Sep 012012
 

Jour après jour, nous sommes de plus en plus écoeurés par ce gouvernement soi-disant « socialiste ». La honte absolue de la perpétuation de la politique sarkozyste anti-Roms – et le reniement des engagements qu’elle représente -, les déclarations pro-nucléaires des ministres Montebourg et Batho, la porte entrouverte à l’exploitation des gaz de schiste, la ratification parlementaire future du traité Merkozy, qui impose l’austérité à vie pour le plus grand bénéfice des oligarques de la finance contre les peuples, et maintenant l’obscène danse du ventre de onze ministres devant le Medef, onze ! Et Montebourg qui tance les syndicalistes de PSA, qu’il appelle à être « responsables », alors que le plan social est pur scandale (suivez le lien, il vaut vraiment le coup) ! La trahison, c’est maintenant. Et avec une telle politique, la voie est toute tracée pour le retour de la droite en 2017, une droite revancharde, décomplexée, xénophobe et antisociale, qui fera encore pire que sous Sarkozy (si, vous verrez, c’est possible !). Merci Hollande, merci les « socialistes ». Une affaire est emblématique et nous vous renvoyons une fois de plus au camarade Jean-Luc Mélenchon, tant pis pour ceux à qui il donne de l’urticaire, tant il sait clairement appuyer là où ça fait mal. Si mal.

Extrait de son blog : « Sodimédical est la honte des hontes. Je ne raconte pas toute l’histoire. Je m’en tiens au point présent. Les ouvrières ont gagné trente-deux procès. Le dernier a condamné le patron du groupe allemand à payer les salaires et à relocaliser l’activité. Le patron ne veut rien savoir ! Le tribunal a ordonné une amende de 2400 euros par salarié(e) pour chaque jour de retard à exécuter sa décision. C’est clair, net et précis. Une décision de justice de la même clarté que celle au nom desquelles on expulse séance tenante un camp de Roms ! Mais là, pas besoin de changer la loi pour faire cesser la barbarie et les mauvais traitements. C’est le contraire : il faut l’appliquer. Pas besoin de désavouer des décisions de juges. Au contraire il faut les faire respecter. Facile ? Non. Le ministre du Redressement productif qui tenait là une magnifique occasion d’élever la voix en faveur d’une relocalisation d’activité, de la démondialisation concrète, en quelque sorte, qu’a-t-il proposé ? Rien. Le ministre du travail, Michel Sapin, l’homme de « la gauche qui agit » et surtout pas de la « gauche tonitruante, la gauche d’Amérique du sud ». Rien non plus. Ou plutôt si : une honte de plus. Il a nommé un « médiateur ». Vous avez compris ? Une personne est victime d’un vol. Le voleur est condamné à rendre son butin mais il ne veut pas. Que faire ? Un médiateur entre la victime et le voyou, « un médiateur » entre une décision de justice et son exécution. Elle n’est pas belle la « gauche non tonitruante » en action ? Et le procureur qui devrait donner suite aux procès-verbaux de l’inspection du travail constatant que les salaires n’ont pas été versés. Déclenche-t-il la procédure pour infliger au patron voyou les 2400 euros d’amende par salarié ? Non. Le procureur ne fait rien non plus. Ou plutôt si : il fait quelque chose ! Il classe « sans suite » ! Incroyable mais vrai. La justice a décidé, mais elle se fiche de savoir si ce qu’elle a décidé est appliqué ou non. Et que fait la ministre garde des sceaux dont c’est le devoir de donner des instructions sur la politique que doivent appliquer les procureurs ? Rien, comme ses autres collègues. Ou plutôt si, elle fait déclarer par son cabinet : « on ne peut rien pour vous ». Le patron voyou de Sodimédical nargue les ouvriers et refuse d’appliquer la décision de justice, mais « on » ne peut rien pour vous. Vraiment rien. Pendant que j’étais là parmi ces femmes, Jean-Marc Ayrault caressait le Medef. Sans contrepartie, sans un mot pour exiger que cessent ces comportements patronaux, ni un mot pour les syndicalistes ouvriers réprimés ou bafoués. D’ailleurs il n’y a pas eu de loi d’amnistie pour eux. L’urgence gouvernementale était ailleurs : auprès du Medef. »

PS : pendant que le gouvernement ne fait rien, le Parti de gauche amène 12 000 € aux Sodimédical, sans salaire depuis 11 mois.

