Gauche vienne de ses rangs. Mais ils savent désormais que Jean-Luc Mélenchon ne sera plus leur porte-parole mais celui du Front de Gauche tout entier. Pour eux et avec eux, il parlera à tous les citoyens pour qu’ils fassent naitre la nouvelle République du partage et de la planification écologique. »

Jean-Luc Mélenchon a été élu candidat du Front de gauche par les militants du PCF avec 60% des suffrages. Il nous a obligé ce soir à regarder le journal de Claire Chazal : « Un autre futur est possible » pour « la France, la belle, la rebelle » qui ne doit pas être « abandonnée » à un « petit groupe d’oligarques » qui la « prend à la gorge », a-t-il déclaré, comme le note Le Parisien. « Moi je suis le candidat du partage des richesses, de la VIe République et de la planification écologique, et si les électeurs le veulent, cela sera fait avec une main de fer. » Le quotidien aurait pu citer aussi le passage où Mélenchon promet que le Front de gauche empêchera que la France ne subisse un dépeçage à la grecque. Il viendra demain à Gémenos (Bouches-du-Rhône) soutenir les salariés en lutte de Fralib. Le Front de gauche 2012, c’est parti !

Partagez cet article

  17 commentaires à “Mélenchon, présidons !”

  1. Oh je suis si heureuse… Il le mérite mille fois!!!

  2. S’il pouvait juste radicaliser sa position à l’égard de l’Europe, de l’Euro, de la Commission: Sortir de l’Europe, de l’OTAN, de l’OMC,pourquoi pas la charte de La Havanne, l’Euro: monnaie commune et retour du franc, et cerise sur le gâteau BAROSO au fond d’un cul de basse fosse; j’irai y « caguer » avec soulagement et contentement.
    Ma voix ira à celui qui en fera la pierre angulaire de sa politique.

  3. Je vais me réveiller. Je vais me réveiller…

  4. Je me demande qui Olivier soutiendra en 2012 🙂

  5. Raisonnable de réunir tous les partis de gauche. Y a des jours comme ça, on se sent mieux mais, là précisément, on sait pourquoi

  6. Jean-Luc Melenchon a sans surprise ete elu candidat du Front de gauche pour 2012 par les militants communistes devenant ainsi le premier non communiste a representer le PCF a une presidentielle depuis Francois Mitterrand en 1974.. Quelque 670 delegues reunis a Montreuil Seine-Saint-Denis ont approuve ce week-end a 63 6 des suffrages le choix de lex-socialiste actuel copresident du Parti de Gauche pour representer le Front de gauche en 2012..

  7. Voici belle lune que Mélenchon fait le pari de devancer le candidat ou la candidate socialiste. Même si je lui reconnais des talents, j’avoue que je doutais fort de la chose : le poids des habitudes, le poids du PS, l’inertie de l’électorat et toutes les autres bonnes raisons ce que tu voudras y ajouter…

    Et puis je me suis rendu récemment à une réunion publique de François Hollande. [Remarque sociologique : je n’avais pas vu de grand rassemblement quasi-réservé au troisième âge depuis bien longtemps…] Eh bien mes enfants, si ce fallot machin mou est le candidat du PS, je vous assure qu’ils ne sera pas au deuxième tour de la présidentielle. Ni sa mollesse, ni l’insipidité de son programme ne plaident pour qu’il fasse beaucoup mieux que Gaston Defferre en 1969 (5%).

    Mélenchon, que j’ai aussi vu en réunion publique voici quelques mois, va le bouffer tout cru, ce pauvre Hollande, après l’avoir plumé-vidé-désossé en trois coups de cuillère. Et pourtant la cuillère n’est pas l’outil idéal ! Alors si on donne un couteau à Mélenchon…

  8. Ah ah !! ce Melenchon ^^ impayable

  9. Sacré Jean Luc, avant les législatives et les présidentielles , il avait oublié qu’il y avait…..mince mince mince ..;les sénatoriales ! Et là pas question de Front de Gauche !

    • Vous êtes dans l’erreur : le Front de gauche est bien représenté au Sénat. Pas par Mélenchon, dont vous n’ignorez sans doute pas qu’il n’est plus sénateur mais euro-député… du Front de gauche.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)