Oct 212010
 

Poursuite de notre grève du zèle illimitée en soutien au mouvement pour les retraites : voici plumedepresse-Soir.

Fournissant le bâton pour se faire battre, coup sur coup, le président Nicolas Sarkozy et son ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux ont développé peu ou prou le même argument. « L’immense majorité n’a pas à subir la loi d’une minorité », déclarait ce matin le second. Magnifique ! Sept Français sur dix refusent la réforme des retraites. Ils sont des millions à descendre dans la rue pour le hurler à la face du gouvernement. Sarkozy avait promis de ne pas toucher à la retraite de 60 ans : c’était dans son programme de candidat à la présidentielle et il l’avait ensuite réaffirmé, expliquant qu’il n’avait « pas de mandat » pour le faire. Aujourd’hui, il passe outre, contre la volonté de l’immense majorité du peuple, qui n’a pourtant pas à « subir la loi d’une minorité » (UMPiste) : superbe but contre son camp d’Hortefeux ! Imité par son mentor : « Nicolas Sarkozy a dénoncé les grèves et les blocages qui accompagnent la contestation de sa réforme des retraites, estimant qu’on « n’a pas le droit de prendre en otage des gens qui n’y sont pour rien. » C’est exact. Mais celui qui prend la France en otage, c’est lui, avec sa contre-réforme qu’il veut imposer en force, combattue par toutes les organisations du pays sauf… l’UMP et le Medef. Pourtant, les Français « n’y sont pour rien » dans le fait que 200 milliards d’euros ont été volés au travail par le capital ! Et puisqu’un joli graphique vaut parfois mieux qu’un long discours…

Basé sur des chiffres de l’Insee et du rapport du Conseil d’orientation des retraites, ce graphique provient du site Retraites – enjeux – débats.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Partagez cet article

  20 commentaires à “Sarkozy, Hortefeux et la dictature d’une minorité : quand l’hôpital se fout de la charité”

  1. Hé oui ça commence, le gouvernement profite du sentiment créé par la présence de casseur dans les manifestations.
    Les actes de violences non justifiés, et qui la plupart du temps n’ont rien à voir avec la contestation contre la réforme, sont condamnables. Mais les blocage ou les grèves non!!
    Stratégie de base de la part du gouvernement : mélanger les idées pour faire de la communication (de la politique??)

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Donjipez, Olivier Bonnet, Pascal Gibert 【ツ】, CorinnePerpinya, LEGRON and others. LEGRON said: RT @OlivierBonnet: Sarkozy, Hortefeux et la dictature d'une minorité : quand l'hôpital se fout de la charité http://alturl.com/jw86f […]

  3. Carburant : pas d’amélioration de l’approvisionnement.

    PARIS – La Fédération nationale des transporteurs routiers français (FNTR) a indiqué jeudi s’attendre à une fin de semaine « difficile » et ne pas voir d’amélioration du côté de l’approvisionnement en carburant, demandant à accéder aux stocks en priorité.

    « On attend une fin de semaine difficile et le week-end tout autant, voire plus, si rien ne change (…) On a du mal à s’approvisionner, on n’attend pas d’amélioration sensible avant plusieurs jours », a déclaré à l’AFP Jean-Paul Deneuville, délégué général de la principale organisation du secteur.

    Stations et dépôts « ne sont pas totalement accessibles » et les camions eux-mêmes « ne pourront bientôt plus transporter le carburant et les produits nécessaires à l’approvisionnement des magasins », a-t-il prévenu.

    La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers regrette que les véhicules utilitaires ne bénéficient d’aucune priorité spéciale pour obtenir du carburant, a-t-il expliqué.

    « S’il n’y a pas de décision prise pour le week-end et en début de semaine en matière de hiérarchisation des priorités pour les véhicules utilitaires, nos véhicules ne seront plus en mesure de livrer (le carburant) et on va dans le mur », a dit M. Deneuville.