Partagez cet article

  10 commentaires à “Roms, traité Merkozy, Medef, PSA, Sodimédical…Avec Hollande, retour de la droite en 2017 : d’avance, merci, les « socialistes » !”

  1. c’est marrant ça, Tapie a-t-il eu besoin d’un médiateur pour faire appliquer la décision de justice en sa faveur ?
    Si personne n’a pensé à leur dire, les 2400 ouvrières de Sodimedical devraient engager un huissier, ou des, pour faire appliquer cette décision de justice : c’est leur rôle.
    Parallèlement, fin juillet on vit un soir par hasard sur France2, une info qui donne à réfléchir sur la détermination des néolibéraux à ne pas lâcher leurs abus et privilèges. J’ai cru un moment que j’hallucinais : j’avais déjà vu et revue la scène… dans Robocop. Le présentateur du spectacle continu était entrain de nous montrer, très rapidement, un projet très, très avancé d’équipement des forces de police en France, décliné, exactement comme dans le film, en deux modèles. On vit une jeune femme entrer dans son « armure » qui allait, nous disait-on, lui servir à soulever de lourdes charges pouvant aller, pour le moment, jusqu’à 40 kg ce qui serait très utile pour dégager des victimes prisonnières de bâtiments écroulés lors de… séismes. Biiinnn voyons ! Ces messieurs avaient plutôt dans la tête les potentielles barricades des futures révoltes prévisibles un peu partout. Très exactement comme dans Robocop. Ces deux équipements étaient calqués sur ceux du film. A moins que ce ne soit l’inverse.
    Fin juillet sur France2…

  2. Tout est dit !

    Dans 4ans et demi retour de la droite extrême (et du FN sur son porte-bagage).

    J’ai voté Hollande pour écarter Sarko. Je n’attendais rien de lui. mais alors là ……

    Lisée

  3. et peut-être même de la droite extrême à moins que le Front de Gauche ne puisse faire émerger ses idées mais c’ est pas gagné si on ne combat pas résolument Hollndréou et son parti Sournois pour les réformes qu’il met en place ,aussi libérales qu’avant
    Il faut que Mélenchon arrete de parler du ‘brave’ Hollndréou ou du ‘dévoué’ Montebourg ou de les présenter comme des camardes de gauche
    Il faut les combattre pour ce qu’ ils ont acceptés de devenir ; des valets du capitalisme financier , à la remorque des libéraux d’ Europe , aidés par les médias

  4. Scandaleux. Si au moins, cette honte pouvait réveiller les consciences… Mais peu de chance.
    Pourtant, aux Présidentielles : le « programme » socialiste était suffisamment flou, vague et approximatif pour laisser planer le doute quand aux motivations réellement sociales du PS : nulles, juste quelques mots d’encouragement au vote socialiste.

    Et comme vous le dites il y a -presque- pire : le lot de déçus qui votera UMP en 2017. On y est, le boulevard est ouvert, après seulement 5 mois d’exercice. Belle performance.

  5. Ces néo-liberaux roses vont trop loin dans le retournement et trop vite. S’ils continuent ainsi nous n’irons pas jusqu’en 2017. La révolte peut réellement se produire, car une grande partie de la population est à bout de ressources et les prix continuent à exploser, les entreprises à licencier.
    Sans compter les provocations. J’en vois deux énormes, outres celles que tu viens d’énoncer qui sont hors catégorie…
    Baisser le prix de l’essence de 6cts/l. Ridicule, révoltant. Faut faire une lettre à Montebourg pour lui signaler que les hypers baissent un jour/semaine les prix de 20 ou 30cts d’euro/l pour faire venir le gogo qui va lâcher dix fois que l’économie d’essence dans les rayons, une fois sur place.
    Les hypers peuvent faire des baisses réelles, Total aussi, Elf aussi…

    Honorer de la présence du gouvernement cette association de gauche dévouée à au soutien…Des plus riches et du néo-libéralisme forcené. Alors que le Medef donne le « la » à l’exploitation déterminée et sans états d’âme des salariés, a commandé toutes les régressions du fasciste bling-bling, démoli tous nos acquis sociaux depuis des années, à commencer par nos retraites.

    A continuer ainsi, le gouvernement et le président vont réussir à atteindre la cote de détestation de l’ex boss de l’UMP. C’est fort.

