Août 242011
 

C’est un court Télégramme publié par le Figaro : « Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo ont bien eu une relation sexuelle, probablement « non consentie », mais les mensonges « accablants » proférés par la femme de chambre rendent la poursuite de la procédure impossible, a affirmé aujourd’hui le procureur de Manhattan Cyrus Vance. Bien que non concluantes, les preuves réunies au cours de l’enquête « correspondent à une relation sexuelle non-consentie », a indiqué le bureau du procureur, qui a demandé aujourd’hui au juge chargé de l’affaire d’abandonner les poursuites contre l’ancien patron du FMI. » Mais qu’est donc « une relation sexuelle non consentie » si ce n’est… un viol ? Résumons, les preuves sont « non concluantes » mais elles concluent tout de même à un viol. Et pourquoi « non concluantes » ? Parce que Diallo a menti. Pas sur l’agression, sur d’autres points. Une menteuse peut donc être impunément violée. Nous sommes pris de nausée en entendant les ténors du PS se réjouir bruyamment de l’honneur lavé de leur champion. Ce violeur.


Légende photo : en apparence anodin, l’exercice de traduction est pourtant difficile. A vous de voir : « Le viol est le viol », « Le viol est un viol », « Un viol est un viol » ou, plus hardi mais riche des nuances de la langue française, « Il n’y a pas viol et viol », « un viol reste un viol ».

Partagez cet article

  76 commentaires à “Non, DSK n’est ni « innocenté », ni « blanchi »”

  1. « les preuves matérielles et les autres preuves N’ ETABLISSENT PAS qu’il y a eu rapport forcé ou manque de consentement » (Cyrus Vance, procureur de New York)

    • on a le droit de détester DSK pour des raisons POLITIQUES (qui ne manquent pas).
      pour autant, faut-il vraiment tomber dans le travers stalinien qui consiste à s’attaquer à un ennemi politique par tous les moyens ?
      il fut un temps où d’aucuns condamnaient Dreyfus parce que juif…..faut-il condamner DSK au seul motif qu’il est riche, social-démocrate et ancien directeur du FMI ?

      • Non, au motif qu’il apparaît comme un violeur. C’est expliqué très clairement donc votre commentaire tape sciemment à côté.

        • comment alors justifier la phrase du procureur ? :

           » les preuves matérielles et les autres preuves N’ ETABLISSENT PAS qu’il y a eu rapport forcé ou manque de consentement  »

          il ment ?

          • toujours pas de réponse ?

          • je penche pour une grosse tartufferie de la par du procureur qui pensait à ménager sa propre réélection ce qui est une grave forfaiture de la part d’un magistrat devant pour parti « dire la justice ».
            De plus, il s’est par trop acharné sur le passé de Nafissatou et pas du tout intéressé à celui du multi-récidiviste qui n’est effectivement pas du tout « blanchi » malgré ce que les médias français ont tenté de nous faire croire. Il n’y a tout simplement pas eu de procès.
            Rappelons-nous que dsk dans le passé a déjà abusé des « rapports pseudo-consentis » notamment au FMI où sa victime fut dédommagée pour consentir à ne pas en parler – de cette notion de « consentement forcé » par abus de position dominante, ou abus de pouvoir – Dédommagée et déménagée vers une autre administration.

            Les réactions particulièrement indécentes de responsables socialistes hier soir, allongent ma liste de boycott.

            Oui, le procureur ment en prétendant qu’un viol ne serait plus désormais un viol. En feignant de ne pas reconnaitre la réalité du viol. Ou alors, que selon la situation sociale du violeur il aurait le droit lui procureur de commettre un déni de justice vis-à-vis de la femme agressée.

  2. Vla que tu cites le Figaro qui cite lui même des extraits tronqués du rapport Vance. Car ce dernier s’est bien gardé d’affirmer que les rapports étaient « non consentis », mais simplement qu’il y avait eu des rapports « précipités ». Cette coalition du Figaro, des députés UMP les plus réacs (Françoises Hostalier), des féministes paléontologiques, du PC et de Mélenchon serait assez risible si elle ne reposait pas sur une malhonnêteté intellectuelle absolue.

    • Et prétendre que DSK n’ a rien fait, est-ce de l’honnêteté intellectuelle absolue ?

