Oct 072010
 

Imaginez un pays où les marchandises ne pourraient plus circuler ni par la route, ni par le train, non plus que la mer, où l’approvisionnement en électricité et gaz viendrait à défaillir, où les particuliers eux-mêmes, victimes d’une pénurie de carburant et de la grève des transports, ne pourraient plus vaquer à leurs activités, d’autant plus coincés à la maison qu’ils seraient si l’Education nationale se décide enfin à rendre son mouvement d’arrêt du travail reconductible. Ce pays paralysé, cauchemar ultime pour fan de Jean-Pierre Pernaut ou commentateur du Figaro, pourrait bien ressembler au nôtre à partir du 12 octobre. Comment le gouvernement, campé sur ses 62 et 67 ans antisociaux non-négociables, répétant jusqu’à la nausée qu’il ne cèdera pas, pourra-t-il alors réagir à cette situation ? Danger !

Ce matin, le dépôt de carburant pour stations de supermarchés était bloqué à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Cette opération fait partie du programme de coups médiatiques annoncé par les syndicats des grévistes du port pour précéder la grande grève du 12. Le spectre de la pénurie d’essence… Le gouvernement l’avait balayé la veille, rassurant sur Zonebourse : « La grève dans les terminaux pétroliers de Fos-Lavéra n’entraîne pas de problèmes en termes de stocks de pétrole, a indiqué mercredi une porte-parole du ministère des Transports. Les raffineurs touchés par la grève – qui dure depuis dix jours – ont suffisamment de stocks dans d’autres raffineries en France, a expliqué la porte-parole, et le gouvernement ne prévoit pas de pénurie en France continentale, qu’il s’agisse d’essence ou de fuel. « Nous avons des stocks importants de produits raffinés en France », a-t-elle souligné. » Pourtant « L’Union française des industries pétrolières avait estimé mardi que les sept raffineries approvisionnées par le site de Fos-Lavéra pourraient être à l’arrêt dans une semaine en raison de la grève. Mercredi, 47 navires pétroliers étaient sur rade ». L’Ufip est effectivement très alarmante : « La grève qui affecte les terminaux pétroliers de Fos-Lavéra entraîne une importante pénurie de pétrole brut au sein des raffineries qu’ils alimentent (…) Les raffineries tournent à un niveau minimum et certaines pourraient en arriver à un arrêt de la production dès le début de la semaine prochaine ». Et une dépêche de 10 h 53 sur le site de La Provence annonce que la grève est reconduite pour 24 h, 51 navires étant à présent coincés devant le port. La menace se précise ! Un représentant de l’Union générale CGT-Chimie avertit ce matin, au micro d’une journaliste d’Europe 1 à chewing-gum, séquence en ligne sur le média d’information locale Maritima.info : « La pénurie sera la conséquence de l’autisme du gouvernement. » L’opération de ce matin n’était certes qu’un coup de semonce et le bloquage du dépôt a été levé en fin de matinée. Mais « Nous ne pouvons tolérer que le gouvernement joue la carte de l’enlisement. Nous ne lâcherons pas, nous sommes prêts à engager le bras de fer au-delà du 12, avec en point de mire certainement une pénurie de carburant dans les prochains jours »prévient Pascal Galéoté, leader de la CGT du port de Marseille.

