Fév 052012
 

Cette Phrase du jour mérite bien à la fois son Ferme ta gueule! et son Bonnet d’âne ! Ainsi donc, face à des ouvriers renforcés par des figurants, le candidat-président a lancé à un noir : « Ça change du pays, quand il fait moins 8 ! » On aurait rêvé pareille réponse : « Mais de quel pays tu parles ? Je suis né à Villetanneuse ! »

Partagez cet article

  16 commentaires à “Sarkozy jusqu’à la lie”

  1. sans compter sur Guéant et sa dernière sortie nauséabonde…..
    tiens j’y pense ils n’ont pas encore penser à restaurer l’esclavage les penseurs de l’UMP.?…ah si ! suis-je bête….ils essaient bien de faire travailler les bénéficiaires des minima sociaux gratuitement. Ils enlèvent un à un tout les acquis sociaux. Nous vivons un époque où des travailleurs n’arrivent plus à se loger, à se chauffer, à se soigner ni à manger à leur faim. Des travailleurs qui dorment dans leur voiture et vont aux Restos….honte à ce pays, un des plus riches du monde !
    Qu’ils dégagent ou qu’ils partagent !

  2. Auparavant (avant les forums exutoires), ce qui indignait le plus grand nombre menait des milliers de personnes dans la rue pour des manifestations qui réclamait démission, changement de cap politique, défense des valeurs humanistes.
    Désormais, des milliers de commentaires sur les forums -stériles quoi que parfois salutaires – mais les aurorités peuvent mettre à mal tranquillement les acquis sociaux et moraux de notre république sans être aucunement inquiétées.
    Comment se fait-il que Mr le Ministre de l’Intérieur puisse continuer à éructer de la sorte sans mise en demeure de présenter des escuses ou de ravaler son chapeau ? Comment se fait-il que les « conseillers » de l’Elysée aient voix de presse omniprésente alors qu’ils n’ont aucune légitimité politique ? Comment se fait-il que les associations de défense des Droits de l’Homme soient inaudibles et invisibles ?

    • Corrections : il fallait lire « qui réclamaient démission… » et « excuses ».
      Je n’avais pas relu mon mot avant envoi…

      • le MRAP a fait un communiqué….mais sera-t-il relayé par la presse…..
        c’est pourquoi je l’ajoute à mon commentaire :

        LE MRAP DECERNE LE TRIPLE A DE L’ESCALADE XENOPHOBE A MONSIEUR GUEANT

        Le ministre le l’intérieur vient de déclarer que « toutes les civilisations ne se valent pas » devant un parterre d’étudiants de droite extrême (UNI) réunis à l’assemblée nationale le samedi 4 février.

        Reconnaissant les efforts méritoires de Monsieur Guéant qui successivement :
        – a dénoncé la délinquance « roumaine »,
        – s’est plaint du nombre de musulmans,
        – a stigmatisé l’immigration comorienne,
        – a considéré que la France avait trop d’étrangers même légaux…,
        – puis maintenant vient de théoriser sur l’inégalité des civilisations,
        le MRAP, à l’unanimité, décerne le triple A de l’escalade xénophobe à Monsieur Guéant.

        Le clonage parfaitement réussi entre les thèses de Monsieur Guéant et celles d’un Le Pen au mieux de sa forme raciste justifiait de rehausser la cote du ministre.

        La réussite de l’opération électorale dans laquelle s’inscrit cette nouvelle saillie raciste est sans doute d’une issue plus incertaine, car l’électorat d’extrême-droite préfèrera toujours l’original à sa copie.

        Sachant que de l’inégalité des civilisations à celle des races il n’y a qu’une petite différence de degré xénophobe, le MRAP doit-il désormais se préparer à décerner le Prix Gobineau à un ministre de la République ?

        Paris, 5 février 2012

  3. En hommage au sketch d’Élie et Dieudonné ? http://youtu.be/aAWceedQQkc T’es d’Villetaneuse ?

  4. « Toutes les civilisations ne se valent pas », a dit Guéant.
    Je suppose qu’il avait présente à l’esprit, située à la toute première place, la civilisation productivo-capitaliste de marché dite encore « judéo chrétienne ». La civilisation humaniste des croisades, de l’inquisition, de la traite des noirs, du colonialisme, du stalinisme, du nazisme… et de la destruction irréversible de la planète. Celle sans les valeurs de laquelle nul homme ne peut entrer dans l’histoire et demeure une bête.