      • Mais enfin, je ne prétends rien moi voyons, c’est dingue ça, c’est le monde (ou le figaro plutôt dont tu es un nouveau fan) à l’envers ! Le procureur lui-même dit qu’il n’y a pas matière à « ôter un doute raisonnable », le même qui avait passé les menottes à DSK. Manifestement, ce qui s’est passé dans cette suite n’était pas criminel, et c’est bien là le sujet. A moins que tu sois devenu pudibond au contact de tes nouveaux amis politiques.

  3. Olivier, votre titre de billet est juste. Mais son contenu l’est moins

    1 lisez le rapport et non le figaro (a qui vous accordez subitement de l’importance, curieux) il n’est pas mentionné de rapport non consenti

    2 que vous n’aimiez pas dsk soit. Mais utiliser la justice comme arme politique est toukours douteux.

  4. par ailleurs il ne s’agit pas de dire que dsk n’a rien fait comme vous répondez de façon rhétotique à un lecteur ci-dessus, qui n’a pas dit cela, juste de s’en tenir à la justice. Même quand elle concerne quelqu,un que vous n’aimez pas.

    • La justice ne s’est pas prononcée puisqu’il n’y a pas eu de procès. Le proc n’a pas voulu risquer de perdre le procès s’il n’y avait pas unanimité des 12 jurés. S’en tenir à la justice ne veut en l’occurrence rien dire, puisque la justice n’a jamais dit qu’il n’était pas coupable.

      • mais enfin c’est ne rien comprendre à la justice que de dire ça. Il y a des milliers d’affaires qui ne e soldent pas par des procès et qui sont pourtant bien sous le coup de l’autorité de la chose jugée tant en France qu’aux Etats-Unis. Un non lieu prononcé par un juge d’instruction français ou l’audience d’hier du juge Obus, sont des actes de Justice définitifs même si le premier serait susceptible d’appel.

  5. En fait, pour tous ces co-menteurs qui infestent votre site, tout Procureur est un DIEU, il faut donc le croire ! Or, tout procureur n’est qu’un homme… Et quand on sait ce que « homme » veut dire dans l’art de se vendre ou de se laisser acheter… ou dans l’art de manipuler ou de se laisser influencer…
    Moi, je ne crois pas en DIEU, à aucun procureur, non plus…, et je me méfie de toute prétendue justice qui n’est que l’art du couteau sur le couteau… Mais je sais que les plus riches, les nantis… peuvent tout faire et sont toujours respectés par la JUSTICE…, ils demeureront toujours inattaquables et c’est toujours à eux qu’on rendra les honneurs.
    Et profondément, je sais qu’un riche est forcément coupable d’avoir accaparé pour son exclusivité les parts des autres qui font l’immensité des démunis, des indigents, des pauvres, des laissés pour compte car ils ne peuvent plus en avoir… Or, ils ont tout honneur… ces gros prédateurs… Alors si ce gros crime d’accaparement sur la VIE des autres… peut être commis en toute impunité, tous les autres crimes peuvent se ranger par derrière…, ils ne changeront pas la couleur de ce crime.
    Or avec DSK ce n’est plus un événement, c’est un grand et fastueux rituel !

    • J’ai lu le même type de réponse ailleurs, et ce n’est pas complètement idiot dans le sens où DSK a quand même été relativement montré comme une victime, et ce dès le départ de l’enquête, avant que le moindre élément n’ait été divulgué, et Nafissatou Diallo comme une menteuse vénale et sans scrupule.
      Rien que pour l’amorce de « l’affaire », le parti pris des politiciens français dès le départ et même si DSK était blanchi définitivement, nos élites ne méritent une fois de plus que le mépris.

  6. http://past.is/e52 le texte du procureur après enquête. Pour que chacun se fasse son idée au lieu de trouver des choses qui n’y sont pas

    Amaru personne ne parle d’un Dieu. Juste que les gens ne sont pas coupables par principe juste parce que vous ne les aimez pas. Il y a eu une longue enquête, plus poussée que le simple fait de commenter derrière un PC…et l’enquête a conclu.

    • L’enquête n’a pas conclu à son innocence ! Extrait : « Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle. »

    • D’une part, comme vous le répond Olivier Bonnet, l’enquête n’a pas dit que DSK était innocent.

      D’autre part :
      Bien entendu, les enquêtes sont toujours impartiales, notamment :
      * quand l’enquête porte sur un viol présumé et que la victime n’est pas une sainte (cf. ici où une psychiatre qui s’occupe de victimes de viols décrit l’attitude de certains fonctionnaires de police et de justice français face à certaines victimes de viol — c’est plutôt effrayant),
      * et évidemment quand l’accusé est un homme politique archi-connu, blanc, richissime.