Le gouvernement pourra-t-il accepter sans combattre, plutôt que de se rendre, une pénurie de carburant ? Ou fera-t-il donner les CRS, voire l’armée ? Pour l’instant, il se borne à appeler au dialogue : « Ce qui se passe à Marseille actuellement se fait évidement au bénéfice des Italiens, Espagnols, Marocains et la perte de trafic à Marseille est naturellement grave pour toute l’économie de notre pays et pour l’économie de Marseille », déplorait hier à l’Assemblée nationale le ministre Dominique Bussereau, cité par La ProvenceSi l’on veut tuer le port de Marseille, on ne fera pas autrement. Je lance un appel au dialogue social à Marseille comme ailleurs. » Quel « dialogue social » ? Avec l’UMP ? Plaisanterie ! En fait c’est simple, mon gros : ton gouvernement retire la réforme du port, qui privatise certaines de ses activités, retire aussi celle des retraites et c’est réglé ! Ne restera plus alors que la question des salaires… Là, on dialoguera. Mais les sarkozystes ont tellement répété en boucle, à tour de rôle, horripilants perroquets, qu’il ne lâcheraient pas sur les deux ans supplémentaires qu’ils veulent forcer le peuple à trimer, parce qu’il est impossible de faire autrement (sic), que reculer aujourd’hui serait accepter de perdre la face. Sarkozy le névrosé égomaniaque en est-il seulement capable ? La situation est si catastrophique pour lui qu’il pourrait s’entêter dans la fuite en avant, au point où il en est. Laissera-t-il s’installer sans répression la paralysie du pays entier, le chaos économique ? De quoi craindre un gros coup de chaud dans les jours qui viennent. La violence pourrait bien s’inviter dans le conflit.

L’illustration représentant le pays en grève décore le hall du bâtiment de l’Union européenne à Bruxelles, comme le rapporte le Journal Graphic : « la République Tchèque a frappé plutôt fort en faisant appel a David Černý. L’artiste tchèque était déjà connu pour son style plutôt étrange et provocateur, mais cette fois-ci il a réuni un artiste de chaque pays européen pour créer une mosaïque des clichées européen. (…) La Suède n’est rien d’autre qu’un meuble dans un carton, l’Italie un terrain de football, l’Espagne un pays en ciment et la France… un pays en grève. »

Soutenez Plume de presse

L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Cet article vous a intéressé? Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  33 commentaires à “Pénurie d’essence : gros coup de chaud en vue”

  1. Pourvu que j’ai de l’essence pour aller manifester mardi à Vichy, après, je resterai à la maison. Besoin de repos, mémére bientôt cinquantenaire qui bosse depuis 33 ans déjà… et qui refuse de dépasser les 60 ans !

    Sinon, pénurie de carburant, ne pas oublier aussi que c’est une chute sévère et très rapide de recettes fiscales… avec ces gloutons qui se gavent sur le moindre litre à la pompe, Bercy va vite faire ses comptes. Le pouvoir de nuisance est là, pour obtenir le retrait pur et simple de cette réforme.

    Euh… prem’s ?

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Olivier Bonnet and Stephane Lacassagne, chantal rebelle. chantal rebelle said: RT @OlivierBonnet: Pénurie d’essence : gros coup de chaud en vue http://alturl.com/xhptx en direct des Bouches-du-Rhône #retraites #grève […]

  3. Ce qui va se jouer dans les jours et semaines à venir deviendra peut-être un paragraphe dans les futurs livres d’histoire. Mais je n’en mettrai pas ma main à couper parce que, ne vivant pas dans un environnement de militants syndiqués et/ou politiques, ne travaillant pas dans un secteur où la lutte des classes signifie encore quelque chose, je doute encore qu’une majorité de Français puisse se réveiller d’un seul coup, ou du moins soutenir vraiment ce qui commence à poindre son nez. Mais je prie les Dieux de la Politique pour que je trompe !

    Concernant l’emploi du conditionnel au sujet de la violence dans le conflit, de l’intervention de la Compagnie Républicaine (sic) de la Sécurité (re-sic) ou de l’armée, tu n’irais quand même pas jusque comparer nos apprentis dictateurs avec 1940, Olivier ?
    Attendez… On me souffle dans l’oreille qu’un média dénonce l’existence d’un fichier ethnique illégal sur les Roms. Bah, encore un mensonge de Médiapart ? Même pas. Ben mince alors.
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/07/la-gendarmerie-detient-un-fichier-roms-illegal_1421548_3224.html#ens_id=1389596

    Bon courage tout le monde.