    • « Nous devrions être conscients de la supériorité de notre civilisation » a déclaré Silvio Berlusconi. L’UMP est prête à tout pour conserver le pouvoir. Je trouve ses opposants bien naïfs. On peut s’attendre à une campagne très dure. Les Français n’ont pas fini d’avoir la trouille.

  5. Je pense qu’on ne devrait pas commenter les ballades de cet individu, c’est encore lui faire de la pub, laisser penser qu’à nos yeux il compte encore et il est encore là, qu’il n’agit pas seulement pour briser le peuple français en morceaux.

    Rapporter à chaque fois et seulement les conneries qu’il a lâché – il n’y aura jamais pénurie de matière – et le coût de chaque voyage. Sans rien dire sur ce qu’il a pu raconter ou même le motif du machin.

    Ce guignol dispendieux dépense dans les 100000€ à chaque fois qu’il va faire le con sous les caméras, avec la cohorte des journaleux commis d’office et les ravis sarkoïdes comme Mazerolles ou Pujadas et autres. Pareil ou plus cher quand il vient nous bassiner en direct avec ses éructations mal lavées de petit chef autiste, et ses tropismes baignés dans l’eugénisme ultra-lib,

    D’ailleurs, dans cette veine, qui frôle le pathologique, il a balancé sur le plafonnement des loyers. Il place d’habitude le curseur particulièrement haut, mais là j’avoue mettre demandé vainement s’il failait en rire ou en pleurer, ou si ce gars se croyait à un brunch chez Warren Buffet.
    C’est à la fois une connerie sans nom et un mépris total pour les locataires. Comme si un proprio qui perd un peu sur le loyer n’allait pas continuer à s’y retrouver largement et allait se prendre la tête pour mettre en route l’éviction de ce même locataire, puis la vente, à perte au rythme ou chutent les ventes de bien aujourd’hui. Ce genre de réaction maximaliste et stupide ne peut être pensée et menée que par les fanatiques copains de Sarko, toute la clique qui vend à la découpe et fait de la location à grande échelle pour une anarque généralisée des français. La très grande majorité des propriétaire loue un ou deux appartements/maisons et, sans parler de la difficulté et des alés d’une vente, ils tiennent à leur propriété parce qu’ils n’ont pas grand-chose d’autre, ce qui n’excuse nullement leur âpreté au gain.
    Une réalité qu’un type qui nage dans le pognon depuis la naissance, ou presque, ne peut comprendre.

    Evidemment le sinistre Apparu, avec sa gouaille de promoteur, a repris texto le bouzin sur Paris Preum’s. Zemmour et Naulleau pour le coup, c’était Zemeur et Nullos. Rampant, hochant la tête pour approuver le chef qui débitait ses conneries. Aucun argument pour contrer le baratin du sous-ministre. En fait, ces deux guignols bouffis de suffisance ont démontré une fois de plus qu’ils sont parfaitement raccord avec la politique fascistoïde du staff UMP.

    Politique qui n’est, au-delà de la récitation des gammes imposées par le Medef, que l’expression de l’ethos Sarko : sensation aiguë de supériorité naturelle qui doit passer avant toute justice, toute démocratie. Ceci explique grandement, à mon avis, son action et ses délires. Cet individu n’a pas une philosophie politico-économique, mais une morale aristocratique.
    Rien d’étonnant quand on a été élevé par un prince.

    Sarko delendum est

    • Sarko delendum est

      Jusque là, pour le peu que j’ai lu de ta diatribe, il n’y avait que des fautes ordinaires et peut-être excusables. Mais tu veux faire ton malin avec les pages roses ! Raté : si Sarko est masculin, delendum est un accusatif. Or le sujet n’est à l’accusatif que dans le discours indirect (avec le verbe à l’infinitif).
      Sur le modèle de :
      Ceterum censeo Carthaginem delendam esse.
      demande à Olivito ou à son geek de remplacer ta péroraison par :
      Ceterum censeo Sarkoculum delendum esse.

      Pour le reste, Bled et Grévisse…

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)