      Les procureurs ne sont pas forcément des êtres humains irréprochables, honnêtes jusqu’au bout des ongles, mus uniquement par la recherche « pure » de la vérité et de la justice parce qu’ils sont procureurs. Loin de là même.

      Je me demande si ça avait été un jeune (ou vieux) noir du Bronx qui avait eu une telle « relation sexuelle » avec une petite bourge trentenaire bien blanche, avec des preuves médicales identiques à celles de cette affaire si le procureur et ses services auraient trouvé suffisants les éléments du dossier médical pour prouver le viol.

  7. Ben alors pas de réponse ?

  8. DSK :Le procès en noir et blanc…

    Au Royaume des aveugles les borgnes sont Rois
    Non, au Royaume des aveugles les Rois doivent être aveugles
    Que la lumière soit… mais elle ne fut pas
    Que la lumière se fasse… et dans ce cas il faut la faire
    Avec les organes du dedans
    Pas les vannes du dehors
    On voit la paille dans l’œil de l’autre
    Pas la poutre dans le nôtre
    Peut-être parce que la paille est pire que la poutre…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/proces-en-noir-et-blanc/

  9. L’anglais est pourtant plus facile à traduire que le peul non ? Alors ? Relation « précipitée » ou « non consentie » ? Ça mériterait un travail d’investigation journalistique…

    « les preuves réunies au cours de l’enquête « correspondent à une relation sexuelle non-consentie » » sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/22/97001-20110822FILWWW00582-une-relation-sexuelle-entre-dsk-et-diallo-vance.php

    et « les preuves réunies au cours de l’enquête, bien que non concluantes, « correspondent à une relation sexuelle précipitée » » sur http://www.leparisien.fr/dsk-la-chute/affaire-dsk-les-mensonges-de-nafissatou-23-08-2011-1575540.php

  10. Vous n’imaginez tout de même pas que notre client, (DSK) qui est l’ami de la force la plus puissante de la planète car elle commande toutes les ficelles de l’état le plus puissant, puisse se faire du souci à propos d’une broutille qu’est un viol alors que toute l’organisation dont il est ami ne fait que violer, profaner, outrager, forcer, braver, transgresser…, et qu’elle a toute une armée d’intervenants sur les réseaux internet pour pourrir tout esprit qui irait en sens contraire.
    Plume de Presse en est un vigoureux exemple…

  11. DSK est un multi-récidiviste du VIOL ?

    je crois que la détestation du personnage politique vos égare quelque peu…

    maintenant que le procureur a tranché dans ce sens, vous insinuez que ce même procureur MENT…

    c’est hénaurme et ça confine au négationnisme…

    vous savez que pour certains c’est la CIA qui a fait exploser les tours jumelles ?

    • une question me taraude: il ne peut y avoir viol sans violence…

      or, sur le plan physique , chacun a pu constater que nafissatou est une femme jeune et costaude

      sur le plan moral c’est une femme affranchie marié à un trafiquant de drogue qui se sert de son compte en banque pour blanchir l’argent de son bizness…

      comment cette femme a -t-elle pu si complaisamment ouvrir grand la bouche pour sucer DSK ?

      sachant qu’aucune trace d’ADN n’a été retrouvé sous les ongles des protagonistes, aucune ecchymose constaté, aucun cheveu arraché…

      seul une tendinite et une rougeur au vagin ont pu être constatées , lesquels pouvaient être préexistantes d’après les enquêteurs…

      quand je demande à ma copine, qui fait la moitié de nafissatou, s’il serait possible de la contraindre à une privauté buccale sans que cela laisse de traces patentes sur elle et le corps ( en l’occurrence nu !) de l’autre , ça la fait doucement rigoler…

      • Sauf que votre copine n’a jamais été violée et qu’il ne faut pas mésestimer le phénomène de sidération et les réactions ou l’absence de réactions causées par le traumatisme. Mais vous savez tout du viol, n’est-ce pas ?

        • et vous, vous teniez la chandelle pour parler de façon aussi péremptoire ?

          • Parles-en avec des femmes qui connaissent la chose, et tu verras qu’il est parfaitement possible de se « laisser faire », même si on n’est pas consentante. Ta copine, si je lui met un pistolet sur la tempe, elle aura toujours le même discours ? C’est très facile de parler d’un sujet dont on ne connait rien.