  4. Peut être que les français vont enfin bouger et penser à autre chose que leur tronche.
    En effet, quand il n’y aura plus d’essence, et donc plus de bagnole pour aller bosser, peut être qu’il finiront par se réveiller. Sans bagnolle, en France, je pense que là, ça va ch…

  5. il n’y a qu’à voir comment les infirmieres anesthésistes en greve s’en prennent plein la figure…pour imaginer la suite en cas de blocage sévère des ports, des raffineries, des routes… Nous verrons alors si Thibault se montrera plus  » Solidaire  » qu’avec les « Conti » auquels il n’a jamais apporté le moindre soutien. Thibault et Chéreque debouts sur les freins depuis le début craignent le rapport de force car si celui çi s’averait payant, se serait une porte grande ouverte pour un syndicalisme de lutte ou les dirigants s’appuient sur la parole des militants. Annick Coupé de Solidaires pour ne pas la nommer. Et les trublions de Sud-Solidaires se trouvent très à l’aise dans la période actuelle avec pour seul mot d’ordre: retrait du texte. Merçi encore Bernard Chéreque et ton pote Francois Thibault, pour la publicité faite à Solidaires avec vos greves saute-mouton à la con.

    • L’heure est à l’union, camarade. On verra bien ceux qui trahissent. Mais l’union et la dynamique d’un mouvement d’ampleur peuvent justement les en empêcher !

      • Un truc me travaille. Comment ce génie de l’embrouille qu’est Sarko 1er, s’est-il pris les pieds dans le tapis des retraites? Il suffisait de lacher un os à ronger à Chéreque et les  » jaunes » battaient en retraite. Le « fin » stratège de 2007 dixit RTL et Consorts commence à ressembler à Napoléon,on connait la fin..Bon nous savions qu’il était con comme un balai et ce depuis des années, mais alors là il frise la palme d’or! Si vous voulez une saine lecture, qui vous rendra encore plus haineux en ce début d’automne voiçi ma bible:  » Le président des riches » de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot,aux éditions ZONES. Enquete sur l’oligarchie dans la france de Nicolas Sarkozy: « petits chèques entre amis, diners mondains, légions d’honneur et comptes en suisse…l’affaire Bettencourt à jeté une lumière crue sur les connivences souterraines qui unissent pouvoir politique et puissances de l’argent ». Ces 2 sociologues dévoilent les ressorts d’une politique systématique en faveur des nantis et ou derriere la facade d’un pouvoir « démocratique » se dessine ainsi le tableau inquietant d’un tout autre régime: une oligarchie, un gouvernement des riches pour les riches. Pas de danger qu’Arlette Chabot en fasse son livre de chevet…

  6. Le parquet fait obstacle à l’enquête sur Karachi.

    Le parquet de Paris s’est opposé jeudi à l’ouverture d’une enquête par un juge indépendant sur des soupçons de corruption lors d’une vente de sous-marins au Pakistan en 1994, un dossier susceptible d’inquiéter Nicolas Sarkozy.

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/le-parquet-fait-obstacle-a-l-enquete-sur-karachi_925939.html

  7. Une idée peut-être naïve en passant…
    Pourquoi ne pas soutenir financièrement les grévistes courageux afin qu’ils tiennent bon….?
    Une complicité citoyenne de circonstance même si je n’ai aucune sympathie particulière pour la CGT, MAIS j’estime que les grévistes ont droit à notre soutien…
    Qu’en pensez-vous cher Olivier?

