Jan 102011
 

Il ne les nomme pas mais le discours est parfaitement transparent : la plus haute hiérarchie de la justice française tonne sa révolte contre les dérives antirépublicaines du pouvoir sarkozyste.

Retentissante colère du premier procureur de France : comme l’écrit L’Obs.comJean-Louis Nadal « charge le gouvernement bille en tête » : « Visant implicitement Sarkozy et Hortefeux, Jean-Louis Nadal dénonce le « scandale » des « protestations politico-corporatistes relayées au plus haut niveau », et qui « blessent la République ». Du jamais vu ! Faut-il que la Sarkozie malmène la justice pour qu’un magistrat de ce niveau se départisse de l’habituelle réserve langagière du juriste pour illustrer concrètement l’appel lancé par un vieux résistant, Indignez-vous ! Nadal s’indigne en effet, et pas qu’un peu : « Inspirer à l’opinion des sentiments bas en instillant, de manière extravagante, la confusion entre la responsabilité du criminel et celle du juge dont on dénigre la décision (…), tout cela avilit l’institution et, en définitive, blesse la République. Le phénomène ne laisse pas d’inquiéter quand (…) les coups sont portés par ceux qui sont en charge de la faire respecter. » Les cibles du courroux du haut-magistrat sont clairement désignées : « Ces derniers mois, plusieurs décisions de justice ont valu aux magistrats des critiques de l’exécutif, résume sobrement L’Obs. En septembre 2010, Nicolas Sarkozy avait jugé « difficilement compréhensible » la remise en liberté sous contrôle judiciaire d’un homme soupçonné du braquage du casino d’Uriage-les-Bains (Isère). En décembre, Brice Hortefeux avait été critiqué pour avoir dit que la condamnation à de la prison ferme de sept policiers pouvait « légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité, comme disproportionnée. » La séparation des pouvoirs, principe fondateur de l’Etat de droit, est foulée aux pieds par le pouvoir, qu’ils soient chaussés des talonnettes du président ou des rangers de ce soudard de Brice Hortefeux. Ça vaut bien un coup de gueule du premier proc’ de France !

Disons un mot du contexte, qui éclaire et justifie l’intervention de Nadal : « Le procureur général près la Cour de cassation s’exprimait à l’occasion de la rentrée solennelle de cette juridiction, et pour la dernière fois : âgé de 68 ans, Jean-Louis Nadal prendra sa retraite le 30 juin ». Le cadre de son allocution, en grand apparât républicain, rend plus frappant encore son caractère sans concession. Et comme il part en retraite, cette der des ders représente pour lui l’occasion de livrer son testament. Il profite sciemment des circonstances exceptionnelles pour donner le plus de retentissement possible à sa très ferme mise en garde contre les dérives antirépublicaines du pouvoir. Son collègue premier président de la Cour se joint à sa protestation, ce qui ressemble fort à une unanimité au plus haut sommet de la hiérarchie judiciaire contre les vélléités sarkozystes de piétiner l’indépendance de la justice : Vincent Lamanda a vigoureusement dénoncé « ceux qui croient pouvoir vilipender les jugements » et « sapent » ainsi « l’un des piliers de notre démocratie ». Ni Sarkozy ni Fillon, contrairement à l’usage, ne s’étaient risqués à assister à cette rentrée solennelle de la haute juridication. Mais leur absence physique ne les empêche pas de souffrir un cinglant camouflet.

Un autre a eu les oreilles qui sifflent, lorsque Nadal a accusé un parquet « maintenant proche d’un état de coma dépassé » : « Quand l’un d’entre nous ne voit pas ce qui dans ses actes fait naître, même à tort, le terrible soupçon d’atteinte à l’impartialité, quand il oppose en guise de pauvre réponse, qu’il est le seul juge de sa conscience (…) c’est tout le respect dû à la justice qui est compromis ». Philippe Courroye, pourquoi tu tousses ? Ultime message du premier procureur, alors qu’en 2010, la Cour européenne des droits de l’homme puis la Cour de cassation ont jugé que le parquet n’était pas une autorité judiciaire indépendante, ce qui niaient les sarkozystes : pour « extraire le venin de la suspicion » envers l’action de procureurs statutairement inféodés, il faut« Couper tout lien entre l’échelon politique et le parquet pour ce qui concerne les nominations ». Tout le contraire de la constante volonté des UMPistes de tenir en laisse la justice, pour mieux l’empêcher d’aller fouiner ses turpitudes. Tiens, là, c’est Eric Woerth qui tousse !

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

Partagez cet article

  14 commentaires à “Pour le premier procureur de France, Sarkozy et Hortefeux « avilissent » la justice !”

  1. Qu’une telle institution en la personne de son président emploie un tel ton pour formuler ce qui est véritablement un dégout définitif, montre à quel point la justice est torturée par l’extrême-droite au pouvoir.
    Je remarque que, finalement, les plus ardents critiques du système de démolition mis en place finisse par employer des mots similaires à ceux de Marie N’Daye. L’action comme les valeurs sarkozyste relèvent du monstrueux, de ce qui souille.
    On n’est plus dans le registre de l’erreur, ni même de la faute, mais dans celui de l’étrangeté, le terratogène. Ce qui est un assez suave retournement pour un homme, un régime qui pratique l’exclusion à l’encontre de tous ceux qu’il prend dans sa ligne de mire..

    • D’accord avec vos remarques, je vais néanmoins rechercher le sens de « terratogène » 🙂

      • Ok koko ! j’ai vu. Un rapport avec l’autisme…..