          • J’ai connu une femme qui s’était faite violée. Et plutôt que d’en plus se prendre un marron, elle avait offert une résistance « mitigée ». Mais si elle avait violemment résisté, elle aurait eu droit à un passage à tabac en plus du viol.
            Pourtant elle n’a pas été consentante, mais peu de gens l’ont crue
            ça n’a pas empêcher d’être terriblement choquée et démolie : elle est maintenant schizophrène à tendance mythomane.

  12. […] pas d’information pertinente : la place des femmes à Niort. On a vu ces derniers jours comment sont traitées les femmes à New York. A Niort, c’est […]

  13. Au pire, il y a eu viol
    Au mieux, il y a eu relation sexuelle avec une prostituée(que la femme de chambre en soit vraiment une restant à démontrer)

    Dans les deux cas c’est indigne d’un patron du FMI et dans les deux cas ces actes sont d’ordinaires condamnés aux USA.

    Mais visiblement pas quand on a des réseaux et du pognon…

    Justice de merde

  14. afin que chacun puisse se faire une idée hors de toute hystérie, voici la traduction (mon magouillée) des attendus du tribunal:

    http://www.rue89.com/2011/08/23/abandon-des-poursuites-contre-dsk-le-document-en-francais-218883

  15. Bon, reprenons. Tout le monde fait un procès en se basant sur des preuves partiales et partielles. Et au mépris du système judiciaire US.
    Ce qui s’est passé, c’est que Nafissatou Diallo a été malmenée sexuellement (restons sobre) alors qu’elle faisait le ménage de chambres au Sofitel.
    Bien, elle a raconté son histoire au personnel et au responsable de l’hôtel qui a décidé d’appeler la police. Il y a eu enquête: elle a été examinée par des médecins spécialistes, elle a répondu toute une journée aux questions du procureur – des éléments suffisamment déterminants pour que celui-ci inculpe SK de sept chefs d’accusation. Le proc n’est pas un charlot, tout de même: n’oublions pas que ce sont des accusations portées par une modeste femme de chambre immigrée contre un homme puissant. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, sachant que cette affaire va être largement médiatisée. .
    Oui, mais voilà, le procureur a découvert que l’accusée avait menti pour obtenir un visa, et, parmi les mensonges, il y en avait un lourd de conséquences pour ce procès: le viol collectif qu’elle n’avait pas subi.
    Or, dans le cas de poursuites pénales, il s’agit de convaincre l’ensemble des 12 personnes qui composent le jury. Sachant cela, le procureur a décidé de laisser tomber les charges, parce qu’il était très peu probable que le jury décide à l’unanimité de la culpabilité de l’accusé – les avocats de SK n’ayant pas été choisis parmi les perdreaux de l’année, ils auraient vite fait de démontrer que si elle avait menti une fois, elle pouvait avoir encore menti, et de semer le doute dans l’esprit des jurés. Donc, le proc n’a pas voulu prendre le risque de perdre un procès. Ce qui, en fin de compte aurait peut-être encore plus desservi Nafissatou.
    Le proc a décidé de rédiger un rapport pour expliquer pourquoi il abandonnait les charges et si on est doté d’un cerveau en état de marche, il ne va pas, évidemment, porter des accusations, mais écrire ce qu’il a pu constater objectivement. Ainsi, la défense plaide « rapports consentis », le proc ne va pas décider du contraire, mais rapports « précipités », c’est bien ce qui s’est passé.
    Il n’y a donc pas eu de procès et Olivier le dit bien: SK n’est ni blanchi ni innocenté, puisque seul un procès en bonne et due forme peut déterminer de la culpabilité ou non de l’accusé. Avec interrogatoires et contre-interrogatoires, témoignages, etc.
    SK reste donc accusé de viol, « présumé innocent ».
    Ca, c’est pour le fonctionnement de la justice US, censé préserver les droits de l’accusé afin qu’un innocent ne soit pas mis en prison à tort – en théorie, évidemment.
    Non, le proc ne « pense pas qu’il n’y a pas eu viol »: simplement, malgré des preuves qui tendent toutes à laisser penser qu’il y a eu viol, il n’y aucun témoin et seules les deux personnes en présence détiennent la vérité. Et là encore, c’est à l’issue du procès que se décide la culpabilité ou non, et non pas dans le bureau du proc! Rappelons qu’il s’agit d’un crime pouvant envoyer un accusé en prison pendant des années, voire à vie. La décision n’appartient pas à un seul homme!
    Maintenant, et contrairement à ce que j’ai lu, N Diallo n’a pas menti sur ses déclarations ; elle s’en est tenue à ce qu’elle a dit dès le début, avec quelques variantes, certes, mais pas essentielles, qui ne montrent que l’état de confusion et de traumatisme dans lequel elle était.
    Les faits sont là: SK dit qu’il y a eu « rapports consentis »: cela s’est passé en l’espace de 9 mn, à partir du moment où elle est entrée, et alors qu’elle ne connaissait pas son agresseur; il est prouvé, d’autre part, qu’elle a subi des assauts violents et qu’il n’y a pas eu des rapports « normaux » entre deux adultes consentants, et apparemment, N Diallo n’aurait pas tout à fait apprécié les méthodes de son « amant » de quelques minutes. S’il n’y a pas eu « viol », le moins qu’on puisse dire, c’est que ce sont bien des méthodes de « chimpanzé en rut ». Pas des rapports sexuels entre adultes consentants. Enfin, selon l’idée que je m’en fais, mais je suis restée très conventionnelle.
    Quant à dire qu’elle était « solide et qu’elle pouvait se défendre », c’est complètement stupide et c’est faire abstraction du contexte: d’abord, un agresseur prend toujours sa victime par surprise; elle ne s’attendait pas à ce que quelqu’un sorte de la sdb, puisqu’on lui avait dit qu’il n’y avait personne, mais surtout qu’il se jette aussitôt sur elle, lui arrache une partie de son collant en la blessant sauvagement au vagin. Ensuite, elle est employée immigrée, elle a une fille à charge, pouvait-elle décemment risquer son emploi? Cela, l’agresseur le sait parfaitement. Il sait à qui il s’attaque, en général.
    Alors, toutes les théories qui disent qu’Olivier ne cherche qu’à s’attaquer à un ennemi politique par tous les moyens, sont nulles et non avenues. Ce sont ceux qui ne veulent pas regarder la vérité en face et qui se basent non pas sur des faits précis, mais seulement sur leur intime conviction, qui devraient se demander pourquoi ils s’acharnent contre cette femme qui a aujourd’hui sa vie complètement foutue par la faute d’un maniaque sexuel.
    Parce que ce dernier, lui, va être accueilli triomphalement par des gens qui en savent bien plus que nous et qui l’ont couvert.
    Indécent et honteux.

