Avr 212011
 

On n’allait tout de même pas laisser mourir plumedepresse, si ? Je brise ce long silence, lié à une surcharge de travail du fait de mon nouvel emploi, bien décidé, une fois le rythme pris, à revenir régulièrement alimenter votre « blog sabre au clair » ! Pour se remettre d’emblée dans l’ambiance, coup de gueule.

 C’est une nouvelle fois Mediapart qui fait exploser la bombe : « Sur demande de l’Elysée, quelques étudiants juifs pratiquants pourront passer les concours d’entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) pour partie en dehors des sessions normales d’examen. Des sessions secrètes de nuit ont été prévues, avec un confinement préalable des candidats. Alors que le chef de l’Etat orchestre une campagne de stigmatisation des immigrés d’origine arabe, l’affaire met en évidence que la défense de la laïcité, avancée pour justifier cette politique, n’est qu’un prétexte. » On le savait bien sûr, mais l’affaire en fournit une nouvelle preuve. Comme lorsque Copé et Mariani, ces éminents militants de la laïcité, trouvaient que ce serait franchement mieux que les musulmans prient en français sans penser une seule seconde à interdire l’hébreu dans les synagogues ! On a cité Sarkozy, Copé et Mariani – Guéant, Lefebvre et Hortefeux s’en tirent bien aujourd’hui, c’est pour ne pas alourdir la liste : voilà pour l’UMP

Mais voyons à présent une autre formation d’extrême droite, le Front national. Ah les fiers défenseurs de la laïcité, à qui les prières de rue rappellent l’Occupation de la France par le Reich ! Eh bien où les retrouve-t-on, nos frontistes ? « Une Conseillère régionale du Front National était présente lors du rassemblement, cet après-midi, d’une poignée de catholiques traditionnalistes devant la collection Lambert, le musée d’art contemporain d’Avignon, rapporte La Provence. Qui cite Marie-Odile Rayé (en photo ci-contre avec le patron), siégeant à la commission Culture de l’assemblée  de Paca : « En tant que catholique, je suis blessée et scandalisée par cette oeuvre blasphématoire. On reste le dernier pays à supporter de telles injures. Je vais en parler rapidement à la présidente de notre commission, Saida Sif et, pourquoi pas, à Michel Vauzelle. La Région finance ce musée. Ca me choque. Ce n’est pas de l’art chrétien, c’est de l’art crétin ! » C’est de l’art tout court. La laïcité commande pourtant que, autant qu’elles doivent rester séparées de l’Etat républicain, les religions ne sauraient non plus s’immiscer dans le domaine artistique pour en entraver la liberté d’expression. Mais ce n’est pas l’avis de nos zélées grenouilles de bénitier : « Deux oeuvres de l’artiste américain Andres Serrano, dont le fameux Piss Christ ont été détruites dimanche dans l’hôtel particulier d’Avignon, qui abrite la collection du marchand Yvon Lambert, annonce Le Post. Les vandales s’en sont pris aux clichés à coups de marteau et de pioche, rapporte France Info. Selon Europe 1, quatre personnes se sont introduites dans le musée en se faisant passer pour des visiteurs. Deux d’entre elles ont simulé une importante dispute pour faire diversion. Pendant ce temps, les deux autres malfaiteurs ont lacéré les oeuvres. Ces quatres personnes seraient en fuite, indique Europe 1. Le directeur du musée a porté plainte ce dimanche. Le musée est quant à lui fermé. « Je suis écoeuré. Deux oeuvres foutues quand même ! Ils ont attaqué le Piss Christ, c’est une chose, mais ils ont aussi attaqué une photo magnifique des mains d’une religieuse. L’ignorance de ces gens est hallucinante », a déclaré Yvon Lambert, le directeur du musée au micro de France Info. » Le Piss Christ ? Cette oeuvre est la photographie d’un petit crucifix en plastique immergé dans un verre rempli d’urine de l’artiste. Mais dans la République laïque, le délit de blasphème n’existe plus depuis 1881. Peut-on soutenir les caricatures de Mahomet et condamner le Piss Christ ? Naturellement, pour nos tartuffes islamophobes ! Et complètement allumés, avec ça, comme le révèle un autre article de La Provence, racontant la manifestations de catholiques intégristes à laquelle à participé notre Conseillère régionale FN : « Une trentaine de personnes, venues d’Aix-en-Provence, Beaucaire et de tout le Vaucluse, s’est réunie cet après-midi devant la Collection Lambert, le musée d’art contemporain d’Avignon, pour protester contre l’exposition « Je crois aux miracles » (…). Les catholiques présents se sont agenouillés dans la rue pendant la prière, le musée ayant été provisoirement fermé par la direction de la Collection Lambert. » Voilà une élue du parti de Marine Le Pen qui soutient donc la prière dans les rues, jusqu’à le pratiquer ! Faut-il en rire ?

