Mai 062011
 

Olivier Besancenot adresse une jolie lettre à ses camarades du Nouveau parti anticapitaliste pour leur annoncer qu’il choisit de ne pas se présenter à la présidentielle, pour la principale raison qu’il explique ici : « Le jeune travailleur parti à l’assaut de la politique en 2002 est inéluctablement devenu, en 2007, celui qui « fait de la politique tout en continuant à travailler » et probablement quelqu’un qui « fait de la politique tout court » en 2012. Militant je suis, militant je veux rester ». Saluons cette décision : en l’état actuel des rapports de force politiques, une candidature Besancenot eût divisé les timides forces de la gauche radicale. Nous formons le voeu que Jean-Luc Mélenchon soit en position de la rassembler. Les militants du NPA et ceux du Front de gauche portent en réalité les mêmes valeurs sur l’essentiel. Ainsi, nous avons choisi un autre extrait du texte de l’ex porte-parole qu’eût pu signer n’importe quel citoyen authentiquement de gauche : « Nous militons quotidiennement, dans nos entreprises, dans les luttes, au moment des élections, pour défendre la perspective d’une société enfin débarrassée de l’aliénation, de l’exploitation et de l’oppression. L’affranchissement vis-à-vis des servitudes contemporaines implique obligatoirement une rupture avec le système actuel. Cette rupture présuppose une implication populaire croissante dans la vie politique. Autant que faire se peut, cette rupture doit intervenir ici et maintenant, sans la remettre à demain et à ses bouillonnements révolutionnaires prometteurs. Cela signifie qu’ici et maintenant, nous appelons, sans relâche et en conscience, tous les anonymes à s’approprier leur destinée. Voilà pourquoi nous exaltons systématiquement les classes populaires à faire irruption sur la scène politique en brisant les enceintes dressées par les politiciens dans le but de nous tenir à distance de l’arène, là où se jouent nos vies. Partout où nous intervenons, nous portons ce message original et subversif : dans les quartiers populaires, les entreprises, les lycées, les facs, sur les marchés, dans les manifs, pendant les élections. » Quel beau programme pour la gauche ! Appelons les camarades du NPA, du PG, du PC, des Alternatifs, de la Gauche unitaire, de la Fédération pour une alternative sociale et écologique, du M’pep, mais aussi les Verts qui ne veulent ni du libéral Cohn-Bendit ni de l’escrologiste Hulot, sans oublier les militants socialistes qui réprouvent la dérive droitière de leur parti, à unir leur forces pour exiger cette rupture avec la dictature de la finance qui martyrise les peuples au profit exclusif d’une minuscule oligarchie. Tous ensemble pour la justice sociale, arc-boutés sur la vraie seule fondamentale revendication : une meilleure répartition des richesses entre ceux qui les produisent et les capitalistes qui les confisquent à leur(s) profit(s).

Partagez cet article

  37 commentaires à “Unité !”

  1. Voilà la différence entre un citoyen, un vrai, et un de ces carriéristes opportunistes qui pullulent dans les rangs des « représentants du peuple ». Respect à Olivier Besancenot.
    Comme tu le dis, Olivier, nous partageons à gauche les mêmes valeurs. Malheureusement, je ne vois dans « la révolution par les urnes » le changement concret annoncé.
    Il est une chose de critiquer le capitalisme et une autre de vouloir changer les structures et le système. C’est-à-dire remettre en cause la propriété privée des grands moyens de production, leur appartenance et leurs directions capitalistes, le code électoral, le statut et le fonctionnement des élus, la dépossession du citoyen dans la gestion notamment de la Sécu par les « partenaires sociaux »…Sans parler de l’épine dans le pied qu’est la relation avec le PS, via le PCF ou non, que Melenchon, le PG qu’il incarne un peu trop à lui tout seul – on mesure l’écart entre lui et Besancenot -, relation qui conduira fatalement Melenchon à appeler au vote PS aux présidentielles, ce qui, à mes yeux, n’est pas acceptable, compte tenu de ce qu’est le PS, et des mensonges, des renoncements, de son adhésion globale à l’économie capitaliste, comme sa corruption et l’habitus grand-bourgeois de ses « élites ».

    Globalement, donc, si le PG faisait le choix de ruptures nécessaires, mais que Mélenchon en vieux politique ne veut pas accepter parce qu’il ne veut pas avoir les mains liéés comme Président, nous pourrions et nous devrions être sous le même drapeau, avec grand coeur puisque nous avons effectivement les mêmes et un site comme le tien le montre régulièrement.