    • si je comprends bien, , DSK a contraint nafissatou à une fellation vite fait bien fait , sans violence physique (car autant la tendinite que la rougeur au vagin n’ont pas convaincu les enquêteurs de leur concommittance), cette dernière obtempérant sous l’effet de la « sidération » ?

    • ++Ce sont ceux qui ne veulent pas regarder la vérité en face et qui se basent non pas sur des faits précis, mais seulement sur leur intime conviction++

      quels faits précis ? comme si la vérité était connue . A part les deux protagonistes personne ne sait ce qu’ il s’est réellement passé dans cette chambre .

      Tout le monde s’appuie sur une intime conviction , même le rapport médical ,qui ne constitue pas une preuve , mais seulement un élément qu’ on peut interpréter à charge (ou à décharge si on veut faire un mauvais jeu de mot)

      et je ne vois pas ce qu’ il y a de gênant à reconnaitre qu’ un journaliste engagé est forcément de parti pris .

      pour ma part, j’ ai toujours l’ intime conviction que je n’ en ai rien à carrer . 🙂

  16. Loin de vouloir jouer les troubles fêtes, mais il semblerait et je mets ceci au conditionnel, que l’accusation ne reposerait que sur le seul témoignage de Nafissatou Dialo, qui est quand même sujet à caution, au vu de ses mensonges passés et avérés. Comment peut-on croire et crédibiliser une femme qui a menti ? Les preuves ne peuvent être considérés comme accablantes.
    Nous ne saurons certainement jamais ce qu’il s’est passé dans cette chambre. Le doute subsistera insidieux, par refus d’accepter d’un côté comme de l’autre. Maintenant que l’on a sali l’un et l’autre il est difficile de faire un examen de conscience. Salissez, il en restera toujours quelque chose.

    • Allez, encore un! Une femme ne peut donc jamais porter plainte pour viol parce qu’il y aura toujours un couillon qui dira qu' »on ne sait pas ce qui s’est passé », malgré les dépositions, malgré les rapports médicaux et tout le reste.
      « Comment peut-on croire et crédibiliser une femme qui a menti ? »: si vous aviez vraiment besoin de quitter votre pays et sauver votre peau et celle de votre fille, peut-être que vous comprendriez pourquoi on ment aux services d’immigration. Mais vous avez la chance d’être né de l’autre côté de la barrière, du côté de ceux qui disent qu’on ne « peut pas accueillir toute la misère du monde ».
      Et puis, vous, vous n’avez jamais menti aux autorités de votre vie. La classe.

