Août 302011
 

Dépêche AFP reprise par Le Point, qui cite Arnaud Montebourg : « Les deux principaux candidats à la primaire PS, François Hollande et Martine Aubry, ont été « d’accord sur tout pendant 20 ans », notamment sur le « oui » au traité constitutionnel européen rejeté par référendum. » Il en déduit donc en toute logique que « le duel des deux principaux candidats tel que présenté par le système médiatique est un duel fictif » et ajoute : « Je rappelle que je suis le seul candidat dans cette primaire à défendre le « non » et j’allais dire la vision que portait le « non » à ce traité constitutionnel européen en 2005, qui a été approuvé par une majorité d’électeurs au référendum à cette époque ». Eh oui, Arnaud, ce sont là les « socialistes »Il appuie là où ça fait mal : le PS a été bel et bien complice de la forfaiture qu’a constitué la ratification parlementaire du traité de Lisbonne, resucée du TCE rejeté par le peuple. Les socialistes, tartuffes et félon : c’est justement ce que nous écrivions en janvier 2008, citant… Jean-Luc Mélenchon. Montebourg, comme Filoche, fait partie de ces gens qui croient encore (ou font mine de) que l’on pourrait changer le Parti solférinien de l’intérieur. Avec nous, Arnaud et Gérard, Mélenchon, présidons !

Partagez cet article

  28 commentaires à “Traité de Lisbonne et félonie socialiste : Montebourg met les pieds dans le plat”

  1. Tous à mettre dans le même sac, menteurs et compagnie…Au secours jean-Luc Mélenchon!!!

    • pour info Melanchon c’est déjà fait grillé à plusieurs reprises au parlement européen à passer signer pour le chèque et repartir
      donc pas aussi vertueux que tu le penses Mamita 😉

      et qd il était au PS, était il aussi extrême ?

      A MON AVIS, sans UN vrai président de gauche la politique de l’argent de cessera jamais … le ps devrait changer de non au passage (gauche et centre plus ou moins la même chose)… la seule gauche se trouve dans l’extrême… et malheureusement il y a trop de parti d’extrême gauche …

    • M.Mélenchon est le candidat du FRONT DE GAUCHE à l’élection présidentielle de 2012, je m’étonne que certaines personnes ici ne semblent pas au courant. Le Front de Gauche est l’alliance politique en France qui réunit le Parti communiste français (PCF), le Parti de gauche (PG), la Gauche unitaire et la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE) ainsi que d’autres mouvements divers et de poids dont certains membres issus du NPA ( l’appel et la pioche ). Le rassemblement fédère les forces éclatées des Gauches et ça marche !

      Nous devons nous fédérer et voter en masse pour ce candidat du peuple Français. Au vu de la crise structurelle du capitalisme qui tue la démocratie et nous ordonne de renflouer les banques en paupérisant les peuples, il s’agit de se réveiller avant que les banksters nous tuent encore un peu plus.

      Le mieux c’est d’écouter le candidat du Front de Gauche pour 2012 :

      Discours de J-L Mélenchon.
      http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/08/29/discours-de-cloture-du-remue-meninge-a-gauche/

      Site PLACE AU PEUPLE :
      http://www.placeaupeuple2012.fr/

      On peut trouver toutes sortes de raisons pour nous auto-dénigrer un peu plus et rendre les armes mais qu’on sache alors où l’on va si on veut se désarmer avant de combattre politiquement.

      Pour info :

      « Guerre sociale : Au quotidien viennois Die Presse, l’économiste Robert Mundell théoricien néolibéral de la  » monnaie unique  » a présenté sa vision d’une réduction radicale des retraites :
      « Il faut réduire les retraites de façon drastique. La société ne peut tolérer 70 % du dernier revenu à la retraite. Un bon niveau serait 40 %. » a t-il déclaré en pleine crise structurelle du capitalisme financier ( ! )  »

      Alors ? On va encore regarder passer les trains de la misère en faisant des blagues ou réagir avec les armes à notre disposition ? 50 % de Français s’abstiennent aux élections. Le jour où ces 50 % se réveilleront sans se maudire, ça fera une sacrée force de frappe.

      Vive la VI ° république ! Vive le Front de Gauche !