        • Ok…Non, je pensais pas à l’autisme…Mais pourquoi pas ?…Question autisme le système Sarko est pas mal dans le genre…
          « La tératogenèse désigne la production de malformations. Issu du grec, le terme signifie littéralement « création de monstres »; il dérive de la tératologie, l’étude des causes et du développement des malformations congénitales… » Merci Wiki…
          Donc, teratogène, c’est malformé, monstrueux, mutant…Voilà, voila.

          • Excellent : j’ai appris un mot 🙂

          • Élém. tiré du gr. ()-, de τέρας τέρατος « monstre », entrant dans la constr. de mots sav. (adj. et subst.) du domaine méd. (anat., physiol., pathol.).
            A. [Le 2e élém. est un élém. formant tiré du gr.] V. tératologie et aussi:
            tératogène, adj. Qui est susceptible de provoquer des malformations de type monstrueux. Agent, médicament tératogène. Les facteurs tératogènes sont nombreux, ce sont des agents physiques ou chimiques, radiations nocives, substances toxiques, toxines (Biol., 1965, p. 617 [Encyclop. de la Pléiade]).

            Encore mieux : un mot grec !

            Merci TLF. Wiki n’est qu’un dépannage, pas une référence.

      • Tératogène?!

  2. Oui Philippe Courroye, est impartiale tout ce qui touche a Nicolas Sarkozy est classée sans suite !Si,si détruit !

  3. Je ne savais pas qui était Jean-Louis Nadal et comme la plupart des Français, je ne comprends pas comment est construite la Justice du pays ni comment elle marche ; mais je l’ai par hasard entendu à la radio lors d’un court extrait retransmis. Il faut dire qu’il était bon le bougre !

    Je me suis demandé ce qu’il se passait tant il y a peu d’homme d’honneur aujourd’hui et que la lepénisation des esprits a quasiment bouffé tout cru la bourgeoisie libérale ( néocons et socio-libéraux ). La plupart font en acte ou en esprit tellement allégeance à « Médiator » cet ancien avocat de l’entreprise Servier – alias Nicolas Sarkozy – devenu par l’imbécilité ou la distraction du peuple, le président d’une république bananière appelé France, que l’on ne s’attendait pas à ce qu’un type du sérail comme Jean-Louis Nadal parle ainsi.

    Jean-Louis Nadal a parlé. Un beau discours pour ce que j’ai pu en entendre. Tant pis si les gens ne comprennent pas. J’ai envie de dire tant pis pour eux s’ils s’imaginent que la vilénie ne les atteindra jamais, ni l’injustice. Ils se trompent. Ils hériteront eux aussi de ce qu’ils auront semé en pensant que c’était pour  » les autres  » – A l’heure qu’il est, il est vrai que personne ne sait où le masochisme des français va aller, un asservissement supplémentaire tant attendu n’étant pas inenvisageable.( Hélas )-

    Tenez, au delà de la Justice et du droit, attaqués tous deux bille en tête par le prévenu de l’ Élysée. Savez-vous ce qu’a fait le président vendu aux puissances du fric et de la racaille en col blanc ces derniers jours ?

    Regardez là : Sarkozy + Fitch Ratings :

    Si après ça, les Français ne comprennent toujours pas, on va pas pouvoir les aider contre eux-mêmes.
    http://www.lesmotsontunsens.com/legion-d-honneur-sarko-decore-le-boss-d-une-agence-de-notation-a-l-attitude-criminelle-8871

    • Bonsoir à tous,

      Ne comptez pas sur les prevenus, detenus et autres 5 millions de garé à vue en 10 ans pour defendre la justice Francaise. 4 mois de taule pour m’entendre dire par un juge, veritable sue la haine de beauvais, a la question si j’avais tout perdu la reponse ‘oui’.

      La justice est un repere de sadique sans nom, un sadisme d’etat. Mr nadal peut dire ses belles paroles, quand on a justice classée derriere l’azerbaidjan, il n’a rien a dire. Il detourne l’attention pour se faire passer comme un grand sauveur….de ses copains. Le juge est responsable de tout mais coupable de rien voire gagne du galon, le cas burgaud est flagrant.

      nous sommes tous presumé coupable…

  4. Notre gouvernement, grâce à la plupart des votes, a effectivement fait surgir un MONSTRE… Mais je garde l’espoir que cela va changer bientôt, même sans attendre 2012!

  5. Les idées du FN gagnent du terrain… surtout à l’UMP.

    22 % des Français se disent d’accord avec les idées défendues par le Front national, un chiffre en hausse de 4 points par rapport à l’an dernier, mais qui reste minoritaire et stable sur le long terme, révèle mercredi 12 janvier un baromètre TNS-Sofres pour Le Monde/Canal+/France Inter, qui note une forte progression de l’image du FN chez les sympathisants UMP.

    S’agissant de la question délicate politiquement des alliances électorales avec le FN, ce baromètre montre une forte évolution des sympathisants UMP en leur faveur.

    Ils sont ainsi 35 % (+16) à estimer que leur parti devrait en faire « selon les circonstances » et 8 % (+4) à penser qu’il devrait passer une « alliance électorale globale », soit au total 43 % (+20 points) favorables à des accords.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110112.OBS6083/les-idees-du-fn-gagnent-du-terrain-surtout-a-l-ump.html

  6. Monsieur le Président Scatoky écoeure Monsieur le 1er Procureur ?. Il n’ est jamais trop tard pour le dire. Il voudrait que la justice regagne la confiance des français ?. Cela ne dépend pas que du Président. C’ est une histoire, sinon de moeurs, de mentalité des gens au pouvoir et de leurs serviteurs. Croire en la justice de l’ homme quand l’ homme de justice est à l’ abri de toute objurgation d’ où qu’ elle provienne et dans ce cas précis d’ une haute autorité de justice, c’ est croire au père noel.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)