Oct 242011
 

Roborative chronique, publiée sur son blog par Christophe Conte des Inrockuptibles, sous le titre de Chère Nadine Morano : « Je suis certain que les Français, qui ont des fantasmes parfois baroques, t’imaginent tout à fait dans un remake de La Liberté guidant le peuple de Delacroix. Les nibards laiteux tendus vers 2012, tu brandirais un drapeau UMP et dans ton sillage tous les Copé, les Mariani, les Guéant seraient prêts à transformer sous ta harangue de marchande de morues le crépuscule où vous vous êtes fourrés à l’aube nouvelle du sarkozysme triomphant de la menace soviétique. C’est toi qui l’as dit, hein, entre autres aboiements nourris par le n’importe quoi pourvu que ça mousse : le programme du PS c’est l’URSS ! C’est sans doute pour s’en prémunir que ton parti a choisi d’envoyer au front sa Grosse Bertha et qu’ainsi tu monopolises désormais du soir au coucher le temps de parlotte alloué à vos rangs catatoniques. Remarque bien qu’en réponse à la primaire bolchevique, c’était pas une mauvaise idée de dépêcher la plus primaire d’entre vous, ça équilibrait un peu le débat. »

Merci à C’Politic pour l’illustration ci-dessus et à Chompitiarve qui nous a bricolés La liberté guidant le peuple façon Christophe Conte.

 

Partagez cet article

  6 commentaires à “Nadine Morano rhabillée pour l’hiver”

  1. Comme dirait l’autre, en voilà un qui ne porte pas des pantalons pour rien.
    Un bis pour « les rangs catatoniques ».

  2. « prêts à transformer le crépuscule????? »
    Pathétique, old friend, pathétique…

  3. Il est vrai qu’on la voit beaucoup, ce qui n’est pas une si mauvaise nouvelle: elle s’enferre si bien.
    Un bémol peut être: les poissonnières sont respectables et Morano ne l’est pas: les serpillères avec les serpillères.

    • Serpillières ayant déjà servies ou pas?éviter d’insulter les serpillières et les poissionnières en même temps quand il s’agit de Morano devient un exercice hautement improbable et risqué!
      Mais dans le nord on dit wassingue!

  4. J’ai eu la chance d’assister à une conférence de Fabrice Lhomme et Gérard Davet, les auteurs de « Sarko m’a tuer ». Ils nous ont avoués qu’ils avaient été enchantés d’entendre les ténors de l’UMP les taxer de staliniens et de fascistes. Parmi ces ténors… Nadine Morano. Non vraiment, c’est une chance d’être taclé par des gens aussi peu crédibles, qui par ailleurs sont un vrai vivier pour la presse satirique, indépendante, de gôche, et autres lignes éditoriales peu recommandables !

  5. Hargh, la Murène… je ne la supporte pas, ni politiquement ni humainement (et là je me demande si le genre humain est vraiment représenté dans la classe politique au pouvoir)

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)