      • « Le jour où ces 50 % se réveilleront sans se maudire, ça fera une sacrée force de frappe. »

        Désolant & pas désopilant.
        Vous ne voyez pas les énormes manips ?
        Ou vous vous y complaisez ?
        Ce qu’il est advenu du vote du « non » au referendum sur le prétendu traité constitutionnel européen ne vous a pas suffit (Encore mieux, bientôt, avec le « vote » électronique !) ?
        Vous avez tant besoin de chefs petits et grands pour décider à votre place ?
        Vous avez peur de marcher tout seul ?
        Maman au secours ?
        Bobo ?

        Un jour, une fois que nous serons adultes, la démocratie adviendra peut-être.

        K.-G. D.

        http://atheles.org/agone/elements/lordremoinslepouvoirpoche/index.html

        Résister se conjugue au présent !
        (Lucie Aubrac)

  2. À « MAMITA »:

    Parce que Mélenchon sortirait du lot ?
    Et réhabiliterait ce système définitivement vérolé jusqu’à la moelle (à commencer par cette illusion pathologique : « Suffrage Huniversel = démocratie » ?
    Mélanchon ne serait pas intéressé par le pouvoir personnel ? Il serait le candidat des pov (combien gagne-t-il ? À combien s’élève son patrimoine ? Son matrimoine?)
    Alors, voici donc le prochain homme providentiel dans les bras duquel il convient de se jeter (aveuglément, c’est meilleur) ?

    il serait temps de sortir de la cour de récré. Pendant qu’il est encore temps. S’il est encore temps

    Allez, tiens :

    « […]
    Produire et entretenir
    Produire sans s’approprier
    agir sans rien attendre
    Guider sans contraindre
    voilà la vertu primordiale. »

    Tao-tö king, X
    Lao-tseu

    • je pense que le patrimoine d’un politique, s’il est honnêtement acquis (ce qui semble être le cas pour méluche), ne peut disqualifier a priori sa sincérité , pas plus que la pertinence de ses idées…
      notons qu’ aucun leader révolutionnaire, ou simplement de gauche, n’était prolo…
      pour des raisons culturelles évidentes, ni robespierre, ni jaurès, ni blum, ni mendès-france, ni lenine, ni trotsky, ni mao, ni che guevara, ni castro etc
      c’est comme ça …
      on a le droit de trouver qu’il y a des injustices et des gens « trop » riches certes, mais on ne peut baser ses choix politiques sur la seule origine sociale du candidat , par une sorte de rancoeur sociale exacerbée…

    • « […] on me dit : « Mais comment ! » – j’ai lu ça dans le Nouvel Observateur – « Comment ose-t-il parler du peuple, lui qui a un CAPES de lettres ! » (si seulement je l’avais eu… [rires]). Et je me dis : mais pourquoi, ayant un CAPES de lettres, n’aurais-je pas pu parler pour le peuple ? Quoi ! il faut donc être sans instruction ? Nos parents se sont dévoués pour rien ? Les efforts que j’ai pu faire pour être un lettré ne servent à rien ! ils me disqualifieraient ! Mais c’est tout le contraire ! Alors d’autres fois on me dit : « Avec ce que vous gagnez, vous osez vous présenter ! » Ben, précisément, c’est à cause de ce que je gagne – je suis d’ailleurs payé pour ça – que j’ose me présenter. La logique ne peut pas être « profite et tais-toi » ! Eh bien, ce procès en légitimité, nous le connaîtrons tous, et peut-être que dans votre vie militante vous l’avez vous-mêmes connu. »
      Voilà la réponse – anticipée – de Jean-Luc Mélenchon aux crétineries millénaires d’un Karl-Groucho Divan. C’est dans la remarquable conférence qu’il a prononcée à l’Assemblée nationale le 9 mai 2011 (et que j’ai eu le bonheur de transcrire pour le site Initiatives citoyennes).
      La vidéo est ici : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/05/09/1981-un-bilan-raisonne-des-lecons-dans-lactualite/
      et le texte verbatim est là :http://reseau.dynamique-frontdegauche.fr/node/423
      Pour finir, Karl-Groucho Divan ajoute l’ignominie à l’imbécillité : « voici donc le prochain homme providentiel dans les bras duquel il convient de se jeter (aveuglément, c’est meilleur) ? »
      1. Jean-Luc Mélenchon n’est pas un homme providentiel. Ni lui ni les militants du Front de Gauche dont il est le candidat choisi ou élu par la base (ça dépend du parti dans le Front de Gauche) ne se (le) regarde(nt) comme tel.
      2. La construction patiente et débattue – ô, combien largement… – du Front de Gauche va frontalement (c’est la cas de le dire…) à l’encontre de l’aveuglement – idolâtre ou mollasson, c’est selon… – qui caractérise les partis à sa droite (hélas ! ça fait du monde…).
      Alors, épargnez-nous vos stupidités, cher KGD (oups ! s’en faut d’une lettre ! j’ai failli avaler mon dentier…) ; et gardez cette fraîcheur d’esprit qui fait votre indéniable charme pour commenter la grande surprise de mai 2012…