    En cherchant les coordonnés sur le net j’ai trouvé cette adresse:
    FOS SUR MER UL CGT
    CENTRE COMMERCIAL DES VALLINS
    1ER ETAGE BUREAU 107
    13270 FOS SUR MER France
    TELEPHONE : 04 42 05 31 74
    TELECOPIE : 04 42 05 65 85

  8. Si on déduisait les factures automobiles de notre salaire mensuel il ne resterai pas grand chose …
    Hé pourtant la voiture est devenue quasi indispensable à l’emploi autant dire que notre pouvoir d’achat est en baisse constante depuis plus de trente ans .
    (+ augmentation de l’essence, + contrôle technique, + assurance, + amendes pour stationnement, + coût du permis en augmentation etc..)

    En 1965 la voiture était un luxe, en 2010 c’est une nécessité pour avoir accès à l’emploi, pourtant on n’en déduit pas les charges du calcul du pouvoir d’achat !

    Mr Bonnet à qui dois-je demander de réviser les méthodes de calcul du pouvoir d’achat ?

    Il serai pas temps qu’on remette tout à plat puisque Pinocchio veut nous mettre tous à plat ?

  9. « Laissera-t-il s’installer sans répression la paralysie du pays entier, le chaos économique ? De quoi craindre un gros coup de chaud dans les jours qui viennent. »
    Bonne question !
    Une femme avertie en vaut deux et n’étant jamais trop soupçonneuse à mon goût, quand il s’agit de ce gouvernement, je garde en tête la sortie opportune ces jours-ci de cette instruction classifiée « confidentiel défense »: on nous avertit ou on nous informe ?
    http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/article.aspx?cp-documentid=154872595
    Ambiance.
    🙂

    • Wahou, 10 000 soldats déployés en cas de « crise grave de l’ordre public », ça swingue !

      • 10 000 soldats ou pas ce ne sont plus les soldats d’il y a trente ans.

        Ils ont des familles qui feront partie des manifestations eux aussi, faire son job en opex (hors du territoire national) c’est une chose, lutter contre des civils Français s’en est une autre pour laquelle ils ne se sont pas engagés.

        Sarkozy a peut-être oublié qu’il ne s’est pas fait de copains chez les fonctionnaires, les fonctionnaires eux ne l’ont pas oublié .

  10. Je lis dans des commentaires que la voiture est indispensable. Ah bon ? Je me déplace à bicyclette et je prends les transports en commun, et je marche. Je vis à 2 km d’une gare à deux directions : Paris ou Laon (Aisne).
    Non, décidément non, la voiture n’est pas indispensable ; pour cela, éviter d’habiter dans des trous paumés parce que l’immobilier y est parfois moins élevé. Faire le compte annuel de ce que coûte la voiture + la route des vacances via des autoroutes de plus en plus chères. Dario Fo faisait dire à ses comédiens « Faut pas payer » dans sa pièce de théâtre éponyme ! Faut pas payer et surtout faut arrêter de raquer dans tous les sens, de s’endetter avec des crédits, etc.

    Pour les manifestations du mardi 12, je propose aux salariés du privé de poser une R.T.T. ! Mieux vaut maintenant une journée de R.T.T. que des années en plus à travailler comme des cons pour, au final, toucher une retraite de misère.

    Mais bon, chacun fait comme il veut !

    • Cette déclaration est de moi, je me déplace de la même façon que vous en vélo et dans les transports en communs .

      Dans les grandes villes (Paris, Lille, Lyon etc…) les employeurs ne sont pas regardants à embaucher quelqu’un sans véhicule.
      En revanche en province c’est une toute autre affaire, même à des horaires et dans des lieux desservis par les transports en commun souvent l’employeur dit explicitement que le véhicule est obligatoire pour palier à tout changement d’horaire éventuel (sic) .

      C’est une réalité très loin d’être exceptionnelle en province : Obligation d’avoir une voiture pour avoir accès à l’emploi, les traces écrites n’existent pas mais ce critère est clairement sélectif en entretien.