Partagez cet article

  19 commentaires à “UMP-FN, « défenseurs de la laïcité » : bas les masques !”

  1. Ah que c’est bon de retrouver Plume de Presse et sur un tel sujet!!! Puisses-tu te libérer un peu des obligations de ton nouveau job pour, de temps en temps, nous offrir des billets enflammés comme tu en as le secret… Merci

  2. MERCI !! Bises.

  3. Merci de nous informer tout a fait a bon escient que l’islam n’a pas le monopole de l’ostracisme et que toutes les religions qu’elles quelles soient sont instrumentalisees a des fins politiciennes pour detourner (« divertere » en latin:distraire) des problemes cruciaux et dramatiques de notre societe actuelle et que tant que l’economique et le social n’auront pas ete pris a bras le corps ,notre pays va lentement mais surement glisser vers une forme de totalitarisme (apres les musulmans,les juifs, il risque de ne plus y avoir d’arret possible dans la fuite en avant vers toujours de rejet et d’exclesion,d’intolerance et de sectarisme!! j’ai lu votre ouvrage, »SARKOZY,la grande manipulation » ,remarquable dans l’analyse et la pertinence!

    • « notre pays va lentement mais sûrement glisser vers une forme de totalitarisme (après les musulmans, les juifs, il risque de ne plus y avoir d’arrêt possible dans la fuite en avant vers toujours [plus] de rejet et d’exclusion, d’intolérance et de sectarisme !… »
      Pour les seconds, c’est moins sûr…

  4. […]  A lire aussi, sur ce thème de la lutte contre la xénophobie : La pire racaille, Réservus, Sociologias, Plume de Presse. […]

  5. Bonne continuation pour ton nouvel emploi, c’est une bonne nouvelle qui fait plaisir.

  6. comment se fait-il que les médias dominants , si prompts à parler de prière dans la rue ou autre Quick hallal, aient passé sous silence cette affaire d’adaptation des concours à la pâque juive? Imagine-t-on le vacarme, si d’aventure des étudiants musulmans réclamaient un aménagement pour cause de ramadan ? moi je l’entends d’ici…

  7. Pour l’affaire d’Avignon, relativisons: l’oeuvre en question (puisqu’elle qualifiée ainsi) est une photographie, elle peut être refaite à l’identique sans problème. Dans le même temps, l’individu qui a brûlé le Coran puis pissé dessus a été condamné; son film n’était-il pas pourtant une oeuvre d’art dans son genre ? Alors, deux poids, deux mesures ?

    Pour les concours, il serait plus intelligent à nos gouvernants d’interdire toute dérogation ou alors d’imposer que ces concours n’aient pas lieu un jour qui puisse poser problème (vendredi-samedi-dimanche ou une fête quelconque) pour éviter les demandes déraisonnables et par suite les risques de fuite en cas de double session. Et cela éviterait cette impression d’avoir à nouveau deux poids deux mesures !

    • Sans compter qu’il est possible de demander une dérogation à son évêque/rabbin/pasteur/imam etc, lesquels s’ils sont raisonnables, et c’est généralement le cas, ne confondent pas l’esprit et la lettre et l’accorderont volontiers.
      Bref, ces récriminations d’étudiants se disant religieux relèvent à mon avis de la provocation.

  8. Hier soir, je me disais : donc Plume de Presse c’est fini…
    Chose bien triste…
    Heureux aujourd’hui où je retrouve ses pages ! Et pour un article bien « Plume de Presse » !

    Vive le miracle ! Moi, l’impénitent, je vais me mettre à prier dans la rue pour que Plume de Presse ne s’échappe plus dans ses vastes cieux !

    Merci Olivier pour tout ce que tu fais !

  9. Sous le couvert de la laïcité, le gouvernement met en conflit les gens aux croyances différentes. A se demander si le terme de laïcité est-il bien assimilé en tant que neutralité et tolérance. Le gouvernement sait bien ce qu’il fait. Son objectif est de mettre la zizanie. Quand on pense que le deuxième sens d’humain est sensible, compréhensif, nous sommes loin de l’être en règle générale et le gouvernement en a la tache simplifiée pour rallumer les vieilles querelles.