      • pourquoi la vertueuse a-t-elle dit, en peul, au téléphone, à son mari détenu pour trafic de drogue qui se servait de son compte en banque pour blanchir l’ argent sale de son bizness, et ce dès le lendemain du « viol »:
        « t’en fais pas, ce type a du pognon, je sais ce que je fais  » ?

        mais ce serait tellement rassurant si tous les pauvres étaient vertueux et tous les riches criminels n’est-ce pas ? on n’aurait plus à se poser de questions qui font mal à la tête…

        • Elle n’a pas dit ça au téléphone, on ne sait pas exactement ce qu’elle a dit si ce n’est qu’elle a visiblement évoqué la fortune du violeur.
          Avant d’avoir prononcé cette phrase (non précisée dans le rapport de 25 pages il me semble) évoquant la richesse de DSK, la victime a également fait le même récit du viol à son interlocuteur qu’aux autorités. Bizarrement, c’est rarement évoqué. Donc elle dit bien s’être faite violée, fait le même récit, mais — infâme intéressée — elle évoque également le fait que le violeur ait de l’argent. Le fait que le procureur évoque cette petite phrase montrant éventuellement l’intérêt financier de la victime est juste lamentable de sa part.

          Pourquoi la crédibilité de DSK n’est-elle pas passée au peigne fin par le procureur dans le document de 25 pages ? Parce que visiblement, il se fiche de savoir si DSK est crédible ou pas :
          * pourtant DSK n’a pas reconnu de relation sexuelle (sans parler de viol évidemment) au moment de son arrestation. Pourquoi n’a-t-il reconnu une relation consentie, à demi-mot je crois, qu’au moment des révélations de l’ADN sur le col de la victime et ici ou là ?
          * on n’a pas la version de DSK, sans doute qu’il n’a jamais accepté de décrire ce qu’il s’était passé (la pseudo-relation sexuelle consentie). Cette absence de version de sa part devrait être retenue à charge contre lui, mais non.
          * les procureurs n’ont pas contacté l’ancienne subalterne de DSK au FMI qui, dans une lettre, disait avoir le sentiment d’être perdante si elle acceptait, perdante si elle refusait une relation avec DSK et qui disait que DSK ne devrait pas avoir un poste d’autorité avec des femmes sous son commandement
          * les procureurs n’ont pas rencontré Tristane Banon.

          Je ne sais plus où je l’ai lu, mais le procureur a enquêté à charge sur la victime alors qu’il aurait dû (système américain) enquêter à charge sur l’accusé.

          • ben moi j’ai lu quelque part que le proc avait omis:

            1) d’ évoquer des CINQ téléphones portables de la vertueuse

            2) qu’il avait minoré son compte en banque, le faisant passer de 100 000 à 60 000 dollars

          • Et alors ? Quand bien même, elle aurait eu 5 téléphones portables et qu’il ait transité 100 000 dollars sur son compte ? Quand bien même elle aurait su que ces téléphones et cet argent étaient destinés à un trafic quelconque ?
            Ca donnerait le droit à un pervers de la violer ?

          • Mais alors, si elle avait 5 téléphones portables, c’est forcément que c’était une pute qui faisait en plus du traffic de drogue !!! C’est sur.

            Que dire alors de DSK qui, en possédant 7, en a oublié un en partant de façon pas du tout précipitée de sa chambre d’hôtel ou il avait eu une relation sexuelle non consentie, mais seulement parce qu’on avait retrouvé son ADN…..

            Pitié !