    « Il y a effectivement pénurie », a confirmé de son côté Philippe Grillot, président de la Fédération des Entreprises de transport et logistique de France (TLF) lors d’une conférence de presse.

    http://www.romandie.com/ats/news/101021144344.pilpf42i.asp

  4. Tous les discours de l’UMP (aidés par DSK/Attali) consistent à nous présenter les coûts de la retraite en 2050 en supposant qu’en 40 ans la France n’aie plus aucune croissance, ce qui est totalement faux.
    « C’est exactement comme si je présentais une quittance de loyer éditée en 2010 à un habitant de Paris de 1960, ce loyer serait supérieur à ses revenus, la manipulation de la réforme des retraites utilise le même procédé. »

    Ceci étant dit nous n’avons pas de quoi crier victoire, notre économie repose pour beaucoup sur celle des USA d’autant plus avec les choix Européens cumulés à ceux de Pinocchio Sarkozy, vu l’état actuel de l’économie des USA nous pouvons nous attendre à des lendemains qui déchantent .

  5. Les casseurs dans les manifestations sont des flics. Ce jeudi, à l’issue de la manifestation parisienne qui a rassemblé plus de 15.000 personnes (jeunes, vieux, privé, public, actifs, retraités), la place Denfert-Rochereau fut bouclée de toutes parts par des CRS. Des témoins assurent avoir vus des « voltigeurs » foncer sur les quelques groupes de manifestants pacifistes qui s’attardaient sur ladite place.
    Sarkozy, Hortefeux et toute la clique gouvernementale délinquante sont priés d’envoyer les CRS en congés longue durée ! Que Sarkozy, Hortefeux et la clique UMPiste + les traîtres du PS partent aussi. Démission requise avant le départ.
    « Un charter pour Sarkozy et ses ministres aussi » fut scandé par les vieux tout au long de la manif. Un aller sans retour possible et pas d’indemnités de voyage !
    « Les Roms restent ici, Sarkozy en Roumanie », chantaient aussi les vieux, dont je suis.

    Pour des dons aux grévistes : http://www.bizimugi.eu/grevesolidaire/

  6. la retraitre a 60 ans a taux plein n’existe aujourd’hui sur le papier,que pour une minorité de salariés surtout de la fonction publique,les directions syndicales se gardent bien de le dire :

    21 octobre 2010

    Il faut répéter encore et partout que la retraite à 60 ans n’a jamais existé !

    André MARTIN

    http://www.legrandsoir.info/Il-faut-repeter-encore-et-partout-que-la-retraite-a-60-ans-n-a-jamais-existe.html

  7. Besoin urgent du monde à Grandpuits
    vendredi 22 octobre 2010 (06h19)

    Ce matin à 6 heures la police et le Préfet sont arrivés sur le site du dépôt de carburant de Grandpuits, en Seine et Marne, bloqué depuis une semaine. Il y a besoin de monde pour soutenir le piquet de grève qui contrôle toujours l’accès, mais craint une opération policière.

  8. ceux qui bloquent et prennent en otage la majorité des français, c’est bien la minorité de blocage qui soutient le gouvernement et va bosser pour nuire à la majorité qui se bat dans la rue.
    Inversons la docta libérale.

  9. Le mentor de Sarko c’est Pasqua. Il l’a viré de Neuilly en parfait traître, il faut penser qu’il a dépassé le maître et ça fout la trouille. En souvenir de la maternelle de Neuilly où les deux guignols ont fait fort dans la manipulation, il est bien capable de nous mettre en musique un coup fourré violent. L’école de Pasqua c’est l’école du SAC.

  10. N’oublions pas le troisième frère : Nicolas Sarkozy, Guillaume Sarkozy, … et Pierre-Olivier Sarkozy.

    Pierre-Olivier Sarkozy est directement concerné par le passage aux retraites par capitalisation.

    Le 3 mars 2008, Pierre-Olivier Sarkozy a été engagé par la multinationale américaine CARLYLE : Pierre-Olivier Sarkozy est « co-head et managing director » du Global Financial Services Group, dans l’entreprise CARLYLE.
    Son rôle : gérer des fonds.

    Son objectif : faire passer la France dans le groupe des pays fonctionnant avec des retraites par capitalisation.

    Et ça tombe bien : son frère Nicolas a le même objectif !