      • Merci pour les « crétinerie », « imbécilité », et autre « ignominie ».
        Vous êtes vous, bien entendu tout le contraire, n’est-ce pas ?
        Avez-vous seulement lu ce que je donne à lire ?
        Vous ai-je insulté, moi, même si visiblement il vous plaît de collaborer au grand enfumage généralisé ?
        J’ai touché à votre idole (votre homme providentiel pas du tout intéressé par le pouvoir ;-)), et voilà le crime (vous êtes sa vieille tante, non ! Ah ah, vous voilà démasquée !) !
        À bas toutes les idoles. Et, puisque vous semblez éprouver plus de facilité pour l’insulte que pour la lecture ou la réflexion, il me faut bien vous mettre le nez dedans :
        Franchement, vous n’avez pas remarqué ce qui a été fait du « non » au prétendu traité con titutionnel européen ? Et vous persistez à voter ? En toute conscience, vous savez donc de qui et de quoi vous faites le jeu. Il serait donc bienvenu que vous évitiez de donner des leçons. & vos insultes ne me touchent donc nullement (là-dessus, relisez ce cher Alphonse Allais !)
        Et vous avez de la chance, le ridicule, en effet, ne tue plus.
        Et si je peux vous rassurer, ayant une conscience, et sachant ce que lire et écrire signifient, je ne risque pas, moi, de « lire » (ah ah ah) le Nouvel Obs, & Cie. Organes de la vraie gauche de droite ;-))
        Quand sortirez-vous de cette cour de récré ?
        Ça vous fait peur de vivre en adulte ?
        Adieu, ridicule même pas précieuse ;-))

        • « Franchement, vous n’avez pas remarqué ce qui a été fait du « non » au prétendu traité con titutionnel européen ? Et vous persistez à voter ? En toute conscience, vous savez donc de qui et de quoi vous faites le jeu » : halte-là, la forfaiture est signée Sarkozy avec la complicité « socialiste » ! Incriminer le Front de gauche est en l’occurrence malhonnête.

          • Et vlan, et maintenant, la malhonnêteté !

            Où ai-je donc mis les pieds ?
            Quand on tient un blogue, la moindre des choses est de savoir lire un minimum (ne parlons pas du respect ou du mépris…).
            Il faut cesser votre dangereux délire !

            Pourquoi inventez-vous que j’« incrimine le front de gauche » (qui d’ailleurs n’existait pas à ce moment-là, sauf erreur) ?

            Donc, vous ne m’avez pas lu, mais vous me jugez et vous m’insultez ? Chapeau !
            Tenez, un peu de Camus, pour la route, et avant que je tourne définitivement les talons, votre secte ne présentant aucun intérêt.

            « Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme »,

            (Albert Camus, l’homme révolté)

            & la prochaine fois, faites l’effort de lire avant de juger & d’insulter.
            Vous n’êtes pas plus adulte ni démocrate que vos sectateurs.

            Elle est bien barrée, la pauv’ démocratie !

          • Relisez ce que vous avez écrit vous-même. Vous reprochez à l’autre commentateur de voter car il fait ainsi le jeu de ceux qui ont dévoyé le « non » de 2005. Mais comme il vote Front de gauche le reproche ne tient pas.

          • Pas de bouton « répondre » à votre dernière intervention, M. le Tenancier: (Olivier Bonnet says: 5 septembre 2011 at 21 h 53 min). J’en suis donc réduit à répondre ici, même si visiblement tout dialogue est impossible :

            « Mais comme il vote Front de gauche le reproche ne tient pas. » écrivez-vous.

            Relisez donc vous-même ce que je tente désespérément d’exprimer, et de diverses manières. Qu’il vote ci ou ça, quelle importance, puisque c’est le principe même du suffrage (huniversel ou pas !) qui est définitivement vérolé. Donc, sur qui que ce soit que se portent mes suffrages, je collabore activement au dévoiement des restes de la démocratie en acceptant ce sale jeu vicelard. Donc, non ! Campons sur les places, ou faisons des provisions pour quinze jours (voire plus, peut-être !) et ne sortons plus de chez nous jusqu’à ce que ce système pourri tombe de lui-même.
            Choisir son héro (ou oser se prétendre le bon candidat !) est toujours faire le jeu de nos bon maîtres. Qu’est-ce qu’ils se marrent. Mais n’est-ce pas, il n’y a pas de meilleur sourd que celui qui ne veut pas entendre.