        • Et alors, pourquoi n’aurait-elle pas dit qu’elle allait le faire payer? Après ce qu’elle avait subi, ma foi, on peut admettre que la victime ait eu envie de faire payer son bourreau, qui l’avait agressée sur son lieu de travail, privée de son emploi, obligée de quitter son domicile pour se cacher, à elle qui n’avait pas des milliers de dollars pour se faire protéger comme ce salaud qui avait ruiné sa vie en 9 mns et était parti sans se retourner, sûr qu’elle n’oserait pas porter plainte ?
          (Vous, en tant qu’être humain, vous tendriez l’autre joue ?)
          Tout cela pour évoquer la thèse du complot? Vous pensez peut-être que c’est facile de soutirer de l’argent aux riches et qu’il suffit de prétendre avoir été violée pour leur soutirer des millions de dollars, alors qu’on n’a pas un sou vaillant pour se payer un avocat d’envergure?
          D’ailleurs, la preuve : son affaire ne va même pas être jugée et SI les SK lui donnent de l’argent, ce sera de la main à la main, et une aumône, en plus !
          Si elle avait véritablement voulu lui soutirer de l’argent dès le départ, elle lui aurait fait du chantage, au lieu d’aller directement porter plainte à la police.
          Est-ce que vous pouvez comprendre ça, vous qui êtes aveuglé par le parti pris?
          Ensuite essayez de ne pas dire n’importe quoi : c’est de la diffamation.
          D’abord, le gars en taule n’est PAS son mari. Probablement, comme cela se fait parmi les immigrés, qui se regroupent, quelqu’un qu’elle connaît du pays d’où elle vient et en qui elle peut se fier. Et connaître des gens qui sont en taule fait-il de vous un délinquant?
          Ils ont découvert qu’elle avait un compte en banque où elle avait une somme anormalement élevée pour une pauvresse? La belle affaire! Cela fait-il d’elle une candidate au viol?
          DSK vertueux? J’aimerais bien qu’on me prouve ça! Qu’on rigole un peu! Ni dans sa vie privée, ni dans ses activités professionnelles, il n’a montré de telles qualités! Mais on peut se tromper.

          @Obal : Le rapport du proc ne se substitue pas à un procès : il est destiné à justifier l’abandon des charges, qui étaient suffisamment graves pour qu’il explique pourquoi, objectivement, il renonçait aux poursuites. C’est la raison pour laquelle il n’a parlé que de la plaignante.
          Il n’avait pas à y mêler SK. C’est au procès que l’accusé est interrogé, et en tant que « témoin ».

          • il y a aussi l’hypothèse de la prestation non rémunérée du tout , ou pas assez rémunérée…

            ainsi que celle de l’extorsion préméditée…

          • Et connaître des gens qui sont en taule fait-il de vous un délinquant?

            Ben, d’un autre côté, cette affaire nous montre que dans certaines circonstances, se faire violer dans une chambre de palace fait inexorablement de vous une pute, alors ….

    • DSK ne veut aucun arrangement financier avec la fille ,ce que beaucoup feraient pour avoir la paix…

      il souhaite même aller au plus vite au civil …

  17. Moi , ce que je preferre dans cette histoire c’est le choc entre la « réalité médiatique » et la réalité , la vraie : au début de l’affaire les média français parlait d’un tzunami , d’un tremblement de terre qui venait de secouer l’opinion française … et voila qu’à l’annonce du procureur il y a un tremblement de terre ! ……
    Alors là GENIAL ! ….. J’adore trop le coup du tremblement de terre oportun .
    Bon , je n’y vois aucun complot extra-terrestre ni chatiment divin , mais peut-être comme un étrange rire paranormal de je ne sais quel ANGE du bizarre …. Comme quoi même les anges se fouttent de la gueule à DSK .

    • Il faut lire : l’humour au niveau de l’immonde… les conspirationnistes sont vraiment des anges de la naïveté face à cela ! (En somme : tout ce qui est politique transforme toute vérité en pécole, seule maladie non répertoriée…)

    • la vraie vérité , la seule, gravée dans le marbre, estampillée …la pravda quoi…

      • Va donc lire, avant de dire n’importe quoi, ça aura peut-être l’avantage de te faire rire. A moins bien sur que tu sois aussi totalement dépourvu d’humour et de second degré.

  18. Puisqu’on balance des citations, je crois que la vérité la plus mesurée est là :

    http://www.dazibaoueb.com/article.php?art=25647

    • les ricains raffolent de ce que pascal bruckner désigne sous le charmant oxymore de « puritanisme pornographique »…
      c’est comme ça …ils ont un problème avec le cul…s’en délectent quand ils peuvent regarder par le trou de la serrure…miam…
      le proc kenneth starr avait coûté une fortune au contribuable américain quand il s’était agi de pousser ce benët de Clinton à la confession publique, comme au bon vieux temps des sorcières de Salem…
      la retorse Monica ne nous épargna aucun détail, jusqu’ aux tâches de laitance présidentielle religieusement gardées sur sa petite robe bleue…ça c’était la grande classe…

      • Et alors ? C’est normal de la part du président des Etats-Unis d’abuser ainsi d’une stagiaire de la Maison blanche ? Vous avez décidément une tolérance énorme vis-à-vis des abus commis sur les femmes.