    Lisez cet article de mars 2008 :

    Un Sarkozy chez Carlyle, l’autre décore Albert Frère : y a-t-il un lien ?
    Deux événements récents, en apparence anodins, ont un double point commun, l’un évident, l’autre plus difficile à repérer.

    Carlyle, géant new-yorkais du private equity (76 milliards de dollars en gestion), vient d’engager Pierre-Olivier Sarkozy. Ce dernier était précédemment co-patron de FIG Investment Banking, une division du suisse UBS. Chez Carlyle, il deviendra, dès le mois d’avril, co-head et managing director du Global Financial Services Group.

    Cette section est très neuve. Fondée en juin 2007, elle n’a pas encore bouclé de transaction mais a déjà attiré quelques pointures, notamment Sandy Warner, ex-président de JPMorgan Chase. Pierre-Olivier Sarkozy a été engagé pour «ses incroyables réseaux et expérience professionnelle, qui aideront Carlyle à capitaliser sur la dislocation du secteur des services financiers», indique la firme dans un communiqué daté du 3 mars 2008.

    Entré chez UBS après avoir été «débauché» de chez First Boston Corporation, il en a rapidement gravi les échelons. Selon le site Internet du magazine Forbes, Pierre-Olivier Sarkozy était n° 10 de l’institution helvétique en 2002, conseillant des opérations pour un total de 312 milliards de dollars ; en 2007, il était n° 5 (514 milliards de dollars).

    Parmi ses faits d’armes, citons la vente de la banque MBNA à Bank of America pour 35 milliards de dollars en 2006. Plus près de nous, il a conseillé ABN Amro dans le cadre de la cession de sa filiale américaine LaSalle à la même Bank of America.

    L’homme est donc de valeur – Forbes titre d’ailleurs son portrait «Big Apple Dealmaker» – mais il ne compte pas, en passant chez Carlyle, complètement couper les ponts avec UBS : «Je continuerai de travailler avec UBS en tant que conseiller et, en retour, de profiter du soutien d’UBS pour les efforts d’investissement de Carlyle dans les services financiers.»

    La seconde information concerne un autre Sarkozy, nettement plus connu : Nicolas, demi-frère de l’homme d’affaires new-yorkais. Le président de la République a décerné au belge Albert Frère l’insigne de Grand’Croix de la Légion d’honneur, la plus haute distinction honorifique française, qui récompense les mérites éminents rendus à la nation. Seules 75 personnes l’ont déjà reçue.

    Albert Frère a en outre bénéficié du privilège suprême d’être l’unique personne décorée lors d’une cérémonie privée, en présence du Premier ministre François Fillon et de la ministre de la Justice Rachida Dati.

    Quelques jours plus tôt, c’était le canadien Paul Desmarais, l’associé d’Albert Frère, qui recevait la même distinction, mais lors d’une cérémonie publique.

    Rapport évident entre ces deux événements : ils concernent des Sarkozy.

    Rapport plus surprenant : Paul Desmarais a pu faciliter la nomination du demi-frère Sarkozy, vu sa situation de «membre influent du board» de Carlyle, selon Rue89. Un fonds lui-même des plus influents, puisque quelques grands noms sont passés par ses rangs : George Bush senior (de 1998 à 2003) et Junior (1990-1992), John Major (2002-2005), etc.

    Son président actuel n’est autre que Lou Gerstner, ancien patron d’IBM.
    Même si cette fonction de «facilitateur» n’est pas avérée, cela ajoute encore aux liens noués par Nicolas Sarkozy avec le monde des affaires.

    Pour conclure sur ses relations avec Paul Desmarais, citons sa déclaration faisant suite à un séjour dans la propriété du Canadien, en 2004 : «Quand tu entres dans la propriété, on t’ouvre un premier portail. Ensuite, tu dois faire des kilomètres et des kilomètres avant d’arriver au château…»

    http://trends.rnews.be/fr/economie/actualite/banque-et-finance/un-sarkozy-chez-carlyle-l-autre-decore-albert-frere-y-a-t-il-un-lien/article-1194641944910.htm#

  11. Ce n’est pas fini. De partout vient des nouvelles d’occupations, de blocages jour et nuit, organisés ou spontanés, un peu partout. Les radicaux de la Cégète sont en train de déborder le rond-de-cuir à la tête.