      Par exemple ma compagne a eu une proposition d’emploi hier soir, la première question « avez-vous un véhicule parce que je fais tourner mes employés dans mes différents restaurants » .(en fait, les employés servent de bouche trou corvéables à merci dans le style Médor )
      Ce n’était absolument pas mentionné dans l’annonce, on annonce un poste puis le jour de l’entretien on ajoute quelques conditions …

      Pour ma part je me fais 10 Km de vélo par jour pour aller bosser, même si vous me donniez une voiture je ne l’échangerai pas contre mon vélo, quel plaisir d’arriver au travail avec la pêche bien réveillé sans commencer la journée par dépenser quelques euros en essence pour travailler .

      J’affirme que la voiture est souvent obligatoire en province, ce même pour des postes ne nécessitant pas la voiture comme outils de travail.
      C’est autant à enlever du calcul du pouvoir d’achat des Français, mais de cela les études sur le pouvoir d’achat ne tiennent pas compte …(c’est tellement arrangeant de nous dire que notre pouvoir d’achat n’a pas baissé)

      Pareil pour ceux qui prennent les transports en commun, on ne déduit pas de leur pouvoir d’achat ce que leur coûte le transport pour aller bosser.

  11. Pour l’aide financière « extérieure » aux courageux grévistes, hier, sur France Inter, Thibaut s’est dit « très réservé », ce n’est pas dans leur culture ! Au cas où la base soutenue leur échapperait…

  12. « l’Education nationale se décide enfin à rendre son mouvement d’arrêt du travail reconductible. »
    J’allais pour rebondir à dessus (bouinng bouinng) et dire que je veux bien reconduire, mais avec quoi je bouffe, après hein?
    Alors oui à un machin qui aiderait ceux qui peuvent faire grève sans perdre leur job.
    Sinon un comm plus haut note qu’il risque fort de ne rien se passer de bien affolant pour la clique de clinquants, et je suis hélas bien d’accord..Qui a encore l’énergie ou la possibilité de se battre?
    Et surtout qui sait encore ce que veut dire ‘se battre pour le bien commun’ à l’heure où le capitalisme a réussi à faire croire à un max de gens que chacun est responsable de la totalité de son destin perso…

  13. Je suis de tout coeur avec les manifestants, les syndiqués, les ouvriers et employés, enseignants, vieux et jeunes hommes et femmes de gauche, étudiants voire lycéens, qui vont manifester qui ont manifesté.
    Qui se battent contre cette injuste réforme.
    Mais je ne suis pas sûre de comprendre quelles solutions apporterait la gauche ?
    De plus comme le dit Mr Bonnet il n’y a pas de fait de consensus entre les différentes forces de gauche sur les solutions même s’il est réconfortant et important de voir un certain front uni des forces de gauche.
    Concernant DSK cet homme n’est pas mon candidat pour la gauche ni pour le PS . Il faut Martine Aubry je pense.
    C la personne qui m’inspire le plus confiance pour mener une politique de gauche vraiment.
    Question : une politique de gauche cad une politique est-elle possible en France quand l’Europe entière est tirée vers la droite y compris avec des gvts de gauche comme le gvt espagnol ?
    Cordialement à tous.

    • Il faut y croire : une autre politique est possible ! Comme en Amérique-du-Sud. Ou comme quand la France, entourée de monarchies absolues, a fondé la République. Il faut une rupture avec le libéralisme, et Martine Aubry n’ira jamais jusque-là. Mon candidat favori est Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche). S’il n’est pas élu président – ce qui semble évident -, plus il aura de voix, plus le centre de gravité du PS penchera à gauche.

  14. […] est-ce plutôt la perspective d’un blocage généralisé de l’économie du pays, avec pénurie de carburant (compte à rebours toujours enclenché, pour dans « quelques jours » selon la […]

  15. pourquoi pas la pénurie oui… le problème est dans l’issue de cette crise

  16. […] menaces d’embrasement du conflit – et notamment  à la perspective d’une possible pénurie d’essence prochaine -, le gouvernement a envoyé ce bon ministre du Travail lâcher quelques miettes au Sénat. Des […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)