Nov 202011
 

« Invité ce mercredi de Bourdin 2012, le ministre de l’Enseignement Laurent Wauquiez justifie l’ajout, par le gouvernement, d’un jour de carence pour les salariés en arrêt maladie. Pour lui, les malades doivent réaliser que la Sécu, «c’est pas gratuit», relate RMC. «Tomber malade sans impact sur le salaire, c’est pas responsabilisant.» Purement et simplement dégueulasse : les gens qui tombent malades sont punis par une amputation de leur salaire et présumés fraudeurs et tire-au-flanc. Comme si on ne le savait pas que la Sécu n’est pas gratuite, avec les déremboursements sauvages, les franchises médicales et les coupes claires constantes de la droite ! Il faudrait « responsabiliser » les malades : c’est la négation pure et simple de l’existence-même de la maladie. Avec l’UMP, châtions ces salauds de pauvres et ces pourris de malades ! Nous traitions récemment Wauquiez de « minable petite frappe antisociale ». Il se fait un malin plaisir de nous donner raison intervention après intervention.

Illustration dénichée dans L’atelier de Denis.

Partagez cet article

  14 commentaires à “Un récidiviste dans notre rubrique Ferme ta gueule !, Laurent Wauquiez”

  1. […] Droit pénal . Un récidiviste dans notre rubrique Ferme ta gueule !, Laurent Wauquiez […]

  2. Bien sûr que la sécu, c’est pas gratuit. D’ailleurs, est-ce qu’on ne paye pas un peu tous les mois pour, justement, les jours où c’est nous qui sommes malades ? La sécu nous appartient, nous payons pour elle. Que les patrons voyous qui ne sont pas à jour de leurs cotisations en fassent autant et ils pourront la ramener !

  3. «Tomber malade sans impact sur le salaire, c’est pas responsabilisant.» Ah le bon temps où l’on mourrait sans soins mais responsabilisé !

    http://partageux.blogspot.com/2011/10/louise.html

  4. Le tunnel ne semble pas avoir de bout. Encore et encore, semaine après semaine, déclaration après déclaration, ces quelques bénéficiaires de la petite cuillère en argent en guise de tétine développent leur théorie des nécessiteux profiteurs de prétendus privilèges. La Sécurité sociale, c’est un bien commun, c’est une Assurance au sens noble du terme (pas mercantile) à laquelle nous contribuons tous. Et il faut bien – malheureusement – que ce qui en ont besoin y aient recours à un moment donné de leur vie. Ce gouvernement fait de la surenchère et demande des surplus de contrepartie pour tout. Demain matin , ce sera l’annonce d’une nouvelle loi de flicage des jeunes condamnés pour un suivi justice-école, on peut parier là-dessus… encore et encore, jour après jour…

  5. Ce sinistre là ne saurait donc pas ce que font les hyper-riches du 16e arrondissement de Paris si des soins superflus ne leur sont plus remboursés par la Sécu ; Ils s’exilent en Suisse.
    source : un voisin qui ne bosse qu’avec cette clientèle là et les voit tous partir les uns après les autres…
    Za alors ! on ne leur ferait pas assez de remises en France ?

  6. Après le commentaire de LG (4), rien à ajouter : la Sécu, c’est NOTRE fric. De quel droit ces c…nnards prétendent-ils gérer nos cotisations ? En effet, qu’ils envoyent plutôt les huissiers chez les patrons voleurs et voyous, s’ils tiennent tant à se rendre utiles.
    Bien que cela ne figure pas explicitement dans le programme du Front de Gauche (santé : p. 22-25), il me semble qu’il faudra en revenir à la gestion paritaire syndicats-patrons, revue et corrigée sur le plan de la représentativité, avec l’État en arbitre. Parce que ce qui se passe actuellement est tout simplement inacceptable.

  7. Tant qu’a tomber dans le point Godwin avec votre illustration, autant prendre une affiche sur le programme Aktion T4 qui est plus en rapport avec la santé.

  8. C’est tellement écoeurant ce besoin de faire passer tous les malades pour des fraudeurs, des menteurs, des voleurs que ça donne la nausée!!! Et pourquoi pas les emprisonner, tant qu’on y est (peut-être que cela pourrait provoquer un soulèvement salutaire, on y est presque)…

  9. Entre Wauquiez et Chatel, c’est le concert de la prolophobie en stéréo.

    Ces êtres – on hésite à accorder le statut de personne à ça – devraient théoriquement être virés à grands coups de pompe, tant ils détestent l’Etat et sa mission citoyenne et le montrent à toute occasion.
    Mais, ils vont trouver évidemment âme charitable dans la caste des loups quand ils séviront plus dans un fauteuil ministériel.

    A propos, Chevénement avait deux apparts en plus de son HLM à prix cassé. Il les louait…
    Il n’a pas encore compris pourquoi on l’a incité à le quitter. On a vraiment de la peine pour cet homme de…de quoi, au fait ?

  10. « Tout se passe comme si l’UMP pensait pouvoir résoudre la question de nos déficits sociaux et répondre aux défis du vieillissement par la chasse aux fraudeurs et la lutte contre les dérives de l’assistanat. Si indiscutablement ces thèmes ont un écho dans les milieux populaires, il s’agit de sujets à manier avec précaution car il concerne la détresse humaine et le devoir de solidarité nationale. » Qui a écrit cela ? Alain MADELIN sur son blog : http://www.alainmadelin.fr/blog/analyses/le-programme-de-l%E2%80%99ump-des-propositions-indigentes-et-affligeantes/

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)