    Ca n’est pas fini! 69% des gens – sondage pour l’avis populaire, c’est à souligner, en maintenant les réserves dues au passif des sondeurs, car, en fait les français pour le mouvement contre les retraites et sa poursuite pourraient être bien plus de 69%…- soutiennent les grévistes et les bloqueurs.

    Le pire ennemi, mis à part le dictateur, comme le dis Olivier, ce sont les médias qui réduisent sans arrêt un grand mouvement, d’une solidarité large et tellement peu évidente en ces temps de concurrence glacée, à des blocages ou des « casseurs ».
    Il faudra bien que la gauche trouve une manière de les obliger à rendre compte objectivement, un jour, sous peine de reconduire cette mascarade de démocratie et d’handicaper fortement tout mouvement social présent et à venir.

  12. La raffinerie des Flandres autorisée à fermer.

    Le tribunal de grande instance de Nanterre est revenu ce vendredi 22 octobre sur la décision de la Cour d’appel de Douai.

    Une décision qui pourrait s’avérer explosive, alors que les douze raffineries françaises sont toujours bloquées en protestation contre la réforme des retraites.

    Total vient d’être autorisé par le tribunal de grande instance de Nanterre à ne pas procéder au redémarrage de l’activité de sa raffinerie des Flandres, située près de Dunkerque (Nord).

    En autorisant ce vendredi 22 octobre le groupe pétrolier à fermer ce site, il pourrait bien mettre involontairement le feu aux poudres.

    La décision rendue ce vendredi par le tribunal de grande instance revient en effet sur une précédente décision de la cour d’appel de Douai, qui appelait en juin dernier le groupe pétrolier à redémarrer la raffinerie sous peine d’amende, pour défaut d’information des représentants du personnel.

    Ce vendredi, si la justice a également reconnu cette entrave, elle a seulement condamné le groupe Total à verser 5000 euros au comité central d’entreprise. Et autorisé la direction du groupe à «ne pas procéder au redémarrage» du site, et à mettre ainsi de fait un terme à son activité.

    Un projet de fermeture qui avait en mars dernier suscité l’ire des salariés du secteur et engendré le blocage de six raffineries françaises durant une semaine.

    Mauvaise nouvelle alors que les douze raffineries du territoire sont actuellement bloquées en protestation contre la réforme des retraites actuellement en débat au Sénat.

    D’autant plus qu’elle s’ajoute à une autre nouvelle explosive : la décision prise jeudi par le groupe suisse Petroplus de mettre à son tour fin à l’activité de sa raffinerie de Reichstett, près de Strasbourg.

  13. Admirable et éloquente photo publiée sur le site de « El Pais » (Espagne), sur la visite de Sarkozy hier dans une usine :

    http://www.elpais.com/recorte/20101022elpepiint_5/XXLCO/Ies/Nicolas_Sarkozy.jpg

    http://www.elpais.com/fotografia/internacional/Nicolas/Sarkozy/elpdiaint/20101022elpepiint_5/Ies/

    Un truc remarquable en ce moment : le soutien, les témoignages d’enthousiasme, dans les commentaires sur le net à l’étranger, c’est important et encourageant car cette affaire est emblématique, au delà du ras le bol vis à vis de Sarkozy propre à la France
    http://antennerelais.canalblog.com/archives/2010/10/21/19388703.html

  14. Ils sont tellement mauvais qu’ils se frappent eux-même. 😀
    A moins qu’ils soient tellement cons qu’ils se contre-disent. 😉

    • Pas si simple il faut voir la globalité de l’action de Pinocchio Sarkozy l’Américain :

      D’un côté il tente de privatiser tout en connaissant la mentalité Française attachée à son service public et c’est tant-mieux .