        • naïf que vous êtes…la stagiaire fut-elle en quoi que ce soit contrainte de prodiguer non pas un, mais plusieurs blowjobs à Billy ?
          et pourquoi une vidéo de la même période les montrent-ils se bisant affectueusement devant une caméra?
          est-bien là l’attitude d’une « femme vilolée » ?
          le fait que la mère de Monica ait été la collaboratrice d’un journal trash style « entrevue » et ait poussé sa fille à monnayer ses révélations vous paraît-il totalement improbable?
          l’argent…déjà…

          • clair, si un président peut se faire sucer par une stagiaire, c’est pas notre problème… c’est une catastrophe à ce point d’aimer le cul ? il était marié… et alors! pas notre problème…
            des grosses cochonnes y en a, et des « putes » aussi, si ces 2 catégories peuvent grimper avec « leur talent » , elles hésitent pas … la vérité… c’est elles les fautives

            je sens deja les pro féministe sortir leur faux ^^

            et au passage DSK fait parti de cette caste de baiseur obsédé (parce que pour tirer diallo faut en vouloir…)… ms avec le pouvoir et l’argent certains finissent par ce croire tout permis … (faut pas oublier banon par ex , N Diallo y a des chances que ça soit une relation payante, juste mon avis)

  19. L’affaire DSK n’existe que parcequ’ON y croit . (ON est un con) .
    Lorsqu’ON cessera d’y croire alors elle cessera d’exister .
    Les vieux journaux autrefois servaient à emballer le poisson , ce qui n’était pas trés hygiénique .
    On peut aussi les mettre au recyclage car au fond l’histoire n’existe pas . Seule la matiére du journal existe .

  20. Les crimes pour lesquels il ne sera pas jugé ! Parmis bien d’autres de ses forfaits :

    Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn – François Ruffin
    http://www.michelcollon.info/Les-sept-peches-capitaux-de.html

    Les « succès de ce modernisateur », point par point.

    La Tunisie et les dictats du FMI : Comment la politique macro-économique entraîne la pauvreté et le chômage dans le monde – Michel Chossudovsky
    http://www.michelcollon.info/La-Tunisie-et-les-dictats-du-FMI.html

    Si seulement les recettes strauss-kahniennes contre la révolution étaient abandonnées…

    Le FMI épaulé par la Commission européenne organise le pillage de la Grèce – Jérome Duval
    http://www.michelcollon.info/Le-FMI-epaule-par-la-Commission.html

    Après l’Afrique et l’Amérique latine, le néolibéralisme s’attaque à l’Europe.

    Strauss-Kahn ? Une catastrophe pour la gauche, et pour la France ! – Eva R-sistons
    http://www.michelcollon.info/Strauss-Kahn-Une-catastrophe-pour.html

    Ce qu’est le Fonds Monétaire International ? Et qui est ce DSK ?

    Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires – Ivan du Roy et Nadia Djabali
    http://www.michelcollon.info/Le-FMI-DSK-la-reforme-des.html

    Ses projets pour la France ? Une politique de sous-développement.

    Stéphane Hessel, je suis indigné par votre soutien au directeur général du FMI – Alain Vidal
    http://www.michelcollon.info/Stephane-Hessel-je-suis-indigne.html

    • ces liens sont très éclairants…on comprend mieux à quel point la politique peut interférer dans le jugement porté sur une affaire de moeurs…

      ceci posé, c’est une chance que DSK soit évincé de la présidentielle, pour les raisons évoquées par ces mêmes liens…

  21. On s’en fout de ce que DSK a bien pu foutre (sans jeu de mot) dans cette chambre le 14/05.
    L’essentiel c’est que la gauche soit aujourd’hui débarrassée de ce néo libéral fanatique, dont le passage de 97 à 99 (pour se faire virer sur un problème de justice déjà) fut un désastre économique pour ce pays;
    Merci à Nafissatou Diallo donc de nous avoir débarrassé de lui.
    Le peuple l’a jugé, lui, et le peuple sait que le proverbe mafieux « qui a de l’argent et des amis se rit de la justice » est une réalité, il ne doutait donc pas, le peuple, de l' »issue » finale de la lutte du pot de fer contre le pot de terre.
    Seulement voilà: le peuple vote et son calvaire sous le règne de DSK est f-i-n-i, merci à elle donc.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)