      • Je note qu’« Alexandria » manie l’insulte et le mépris (qu’elle relise donc Camus, merci), mais n’a pas le moindre argument, hormis ses « croyances ». Je dois dire que ça m’étonne assez peu 😉 Adieu la secte. J’apréciais fort Olivier Bonnet, et je tombe finalement de haut. Pas grave. En avant !

  3. le bulletin de vote semble dérisoire mais c’est actuellement le seul recours…

    il suffit de lire la presse: la montée du nombre des nouveaux pauvres est exponentielle…

    mais la misère peut être un facteur de révolte sociale sur le terrain (grèves, manifs), autant qu’elle peut être un facteur de résignation (syndrome de la tête sous l’eau)…beaucoup pensent qu’on est, pour l’instant, davantage dans le deuxième cas de figure…

    voter donc, et faire voter…

    la façon méprisante dont les journalistes à la laisse d’or traitent mélenchon est plutôt un signe encourageant…ils méprisent ce qu’ils craignent ..

    il y a un coup à jouer pour mélenchon, au plus tard aux législatives…faute d’accéder au pouvoir, il peut PESER sur le pouvoir en place , créer une dynamique qui redonne espoir, se faire le porte-voix des luttes en cours, fédérer pour l’avenir tous ceux qui veulent le suivre…

    • « le bulletin de vote semble dérisoire mais c’est actuellement le seul recours… »

      Je dirais plutôt que c’est un des vices du bulletin de vote de nous faire croire qu’il est le SEUL recours. Il n’est certainement pas le seul, et ce n’est (probablement) pas un recours. Votez, ne votez pas, qu’importe. Mais surtout, ne CROYEZ pas que c’est la seule manière de changer le monde, alors qu’il est plutôt évident, et depuis longtemps, que ça ne change les choses qu’en surface.

      Toute cette énergie dépensée par les militants qui oublient tout le reste dès lors que l’ombre d’une urne se profile à l’horizon, ça me désole, vraiment. D’autant que, la plupart du temps, ça se dégrade dans des querelles de groupuscules et d’égo…

      Je croise les doigts pour que ce ne soit pas le cas cette fois-ci, mais on aura quoi, au mieux, 3%, 5%, 10%? Et puis après?

  4. Il a de l’étoffe ce petit Montebourg – le problème c’est qu’on ne voit dans les médias QUE les éléphants-caviar , dont perso je ne veux absolument plus , leur traîtrise au sujet du traité européen signé CONTRE l’avis de tous les Citoyens , est impardonnable ! ça ferait un excellent binôme Montebourg-Mélenchon –

    • Binôme ! comme vous y allez !
      La différence entre eux c’est que Mélenchon a eu le courage de quitter le PS, a mouillé la chemise pour fonder un nouveau parti, s’est battu, aux côtés de certains communistes (pas tous…) pour créer le Front de Gauche, et l’élargir…
      Et Montebourg ? À part piquer des idées au Front de Gauche ? Bon. Alors s’il veut rejoindre le Front de Gauche, pourquoi pas ? Mais avec beaucoup de modestie, alors…

      • Ça fait du bien une bonne petite rafale de commentaires d’Alexandria. Content que tu viennes toujours lire plume. 🙂

        • Bises, mon grand… Évidemment, que je viens toujours. C’est moins régulier, et il m’arrive de me goinfrer en rafale plusieurs posts (comme aujourd’hui), c’est par manque de temps. Mais tu es toujours en haut de mes favoris…

  5. Il y a peut-être une autre voie que celle des élections.
    Mais il faudrait une voix forte et totalement désintéressée pour la proposer, les élus ne le feront jamais, ça craint trop pour leur mandat. Je ne peux croire qu’un Mélenchon soit meilleur qu’un autre. Les candidats sont tous liés d’une manière ou d’une autre à un système qui les arrange bien.
    Les politicards ont fait de la politique un job: alors cessons cela avant tout, la politique c’est nous.
    Je vous conseille de prendre le temps d’écouter la conférence d’Etienne Chouard:
    http://www.youtube.com/watch?v=WeZh2Pl3wXw&feature=share

  6. […] Traité de Lisbonne et félonie socialiste : Montebourg met les pieds dans le plat […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)