  2. « puisque nous avons effectivement les mêmes..valeurs »

  3. « …compte tenu de ce qu’est le PS, et des mensonges, des renoncements, de son adhésion globale à l’économie capitaliste, comme sa corruption et l’habitus grand-bourgeois de ses « élites »… »

    Autrement dit, comme en 2007, élisons ou laissons élire Sarkozy, en 2017 élisons ou laissons élire Copélovici, en 2027 élisons ou laissons élire un des fils Sarkozy etc…

    • Oui, mieux vaut élire DSK qui, ça ne fait aucun doute, fera preuve d’une grande préoccupation en ce qui concerne les inégalités et autres problèmes sociaux qui pourrissent nos sociétés, comme il le montre tous les jours en tant que président du FMI.
      Demandez donc aux grecs, portugais, et à beaucoup de frères et soeurs d’Afrique… c’est bien simple : ils l’adorent.

      Désolé, plutôt que de voter utile, je préfère voter.

      • je vote aussi…tout en cherchant parfois l’utile…itou. Ite missa est, souvent, trop souvent….
        Mais je vais voter…euh….rupture.

    • Le chantage du vote utile aura du mal à prendre cette fois…

      • Pensez vous vraiment qu’Aubry ou Hollande seraient pires que Sarkozy ? Pensez vous que l’élimination de Jospin en 2002, qui nous a valu dix ans de Chirac/Sarkozy ait été une bonne chose ?
        J’avoue ma perplexité…

        • Pires que Sarkozy ? Non, certes pas. Mais Aubry ne sera pas candidate. Restent Hollande ou DSK. Je préfère Montebourg mais il n’a aucune chance. Donc faut-il voter pour eux parce que Sarkozy est pire ? C’est un point de vue. Mais ça n’aidera pas à leur faire comprendre qu’on veut un vrai virage à gauche. Ils continueront tranquilles leur dérive. Alors autant leur adresser un message en votant Front de gauche, pour peser. S’ils voulaient qu’on vote pour eux, ils n’auraient qu’à entraîner notre adhésion, et pas seulement s’annoncer moins pire que Sarko !

          • Et bien votons Mélenchon, il est sympathique, ses idées sont séduisantes. Aidons
            le à atteindre le seuil de 5% afin que ses frais de campagne lui soient
            remboursés.
            Finalement dix ou quinze ans de plus de Sarkozy et de ses congénères, ce sera
            vite passé.
            Et pendant ce temps là les hiérarques du PS ayant enfin entendu, du moins nous
            l’espérons, le message des électeurs pourront réfléchir à ce qu’il faudrait
            faire pour entraîner leur adhésion…

          • Désolé pour les interlignes loupés, j’avais fait un copier/coller à partir de mon traitement de texte, et le résultat n’est pas terrible…
            Bon week-end.

        • C’est le nombre de soutien au Front de Gauche qui peut faire changer le fond au PS. Car sans cela, nous aurons un PS à la Papandréou acquis au sirènes libérales. Le PS soutient toutes les mesures libérales au niveau européen, Sarkö ne fait pas pire. Le PS nous ment, c’est toute la différence. Sarkö n’a même pas besoin de mentir, lui.

          Pour un espoir à gauche, il n’y a QUE le FRONT de GAUCHE ! Mobilisons-nous !

          • Tout à fait ! Et nous avons du pain sur la planche, Mélenchon, selon les sondages, est à 1% chez les ouvriers, contre 36% pour LePen…

          • Il faut voter front de gauche pour faire bouger le PS , soit .
            Mais ne serait-il pas plus simple (et efficace) de donner du poids au courant de gauche au sein du PS?

            Rajouter des intermédiaires, c’est encore le meilleur moyen de ne peser qu’ indirectement et finalement de laisser les mains libres aux libéraux qui cornaquent .

            Diviser pour mieux régner …

          • Les Filoche ou autres Lienemann n’y parviennent pas… C’est pour ça que Mélenchon et ses amis ont quitté le PS. Le ramener à gauche de l’intérieur semble illusoire. Et puis ça signifierait quoi, voter Montebourg aux primaires ?

          • voter de Montbourg (si c’est le courant de gauche PS) aurait le même sens que voter Mélenchon au 1 er tour , avec un tour d’ avance et ( éventuellement) un candidat de droite PS de moins 🙂

        • « Pensez vous vraiment qu’Aubry ou Hollande seraient pires que Sarkozy ? »

          Mais c’est quoi cette réflexion débile ? Qu’ils ne soient pas pires que sarkosy, c’est évident, mais personnellement, ce n’est pas ce que je demande. Je demande à ce qu’ils soient meilleurs, et nettement, et qu’ils fassent une politique qui n’ait strictement rien à voir avec la corruption organisée qui règne en maitre actuellement. Et vu ce que j’entend au PS en ce moment, faire une politique alternative à celle de sarkosy, non sur la forme, mais sur le fond, c’est pas franchement à l’ordre du jour. Alors pire que sarkosy, le PS, certainement pas, mais pas meilleurs non plus, et ça c’est innacceptable.

