Fév 132012
 

Toujours affligé d’une cote d’impopularité record, Nicolas Sarkozy n’a que le choix d’encore extrême-droitiser son discours. Comme en 2007, il veut arracher l’élection en raflant les voix lepénistes. Qu’importe si l’inquiétude des Français est d’abord et avant tout sociale : on va bouffer de l’insécurité et de l’immigration à tire-larigot. Continue reading »

Partagez cet article