      De l’autre il prend des mesures qui contribuent grandement à achever le service public en appauvrissant ses ressources : Fin de l’ISF, défiscalisation des heures supplémentaires, TVA restauration, OTAN + Afghanistan etc…

      Son but créer un maximum de dettes l’air de rien afin d’imposer par la dette les réformes qu’il n’arrive pas à imposer par des lois .
      En fin de cycle, même après son départ de la vie publique le FMI reprendra la main et nous imposera un plan drastique ultra-libéral en privatisant tout ce qui peut l’être .

      Sarkozy sait pertinemment que les réformes qu’il n’arrive pas à imposer par lui-même pourraient nous être imposées par le FMI, d’où son comportement car in-fine la gréve et le blocage du pays l’arrange bien, il est gagnant à tous les coups dans ses petits calculs ultra-libéraux .

      La seule façon de le faire perdre : Lui faire porter à lui seul la charge des de la responsabilité de l’incompétence volontaire de dire qu’il trente de sauver les finances de l’état tout en prenant pas mal de mesures qui suppriment des revenus à l’état .

      Quand un état n’a plus les moyens il ne fait pas de cadeaux fiscaux ni de dépenses nouvelles sur les postes que j’ai cité ci-dessus, au contraire, il tente de réduire ses dépenses tout en gardant les même revenus voire en les multipliant .

      C’est un simple constat, si vous êtes endetté est-ce que vous demandez à votre patron de vous payer moins tout en dépensant plus d’argent ?
      Non ! Pourtant c’est exactement ce que Sarkozy fait (Fin de l’ISF, défiscalisation des heures supplémentaires, TVA restauration, OTAN + Afghanistan etc… ) tout en dépensant beaucoup plus sous prétexte d’un plan de relance (les grands chantiers) .

      Cela peut sembler incroyable mais je vous laisse réfléchir sur la distorsion entre les conséquences de ses actes et l’effet qu’il annonce désirer . (il est loin d’être le seul, DSK n’a pas décroché son poste parce qu’il est un dangereux gauchiste, c’est le renvoi d’ascenseur fait au PS pour bons services rendus)

      C’est exactement ce que font les HiMan U.S, ils créent de la dette jusqu’à faire de leur cible un esclave économique, Sarkozy ne fait que reprendre la recette de guerre économique US pour nous imposer l’ultra-libéralisme …

      Faites des recherches sur google avec : economic hit man
      C’est point par point la méthode utilisée, c’est un cas d’école .

  15. Je ne sais pas par quoi commencer :

    Allez, d’abord ceci :

    Vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=tesZD6krJ6g

    …( no comment/ terrible témoignage de « Christophe » )

    Puis ensuite cet article et cette photo fort intéressante où l’on voit que les  » casseurs  » sont directement formés par la Police Française et relooké pour l’occasion muni de cailloux pour faire  » vrai  » avec les gestes de caillassage tout aussi  » réalistic  » pour piéger d’éventuels manifestants enfiévrés par l’ambiance. Rien de telle qu’une amorce policière pour créer une émeute.

    Pour qu’il y ait des statistique de  » Casseurs  » au ministère de l’Intérieur, faut -il d’abord les inventer et les fabriquer de manière  » réaliste  » :

    1 : la photo compromettante : http://mai19.justice-europe.org/IMG/jpg/Brassards_Oranges-2.jpg

    2 : l’article :

     » Chambéry 19/10/2010, 18h00 avenue De Boigne, des jeunes encagoulés jettent des pierres sur un cordon de robocops (CRS ou gendarmes mobiles). Ça dure un bon moment… Puis trois des ces jeunes, l’instant d’avant les plus hardis à jeter des pierres, remontent un brassard orange sur leur manche droite, foncent sur l’un d’entre eux et l’immobilisent  » …

    ici : http://mai19.justice-europe.org/spip.php?article144&lang=fr

    Et puis là, trois Flics  » très mode  » , très tendance avec leurs petits bonnets noirs très stylés, qui se font passer pour des syndicalistes CGT en n’ ayant pas oublié de se mettre des adhésifs  » CGT  » sur la poitrine histoire de bien le faire croire :

    http://www.dailymotion.com/video/xfa7p6_manifestation-lyon-19-10-10-la-cgt_webcam

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)