  6. Je me suis dit que je ne le ferai pas, mais c’est vraiment trop difficile de m’en empêcher, alors voilà :

    RiGeL says:

    24 avril 2012 at 10 h 51 min
    .
    J’entend tes arguments, boogie, mais je suis beaucoup plus pessimiste que toi (et malheureusement, je crois, beaucoup plus réaliste aussi) en ce qui concerne l’aptitude du PS à créer des amortisseurs sociaux. Je suis persuadé que le PS, dans l’état actuel des choses, fera preuve d’un zèle à satisfaire les marchés digne de celui dont a fait preuve la police française dans les années 40 à fournir des juifs à l’Allemagne (non, pas de point godwin, c’est juste pour dire que le PS s’empressera de satisfaire à toutes les demandes du grand capital, peut-être plus vite que ne l’aurait fait l’UMP).
    Je ne voterai pas PS, non pas par orgueil, mais par conviction. Je crois (j’espère, en fait) que tous, au PS, ne sont pas devenus totalement aveugles et éloignés de la réalité, que tous, au PS n’ont pas pour idéal le « capitaliste libéré de ses entraves », mais je crois que ces gens là, même s’ils existent, risquent d’avoir des couleuvres énormes à avaler s’ils arivent au pouvoir.
    Je ne voterai pas PS également, parce que les 5 ans qui viennent vont être un massacre, aussi bien social qu’environnemental, c’est une quasi certitude, et ce, quelque soit le gouvernement en place. La « guerre » (c’en est une) qui oppose les capitalistes aux peuples est d’ors et déjà gagnée par les capitalistes, et pour un petit moment, et les réformes qui vont venir vont être catastrophiques pour l’immense majorité de la population. Désolé, mais je n’ai pas envie qu’un parti qui se dit de gauche soit contraint par les évènements à finir le travail commencé par Sarkozy pendant les 5 ans qui viennent, pour que dans 5 ans, l’UMP, et donc probablement Copé (un type adorable, et d’une honnêteté sans limite), récupère la France à la petite cuillère en disant « regardez ce que ça fait, 5 ans de socialisme ! », ce qui lui permettra de continuer le boulot sans vergogne.
    Alors oui, peut-être que le PS au pouvoir ces 5 prochaines années, ce serait un peu moins pire, sicialement, que la droite, mais si on pense à un peu plus long terme, je ne suis pas sur que les « précaires » aient bcp à gagner à voir le PS arriver aux affaires aujourd’hui, bien au contraire.

    Curieusement, je ne suis pas vraiment surpris de la façon dont les choses se passent en ce moment.
    Comment ils se sentent, ceux qui ont voté PS pour faire barrage à Sarkozy ? Pas trop épaisse, la couleuvre ?

    • Eh oui , moi aussi j’ avais prévenu , et même des analystes financiers détaillaient alors ce qui se passe maintenant et la façon de nous l’ ingurgiter.
      Maintenant, le changement c’ est de me boucher les oreilles autrement je leur dirait :c’est bien fait pour ta gueule
      Le pire , c’ est que même dans ma famille et mon entourage , c’ est que l’ on parle de la retraite à 60 ans ( je ne peux pas leur dire que c’ est 62 ans , je me ferais lyncher et prendre pour un con de contredire les merdias :si ,ils l’ ont lu , entendu ,vu ,dans les merdias , enfin juste un titre , le PS donne la retraite à 60 ans)
      Le traité Merkosy , tu crois que les ‘braves’ gens savent de quoi il retourne ?, non , le tweet de la favorite est bien plus intéressant
      Pour moi , il n’ y a plus qu’ a attendre … que l’Espagne et l’Italie , après la Grèce tombent plus bas que tout , ce sera la France alors il y aura peut-etre un sursaut
      Eh merde, bien fait pour notre gueule !!!!

  7. Les agences de notation (kékséksa en fait, réellement ,) nous font un avenir radieux : de quoi se plaindre, vils ingrats ? Eh! oui – là gros soupir ! – bien fait pour notre gueule. Et il m’a semblé ce matin que les PSA d’Aulnay n’étaient pas très très mobilisables par les syndicats… résignés ? C’est dur, certes.

    • par les quoi ? Syndicats ? ckoica ? Ah, oui, les ronds de cuirs parisiens qui font des retraites aux flambeaux deux ou trois fois par an à Paris, histoire de faire croire qu’ils existent. Ils espèrent mobiliser des vrais gens, pour une vraie cause ? Il faudrait déjà qu’ils ne bouffent pas la soupe du pouvoir, avant d’espérer être crédibles.

  8. […] Roms, traité Merkozy, Medef, PSA, Sodimédical…Avec Hollande, retour de la droite en 2017 : d’a… […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)