    • @omer
      « Laissons élire… »

      Vu le peu de cas de figure réalistes pour le 2e tour (UMP-DSK,UMP-MLP,DSK-MLP), si le seul choix possible est entre devoir continuer à râler sous la droite ou se sentir obligés de la fermer sous la « gauche », autant voter, comme dit dav. Pour peser, et pas seulement pester.

  4. « sans oublier les militants socialistes qui réprouvent la dérive droitière de leur parti, »… Au stade ou en sont les « sociaux-démocrates » se faisant appeler socialiste, c’est plus qu’une dérive… On se demande comment ils font pour avoir encore de militants!!! Ha, si les gens pouvaient lire plume de presse plutôt que de regarder leurs télévisions….

  5. C’est surtout que Besancenot est lucide: le NPA n’est plus grand chose politiquement!
    L’Olivier a-t-il chopé la poisse après son émission de Drucker?

    • Le NPA d’après les sondages – relatifs, mais pour les deux partis -pèse autant que le FDG, c’est-à-dire beaucoup plus que le Parti de Gauche, sans vouloir mépriser nullement les camarades de ce parti.
      D’autre part la démarche du NPA est anticapitaliste. C’est peut-être ça qui pose problème aux communistes et aux républicains de rupture, au point qu’ils soient venus directement concurrencer le NPA, ce qui évidemment amène la division de la gauche. Le PS se frotte les mains. Mais n’est pas à l’origine de la manoeuvre ?…

  6. DSK dans la porsche de Ramzi Kiroun ce n’est pas tant la porsche que Ramzi Kiroun qui pose problème… enfin, qui éclaire crument sur les relations politico-financières de ce grand homme « de gauche » ! Kimoun, le bras droit de Lagardère, petit frère de Sarkozy, qui se targue de faire et défaire les carrières par son entregent phénoménal. Même face à la grande bleue je n’irai pas voter pour ce satrape « de gauche ». C’est immonde. Les mots de Basencenot c’est sur une autre planète, la nôtre.

    • Besancenot bien sûr

      • Lâchez donc ce « pauvre » D$K ! C’est pas d’sa fôte si ses amis ont de belles bagnoles !
        D’ailleurs, il paraît qu’il va bientôt s’en acheter une, avec son argent de porsche *

        Enfin ! si on en a marre de la droite bling-bling, c’est pas une raison pour passer à la gauche vroum-vroum **

        * Rendons à César… : entendu ce matin su Europe 1
        ** Rendons à la femme de César… : Anne Fulda, hier, dans la Semaine critique (France 2)

    • Ah d’accord !…J’avais entendu parler d’ « un ami de DSK » qui l’aurait trimballé avec sa Porsche, sans connaître le pedigree de cet animal à biftons….
      Bon, s’il y avait des doutes dans l’esprit de certains concernant le fait que DSK n’a rien, et surtout pas son mode de vie, qui le relie à la gauche, de près ou de loin, je crois qu’ils sont éclairés…

  7. Hourra pour ton excellent article et merci à tous les intervenants qui partagent ton point de vue idéologique!!!

  8. Excellent article. Oui il faut aller jusqu’aux verts qui sont pour rompre avec le système capitaliste.

    Et s’il n’y a pas unité, nous voteront pour LES candidats.

    Tous les candidats, plutôt que de les départager! Voir cet appel:

    http://www.nouspartimes500.fr

  9. Vous oubliez juste que dans la lettre de Besancenot, ne trouvant personne qui a grâce à ses yeux, il appelle le NPA à trouver un jeune militant pour aller à la présidentielle !
    À aucun moment, il n’appelle au rassemblement à gauche… puisqu’il dénonce tous les autres !!! http://0z.fr/6_bM5

  10. Respects Olivier (s). ;o)

  11. Monsieur Bonnet, voici un « zapping Mélenchon » sur le thème du partage des richesses (salaire et revenu maximum) : http://www.dailymotion.com/video/xikn1i_zapping-melenchon-partage-des-richesses_news

  12. LUTTER pour « défendre la perspective d’une société enfin débarrassée de l’aliénation, de l’exploitation et de l’oppression ». Titanesque programme que de faire comprendre ce qui est déjà su. Bonne nouvelle : les intéressés sont divisés. Il y a ceux qui s’emploient à tout embrouiller et ceux qui sont allés chercher des oeillères. Les autres, les « aliénés, exploités, oppressés » sont légions mais ne sont pas légionnaires

  13. M.Mélenchon est un franc-maçon comme beaucoup d’autres donc le peuple va encore souffrir.

    Il y a ceux qui ont des yeux pour voir , d’autres pour pleurer.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)