  10. Ah ben voilà! Je me disais qu’ils finiraient par le libérer…

    Entre le prez qui « très sensible » à la question juive et Strauss-Khan qui se demande comment aider Israël tous les matins, on est bien barré nous les français laïques.
    Si ne s’agissait que de moi, je les aiderai bien à ces braves gens. J’irai même jusqu’à leur fournir un billet pour Israël. En aller simple, naturellement.

  11. Chemin de Croix sur les Champs Elysées aujourd’hui : tiens, tiens….

  12. Poux et ripoux

    Des poux, y en a eu et y en aura toujours, même là où ils ne sont pas censés y être, sur la tête d’un chauve. Comment vous l’exprimez sans façons ni contrefaçons ?
    Ce sont de petits insectes parasites invisibles à l’œil nu, mais qui passent leur temps à gratter à la porte de nos deux hémisphères, à empêcher notre conscience de dormir sur ses deux oreilles.
    Mais pour les dénicher sur la tête d’un chauve il faut s’accrocher… toutes ces polices qui fouillent et farfouillent à chaque coin et recoin, exécutant des ordres insensés et une sale besogne pour accomplir proprement leur tâche…tout en sachant qu’ils ne vont pas en ramasser des masses… ni venir à bout de cette irréversible menace :
    Quelle idiote ! Ce ne sont pas les poux qu’ils cherchent mais les chauves… parce que les poux, y en a à peu près sur toutes les têtes, mais les chauves eux, ne courent pas les rues.
    Il faut donc aller les chercher, leur donner libre accès avant de leur courir après. Les capturer et les reconduire en dehors de nos tracés, parce qu’ils n’ont toujours pas saisi tout le fossé qui sépare deux verbes-clés : cueillir et accueillir.
    Ça y est !
    Je crois que j’y suis… les chauves ne désignent pas ceux qui n’ont pas un cheveu sur la tête mais tous ceux qui n’ont pas la tête qui nous revienne…
    La thèse est balaise : même avec rien sur la tête, on leur cherche des poux. Pour reprendre un dicton qui dispense de tout commentaire : il faut les pourchasser, si vous ne savez pas POURQUOI… Eux, ils le savent. Ils ont des têtes à avoir des poux. Les chauves sourient…et ils ont bien raison de sourire… l’Italie nous renvoie ses chauves et nous demande de leur trouver des poux. En échange de quoi, on leur renvoie des poux pour qu’ils les incrustent sur la tête de leurs chauves. Parce qu’avant d’être européens… nous sommes avant tout chauvins

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/poux-et-ripoux/

  13. Un nouvel exemple parmi des milliers d’autres de la puissance des sionistes en France: ils autorisent pour eux sans crainte ce qu’ils interdisent à d’autre.

    Quel culot quand même de le faire en plein milieu du débat sur la laïcité et après avoir tenté de lyncher l’islam! Cela montre à quel point ils sont forts et arrogants visiblement.

  14. Évidemment scandalisé , comme tout le monde ici j’imagine, des agissements des intégristes – cathos en l’occurrence -, et plus encore du deux poids, deux mesures « laïc » des tartufes gouvernementaux.
    Mais je voulais aussi quand même m’énerver deux secondes sur Piss Christ qui m’exaspère aussi. C’est tellement facile de faire de la provoc à deux balles comme ça, et ça assure à tous les coups une pub considérable. Pour moi, ce n’est pas de l’art – je n’ai toutefois aucune légitimité pour critiquer une œuvre, je le reconnais – mais du marketing pur et simple. Qui a de surcroît le don d’exciter les tarés de tous poils, et c’est évidemment le but recherché. Ça sert Serrano, mais alourdit encore le climat ambiant : bravo.
    Entre le marchand de lessive pseudo-artistique et les intégristes, difficile de choisir son camp. Évidemment, il est choquant que des mecs se permettent de dégrader une œuvre dans un musée, ne serait-ce que par principe. Mais franchement, les mecs qui ont mis ce truc dans un musée, j’ai pas tellement envie de les féliciter non plus.

    • Ce qui me trouble pour ma part, c’est qu’en regardant l’oeuvre, à savoir cette photographie, on ne sait pas qu’il s’agit d’un christ baignant dans un verre d’urine, on ne voit que du rouge et du jaune or, et c’est plutôt joli. Donc le « scandale du blasphème » n’est pas l’oeuvre elle-même…

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)